News & Infos Utiles...


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Education « Oubliés de la PIFE »: le ton monte

l'info réelle 7J/7 - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 30 Août 2013 à 06:43 | Lu 468 fois

Après plusieurs jours de manifestation silencieuse sur les lieux abritant les locaux du ministère de l'Education Nationale, le collectif des enseignants nommé les « oubliés des oubliés de la PIFE » (Prime Incitative à la Fonction enseignante), a durci le ton de leurs revendications en mettant le feu à des pneus devant son ministère de tutelle.



Gabon - Education « Oubliés de la PIFE »: le ton monte
Pour mieux se faire entendre des responsables du ministère de l'Education Nationale, "les oubliés des oubliés" ont incendié mercredi 28 août des pneus à l'entrée principale de ce département ministériel, avant d'être dispersés, dans le calme par les forces de l'ordre.

Selon les revendicateurs, leur mouvement est justifié car ils remplissent pleinement des critères d'attribution de la PIFE tel que le stipule « l'article 2 nouveau » du décret portant révision des conditions et des modalités d'allocation de la PIFE.

Ce décret mentionne en effet que « la PIFE est versée aux enseignants nationaux permanents, aux conseillers et inspecteurs pédagogiques exerçant des activités d'enseignement et de formation directes, ainsi que des activités d'encadrement pédagogique dans les établissements publics ou reconnus d'utilité publique relevant directement des départements ministériels de l'Education Nationale, de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle, de la Jeunesse et des Sports et des Affaires sociales ».

Avant cette manifestation, les membres de ce collectif s'étaient rapprochés du responsable des ressources humaines du ministère de l'Education Nationale afin de comprendre tous le contours liés à leur situation.

Lors de cette rencontre, ce responsable avait fait entendre que leur non perception de la PIFE résultait du fait qu'ils ne remplissaient pas les conditions nécessaires prévues par les textes susmentionnés.

Les raisons évoquées: la non présence sur les lieux de travail de certains enseignants, le manque des numéros matricules ou encore le fait que certains n'appartiennent pas au corps enseignant actif.

Des raisons que les manifestants ne trouvent pas du tout pertinentes ni fondées, certains exerçant pleinement leurs fonctions depuis des années et étant même en possession de leurs textes de recrutement et de leurs numéros d'immatriculation.

Pour vérification et afin de mesurer la teneur de ces propos, une commission de contrôle des listes des ayants droit a été mise en place par les services du ministère du Budget.

Celle-ci pourrait être assistée pour des besoins de transparence "des oubliés des oubliés". La publication du rapport final établi par le service du ministère du Budget est donc très attendue, car le non paiement de cette prime pourrait conduire les manifestants et leurs collègues solidaires, à ne pas reprendre le chemin des classes dans quelques semaines.

Publié le 30-08-2013 Source : Gaboneco.com

Vendredi 30 Août 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 468 fois



Politique | Société | Economie | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame









Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée