News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Disfonctionnement de la justice dans l’affaire de l’assassinat l’Amadou Yogno ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 10 Juillet 2013 à 15:42 | Lu 922 fois

L’affaire d’assassinat, le 21 janvier 2013, du transporteur camerounais, Amadou Yogno a pris une autre tournure. Les propos du procureur de la république près le tribunal de Lambaréné avait résonné comme une véritable révélation au grand jour d’un crime rituel par une autorité judicaire elle-même.



Gabon : Disfonctionnement de la justice dans l’affaire de l’assassinat l’Amadou Yogno ?
Avec la conséquence que l’opinion et surtout le juge d’instruction en charge du dossier ne pouvait que prendre très au sérieux voir prendre pour agent comptant les déclarations de cette autorité assermentée.

Les propos du magistrat avait été des plus cinglants, « les nommés Iloumbou Boussiengui Philippe, alias koutch et Ossombi Antoine Médard qui s’étaient cachés dans les environs vont apparaitre pour retirer le cœur, la langue et les testicules ».

Puis quelques temps après, c’est le médecin chef du centre médical de Ndjolé qui déclarera, qu’au moment de la découverte du corps, « il y avait un orifice de 3 à 4 centimètres, au dessus de la quatrième côte du côté gauche, le côté du cœur, une ouverture où ne pouvait sortir un cœur ».

Il ajoutera « les attributs sexuels étaient là, la langue aussi, je le certifie ». Puis qu’il avait « transmis au commandant de brigade de la gendarmerie de Ndjolé un procès verbal » mentionnant ces constatations.

D’où qu’une confrontation des déclarations du procureur de la république près le tribunal de Lambaréné avec celle du médecin –chef du centre médical de Ndjolé amène à conclure à la contradiction flagrante.

Il faut relever dans un premier temps que cette contradiction n’est pas normale. Car la certitude affichée par le procureur sur l’état du corps à sa découverte devrait reposer sur le procès verbal dressé par le médecin, ce d’autant plus qu’en cas de mort suspect, il faut un avis médical.

On en vient dès lors à la question de savoir sur quoi reposent les déclarations du procureur, est-ce sur un procès verbal d’un autre médecin ou sur les déclarations des témoins ?

Si c’est sur la base du procès verbal d’un autre médecin, il serait alors intervenu après celui du médecin chef de Ndjolé, qui est le premier. De sorte que le second procès verbal démontrerait que des prélèvements d’organes ont pu être opérés après que les autorités aient retrouvé le corps, ce serait scandaleux et la preuve d’un grave disfonctionnement du système judicaire local.

Et si les déclarations du procureur reposaient sur les auditions des témoins, force est alors de relever que le procès verbal du médecin est plus probant que ces témoignages finalement inexacts. D’où la dénonciation calomnieuse. De même, en cas d’aveux contraires au procès verbal du médecin, c’est ce dernier qui s’impose parce que plus objectif et délivré par le spécialiste.

Sachant que le médecin chef de Ndjolé a procédé à son avis médical en présence, de la gendarmerie et du procureur de Lambaréné, on peut se demander ce qu’a exactement vu le procureur.

De plus, le procès verbal du médecin chef de Ndjolé était bel et bien joint au dossier de la gendarmerie. Avait-il été exploité ? Si ce n’est pas le cas, là encore il y a scandale et disfonctionnement du système judiciaire.

Pourquoi le Procureur de la République n’avait-il pas exploité la version de la gendarmerie, souhaitant se lancer dans la contradiction en se fondant sur l’enquête policière ? Qu’est-ce qui a motivé son attitude ?

Une demande d’explication pourrait être exigée au procureur de Lambaréné par sa hiérarchie, par rapport à son emballement dans cette affaire.

Ce qui amène à la problématique de l’atteinte à l’honorabilité et la considération de monsieur Ikambouyat Ndeka du fait du disfonctionnement du système judiciaire.

Au vu de la tournure que prennent les choses, ce compatriote pourrait très bien rechercher la responsabilité de l’Etat pour ce disfonctionnement du service public de la justice.

Par ailleurs, il ressort dans cette affaire que ceux qui ont été cités comme complice n’ont pas été inculpé comme Ikambouyat. Et que l’on ne peut déterminer avec exactitude qui est proche de qui parmi ces personnes citées par le présumé assassin et les personnalités politiques de l’Ogooué Ivindo qui ont témoigné dans cette affaire.


Copyright Infos Gabon




Mercredi 10 Juillet 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 922 fois




1.Posté par coudou le 10/07/2013 20:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il doit aller en prison ds les plus brefs délais.

2.Posté par Mouthou12 le 11/07/2013 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut sauver à tout prix le soldat Ikambouyat Ndéca. C'est la mission que c'est assignée la justice gabonaise, bien sûr, en laissant sur le carreau un grand magistrat. Les médecins qui écrivent de faux rapports, nous en connait dans ce Gabon, surtout quand la cause d'un frater est en jeu..... Il n'y a pas si longtemps, on nous a fait croire que des organes humains étaient en fait des morceaux de viande de brousse, bien sur le rapport le stipulant a été rédigé par un médecin qui a dû revoir sa copie après que l'ordre lui ait été donné par les plus hautes autorités de l'état, par l'entremise du procureur imself.
Il faut sauver le soldat Ikambouyat Ndéca........!

3.Posté par bibi le 11/07/2013 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est affaire de mariage homosexuel qui les intéresse maintenant c'est vraiment lamentable

4.Posté par Agnos le 11/07/2013 06:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@info Gabon tu mens. L assassin a parle et il a cite ses complices. Tout comme Ekomy Ze trahi par son bras droit. La rapport de gendarme et du médecin St. Faux. Les parents ont vu le corps dépouille de ses organe. Tout est clair

5.Posté par Mouthou12 le 11/07/2013 07:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sur les photos des reste du pauvre homme, que la presse nous a publié, nous avons tous bien vu le crane ouvert. Ce qui corroborait les dires de l'assassin qui affirme avoir ouvert le crane sa victime encore vivante.
Ces gens nous prennent vraiment pour des cons......!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...