News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Education : ESSIG et sa publicité mensongère

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous le Jeudi 25 Novembre 2010 à 23:16 | Lu 3966 fois



Libreville, (Gabon Info)-Il y a quelques mois, à la veille de la rentrée scolaire, les chaînes de télévisions publiques et privées ont commencé à diffuser à longueur de journée, des publicités sur des établissements privés vantant leurs cadres d’apprentissage.

Nous nous sommes intéressés de près à l’application des tarifs énumérés par les dites publicités et leurs cadres d’apprentissage vanté par les responsables des ces écoles qui non seulement ne respectent pas les normes exigées par les autorités en charge de la formation de la future élite , mais encore foulent au pieds les décisions les règles élémentaires en matière de formation, ce sous l’œil complice des inspecteurs des ministères de l’éducation nationale et de celui de la formation professionnelle.

Le cas de l’école supérieure de sciences d’informatique et de gestion (ESSIG) sis à Ozangué dans le 5ème arrondissement à Libreville est patent. Là bas, les frais d’écolages annoncés dans les publicités ne reflètent pas la réalité sur place.

Selon la publicité diffusée sur la première chaîne de télévision nationale (RTG1). En 1ère année l’élève est tenu de débourser la faramineuse somme de cinquante milles francs (50000F CFA) mensuel qui représente la somme de 450000 Fcfa pour toute l’année scolaire. En deuxième année par contre il faut payer 60000 F CFA la mensualité pour aller à l’école. Curieusement, et c’est un comble, la direction de l’établissement prend les parents d’élèves à contre pied en exigeant un mode de paiement qui dépasse tout entendement.

Celui-ci veut que les 450000 F CFA soient épuisés en 5 tranches de 90000 FCFA soit un différentiel de 40000FCFA et 30000FCFA. Alors pourquoi ce double langage pour une même école ? Se demande-t-on dans l’opinion ? Toutefois, l’on retient que, la publicité mensongère ou publicité trompeuse se définit, selon le Code de la Consommation à l’exemple de la France, comme étant toute publicité concernant les offres de services, les biens faits aux consommateurs, mais étant soit susceptible d'induire en erreur le consommateur (indication fausses, présentations fausses...), soit contraires à la vérité.

Le cas d’ESSIG n’étant pas isolé, aucun secteur d'activité ne peut se dire à l'abri de publicité trompeuse ou mensongère (assurance, banques, construction de maison individuelle, meubles, véhicules…) et ces dernières peuvent porter sur des opérations à titre gratuit ou même d'annonces provenant des professionnels, de particulier non professionnels par le biais de journaux gratuits, d'affichages muraux, de messages écrits ou parlés, internet, radio, télévision, emballages d'étiquettes sur les produits.

Néanmoins, la loi n’étant pas muette, toute publicité mensongère ou trompeuse est punie.

Elle sanctionne très sévèrement les publicités mensongères et trompeuses, portant gravement atteinte aux consommateurs et aux professionnels respectueux de la Loi.

Considérée comme un délit, la publicité trompeuse ou mensongère est une infraction sanctionnée d'une amende (proportionnée à l'importance économique de la fraude) et (ou) d'une peine de prison de 2 ans maximum.

Ainsi la balle est désormais dans le camp des magistrats en charge de la répression des fraudes économiques.

Notre équipe s’est rapprochée des responsables de cette école, pour recueillir la version officielle, et surtout vérifier, les plaintes de parents et élèves parvenues à notre Desk.

Le directeur général, qui nous a reçu a finalement désigné son directeur des études adjoint pour nous éclairer sur ce dossier. D’après les informations, que ce dernier nous a fourni, il ressort que « Nous reconnaissons que ceci ressemble à une publicité mensongère, mais il faut comprendre que nous ne pouvons pas dévoiler toutes les informations de l’école dans une publicité. Nous avons une fiche des modalités de paiement que nous proposons aux parents d’élèves, ils doivent payer en six (6) mois. Lorsqu’on divise les 450 000F CFA par 6 nous avons un taux plus élevé que ceux nous donnons à la télévision. Nous sommes obligé de mettre des gardes fous, parce que nous avons beaucoup d’impayés »

Nous avons insisté pour rencontrer le directeur général. A l’annonce de l’objet de notre visite, le directeur s’est emballé et rentré dans une colère noire. « Quand vous avez une publicité, nous ne pouvez pas donner toutes les informations de votre produit » Comment un commerçant ne peut-il pas donner toutes informations permettant aux clients de s’informer sur le produit proposé par le biais d’une publicité ?

« Je n’est pas fait de publicité chez vous. Ce que vous demandez n’a pas de sens, il ne faut pas vous mêler des choses qui ne vous regardent pas .Vos parents qui vous donnent ces informations sont des menteurs. » Pourquoi un chef d’établissement peut-il avoir ce genre de propos envers ces partenaires ?

« Un communicateur cherche à comprendre ne faites pas des choses comme si vous étiez envoyé par nos concurrents. » Que faisions nous ?

Le père de la nation gabonaise parlait souvent des gabonais d’adoption et des gabonais de sang» Mais voilà, un expatrié qui foule la loi au Gabon. Nous n’avons rien contre les expatriés, car certains d’entre eux nous apportent leurs forces de travail dans les règles de l’art et la légalité.

Plusieurs propos injurieux ont été prononcés par le responsable de cet établissement, envers notre équipe et ç l’endroit des autorités de ce pays. « Je m’en fou de qui vous envoyé, même si le président de la République allez y vous faire voir. »

Nous n’avons fait que notre boulot de journaliste. Le débat est désormais lancé sur la véracité des publicités qui défilent et parfois avilissent le secteur éducation. Que fait le CNC en pareille circonstance ?

Nous avons repris le bâton du pèlerin pour donner à nos lecteurs la meilleure information.


Jeudi 25 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous
Vu (s) 3966 fois




1.Posté par Ichoko le 08/01/2011 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand l'Etat demissionne des apprentis sorciers se font d beurre sur le dos des pauvres qui veulent eduquer leurs enfants. Ce promoteur n'a pas doit faire la prison

2.Posté par ilaran le 12/10/2012 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand vous regardez les publicités est ce que vous faites attention messieurs les journalistes??? ce que vous dites est non fondé! moi j'ai suivi les publicités d'ESSIG et les tarifs que j'ai vu sont les mêmes que dans les documents. Concernant le cadre vous parlez de quelles normes je ne vois pas ce que les autres etablissements ont qu'essig n'a pas la preuve c'est que les profs qu'on retrouve a ita,insg ou l'ist et l'iai ce sont les memes qui enseignent a essig! moi chui un etudiants d'essig donc arreter votre blaspheme!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...