Connectez-vous S'inscrire


Notez

Gabon - Emergence : Au CNSS scandales dans un panier de crabes


Népotisme, détournements de fonds et de médicaments, impunité, surfacturations et avantages indus, les couloirs de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) maugréent sur des maux qui pourraient amener son personnel à descendre dans la rue. Anatomie d’une gestion à l’antipode de l’orthodoxie.



Gabon - Emergence : Au CNSS  scandales dans un panier de crabes
Si le fonctionnement de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) est aujourd’hui presqu’unanimement dénoncé par le personnel, la sonnette d’alarme avait déjà été tirée par le directeur général adjoint de la structure, Pascal Eva Nzé, économiste et banquier de formation. Celui-ci, indiquent des sources concordantes de l’institution, s’était plaint, à de nombreuses reprises, de certaines pratiques. Notamment des détournements impunis. Qualifié de «Monsieur Rigueur» de la CNSS, il avait alors eu à faire face au «système» et avait fini par reculer et se taire, s’étant rendu compte que sa hiérarchie n’était pas sur la même longueur d’ondes que lui.

Les plaintes qui montent des couloirs de la CNSS condamnent, entre autres, l’excès de liberté accordée aux chefs d’entreprises publiques par les conseils d’administration. Car, indique-t-on, dès que les administrateurs ont perçu leurs honoraires (et avantages divers pour le PCA), ils laissent carte blanche aux directeurs généraux. «Ce qui se passe à la CNSS est condamnable, mais cela est la résultante de «la politique du laissez-faire» prônée par les membres du conseil d’administration. L’argent public est dilapidé, les recrutements se font sur des bases familiales, parentales et amicales, les choix d’investissement se font à la hussarde et les administrateurs laissent faire. Il est normal qu’on en arrive à de telles situations, surtout lorsque l’on a des collaborateurs plus soucieux de leur avenir personnel que de celui de leur entreprise», estime un ancien ministre du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance sociale, qui a bien connu la situation à la CNSS.

Le système Vané après le système «Yalanz»,

Népotisme, détournements de fonds, laxisme, impunité, surfacturations et avantages indus, caractérisent donc aujourd’hui le fonctionnement de la CNSS sous la direction de Marie-Thérèse Vané Ndong Obiang. Ce qui lui a parfois valu des échanges quelque peu discourtois avec son adjoint sus cité, Pascal Eva Nzé. «Lorsqu’elle est arrivée comme directeur général, et bien qu’elle ait été pendant deux mois l’adjoint de Yalanzèle, nous avions cru qu’elle incarnerait le changement, mais elle fait pire», affirme un syndicaliste de la CNSS, non sans illustrer son assertion : «Prenons le cas d’une femme qui a détourné des fonds dans l’entreprise, Christelle Yékédo Guissony, au lieu qu’elle se retrouve en prison, comme Joëline Mboumba, autre femme accusée de vol (qui vient de purger trois mois à Gros-Bouquet), Vané l’a plutôt envoyée en stage à Abidjan pour devenir dans neuf mois inspecteur de sécurité sociale.» Celle-ci serait «une parente à Accrombessi», indique l’hebdomadaire Echos du Nord, qui promet un article sur la «grogne en perspective» à la CNSS.

On note, au sujet des recrutements, que le DG de la CNSS aurait embauché des parents, des amis et deux de ses enfants tandis que la cerise sur le gâteau porte sur le problème des contrats de consultants. «Le statut de consultant est accordé à des personnes à la probité et à la moralité douteuses, tel que Didier M., son beau-frère, qui avait mis en coupe réglée le budget des ministères des Mines et de la Planification lorsqu’il y officiait comme directeur de cabinet du ministre», s’insurge un autre employé.

Le patrimoine immobilier de l’institution n’est pas en reste. Selon un document de l’entreprise, le loyer de l’immeuble d’ACAE est viré dans le compte du directeur général, plutôt que dans celui de la CNSS. Une situation qui n’est pas sans rappeler les produits pharmaceutiques de la CNSS qui, selon des sources concordantes, seraient détournés et transiteraient par la pharmacie du feu rouge de Gros-Bouquet en vue d’être ensuite offerts aux populations du Cap Estérias, localité dont est originaire Mme Vané.

Le document sus cité retrace également le circuit de la construction de l’immeuble de la CNSS de Bikélé. Une partie du personnel pense que la «Caisse» a servi de «vache à lait» à l’ancien élu du district d’Ikoy Tsini, dont Marie-Thérèse Vané est une proche. Il est également affirmé que, selon qu’un dirigeant de la CNSS est proche du directeur général, la structure peut aller jusqu’à lui offrir du mobilier et autre équipement pour un usage domestique ou à régler ses factures d’eau et d’électricité.

La gestion Vané soulève une telle vague d’indignation que certains membres du personnel en arrivent à exiger son départ, ainsi que celui de tous ses proches. «Toute cette magouille doit cesser, le système Vané ressemble étrangement au système Yalanz qui a fait tant de mal à la CNSS, et les Vané, Marcel Mbélé Loussou, Eric Epié, Corinne Akagha, Gaston Lira, Moussirou Bouka doivent partir, le Grand Emergent qui est au courant de toute cette situation doit agir», souhaitent les agents de la CNSS.

Les piliers du système Vané

«En fait, le système Vané repose sur trois piliers, à savoir Marcel Mbélé Loussou, assistant du DG chargé des achats et des approvisionnements, Moussirou Bouka, assistant du DG chargé de la comptabilité et du budget, -qui, à force de tirer sur le budget, risquent de causer une cessation de paiement avant le mois de novembre- et Corinne Akagha, directeur du recouvrement et du pré-contentieux. Celle-ci n’a pas hésité à faire sous-traiter la délégation trimestrielle de salaires (DTS) par une entreprise, l’Agence Gestion Sécurité (spécialisée dans les études de redressement des cotisations sociales et l’élaboration des DTS additives des entreprises), dont elle est proche des responsables, alors que cela pouvait se faire dans la maison, des compétences existant pour cela», affirme un syndicaliste.

«L’indispensable sursaut de la CNSS ne viendra pas de cette équipe», conclut-il. Un autre employé estime que tout va mal, mais «à la décharge de Mme Vané, nous devons lui reconnaître d’avoir mis en place une politique de formation marquée par des séminaires de renforcement des capacités et des mises en stage, car, à la Caisse, nous avons plus d’informaticiens, de gestionnaires, de diplômés en ressources humaines et dans d’autres filières que d’inspecteurs ou de contrôleurs de sécurité sociale».


Gabonreview

Mercredi 3 Octobre 2012
Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...
Vu (s) 2422 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par AK le 07/10/2012 03:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et puis, EVA NZE comme bili by nzé, était au chômage et portait le sac d'Ondo Ossa. Lui qui fait la gueule parce qu'il ne voit rien, si on l'enlève, il va faire comment?Peut-être retourner faire le clando entre derrière la prison et les charbonnages.

10.Posté par Fils de Medouneu le 06/10/2012 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nem toi qui parle du système saviez vous comment cet Eva Nze a fait pour être là comme DG adjoint? Saviez vous si réellement son acharnement est pour la cause des personnels, ou c'est parceque son chef a tout verouillé et qu'il n'a plus la facilité comme a UGB ? car Vane le DG est très connu pour sa rigueure dans la gestion des deniers publiques d'après les derniers enquêtes économiques Gabonaise.

9.Posté par NEM le 05/10/2012 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CNSS,
Le sujet ne doit guère s'orienter sur sieur Eva Nze; économiste ou pas on s'en tape. Car il est bien expliqué que ce type travaille bien et veut de la transparence dans les caisses de la Caisse "Monsieur Rigueur" comme il est dénommé veut du travail bien fait et non pas des détournements. Il est à encourager puisqu'il affronte les malversations du "système qui viendraient d'en haut. Il semble même plus intello que les croulards et autres travailleurs étrangers ramassés à la pelle qui bondent certaines administrations gabonaises. Le sujet parle du pillage financier intempestif, des recrutements à la tête du client, du mauvais traitement des employés à la CNSS. Mr Eva Nze est un bon citoyen qui veut faire avancer les gabonais comme lui. Donc, pas besoin de savoir si il a porté ou ouvert les portières de voiture de Mr Ondo Ossa; ce qui semble normal et privilégiant de s'occuper d'un Ministre de la République. Tenons compte de son rang professionnel actuel: D.G. adjoint c'est déjà beaucoup de courage pour en arriver là. Si vous êtes heureux à la CNSS, laissez Mr Eva Nze plaider la cause de ceux qui n'en ont pas...avec son petit niveau du CP1 que dénoncez tant.

8.Posté par Fils de Medouneu le 05/10/2012 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je m’aperçois que les nouvelles méthodes de cette charmante et intellectuelle dame fait grincé les dent dans son entourage comme chez les partisans de moindre efforts extérieurs simplement parce que les procédures mises en place empêchent de manger comme par le passé. Il faut donc impérativement la faire partir pour que la fête continue; Mais avec ya ALI la recréation est terminée.

A qui donc profite tous ces dénigrement et fausse accusations sans preuves de détournements ? Suivez mon regard.!

7.Posté par Fils de Medouneu le 05/10/2012 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous dites qu'il y a un immeuble à Acae loué par la CNSS; (mensonge) après vérifications des services spéciaux il est avéré qu'il n y a pas d'immeuble loué par la CNSS; en revanche il y avait un contrat signer par l'ancien DG (Yalanz.) qui à été annulé par l'actuel DG le Dr VANE.

6.Posté par okoubouk le 04/10/2012 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Gabon D'abord,

Vous avez raison.
Ce genre de dérives 'monarchiques', où on embauche ses propres enfants est effectivement courant. Ici, le pouvoir se transmet de père en fils, de mère en fille, d'oncle à neveu ou nièce, etc. Cette pratique a été 'institutionnalisée' par Bongo 1. Ce dernier a dû nommer tous ses parents, au sens africain, à de plus ou moins hautes fonctions, y compris ceux qui n'avaient rien à faire là. On se souvient encore de Pascaline, l'inamovible DC d'Omar. La tradition est donc maintenue par Bongo 2 (Ali) qui fait exactement la même chose : il a pratiquement casé tout son clan (au sens large).
Nous sommes tous d'accord qu'il faut mettre un terme à ces dérives monarchiques iniques.
Mais seule la Conférence nationale Souveraine (CNS) pourra sortir le Gabon du trou dans lequel il se trouve.

5.Posté par Gabon D'abord le 03/10/2012 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Embaucher ses propres enfants c'est très courant au Gabon. Que dire de Mme Honorine Nzé Biteghe, qui donnait des leçons de morale à la télé, mais une fois devenue ministre des Affaires Sociales, n'a pas trouvé mieux que de prendre sa propre fille aînée(Diane) comme Directrice de Cabinet? Comme si à Bitam ou ailleurs dans le Gabon, il n' y avait des Gabonais dans d'autres familles qui peuvent aussi bénéficier d'un poste. La mère ministre, la fille directrice de cabinet, les Affaires sociale dans la maison, au salon, à la cuisine et ça s'arrête là, le Gabon, on s'en moque!

4.Posté par Ndambo le 03/10/2012 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ooooh vive le Gabon émergent ! Parlez, parlez, écrivez, écrivez, tant que sieur acrombessi aura le dernier mot rien ne changera. En ce moment certains lui courent après pour obtenir quelques faveurs afin de participer au pillage abusif du pays.

3.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 03/10/2012 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL FAUT BUTER LE BIAFRAIS ET SES SBIRES

2.Posté par CNSS le 03/10/2012 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'importe quoi, EVA NZE est économiste diplômé de quelle école? Il est sorti de lnstitut National des Sciences et de Gestion vers les années 1990. Depuis quand l'INSG forme les économistes? Arrêtez vos approximations.Est-ce que le fait d'avoir porté le sac d'Ondo Ossa comme on le voyait à l'UOB , ouvrir la portière, suffit pour devenir économiste? Après son diplôme de l'INSG, il a travaillé, à l'UGB. Là-bas il a été limogé.Le motif, tout le monde le connaît. C'est à ce moment, alors qu'il était au chômage, qu'il est devenu le majordome d'Ondo Ossa, alors ministre. On raconte d'ailleurs que c'est lui qui l'a recommandé via son ami(un des bongo) à un poste auquel EVA Nze ne pouvait même pas rêver un jour.Nous sommes tous ici à la CNSS, on se connaît. Attention avec tout et n'importe quoi que vous débitez!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Politique | Gabon | Présidentielles 2016 | Dworaczek-bendome | Société | Affaire à Suivre | Faits Divers | News Dans Les Provinces | Communiqué | Economie | Education | Société Civile | Diplomatie | Interviews | Portrait | Etudiants | Sport | Revue Presse | Gabon - Emergent | Présidentielle 2009 | Info - Alerte | Faits Bizard | Evènements








Facebook
Twitter
YouTube
Dailymotion

Créer ou Consultez vos Mails

Google

Publicite Afrique





Infos Du Jour...

Gabon : L’opposition gabonaise de nouveau en route pour Paris?

5 Commentaires - 24/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Congrès de l'opposition gabonaise à Paris

0 Commentaire - 24/10/2014 - Convention de la Diaspora Gabonaise.

Gabon - Présidentielle 2016 : Ben Moubamba candidat de l’UPG ?

0 Commentaire - 24/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Réseau routier : le nord-est du Gabon désormais praticable

2 Commentaires - 24/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Colère des agents du ministère des transports

0 Commentaire - 24/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Quand le stress freine le désir et l'envie de faire l'amour…

0 Commentaire - 23/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Ebola : Koffi Olomidé arrêté en RD Congo

5 Commentaires - 23/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon - Média : Nouveau «black-out» sur TéléAfrica

0 Commentaire - 23/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Joël Ondo Ella : «Nous allons paralyser le pays !»

3 Commentaires - 23/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Les Sept Plaisirs Capitaux Du Management

0 Commentaire - 23/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...



Divertissement sur Gabonlibre

Bon wend en tous Top de la music Africaine...

Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel... - 11/10/2014 - 0 Commentaire| Lu (s) 502 fois |

Music : Tour 2 Garde Feat Bebi Philip - La Pression

Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel... - 22/03/2014 - 0 Commentaire| Lu (s) 1169 fois |