News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Emergence : 118,9 milliards de déficit dans l’exercice du budget 2011

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 2 Juillet 2013 à 12:04 | Lu 720 fois

L’exécution du budget général de l’État, au titre de la gestion 2011 fait ressortir un déficit de 118,9 milliards de francs CFA. Certes on est loin des 604,2 milliards de 2010, mais il semblerait que l’appropriation de la gouvernance efficiente en matière de deniers publics, chère au président Ali Bongo, buterait encore sur certaines barrières.



Gabon - Emergence : 118,9 milliards de déficit dans l’exercice du budget 2011
Après les deux chambres du Parlement, le rapport sur le contrôle de l’exécution des lois de finances 2011 est arrivé sur la table du table du Premier ministre Raymond Ndong Sima. Ce document lui a été remis le 27 juin dernier par le premier président de la Cour des Comptes, Gilbert Ngoulakia.

Selon ce rapport, le budget s’élevait en équilibre, en ressources et en charges, à 2370 795 888 377 de francs CFA. Soit un déficit de 114 milliards qui, selon le ministère du Budget, est le résultat du gap entre les ressources réalisées à hauteur de 2291,9 milliards et les charges exécutées, d’un montant de 2405,8 milliards de francs CFA. Or, le résultat budgétaire corrigé par les soins de la Cour, a révélé un déficit de 118,9 milliards de francs CFA.

Evoquant la déclaration générale de conformité entre le compte du comptable supérieur de l’Etat et le compte général administratif de l’Etat, le document indique que les vérifications effectuées ont révélé l’existence des mêmes manquements qui, depuis des années, ne permettent pas à la Cour des Comptes de statuer sur la déclaration générale de conformité devant accompagner le rapport général sur le contrôle de l’exécution des lois des finances.

Dans son rapport, la juridiction financière déplore aussi l’absence des comptes centraliseurs entre le compte général administratif de l’Etat et la balance définitive du Trésor public. «Les conséquences tirées des insuffisances contenues dans le compte général administratif de l’Etat avaient une influence accrue sur l’équilibre d’exécution des différents budgets», a fustigé Gilbert Ngoulakia, saluant toutefois «le travail abattu par la Direction générale du budget et la Direction générale des services du trésor pour avoir confectionné des comptes devant permettre au juge financier d’être désormais en mesure de procéder à la déclaration générale de conformité».

Raymond Ndong Sima, quant à lui, a qualifié d’avancées significatives, le travail effectué par la Cour des Comptes dans sa recherche de la clarté des dépenses publiques. «Plusieurs personnes ne comprennent pas toujours l’importance de la régularité des écritures comptables pour une administration. C’est pourquoi, il y en a qui prennent la liberté d’en faire à leur guise alors que dans le privé, les commissaires aux comptes travaillaient en toute latitude», a-t-il affirmé, condamnant le comportement de ses collaborateurs qui croient qu’on peut dépenser les deniers publics sans en rendre compte. «C’est une erreur très grave de penser ainsi», a conclu le chef du gouvernement.

La gouvernance efficiente en matière de deniers publics, chère au président Ali Bongo n’est-elle qu’une une utopie ? Le 13 août 2010, le chef de l’Etat avait reçu les rapports de la Cour des comptes sur l’exécution du budget de l’État. Il avait demandé au gouvernement de saisir le procureur de la république pour sanctionner ces indélicatesses. Or, près de trois ans après, aucune tête n’est encore tombée. Pas étonnant que la gabegie tant décriée poursuivre sa marche en avant.

Gabonreview

Mardi 2 Juillet 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 720 fois




1.Posté par guidouma le 02/07/2013 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous demandons à NGOULAKIA de publier les rapports de la cour de compte sur un site web afin de permettre aux contribuables gabonais de s’informer sur les mic macs des enarques du Ministère de budget dont leur boulot consiste à modifier au quotidien les lignes budgétaires qui sont votées par les élus. Les ministères ne reçoivent jamais leurs dotations budgétaires. Par exemple , il est souvent prévu dans le budget du ministère de l’intérieur une dotation financiaire de 100 millions de francs cfa pour informatiser les directions générales de ce ministère. Mais le TPG et le DGB n’ont jamais exécuté cette ligne budgétaire au profit du ministère de l’intérieur. NGOULAKIA ne voit que du feu car les destinataires de lignes budgétaires ne se sont jamais plaints…

2.Posté par Pâle Lôgè le 02/07/2013 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Difficile aussi serait que cette analyse puisse interpeller ses énarques et ses iefisiens du budget et du trésor qui ont leurs prolongement dans les cabinets ministériels par des DAF qui sont leurs homologues.
Puisque le slogan est « laisser nous avancer», cet avancement se révèle des turpitudes, qui, loin du prévu, nous donne droit à des folklores ikoku, tel que le forum sur le développement de la Ngounié! Une sorte de congrès provincial du PDG sous la haute autorité de l'émergent en chef sur proposition du nouveau mécène chevalier de l'ordre de la panthère noire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...