News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon: Du mouvement dans les chancelleries

Le site de la Liberté - Source: Jeune Afrique le Vendredi 7 Mai 2010 à 20:52 | Lu 3137 fois

Une dizaine de chefs de missions diplomatiques gabonaises vont être remplacés dans les prochains jours, notamment en France, en Belgique, en Espagne et au Japon



À Bruxelles, on annonce la nomination de Nelson Noël Messone, ancien ministre délégué aux Affaires étrangères, qui vient de démissionner de son poste de sénateur.

Il devrait représenter son pays auprès du royaume de Belgique mais aussi auprès de l’Union européenne, en remplacement de René Makongo, pressenti comme ambassadeur à Moscou.

À Paris, le mystère reste entier, même si le nom du sénateur Germain Ngoyo Moussavou a été évoqué.

Deux nouveaux ambassadeurs ont déjà été nommés, en Italie (Charles Essonghé) et en Côte d’Ivoire (Faustin Mounguengui). À l’évidence, Ali Bongo Ondimba souhaite redonner un nouveau souffle à la diplomatie gabonaise, atone depuis la disparition de son père.

Source: Jeune Afrique

Vendredi 7 Mai 2010
Source: Jeune Afrique
Vu (s) 3137 fois




1.Posté par LE TROGLODYTE le 07/05/2010 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si l' objectif vise est de redonner davantage a la diplomatie gabonaise ses lettres de noblesses, le choix des chefs de missions d' origine de carriere est un nouveau depart pour les executants de la politique etrangere de notre pays.

car la diplomatie gabonaise a longtemps souffert de ridicules a l' exterieur. car comment comprendre, qu' il siffisait juste du choix prince pour que l' on devienne ambassadeur ou premier conseiler dans une ambassade! je sais que meme si la diplomatie releve en partie de l' Executif qui lui est libre dans la designation des diplomates, au GABON le seuil de tolerance frise avec le ridicule au niveau international. ailleurs loin de nos frontieres, la notion de carriere a toujours ete percue avec beaucoup de delicatesse.


on pioche au Ministere des Affaires Etrangeres pour denicher la profil recherche pour occuper tel ou ou tel poste dans une ambassade ou dans poste consulaire. pendant plus 25 ans le Gabon s' est prive de ses vrais artisans a meme de faire rayonner le Gabon a l' exterieur.


si la volonte du prince prime sur la diplomatie, l' art de celle-ci demeure inconditionnellment le vivier de l' agent de carriere. car la diplomatie cest avant tout un metier, aussi delicat que que le medecin et les distouries devant un patient agonisant.

devant un monde de plus en plus globalisant, aux exigences transversales, le choix de nos diplomates devrait tenir compte des mutations en cours du nord au sud, de l' est a l' ouest. il faut pour cela etre agueri pour affronter ces transformations sommes toutes brusque voir brutales. l' Economiste veillera au mouvement et autres flus financiers a travers le monde, les differents poles pourvoyeurs, le climatologue s' interessera aux questions d' actualite sur le changement de notre planete.


Mais de tout ceci la communication qui est le filon de la diplomatie doit occuper une place preponderante. ainsi donc priorite sera faite aux agents ayant au moins dans leurs scarcelles ne fus que 2 a 3 langues internationales, cest un critere indispensable pour des raisons d' efficacite et de resultat. le diplomate doit pour ce siecle etre polyglote pour pouvoir faire face au foisonnement des evenements autour soi et a travers le monde..

j' en veux pour preuve la debacle de la delagation gabonaise a Copenhague. nos officiels ont vecu un casse tete chinois comme dans un reve, veritable langage de sourd, aucun des traveaux preparatoire au sommet n' a pu se derouler en francais. Encore une fois le GABON est sorti amoindri est confu en dehors de la paperasse et autres documents de references pour la conference qui tenaient les halls du site. mais encore une fois grace a un digne fils du pays que nous avons pu prendre part et assister aux traveaux, pour une raison simple qu' il etait a l' aise dans la langue de shakespear.

cest pour dire l' avenir et la maistrise des langues internationales dans notre diplomatie doit desormais constituer un prealable si l' on veut des resultats aussi probant et convaincant. la diplomatie qui est devenu un marketing d'' Etat ne peut se construire que sur la base non seulement des competences et autres acquis de l' agent, mais egalement de la communication internationale.

merci

qu' un accent soit mis sur cet aspect car a quoi bon d' envoyer un agent qui a un faible niveau de langue a New York ou a Pretoria!

que celui qui a un niveau de langue assez normal rejoigne le poste dans un pays ou cette langue est parlee. normalement que les anglistes se deploient dans la zone angloxanne, les russes a Moscou, les sinologues regagneront le poste de Pekin. ils y seront plus utiles et plus a l' aise des ces pays respectifs que de faire le contraire.


merci.

2.Posté par LE TROGLODYTE le 07/05/2010 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si l' objectif vise est de redonner davantage a la diplomatie gabonaise ses lettres de noblesses, le choix des chefs de missions d' origine de carriere est un nouveau depart pour les executants de la politique etrangere de notre pays.

car la diplomatie gabonaise a longtemps souffert de ridicules a l' exterieur. car comment comprendre, qu' il siffisait juste du choix prince pour que l' on devienne ambassadeur ou premier conseiler dans une ambassade! je sais que meme si la diplomatie releve en partie de l' Executif qui lui est libre dans la designation des diplomates, au GABON le seuil de tolerance frise avec le ridicule au niveau international. ailleurs loin de nos frontieres, la notion de carriere a toujours ete percue avec beaucoup de delicatesse.


on pioche au Ministere des Affaires Etrangeres pour denicher la profil recherche pour occuper tel ou ou tel poste dans une ambassade ou dans poste consulaire. pendant plus 25 ans le Gabon s' est prive de ses vrais artisans a meme de faire rayonner le Gabon a l' exterieur.


si la volonte du prince prime sur la diplomatie, l' art de celle-ci demeure inconditionnellment le vivier de l' agent de carriere. car la diplomatie cest avant tout un metier, aussi delicat que que le medecin et les distouries devant un patient agonisant.

devant un monde de plus en plus globalisant, aux exigences transversales, le choix de nos diplomates devrait tenir compte des mutations en cours du nord au sud, de l' est a l' ouest. il faut pour cela etre agueri pour affronter ces transformations sommes toutes brusque voir brutales. l' Economiste veillera au mouvement et autres flus financiers a travers le monde, les differents poles pourvoyeurs, le climatologue s' interessera aux questions d' actualite sur le changement de notre planete.


Mais de tout ceci la communication qui est le filon de la diplomatie doit occuper une place preponderante. ainsi donc priorite sera faite aux agents ayant au moins dans leurs scarcelles ne fus que 2 a 3 langues internationales, cest un critere indispensable pour des raisons d' efficacite et de resultat. le diplomate doit pour ce siecle etre polyglote pour pouvoir faire face au foisonnement des evenements autour soi et a travers le monde..

j' en veux pour preuve la debacle de la delagation gabonaise a Copenhague. nos officiels ont vecu un casse tete chinois comme dans un reve, veritable langage de sourd, aucun des traveaux preparatoire au sommet n' a pu se derouler en francais. Encore une fois le GABON est sorti amoindri est confu en dehors de la paperasse et autres documents de references pour la conference qui tenaient les halls du site. mais encore une fois grace a un digne fils du pays que nous avons pu prendre part et assister aux traveaux, pour une raison simple qu' il etait a l' aise dans la langue de shakespear.

cest pour dire l' avenir et la maistrise des langues internationales dans notre diplomatie doit desormais constituer un prealable si l' on veut des resultats aussi probant et convaincant. la diplomatie qui est devenu un marketing d'' Etat ne peut se construire que sur la base non seulement des competences et autres acquis de l' agent, mais egalement de la communication internationale.

qu' un accent soit mis sur cet aspect car a quoi bon d' envoyer un agent qui a un faible niveau de langue a New York ou a Pretoria!

que celui qui a un niveau de langue assez normal rejoigne le poste dans un pays ou cette langue est parlee. normalement que les anglistes se deploient dans la zone angloxanne, les russes a Moscou, les sinologues regagneront le poste de Pekin. ils y seront plus utiles et plus a l' aise dans ces pays respectifs. le contraire serait de la mauvaise diplomatie.

3.Posté par Lawell le 09/05/2010 14:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi cherche t-on tjr dans le creusé politique alors que nous avons une administration dédiée aux foreign office? n y a t-il pas de fonctionnaires assez expérimentés aux affaires étrangères pour occuper ces postes?

4.Posté par lawell le 09/05/2010 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'emergence suppose que l'atout distinctif qui permette d'être reconnu comme un gabonais talentieux et créatif, soit la capacité à créer de la richesse et l'innovation pour notre Gabon de par ses références intellectuelles, manageriales, culturelles, sportives, artistiques...

C'est ce genre de personnes qui doivent être mises en valeur par nos Gouvernants tant au plan national qu'international pour que le Monde extérieur puisse reconnaitre que le Gabon a déjà emprunté la grande marche vers l'Emergence économique. Contrairement à ce que semble nous faire croire les thurifiraires du PDG, le concept de l'Emergence ne se décrète pas en Conseil des Ministres ou en Congrès extraordinnaires, mais il est attribué insidieusement et tacitement par les Grands ensembles économiques avec qui nous sommes en relation: CEMAC, ONU, FMI, BM, USA, UE... Vous remarquerez en effet comme moi que ce n'est pas le Brésil ou la Chine qui se sont eux-mêmes déclarés pays emergents, mais c'est plutôt le Monde qui les a reconnus comme tels.

A mon humble avis, au lieu de continuer à galvoder ce concept, nos dirigeants gagneraientt d'abord à créer une véritable élite gabonaise. Cette élite comprendrait à mon sens, des hommes d'affaires, des juristes, des journalistes, des scientifiques, des économistes. C'est justement au sein de cette élite qu'on piocherait des cadres valables, apolitiques et intègres pour aller défendre et représenter nos intérêts à l'extérieur du Gabon.

Vous avez compris, il s'agit de nos diplomates. Cessons donc d'aller chercher nos anciens Ministres au chomage, désavoués par leur électorat interne, pour aller vendre la Maison Gaboa. De tous ceux qui sont pre-selectionnés, aucun ne fait partie de notre Elite.

Pour moi, l'élite diplomatique peut se trouver chez les techniciens du Ministères des Affaires Etrangères apolitiques et qui ont fait leur preuve. Ils attendent ce genre de challenges depuis plus de vingt ans, ils connaissent tous les dossiers, ils ont cru à la loi du mérite et se sont toujours tenus loin de la politique, car ils étaient convaincus que la médiocratie et la politocratie allaient un jour disparaitre de notre administration. Ils ont cru à l'emergence avant le 30 août 2009 ces gabonais qui osent croire que la politique n'est pas le seul tremplin pour s'émouvoir et s'épanouir.

Donc, Mr les défenseurs de l'Emergence, vous savez désormais où il faut désormais recruter nos ambassadeurs: dans la vraie administration de technocrates: C'est ça l'EMERGENCE.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...