News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon Education Nationale : les enseignants sur bons de caisse

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 27 Mars 2015 à 07:04 | Lu 1642 fois

Ali Bongo a approuvé la décision qui oblige tous les enseignants à être rémunérés par bon de caisse, une mesure qui devrait, selon lui, les inciter à reprendre le chemin de l’école.



Dès ce 26 mars, les enseignants de l’Education nationale percevront leurs salaires par bon de caisse. Ce nouveau mode de paiement intervient à la suite des grèves persistantes dans ce secteur qui font lourdement peser le spectre d’une année blanche..

« J'ai approuvé la décision prise par le gouvernement de mettre sur bons de caisse les agents de l'Éducation Nationale. Cette mesure vise non pas à sanctionner l'ensemble des enseignants, mais uniquement ceux qui refusent de reprendre les cours, malgré les efforts fournis par le gouvernement. Payer les salaires des enseignants qui ne travaillent pas ne serait juste ni pour ceux de leurs collègues qui ont repris les cours, ni pour les contribuables et les parents d'élèves, encore moins pour les enfants.

Nous ne pouvons pas continuer à encourager les mauvais comportements. Le droit de grève est reconnu en République gabonaise. Il reste toutefois encadré par des lois que nul ne peut indéfiniment violer sans en répondre. L'année scolaire de nos enfants doit être sauvée. J'y engage à nouveau le gouvernement», déclarait le chef de l’Etat sur sa page officielle Facebook, le 25 mars.

Certains fonctionnaires de ce secteur, cette mesure ne contribue pas à apaiser la crise qui sévit actuellement au sein de l’Education nationale et qualifient cette décision de « méthode rétrograde pour assujettir les enseignants.

« Vous pensez que la grève concerne les enseignants de cette année, non, la lutte d’aujourd’hui profitera aux enseignants des années futures. Nous demandons que les conditions de travail soient améliorées pour que nous puissions exercer notre travail normalement. Depuis que le traitement des dossiers des enseignants des pré-primaires a été annoncé leurs salaires demeurent à 80.000 FCFA. Pensez-vous que nous sommes ingrats pour léser nos propres enfants scolarisés ? » a confié un enseignant.

Pour d’autres, cette mesure s’avère plutôt salutaire car ils estiment que la négociation ne se fait pas sous pression mais en privilégient le dialogue pour tenter de dénouer toute crise à travers des efforts consentis entre les différentes parties.

La décision de payer les salaires par bon de caisse accompagné d’une fiche de reprise de service émargée par la tutelle poussera-t-elle les grévistes à reprendre le chemin de l’école ?

On se souvient qu’en 2005 Christiane Bitoughat, l’ancienne présidente du Syndicat de l'éducation nationale (Sena) et de l'Union des syndicats de l'administration publique (Usap), avait décidé avant l’échéance présidentielle de décembre de « forcer » la main au gouvernement pour faire aboutir les revendications , en menaçant de boycotter les examens de fin d’année et les présidentielles par une grève généralisée.

Les rencontres avec le gouvernement et le chef de l’Etat de l’époque avaient alors permis de résoudre certains points et un pacte avait même été élaboré et remis à feu Omar Bongo Ondimba pour un apaisement de la situation.

Mais en cette année2015, la grève dans le secteur de l’éducation semble parfois déborder largement sur le terrain politique reléguant parfois au second plan, les revendications importantes formulées pour asseoir une école de qualité au Gabon, ce qui représente pourtant une cause noble.

En somme, la négociation ne peut être un lieu de confrontation politique, il s’agit de compromission sociale entre les acteurs de l’éducation nationale et le gouvernement.

Le nouveau statut de rémunération est pourtant en étude et il devrait selon les autorités, prendre effet dans quelques mois. Afin de sauver cette année académique, ne serait-il pas sage pour les enseignants de faire preuve de solidarité envers leurs élèves en décidant de la reprise effective des cours et après un certain délai de reconduire leur mouvement de grève si les promesses ne sont pas tenues ?

Toutefois, cette mesure de paiement par bon de caisse aura-t-elle l’effet escompté?

A suivre…

gabonéco

Vendredi 27 Mars 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1642 fois




1.Posté par Leïla le 27/03/2015 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est fini pour le régime. Manifestons notre solidarité avec les enseignants en restant tout simplement chez nous à la maison. Plus personne ne doit se pointer à son lieu de travail tant que boa sera toujours au pouvoir.

2.Posté par Le biggy le 27/03/2015 13:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enseignants sur bons de caisse, decision du gouvernement. Xa fait meme rire. Les gens souffrent depuis des annees parce que vous les aurez mis sur bons de caisse que tout va changer? Et le PM vient lire fierement cette mesure

3.Posté par NEM le 27/03/2015 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incroyable!

4.Posté par Nkembo le 27/03/2015 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Celui qui ne travaille pas n'a pas droit au salaire. C'est juste qu'ils soient mis sous bons de caisse.
Ils paieront leurs loyers avec l'argent des syndicats politisés.
Mr le premier ministre plusieurs fonctionnaires boudent les enseignants aujourd'hui tout le monde sait que leurs révendications sont ailleurs. Il y a même en ce moment des groupes qui se constituent et recensent
discrètement les établissement privés dans lesquels certains enseignants ont inscrit leurs enfants pour qu'en cas d'année blanche bref.... SURPRISE
Personne n'a le monopole de ce qu'ils(les enseignants) font,nous allons tous jouer à leur jeu.

5.Posté par Gabonais le 27/03/2015 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous rappelons sur ce site que les enseignants sont en grève suite au non respect des engagements par le gouvernement notamment l'augmentation des salaires.
Le gouvernement n'a pas augmenter les salaires d'agents de l'Etat qu'il a observé que ces derniers n'ont repris le travail.
Les revendications d'augmentation de salaire rentre dans le cadre de l'amélioration du niveau de vie des travailleurs du secteur public. ces revendications peuvent être en parfaite adéquation avec les revendication politique de l'amélioration du bien être social posée par l'opposition. de ce fait, les demandes des enseignants apparaissent dans un cadre particulier des revendication de l'opposition politique qui les exprime de façon générale.
C'est parce qu'on est longtemps resté dans la pauvreté que l'initiative de combat pour en sortir devient pour beaucoup de personne un évènement incertain;
C'est parce qu'on habitué à vivre des choses anormal que le jour qu'on découvre ce qui est censé on croit que c'est anormal.
Pardonnez donc Nkembo qui représente la preuve vivante d'une victime d'intoxication morale du parti démocratique gabonais.
Poourtant je lui ai d'abord apporté quelques explication quant au bien fondé de la grève menée par Dynamique unitaire(DU), il continu à ne pas tenir compte de ces remarques. Finalement serait- il/elle censé(e)?

6.Posté par Jeunes le 28/03/2015 03:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
regardez a quel point les bongos se moquent de vous , eux ils ont des comptes bancaires remplis d'argent pillé au gabon et aux gabonais et c'est par bon de caisse qu'ils veulent rémunérer des pères et mères de famille qui doivent nourrir leurs familles avec la cherté de la vie au gabon on doit se contenter de bons de caisse , la moquerie et le mépris a atteint son paroxysme , peuple gabonais arrêtez d’être aussi con , ne faites pas durée votre souffrance et votre humiliation , il faut en finir MAINTENANT .

7.Posté par Nkembo le 28/03/2015 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A toi Gabonais post 5. Je ne sais pas tu es un enseignant mais après lu,il n'y a aucun doute. C'est regrettable que vous(enseignants) manquez de réflexion. Un homme sans réflexion est pire qu'un animal. Est ce que vous vous écoutez lorsque vous parlez? Vos déclarations montrent même que vos révendications. 1) Comment tu peux expliquer qu'après l'une de vos AG à Oulabou,Mr Mombo(D.U) fait de la PIP l'une de vos révendications sur les antennes de RTN et qu'au moment de la virer vous changer de discours? 2) Sur toutes les chaines Tv et radios,vous vous dénoncez le manque de volonté du gouvernement à appliquer les promesses de PR mais ce même PR qui a promis vous invite à reprendre le travail, que faites vous?
Imagines un seul instant que toi ,tu promets un cadeau à ton enfant,tu lui rassures que maman s'en chargera puis vient la date,l'enfant ne voit pas son cadeau et décide d'entrer en rébellion vis à vis de sa mère et boycotte ses cours. Le papa,informé de l'attitude de l'enfant,intervient et lui rassure qu'il va tout pour honorer cette promesse puis demande à l'enfant de reprendre les cours.
Qu'est ce qui se passer face à une telle situation? l'enfant, bien que déçu,va écouter puis obéir et attendra le cadeau.
Gabonais,je t'apprends que depuis 1990,les enseignants sont habités par une paresse qui ne dit pas son nom. En réalité nombreux parmi vous n'ont pas embrassé la carrière d'enseignant par vocation.
L'enseignant aujourd'hui est vomi. Tout le monde vous boude. La décision de vous placer sous bon de caisse a été saluée avec joie. Tu peux me traiter de tout mais sache que je ne dis que la vérité.
On sait que même si on vous augmente les salaires,il 'y a une autre prime dans vos tiroirs que vous comptez révendiquer mais vous saurez bientôt que vous êtes boudés

8.Posté par Nkembo le 28/03/2015 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Post 7 non relu. Mais retiens par rapport à l'exemple que j'ai pris sur l'enfant que si ce dernier n'écoute pas son père ou ne l'obeit pas c'est que le pb est ailleurs et c'est votre cas.

9.Posté par Trompe l'oeil le 28/03/2015 15:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tous cela c'est pas pour leur noble cause mais plutôt pour qu'ali quitte le pouvoir. c'est triste tous simplement d'avoir de tel agissement. si tu veut le pain ne demande pas les gâteaux. appell le chat par son nom au lieu de ressembler à un enfant qui ne sait pas ce qu'il veut

10.Posté par Eleves le 28/03/2015 20:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1-Ça m'atriste de voir que certains de mes condisciple de classe soient content que les cours n'ont pas repris l'idee d'une eventuelle année blanche les rejouie
2-Jusqu'ici nous eleves nous sommes desorientés nous ne savons pas quoi faire ! l derniere fois il y a eu la marche mais à chaque fois il faut toujours qu'il ait des altercations avec les forces de l'ordre.
3-Les enseignants seront désormais payés par bons de caisse *c est une mesure radicale mais necessaire* mais jusqu'ici certains de nos profs qui s'eforcent à venir dispenser les cours disent qu'ils n'ont toujours pas toucher leurs salaires !! Et qu'il remplissent des fiches de presence mais rien !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...