News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Echauffourées à Bakoumba entre la population et la gendarmerie

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 25 Avril 2013 à 14:12 | Lu 812 fois



Gabon : Echauffourées à Bakoumba entre la population et la gendarmerie
Selon le site info-libre.com qui révèle cette information, des échauffourées ont récemment opposé dans la ville de Bakoumba dans la province du Haut Ogooué, les populations aux éléments de l’antenne locale de la gendarmerie après que ceux-ci aient arrêté les jeunes qui avaient fermé la route qui relie la ville au reste du Gabon.

En effet, les jeunes avaient décidé de fermer cette voix pour manifester leur désarroi en raison de l’état de dégradation dans laquelle celle-ci se trouve depuis de long mois. Une situation qui pénalise les populations de Bakoumba qui ont du mal à se rendre dans la ville voisine de Moanda située à quelques 50 kilomètres.

Les travaux de réhabilitation entamés depuis 1996 et confiés aux entreprises Sobea et Socoba n’ont été faits que de moitié. Seuls 30 kilomètres au départ de Moanda ont été travaillés et goudronnés.

Depuis 2000, plus rien ou presque n’a été fait et les fonds destinés à l’achèvement des travaux auraient servi à d’autres fins.

Selon certaines informations, les fonds dégagés par la Compagnie Minière de l’Ogooué « Comilog » pour la fin des travaux de réhabilitation auraient servi à la réhabilitation du palais présidentiel à Libreville.

La colère des populations de Bakoumba viendrait également du fait que la contrée ne bénéficierait pas des retombées financières issues de l’exploitation depuis 2 ans d’une mine d’or par l’entreprise marocaine Managem et dont les réserves exploitées sont évaluées à près de 250000 onces. D’autant que le prix de l’once d’or (700000f l’once) est au plus haut. Pour la population, les bénéfices engrangés par ladite entreprise devraient contribuer pour améliorer leur cadre de vie.

Bakoumba n’a pas d’hôpital encore moins de pharmacie et même pas de boulangerie ou de supermarché. Pour s’approvisionner en produits vivriers, les populations sont contraintes à l’exploit. Faire les études secondaires à Bakoumba n’est pas chose aisée. Suite à l’absence de lycée dans cette partie du pays, les jeunes sont obligés d’aller au lycée de Moanda.

Selon Rigobert, un habitant de Bakoumba, la société Managem ne paierait pas d’impôt à l’Etat pour l’or qu’elle exploite Bakoumba. Au regard des cours de l’or aujourd’hui et du rythme de production qui est de 45000 onces par an, l’entreprise réaliserait un chiffre d’affaires brut annuel de 31 milliards de francs CFA. De quoi permettre aux populations de bénéficier d’un minimum de 5% à travers la construction d’infrastructures sociales notamment, les écoles, les hôpitaux, terrains de jeux, routes, etc.

Sylvain Moussavou





Jeudi 25 Avril 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 812 fois




1.Posté par Pâle Lôgè le 25/04/2013 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Illustration de la collusion entre l'État et les intérêts privés même de cet État. On ne peut pas être juge et partie. Le Gabon émergent =pillage. Dès lors que les cadres qui défendent l'idéologie en place tirent profit de cette situation, les populations sont leurs essuie-pieds. Ils leur servent le temps où ils ont besoin d'elles. Si on réfère à Bakoumba de Comilog, il y avait un brun d'investissement. L'or qui est un minerai prisé s'exploite sans contrepartie à localité. ``C'EST UN SCANDALE. UN VRAI SCANDALE''.

2.Posté par tarchidime le 26/04/2013 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pillage systématique du Gabon par le clan Bongo a atteint des sommets à peine inimaginables pour le commun des Gabonais. La collusion des intérêts de la famille royale marocaine et celle des Bongo via leurs Etats respectifs est telle que, pour ne citer que cet exemple parmi tant d'autres, la privatisation de l'outil de télécommunication gabonais, l'OPT, et son rachat par le groupe marocain ne se justifiait que pour faire main basse par Bongo et ses amis sur cette entité qui n'affichait que des excédents. Le défunt Pierre Mamboudou voulant connaître un peu plus le contenu des accords liés à cette privatisation a malheureusement essuyé de l'indéboulonnable et actuel président de l'Assemblée nationale une fin de non recevoir. Notre pays est mis aux enchères.

3.Posté par tarchidime le 26/04/2013 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pillage systématique du Gabon par le clan Bongo a atteint des sommets à peine inimaginables pour le commun des Gabonais. La collusion des intérêts de la famille royale marocaine et celle des Bongo via leurs Etats respectifs est telle que, pour ne citer que cet exemple parmi tant d'autres, la privatisation de l'outil de télécommunication gabonais, l'OPT, et son rachat par le groupe marocain ne se justifiait que pour faire main basse par Bongo et ses amis sur cette entité qui n'affichait que des excédents. Le défunt Pierre Mamboudou voulant connaître un peu plus le contenu des accords liés à cette privatisation a malheureusement essuyé de l'indéboulonnable et actuel président de l'Assemblée nationale une fin de non recevoir. Notre pays est mis aux enchères.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...