News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Education : les lycéens à nouveau en colère

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 3 Décembre 2013 à 06:28 | Lu 1592 fois

Pendant que les réflexions et les stratégies sont en élaboration par les autorités compétentes pour sortir le Gabon de la crise qui bloque son système éducatif depuis deux mois déjà, les lycéens dans certaines capitales provinciales du pays ont décidé, le 2 décembre 2013, d’emboiter le pas à leurs ainés, membres de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation, en vidant les salles de classe pour dire «non aux nouvelles réformes» en vigueur dans l’éducation.



Après avoir un premier essai pendant l’année scolaire 2012-2013, les réformes du système éducatif gabonais portant notamment sur la création de deux étapes pour l’obtention du Baccalauréat sont combattues par les élèves. Pour empêcher la pérennisation de ces modifications, les lycéens du Lycée Léon Mba à Libreville, ceux du Lycée Jean-Jacques Boucavel à Mouila ainsi que d’autres à Oyem sont sortis de leur réserve, le 2 décembre 2013, pour signifier leur vœu d’un retour à l’ancien système.



En lançant leur mouvement d’humeur devant le lycée national Léon Mba à Libreville, au gouvernorat de Mouila, et sur la route de la maison du parti démocratique gabonais (PDG) au Oyem où ils ont été interceptés par les forces de l’ordre, ces jeunes qui se disent exaspérés par la situation qui prévaut actuellement dans le secteur de l’éducation, ont exprimé les mêmes revendications d’une province à une autre, à savoir : «non aux nouvelles réformes».

«Nous sommes hors de nos classes pour une raison, voir un but précis. Notre mouvement d’humeur se fonde sur les réformes actuelles que le ministre de l’Education nationale a prises. Nous ne voulons pas de ces réformes. Tant que ces réformes ne seront pas annulées, nous lycéens, nous ne regagnerons pas nos salles de classe», a déclaré un certain Frédéric, se déclarant porte-parole des lycéens de Léon Mba.

«Parlons un peu du Bac qui est la priorité de la majorité des élèves ici. Nous ne voulons pas d’un bac à un tour quand on sait dans quelle situation l’éducation gabonaise se trouve actuellement. On nous apporte une réforme en nous berçant que, c’est quelque chose de bien pour les élèves or nous savons ce qui se cache derrière», a indiqué un lycéen de Léon Mba sous le couvert de l’anonymat.

«Comment admettre qu’un élève qui a 3de moyenne en classe de 3e, se retrouve en classe de seconde parce qu’il y a eu un examen intermédiaire appelé Brevet d’études de premier cycle, et que, quelqu’un qui a 13 de moyenne se retrouve redoublant parce qu’il n’a pas eu le Bepc. Chose qui n’est pas normale. Le Bepc ne justifie pas du niveau d’un élève en seconde. Ce n’est pas l’examen qui justifie le passage d’un enfant», a fustigé le même lycéen.

«Nous réclamons les anciennes réformes, avant on avait le concours, le Bepc et le Bac. Aujourd’hui le concours n’existe plus et c’est l’obtention du certificat d’études primaires et le Brevet d’études de premier cycle et les moyennes de classe qui déterminent maintenant le passage en 6e, en 2nde. Il faut le Bepc pour espérer aller en 2nd or ce n’est qu’un diplôme. Il nous semble que le système veut faire la promotion des médiocres en instaurant ces réformes», a renchéri une des lycéennes sous le couvert de l’anonymat.

Aucun membre de l’administration rencontré sur les lieux de la manifestation n’a souhaité répondre à nos interrogations. «Pour que nous regagnions nos salles de classe, il faudra que le Bac à deux tours soit remis, que l’ancien système du Bepc soit également remis», ont exigé les lycéens d’un commun accord.

Malgré les indications des autorités quant à la reprise des cours, décrétée depuis une semaine déjà, le mot d’ordre ne serait respecté qu’à 20% environ dans les différents établissements publics du Gabon. Bien que présent dans les établissements, les enseignants refusent de regagner leurs salles de classe.



Mardi 3 Décembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1592 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

18.Posté par lili le 04/12/2013 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
juska kan tout cela?POUR KOI LE GOUVERNEMENT SE CONTREFICHE DE NOUS.?Nous sommes humain bon sent.sa fait plus de 40ans kon vit la meme chose les greves tt les jrs ils ne se fatiguent pas de voir sa chak année.nous eleve et etudiant ont a raison de faire tout ceci parce kil s'agit de notre avenir.mais on ne peut rien sans le soutien des gens à l'internationale et de nos parents.trop c trop il faut k sa change tout cela est anormal

17.Posté par Urgent!!! Urgent!!!! UOB et MASUKU le 04/12/2013 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MOT D'ORDRE À FAIRE CIRCULER CE SOIR !!!

URGENT!!! URGENT!!! URGENT!!!

DEMAIN, MARCHE DES UNIVERSITÉS DE L'UOB ET MASSUKU POUR DE MEILLEURES CONDITIONS D'ÉTUDES!!!

PAS DE COURS DANS AUCUNE UNIVERSITÉ DU GABON LE 5 DÉCEMBRE 2013.

NOUS ALLONS TOUS MARCHER!!!


Le GABON doit changer. NOTRE FUTUR EST EN DANGER!!!!

FAITES CIRCULER.FAITES CIRCULER!!!

16.Posté par l oeil le 04/12/2013 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tcouooooooooooo l oeil voit tout tate moundoung a pris son avion ce matin oooooohhhhhh sous la pluie juste pour vous informer que l oeil voit tout merci abandon des eleves en danger

15.Posté par LOLA le 04/12/2013 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
URGENT…URGENT..
La police tabasse les élèves au boulevard triomphale et au carrefour Acaé à Libreville. Ils ont arrêté des mineurs les font embarqué dans les camions de la police anti émeute et empêchent les gens de filmer ce qui se passe. Toutes personnes essayant de prendre la scène en photo est automatiquement interpellé. Voilà où nous en sommes au Gabon.

14.Posté par Priscilla le 04/12/2013 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais pourquoi n'ya t-il aucune images de toutes ces manif ??? avec tout les smartphone, iphone, wxzphone etc personne au Gabon ne peut prendre des images ou des vidéos des manif et les faire circuler sur le net ?
C'est dommage que les gabonais n'ont pas encore compris la puissance des réseaux sociaux et des médias en ligne dans les lutte contre les régime autoritaires comme celui d'Odjukwu.
S'il n'ya aucune preuves, cad pas d'images ou vidéo, c'est comme s'il ne se passe rien aux yeux de la communauté internationale. Le biafrais pourra gazé, mollesté et tabassé à mort tout les élèves gabonais, cela passera sous silence, et aucune pression ni sanction de la communuaté internationale ne sera prise à l'encontre de ce régime.

13.Posté par Aire le 04/12/2013 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
image insoutenable ce matin la gendarmerie poster devant chaque etablissement de libreville comment les eleves peuvent ils se sentir en sécurité face aux gens qui pour un rien sont pret a les violenter

12.Posté par dk le 04/12/2013 00:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais si et seulement si un suel eleve meurt..........c'est la fin du gabon... j'observe tout cela depuis ou je suis je j e pense que c'est la ou je ferai une descende avec mon equipe....... au gabon et c'est un desorde total........je passe

11.Posté par 3ekale le 03/12/2013 23:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Suite aux heurts ce matin entre la police et les élèves du lycée Jean stanislas Migolet de koula_moutou ki ont entamé une marche contre les reformes du Ministre de l'éducation...Mort d'un élève passé a taba par la police parait_il...info a vérifier svp...

10.Posté par mouthou le 03/12/2013 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, trop c'est trop.......!
Comment comprendre que dans ce pays, le système éducatif est fait pour s'assurer un minimum de résultat positif pour les apprenants.
Les réformes actuellement instaurées au ministère de l'éducation nationale ne sont nullement pour favoriser des meilleurs résultats pour la majorité. Celui qui a osé croire à la théorie de l’intellectuel bidon qui a conseillé Moudounga n'est lui même qu'un intellectuel bidon. Il y a des systèmes qui marchent bien de part le monde. Il suffisait d'un copier/coller, en prenant en compte les réalités locales et le tour était joué. On ne refait pas la roue quand celle qui existe donne pleinement satisfaction.
En grande pompe, Moudounga a fait organiser des états généraux de l'éducation pour des résultats ne cadrant pas avec les réalités locales. Jamais le Gabon n'a eu de ministre de l'éducation nationale aussi médiocre que ce Moudounga.
Aujourd'hui, les étudiants des universités du pays sont dans la détresse. Je prends particulièrement exemple, le cas des étudiants de la FDSE à l'UOB. Les pauvres, vraiment, j'ai pitié d'eux. Ils ne sont pas près de partir de cet établissement avec un diplôme. Comment comprendre que dans cet établissement, les règles du jeu ne soient pas respectées par l'administration, ce qui a pour conséquence, des résultats catastrophiques. En droit (L3) par exemple, un enseignant d'anglais s'est vu confier la correction d'une épreuve de droit, toutes les copies corrigées par Mr. Mouloungui sont sous moyennes (entre 2-6).
Mais au fait, où sont les parents d'élèves et d'étudiants?
Ce qui est marrant, c'est qu'avec autant de revendications sociales, le PDG remportera haut la main les élections locales.

9.Posté par @ Université Omar Bongo et de Massoukou le 03/12/2013 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tous les Universitaires, joingnons nous aux mouvements des lycéens et collégiens.. le gouvernement se moque de tous les étudiants.

Trop c'est trop!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...