News & Infos Utiles...


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Electricité : Côtoyer le danger au quotidien

l'info réelle 7J/7 - source : gabonews le Samedi 11 Juillet 2015 à 09:46 | Lu 608 fois

Dans la plupart des quartiers sous-intégrés de Libreville et ses environs, la pratique de branchements anarchiques de fils électriques pour recevoir du courant à son domicile ne cesse de prendre de l’ampleur au fil des années. A hauteur d’hommes ou trainant complètement sur le sol, ces installations sont un véritable danger pour les populations, à l’instar de celle du quartier Bizango Rail, situé dans le deuxième arrondissement de la commune de Ntoum.



Gabon - Electricité  : Côtoyer le danger au quotidien
Les images parlent d’elles mêmes lorsque l’on fait le tour des quartiers populaires tels que Bel Air, Atsibe-Ntchoss ou Bizango Rail. Les fils de courant qui devraient normalement être à la hauteur des poteaux électriques et installés par les agents de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG), sont malheureusement le fait de tierces personnes, les habitants eux-mêmes. Ces bricoleurs réalisent des branchements amenant l’électricité soit par un câble aérien ou un câble souterrain et parfois sorti en pleine surface du sol, soutenu par des poteaux de fortune sur plusieurs mètres de distance.

Bien entendu, les risques d’électrocution sont réels. Avec des dominos parfois ouverts, de l’eau y pénètre, un enfant pourrait passer par là et ramasser un de ces fils trainant à même le sol, inconscient du danger, et l’irréparable se produit ; Des accidents d’électrocution de ce genre ont souvent été enregistrés aussi bien dans la capitale qu’à l’intérieur du pays. N’étant pas souvent calibrées en fonction des charges électriques des ménages, ces installations clandestines provoquent fréquemment des surcharges ou des surtensions fatales pouvant endommager les appareils, voire des courts-circuits induisant à des incendies ; Une des raisons des courantes incendies au grand marché Mont-Bouet, dans le deuxième arrondissement de Libreville.

Ces branchements que l’on appelle aussi « installations araignées », du fait des fils qui se croisent et s’entrecroisent, sont le résultat de plusieurs facteurs. Nonobstant la responsabilité des populations elles mêmes, nous citerons le phénomène de l’exode rural favorisant l’habitation de zones non loties ; Le manque d’une politique de planification à long termes et de décentralisation pour la réalisation de projets dans les différentes communes et arrondissements en fonction des besoins et particularités ; la difficulté de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) à couvrir en électricité l’ensemble des quartiers de la capitale ; les détournements de fonds publics pour la viabilisation de certains quartiers, à l’exemple de Bizango dont les réalisations sont restées au stade préliminaire.

Ne souhaitant pas que le pire arrive avant de réagir, comme il est de coutume dans notre pays, il serait judicieux que les pouvoirs publics, la société civile et la SEEG s’activent colossalement à trouver des solutions pour une meilleure stratégie et couverture d’installation électrique dans la capitale et de ses environs, car il en va du bien-être du citoyen gabonais.


Alfred Angoué

Gabon - Electricité  : Côtoyer le danger au quotidien

Samedi 11 Juillet 2015
source : gabonews
Vu (s) 608 fois




1.Posté par Boussougou le 14/07/2015 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pendant ce temps, notre président émergent achète des avions, des hélicoptères et des chars.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame




Comparatif assurance auto






Les Articles les plus lus

Gabon : Qui est Jean Gaspard Ntoutoume Ayi ?

0 Commentaire - 05/10/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Gabon : Jour du deuil national le 06 octobre 2016

0 Commentaire - 06/10/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée



loading...