News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Emergence : Tué par un militaire du Camp Aïssa, que la justice soit faite !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 10 Janvier 2012 à 11:22 | Lu 2132 fois

Gaël MOUDOUNGA, un jeune gabonais de 22 ans a été tué hier dans la nuit de Samedi à Dimanche, au quartier Akebé ville de Libreville par un militaire du Régiment Parachutiste Gabonaise (bérets rouges).
‘’Les bérets rouges sont là pour nous protéger ou pour nous tuer’’ ? C’est l’interrogation lancée hier par la mère du jeune Gaël Moudounga, devant le corps inerte de son fils. Le jeune homme qui était âgé de 22 ans a été tué froidement dans la nuit de Samedi à Dimanche par les militaires du Régiment Parachutiste gabonais appelé communément les bérets rouges alors qu’il voulait regagner son domicile après avoir siroté quelques bières avec des amis au Snack-bar dit ‘’le Mapanne’’.



Gabon - Emergence : Tué par un militaire du Camp Aïssa, que la  justice soit faite !
Fulminant de colère devant le décès tragiques du jeune Gaël, les populations d’Akebé-Ville ont barricadées la voie publique pour réclamer des autorités, que justice soit faite. Selon les témoignages recueillis sur les lieux du drame, notamment auprès d’un proche du disparu qui a assisté à la scène, tout a commencé à 2 heures du matin dans le Snack-bar ‘’le Mapanne’’. Alors que chacun consommait paisiblement les dernières bières de la nuit avant de rentrer, une dispute va éclater entre un militaire du camp Aïssa et un adjudant-chef de la police nommé Salomon, qui serait en service à la Documentation.

Mécontent des propos proférés par le policier, le béret rouge décidera de lancer un DO (disponibilité opérationnelle) qui est selon les témoins un appel d’urgence en cas de danger imminent. Un appel qui ne s’est pas fait attendre puis qu’un contingent de 20 militaires débarqueront au ‘’Mapanne’’. Munis de baillonnettes, les militaires du Camp Aïssa commenceront à tabasser tous ce qui bougeait. Pour sauver sa vie, le jeune Gaël Moudounga comme plusieurs autres essaieront de fuir leurs bourreaux. Après plusieurs tentatives et malgré les coups de baillonnettes qui s’abattaient comme une pluie de grêles, il finira par y arriver. Mais s’était sans compter sur la vigilance d’un militaire qui décidera de poursuivre le jeune homme, comme un fauve après sa proie.

Après plusieurs secondes de course poursuite dans les mapannes d’Akebé-Ville, et visiblement exténué Gaël est rattrapé par son tortionnaire qui, de sans froid n’hésite pas à poignarder ce dernier de plusieurs coups de baillonnettes. Un témoignage rendu par les riverains qui assistaient impuissants dans leurs maisons à la boucherie exercée sur Gaël, qui de leurs dires, n’arrêtai pas de supplier le militaire en arguant qu’il n’était pas un bandit. Devant l’irréparable, le béret rouge retrouvera ses frères d’armes au Snack-bar. Avant de prendre la poudre d’escampette, ces soldats de la République auraient violées certaines femmes se trouvant dans le Snack-bar.

Se vidant de son sang émanent des blessures profondes à la clavicule et à l’avant-bras droit, Gaël Moudounga sera conduit d’urgence au Centre hospitalier de Libreville (CHL) où il rendra l’âme. Informée de l’incident, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Libreville, Sidonie Flore Ouwe se rendra sur les lieux du drame. Devant ce que l’on pourrait considérer de bavure militaire et d’abus d’autorité, le procureur de la République a décidé d’ouvrir une enquête afin de savoir ce qui s’est réellement passé et arrêter les coupables.

Source : Auteur : AGP

Mardi 10 Janvier 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2132 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par Elle le 19/03/2012 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non franchement, ce sont des propos haineux comme ça qui ne mènent nul part...au lieu de vous dire que ces gens sont des malhonnêtes qui ont simplement usés de leur pouvoir pour outrepasser la loi, vous mettez ça directement sur le dos des pdgistes, des étrangers et j'en passe...c'est avec ce genre de pensées aveugles que notre pays n'avance pas, au lieu de régler les problèmes à la source et d'admettre qu'il y a des gens malhonnêtes partout que ce soit des civils comme des policiers en uniforme vous voyez des commanditaires etc. On a la chance de voir autre chose, etc.
Ca fait peur franchement...Et tout de suite la solution c'est des émeutes, un bain de sang, vous ne cherchez même pas à comprendre le pourquoi du comment, c'est pas pour rien que la justice a du mal à prendre effet si la plupart du temps les gens voient de la politique derrière des crimes de gens qui mériteraient d'être jugés comme il se doit et payer pour leurs crimes, et en effet si lesordres viennent de plus haut, que justice soit, mais arrêtez d'être obnubilés par des choses qui n'ont strictement rien à voir avec les faits, est-ce que quand on parle de viol c'est Ali qui commandite? quand un mec alcoolisé tue qqn dans un accident c'est Ali? non ce sont des personnes irresponsables qui doivent assumer les conséquences de leurs actes c'est tout, je ne suis ni pour, ni contre ce gouvernement, je suis juste pour le fait de voir ce qui est bon quand c'est le cas et mal quand ça l'est aussi...Mais bon ce que je dis est loin d'être parole d'évangile mais simplement une opinion...

10.Posté par ssssssssssssssss le 11/01/2012 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des armes il faut des armes.................................................

9.Posté par Mone fang le 10/01/2012 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Croyez vous vraiment que ces militaires sont vraiment des vrais Gabonais? kié!
Parce que cela ressemble a des personnes qui ont l'habitude de tuer sans craindre. Non, ce ne sont pas des vrais Gabonais. L'armée Gabonaise est depuis infiltrée par les étrangers depuis OMAR BONGO. C'est la raison pour laquelle les officiers Gabonais n'arrivent pas à faire un coup d'état au Gabon. Tout simplement les armes sont dans les mains des étrangers au Gabon dans notre propre pays.
C'est pour ça, quand je regarde l'avenir de ce pays. Nous risquons de perdre le Gabon comme le dit le mvett.

8.Posté par KALMOGOROV IVANOF le 10/01/2012 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOUS DEVONS NIQUER TOUS CES CON DE PDG ET LEURS BERET MACHIN INCAPABLE D'ALLER DANS DE VERITABLES OPERATIONS DE NATION UNIS MEME PAS CAPABLE D'ALLER AU DARFOUR OU EN SOMALIE COMME LES VERITABLES ARMÉES DOMMAGE QUE DE VERITABLE GUIGNOLS SE PRENNENT POUR DES RAMBO SUR LE PEUPLE EN LE MARTYRISANT .

IL VA FALLOIR FINIR AVEC VOUS EN KAMIKAZE .

7.Posté par TARA le 10/01/2012 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personne n'a le monopole de la barbarie, même pas le biafrais et ses bérets rouges! Depuis que ce chien d'Ali Ojukwu est arrivé par le sang au pouvir (les morts de POG), le sang continue de couler, mais ce même sang coulera dans l'autre camp également...

IL FAUT AGIR!!! Vous qui êtes à l'étranger notamment envoyez des sous à nos frères désoeuvrés dans les quartiers pour brûler!!!

6.Posté par TARA le 10/01/2012 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une armée maraboutée, maboulisée qui s'en prend à un simple citoyen sans arme aucune. Maboule comme ceux et celles qui vous gouvernent!

Il faut faire la guerre à ces gens là! Leur déclarer la guerre par tous les moyens!

Oui, allez voir 1 peu au petit Darfour ou en Somalié, bande de lâches affamés que vous êtes. Le biafrais le paiera!!!!

pas de can!

5.Posté par King le 10/01/2012 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est temps de riposter,nous allons pas assister comme des moutons sans rien faire,sans rien dire à ces crimes soutenus par le pdg.
Les citoyens doivent savoir qu'il est temps de se défendre.
nul n'a le monopole du crime
nul n'a le monopole de la violence,ce pays nous appartient à tous.
Une armée des lâches,des traitres, allez si combattre en somalie ou en Afghanistan bande de peureux.
ça suffit comme çà

4.Posté par NKULAKONG le 10/01/2012 13:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous gabonais sommes définitivement cons.Pourquoi cette poltronnerie de la part des riverains qui voient un jeune massacré ainsi sans faire laisser la peau à au moins un de ces fatassins du dimanche?

3.Posté par Larévolte (pas la révolte) le 10/01/2012 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'est-ce que les militaires et les policiers faisaient dans les bars?
Et puis j'ai cru entendre que le roi des émergeurs Ali Ben Bongo Ondimba Alain avait décrété qu'aucun bar ne reste ouvert à Libreville et dans tout le Gabon au-delà de 10 heures le soir (22 heures).

Si je comprends bien, ce sont les propres machines à tuer communément appelés bérêts rouges qui sont les premiers à outrepasser les lois et les décrets de leur roi Ali Bongo en traînant dans les bars à 2 heures du matin malgré la mesure prise par le sultan. Ainsi donc, nous pouvons aisément en déduire que les seuls ordres qu'ils (les corps armés gabonais) respectent venant de l'émergeur en chef sont seulement ceux qui consistent à assassiner et violenter les gabonais sans défense?

2.Posté par Ali9% le 10/01/2012 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les commissariats doivent être brulés
égorgeons les bérets rouges dans les quartiers
œil pour œil,dent pour dent
bouteille+ essence+ mèche= Cocktail Molotov arme de résistance.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...