News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Emergence : Le Ministre de l’Intérieur dans de sales draps.

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 22 Novembre 2012 à 05:06 | Lu 2391 fois

L’actuel Ministre gabonais de l’Intérieur et de l’Immigration, Jean François Ndongou serait éclaboussé par une affaire de détournement et corruption. Selon certaines sources, M. Jean François Ndongou aurait été entendu le 6 novembre 2012 au Tribunal de 1ère Instance de Libreville au sujet d’un différend financier opposant deux sujets de nationalité libanaise.



Gabon - Emergence  : Le Ministre de l’Intérieur dans de sales draps.
Selon les mêmes sources, le Ministre de l’Intérieur aurait été condamné pour voie de fait, et doit donc assumer toutes les conséquences suite à la notification de rapatriement qui a été faite à monsieur Bachir Ahmad Amin, à travers l’arrêté N°031. Lequel arrêté d’expulsion, ayant le nom et la signature de Jean François Ndongou, est précédé de la mention : P.O.

Pour les juges, cet arrêté aurait été préparé par les techniciens avant d’être soumis au préalable à la signature d’une autorité inférieure au Ministre titulaire du département qui a refusé d’endosser la responsabilité.

Les faits

De sources judiciaires, on apprend que le Ministre Ndongou serait au cœur d’un différend financier qui opposerait deux sujets Libanais nommé Rahif Ali Oyono Hachem, naturalisé Gabonais et Bachir Ahmad Amin. Le 1er nommé reprocherait au second, qu’il a fait venir du Liban natal pour gérer la société HM Distribution, d’avoir détourné des sous qui lui auraient servi pour lancer ses affaires personnelles.

Pour Rahif Ali Oyono Hachem, ancien employeur et ami de Bachir Ahmad, celui-ci avait mis de l’argent de côté des années durant et ce, malgré l’insuffisance de preuves.

Blessé et doublé par son ancien compagnon, Rachif Ali Oyono Hachem, qui s’est fait de solides relations au Gabon, se serait activé à faire rapatrier Bachir Ahmad Amin en instrumentalisant le Centre de Documentation (CEDOC), où il a obtenu le rapatriement du sus nommé.

Abusé par cette décision d’expulsion, Bachir Ahmad aurait décidé de saisir les tribunaux compétents. L’arrêté en question était illégal, du fait que sur le nom et la signature du Ministre Jean François Ndongou, y étaient précédés de la mention : P.O comme si le texte préparé par les techniciens avait été soumis au préalable à la signature d’une autorité inférieure au Ministre titulaire du département.

Invité à répondre des actes et des conséquences qu’entrainent cette affaire, M. Ndongou aurait refusé d’endosser toute responsabilité.

Comment est-il possible que des documents de haute importance tels que les arrêtés d’expulsion, soient passés entre les mains de personnes mal intentionnées ? Le verdict du tribunal de Libreville dans cette affaire sonne-t-il réellement la fin de l’impunité et met-il fin à la loi du plus fort ?

Autant de questions qui restent en suspens.

Toutefois, il serait souhaitable qu’une enquête supplémentaire soit instruite afin de démasquer le ou les principaux responsables.




Source : Gaboneco

Jeudi 22 Novembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2391 fois




1.Posté par dbd le 22/11/2012 07:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
donc quand les etrangers se naturalisent ils ajoutent des noms Gabonais? oyono libanais? Merci bien Bongo. Le Gabon est a toi "tsotou ngouaghou!!!!!"

2.Posté par LES CHOSES DE LA HONTE le 22/11/2012 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y a des Nzouba Ndama traore,des maliens ,des bourkinabaises,des libanais oyono c'est pas nouveau, y a des dahomeens Aworet dossouh,des batekes 'nkani/mais seulement ,ils ne trompent personne,on leur fera porter des pneux enflammes.qui vivra verra...

3.Posté par mouthou12 le 22/11/2012 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ndongou....Tu es un incestueux!
Tu as baisé ta propre nièce en allant jusqu'à lui faire un enfant. Si tu lui as fait un enfant, c'est que tu la baisais régulièrement.
Ta propre nièce..!
Faire un enfant avec sa propre nièce...!
Sa nièce....ooooohhh, bon Dieu...!
Que c'est ignoble...!

4.Posté par compatriote le 22/11/2012 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il a fait son temps comme ministre il a atteint ses limites qu'on le remplace le Gabon a bien des cadre compétent dans ce domaine comme ca il irai rejoindre les autre dans l'opposition comme d'habitude

5.Posté par Oréma le 22/11/2012 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES NOMS GABONAIS NE SONT PAS À VENDRE NI À ACHETER. TOUS CES PROBLÈMES SERONT SOLUTIONNÉS QUAND NOUS REPRENDRONS NOTRE PAYS EN MAIN. JE RAPPELLE QUE LES QUATARI SONT À ENVIRON DEUX CENTS CINQUANTE MILLE. MALGRÉ CE PETIT NOMBRE, ILS N'OFFRENT LEUR NATIONALITÉ À PERSONNE. POURQUOI VOULOIR REMPLIR NOS REGISTRES DE MAGOUILLEURS VENUS DU MONDE ENTIER QUI, DE PLUS N'ONT AUCUN AMOUR POUR LES GABONAIS. SEUL L'ARGENT EST LEUR DIEU.

6.Posté par Oréma le 22/11/2012 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POUR NDONGOU, C'EST LE DÉBUT DE LA MALÉDICTION. LA SENTENCE DE DIEU N'EST PLUS LOIN. ON LUI A DEMANDÉ DE CHANGER DE CAMP AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD. VENDRE LE PAYS DE SES ANCÊTRES À DES ESCROCS, ÇA SE PAIE MAL.

7.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 22/11/2012 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je confirme de source familiale que le ministre de l'Intérieur M. Jean-François Ndongou est bel et bien le père naturel de l'enfant de sa nièce. Je tiens à la disposition des plus curieux, le nom et prénom de cette nièce, et celui du fruit de cet inceste.

Mais qui est-ce qui a donné à ce Libanais, le nom "Oyono" ? D'habitude ce sont les Myènè et les Batéké et maintenant les Puvi qui vendaient leurs noms aux Libanais, Sénégalais, Maliens, Béninois, Congolais, Français, Togolais, Tchadiens, Sao-Tomé, Cabindais, Ivoiriens...

8.Posté par Cyprien le 22/11/2012 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Malheureusement Ndougou n'est pas le seul au Gabon a avoir transformé sa nièce en second bureau.
Je connais un qui a fait pire que Ndougou; il couchait régulièrement avec sa propre fille. Mais manque de pot pour lui, ila fait un petit séjour au gros bouquet et il en est sorti la tête rasé. Il parle bien l'anglais.

Maintenant concernant l'affaire qui accable notre Ministre de l'Intérieur aujourd'hui, la signature prédédée par la mention "PO"signifie que celui qui a signé le document autorisant l'expulsion du Libanais a bel et bien une délégation de signature du Ministre ; dans ce cas , le Ministre Ndougou doit en tirer les conséquences

9.Posté par OMAR BONGO ONDIMBA ANDJOUAH le 23/11/2012 01:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Ndongou va de l'avant

10.Posté par on va encore faire comment le 23/11/2012 17:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c,est vraiment vraie l,histoire que ndougou à fait l,enfant avec sa nièce ? quel âge à cette dernière ? c,est la fille de sa petite ou sa grande soeur/frère? je m pose une question
jusqu''ici pourquoi être aller jusqu''à faire un bébé?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...