News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Echec de Ya Ali : Concertation politique : absence d’organisation ou indifférence des acteurs ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 23 Janvier 2013 à 10:57 | Lu 1893 fois

L’invitation faite par Ali Bongo Ondimba, aux leaders des partis politiques de la majorité et de l’opposition ce 22 janvier à la cité de la Démocratie pour discuter des modalités de l’introduction de la biométrie dans le processus électoral et la relance du Conseil national de la démocratie, n’a pas produit l’effet escompté.



Gabon : Echec de Ya Ali :  Concertation politique : absence d’organisation ou indifférence des acteurs ?
À la grande surprise des participants à la concertation politique lancée par Ali Bongo Ondimba, la rencontre qui devrait donner lieu, le 22 janvier, à l’ouverture des échanges entre les acteurs de la classe politique gabonaise, ne s’est limitée qu’à des allocutions, alors que bon nombre de personnes s’attendaient à débattre des points consignés dans l’ordre du jour.

L’improvisation dans l’organisation de cet évènement semble bien avoir dicté sa loi, soumettant ainsi les différents acteurs politiques à la surprise et à l’étonnement d’apprendre qu’ils devaient intervenir à la suite de l’allocution d' Ali Bongo, pour livrer leurs positions par rapport aux sujets à l’ordre du jour.


«Vous allez constater monsieur le président que lorsqu’on a demandé aux partis de la majorité d’intervenir, nous nous sommes regardés, parce que n’ayant pas été prévenus, nous ne nous sommes pas préparés à désigner l’un d’entre nous pour intervenir», a regretté le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), Faustin Boukoubi.

«Au sujet du Conseil national de la démocratie, nous apporterons nos idées au moment où les échanges seront concrètement ouverts. Mais d’ores et déjà, nous pensons que ce cadre n’est pas approprié pour débattre des questions d’ordre national», a-t-il déclaré faute d’avoir eu une concertation préalable avec ses camarades de la majorité républicaine pour l’émergence sur l’intervention qu’ils devaient faire.

La communication et la propagande autour de cet évènement ont pourtant largement été suivies car annoncé depuis le 31 décembre 2012, par le président Ali Bongo Ondimba et rappelé lors de la dernière conférence de presse du porte-parole de la présidence de la République, Alain Claude Billie Bi Nzé, sans oublier les communiqués publiés par la presse. Vraisemblablement, le staff chargé d’organiser cette concertation a eu du mal à suivre l’évolution des choses et à indiquer aux différents acteurs de la classe politique gabonaise leur rôle et devoir, avant, pendant et après l’échange souhaité par Ali Bongo Ondimba.

«Qu’à cela ne tiennent monsieur le président, nous attendons qu’à l’occasion des prochaines rencontres vos collaborateurs en charge de ces questions, puissent nous édifier sur l’état actuel d’avancement de ces dossiers de tel sorte que, en toute connaissance de cause, nous puissions apporter une appréciation sur le travail accompli», a conclu Faustin Boukoubi.


Pour sa part, Me Louis Gaston Mayila a indiqué que, «les uns et les autres ont déjà donné l’idée qu’ils ont de la biométrie, pour ce qui est de l’Union des forces du changement, nous n’allons pas varier sur le contenu, nous n’allons pas varier sur ce que nous attendons de cette biométrisation, nous continuerons simplement à proposer des textes qui aillent dans ce sens-là».

«Je voudrais une fois encore remercier les intervenants et tous les acteurs politiques, mais surtout remercier pour la cordialité qui a été la leur de répondre à notre invitation qui leur est pourtant parvenue assez tardivement» a conclut Ali Bongo Ondimba.

Gabonreview

Mercredi 23 Janvier 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1893 fois




1.Posté par monefang.fr le 23/01/2013 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TOUT ça POUR ça.ça là?EEET ça et ça là ça AUSSI ça .PITIE PITIE MON DIEU...........

2.Posté par kifra l(Vans) - dis leur "il en fo + pr semé le doute dan nos keur le 23/01/2013 08:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
kifra l - di leur "il fo kon tienn pour batir ce mon2"... Kifra l - geto "g voi dè larm et du san dan lè yeux 2 nos mères

3.Posté par c mn dernié post sur ce sit le 23/01/2013 08:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ni libr ni exklav... merzi

4.Posté par Shiping le 23/01/2013 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alain Ojukwu Bongo fait une fois de plus dans l'amateurisme, l'improvistion et le foutage de gueules. Mais c'est de ta gueule dont on se foutra bientôt!

Espèce de ShipOmar!

5.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMES le 23/01/2013 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une vraie comédie "Gabon drame"

6.Posté par Leon MBA fils le 23/01/2013 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI BONGO a l'intention de faire 40 ans de mandat au GABON comme son père adoptif. Il croit qu'il arrive à maîtriser tous les esprits du GABON. C'est forcément un leurre. les gabonais les plus hostiles, les plus virulents ne sont pas dans le giron politique gabonais. Ils observent et n'hésiterons à passer à l'acte le moment venu.
Les évènements de la RCA devraient ouvrir les yeux aux proches des bongos. Mais comme le pouvoir rend aveugle ils peuvent toujours continuer à se pavaner, à se moquer du peuple, à détourner les deniers de l'état gabonais en toute impunité. A partir de maintenant les populations du GABON ne sont plus des sous hommes, mais des vrais adversaires capables de chasser les ennemis du GABON dans les jours à venir.

7.Posté par NOUVEAU SITE TRES ENRICHISSANT le 23/01/2013 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUI DÉTIENT L’INFORMATION DÉTIENT LE POUVOIR

TÉLÉCHARGER LA REVUE QUOTIDIENNE DE LA PRESSE INTERNATIONALE POUR DEVENIR UN EXPERT REDOUTABLE SUR :

www.senegal60.com

A LIRE ABSOLUMENT ! (INTERDIT AU MOINS DE - 18 ANS)

8.Posté par kodjouai le 23/01/2013 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le CND ne répond pas à la crise politique que traverse le GABON.
Nous ne voulons pas une CND avec 50 % des pédégistes et 50 % de l'opposition.
c'est forcément une révolte populaire qui va résoudre cette équation à deux dégrés de liberté....
ça se passera pas comme ça mon cher ALI B.

9.Posté par velevess le 25/01/2013 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Amateurisme,Incompétence,Cacophonie et pire encore Voilà les ingrédients de l'emergence

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...