News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Éducation nationale : voyage au bout de la précarité

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 27 Février 2013 à 07:35 | Lu 689 fois

Alors que les enseignants membres de la Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (Conasysed) observent, depuis le lundi 25 février, une grève d’avertissement de trois jours en vue de bousculer le gouvernement avec lequel des négociations ont été entamées, on apprend que de nombreuses recrues, récemment affectés, se retrouvent sans présalaire ni toit pour dormir dans leur lieu d’affectation.



Gabon : Éducation nationale : voyage au bout de la précarité
Le ministère de l’Éducation nationale a publié, le 30 janvier 2013, une liste affectant les nouveaux enseignants formés à l’École normale supérieure (ENS) vers leurs lieux de travail. Beaucoup d’entre eux sont allés prendre leur service dans les différentes régions du pays où ils été envoyés. Presque toutes les villes et villages du Gabon (Port-Gentil, Makokou, Booué, Pana, Moanda, Franceville, Bitam) ont ainsi vu débarqué de jeunes enseignants devant officier dans le primaire et le secondaire.

Si au moment de ces affectations, il leur a été signifié qu’ils n’auront les salaires qu’en mars prochain, ils n’attendaient pas moins de l’État des dispositions d’accompagnement pour tenir le temps nécessaire. Or, selon de nombreux témoignages, ils sont pour la plupart abandonnés à leur propre sort. «Beaucoup d’enseignants sont de retour à Libreville parce que les conditions de vie sont difficiles sans salaire et sans lieu d’habitation en province», indique un enseignant sous le couvert de l’anonymat.

«Je suis affecté sans salaire et en plus à Port-Gentil. Je me suis déplacé à mes frais. C’est un coin où la vie est très chère. Juste des affectations, pas de salaire, pas de lieu d’habitation. Ce n’est pas normal !», a déclaré un autre.

Depuis quelque temps une grève se profile sur le secteur éducatif national, si les négociations avec les mouvements syndicaux n’aboutissent pas. Le problème de ces nouveaux affectés risque donc d’alimenter la tension déjà existante. Ces enseignants estiment qu’il aurait été nécessaire de leur trouver, en attendant, un présalaire et un logement leur permettant de «manger et dormir». «Nous voulons juste le minimum», a lancé un enseignant de Port-Gentil avant d’ajouter : «ils n’auraient pas dû nous couper la bourse de l’ENS».

Au-delà, ces jeunes enseignants estiment que les autorités du ministère de l’Éducation nationale ne savent pas ce qu’ils veulent. «Il y a trop de choses qui sont dites et rien n’est fait. Ils sont dans les contradictions et nous ne savons pas finalement s’ils vont nous prendre en compte pour la Pife (Ndlr : Prime d’incitation à la fonction enseignante) en mai».

Gabonreview

Mercredi 27 Février 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 689 fois




1.Posté par tarchidime le 27/02/2013 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les populations auront beau gloser sur la vie chère, les mauvaises conditions de travail, la paupérisation du plus grand nombre, la misère sans cesse croîssante, rien, absolument rien de tout cela ne sem ble émouvoir les autorités en place. Au lieu de répondre aux préoccupations urgentes des populations, à quoi assistons-nous? à l'organisation des rencontres ludiques de match de football opposant des stars internationales à l'équipe des panthères, à celle portant sur la course nautique dont les participants sont tout aussi des stars internationales, à la tenue du fameux Forum New-york for Africa animé par un certain Attias pas du tout philanthrope et tout récemment celle du carnaval dit de Libreville. A bien réfléchir il ya lieu de se dire que les autorités ne sont là que pour satisfaire leur propre lubie, car comment comprendre que des milliards de francs sont ainsi jetés par la fenêtre au détriment des besoins les plus urgents des populations

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...