News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon-Education : Des syndicats gabonais menacent de sairir la justice

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Dimanche 14 Novembre 2010 à 16:11 | Lu 845 fois



Les syndicats gabonais du secteur de l’éducation ont menacé de saisir les juridictions nationales pour contester les décisions prises par le ministre de l’éducation nationale, Séraphin Moundounga, à l’encontre des grévistes, des syndicats et des syndicalistes du secteur, a appris APA dimanche de source proche de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED).

Syndicat le plus important du secteur, la CONASYSED a déclenché une grève qui a perturbé la rentrée scolaire, le 4 octobre dernier. Le mouvement, assorti d’un service minimum, n’avait cependant rien de comparable avec celui qui a paralysé le système éducation nationale pendant plus de six mois, au début de la rentrée scolaire 2009-2010.

A l’occasion d’une réunion avec les syndicats du secteur éducation, le 10 novembre dernier à l’université Omar Bongo (UOB) de Libreville, le ministre de l’éducation nationale a annoncé sa décision de traduire devant un conseil de discipline « les enseignants expatriés contractuels de l’Etat gabonais ayant initié et participé à la grève d’une semaine avec service minimum, lancée conjointement par la CONSYSED et le Syndicat des enseignants contractuels de l’Etat gabonais (SECEG) ».

Treize membres de cette organisation syndicale, renvoyés d’un lycée de Moanda, une localité de la province du Haut-Ogooué, dans le sud-est du pays, sont particulièrement visés par M. Séraphin Moundounga qui a également qualifié « d’illégales » les organisationds syndicales actuelles de l’éducation nationale.

M. Moundounga a fait savoir que dorénavant il ne recevra plus les « syndicats qui ne remplissent pas les règles prévues par la loi » et que seul ne retiendront désormais son attention que les syndicats qui lui auront préalablement fourni les listes de leurs bureaux directeurs, celles des adhérents et les photocopies de leurs fiches d’adhésion signées ainsi que leurs pièces d’identité.

Selon le ministre de l’éducation nationale, les états généraux de l’éducation organisés à Libreville du 14 au 17 mai 201, sont venus abroger tous les points contenus dans le cahier de revendications des syndicats du secteur éducation.

Le secrétaire général du Syndicat des enseignants de l’éducation nationale (SENA) Fridolin, Mve Messa, a dénoncé les « interminables dérives autoritaires » du ministre de l’éducation nationale, affirmant que « tous les syndicats qui forment la CONASYSED sont reconnus juridiquement ».

« Après la conférence nationale de 1990, les syndicats juridiquement reconnus dans le secteur de l’éducation, ont contribué, à l’aide de leurs propositions, au bien-être éducationnel dans notre pays », a-t-il dit, soulignant qu’aucune note circulaire ne peut abroger un arrêté ou un décret pris en conseil des ministres.

« Si la tutelle perdure dans cette position arbitraire, nous nous réservons le droit de saisir les juridiction compétentes », a-t-il conclu.

Dimanche 14 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 845 fois




1.Posté par abdoul Kadar le 15/11/2010 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je nous invite à comprendre Séraphin, alias Motorola. Un simple Instituteur de basse classe parachité par la politique ne comprend rien du droit. La plus part des docteurs gabonais actuels sont de sa génération mais ses limites intellectuelles ne lui ont pas permis d'aller plus loin. Mieux, nous connaissons de valeureux instituteurs au Gabon. Mais Moundounga est de la pire espèce et il serait interessant comment ce citoyen a été géré par la solde au long des années avec sonstatut d'instituteur...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...