News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Discours de politique générale : Ndong Sima décline ses priorités

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 13 Avril 2012 à 07:57 | Lu 1825 fois

Le Premier ministre, Raymond Ndong Sima, a prononcé sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale, le 12 avril 2012. Au terme d’un cours magistral sur l’économie du Gabon, il a décliné les principales mesures que son gouvernement entend mettre en œuvre et a défini ses priorités : routes, logement, adduction d’eau, santé publique et agriculture.



Gabon : Discours de politique générale : Ndong Sima décline ses priorités
A l’occasion de son discours de politique générale, prononcé jeudi 12 avril à l’Assemblée nationale, le Premier ministre Raymond Ndong Sima a indiqué que son gouvernement n’est pas encore en pleine possession du Plan stratégique du Gabon émergent.

«Nous sommes en train de faire un exercice de mise en cohérence de ce qui est dans le document que nous avons élaboré (la déclaration de politique générale – ndlr) avec les annonces et autres promesses faites dans le passé. Nous essayons de nous assurer que ce qui figure dans ce document correspond bien à ce qui a été annoncé. A ce sujet, il est évident que la loi des finances qui a été votée, n’est pas tout à fait en cohérence avec les éléments du plan stratégique Gabon émergent. De fait, je serais obligé de revenir vers vous, dans les prochaines semaines, une fois que nous serons assurés de la concordance entre les deux ensembles de documents pour demander une loi des finances rectificative.»

Contexte et harmonisation des différents outils

Prononcée après la pause au moment où il revenait pour répondre aux questions des députés, cette déclaration indique qu’en fait d’avoir élaboré un programme de politique générale, le nouveau Premier ministre est coincé dans le canevas des outils mis en place avant sa prise de fonction et découlant du projet de société du président de la République, «L’avenir en confiance». Du reste, Raymond Ndong Sima s’est cantonné sur les grands axes de la politique dite d’émergence du président de la République.

«Le Gouvernement compte approfondir et accélérer l’impulsion donnée depuis 2009 dans différents secteurs économiques. Il veillera notamment dès l’année en cours, à concrétiser les annonces faites par le Président de la République à l’occasion des conseils des ministres délocalisés des années antérieures. Son attention continuera à se focaliser sur les éléments essentiels qui pèsent sur le coût de la vie tels que : l’état du réseau routier ; l’offre immobilière ; l’offre en eau et en électricité ; l’offre en structures de formation et de santé ; l’offre en produits alimentaires», a indiqué Raymond Ndong Sima.

Une bonne partie de sa déclaration a consisté en un passage en revue de la situation générale du Gabon, marquée par une économie faiblement diversifié et tributaire de l’exploitation des matières premières. Ndong Sima a démontré les dysfonctionnements de l’administration, les limites et difficultés concernant la mise en place de la biométrie, la décentralisation ou la lutte contre la corruption. Chaque volet de la vie politique, économique, sociale et culturelle du pays a ainsi reçu l’appréciation, réaliste, du nouveau Premier ministre. Celui-ci a cependant indiqué qu’il est important d’insuffler une dynamique nouvelle aux indications de la politique d’émergence, en vue de répondre aux nombreuses attentes des populations.

«Les récriminations des uns et des autres sont probablement fondées. Mais elles restent stériles tant qu’elles ne se transforment pas en propositions constructives et n’évitent pas la tentation d’un formatage de l’Etat au logiciel et à la taille de chacun, démarche et attitude qui sont contraires à l’intérêt général. C’est pourquoi dans les prochains jours, conformément aux instructions du Président de la République Chef de l’Etat, je lancerai une vaste consultation nationale en invitant toutes les composantes de notre pays à me faire part de leur appréciation de l’Etat et des suggestions qu’elles formulent pour remédier aux dysfonctionnements observés», a indiqué Ndong Sima.

Promesses chiffrées

Le Premier ministre a indiqué que son gouvernement compte approfondir et accélérer l’impulsion donnée depuis 2009 dans différents secteurs économiques. Il veillera notamment, dès l’année en cours, à concrétiser les annonces faites par le Président de la république lors des conseils des ministres délocalisés de 2010 et 2011. L’attention du gouvernement «continuera à se focaliser sur les éléments essentiels qui pèsent sur le coût de la vie, tels que l’état du réseau routier, l’offre immobilière, l’offre en eau et électricité, l’offre en structures de formation et de santé, l’offre en produits alimentaires», a indiqué Ndong Sima.

Devenant plus concret à ce sujet, le premier ministre a égrené une série d’objectifs et de promesses. On note à cet effet qu’il promet «la consolidation du réseau routier dont les axes bitumés seront portés de 1245 Km réalisés à fin 2011, à 1496 km à fin 2012 et devront atteindre 2300 km, fin 2016. En outre, de nouvelles routes en terre continueront à être ouvertes pour désenclaver certaines localités par la réhabilitation et l’entretien du réseau routier départemental.»

On aura également noté, un programme immobilier visant la production des logements qui «commencera cette année au second semestre par la première tranche à Angondjé. Elle devrait permettre de mettre sur le marché, au minimum, 1000 logements au 31 décembre 2012. Elle va par la suite s’accélérer en 2013 et atteindra sa vitesse de croisière en 2014.»

La poursuite de l’augmentation de la capacité de production électrique a également été annoncée. Celle-ci devrait «passer de 374 mégawatts fin 2011 à 444 mW à la fin de l’année en cours. Dans le domaine de l’eau, les principales réalisations prévues pour 2012 concernent la poursuite du renforcement du transport et du stockage de l’alimentation en eau potable de Libreville. Ce projet, comme chacun le sait, sera terminé en 2014.»

Ndong Sima a promis «l’accroissement de l’offre tant en salles de cours qu’en lits d’hôpitaux, en vue de porter la capacité de 3685 lits à fin 2011 à 3970 fin 2012 et à 4500 lits à l’horizon 2016 tandis que la Cnamgs continuera à étendre sa prise en charge sur l’ensemble des catégories socioprofessionnelles.»

De même, il a abordé «l’augmentation de la production agricole en périphérie des grandes villes. Notre dépendance en matière alimentaire est connue : un projet de fermes agricoles à production intensive a été financé sur les exercices budgétaires 2011-2012. Leurs productions devraient démarrer dès la fin de l’année en cours et porteraient, dans un premier temps, sur le volet des légumes. A partir de 2013, ce seront en effet 50 tonnes de légumes qui seront mises sur le marché et ce volume devrait être porté à 1000 tonnes à fin 2016. Ces objectifs peuvent être atteints.»

On aura surtout retenu que Raymond Ndong Sima a vraiment eu du mal à se départir des lignes tracées par son prédécesseur dont la déclaration politique générale avait déjà traduit, sur du papier à musique, le projet de société du président Ali Bongo, «L’avenir en confiance». De plus, les nombreuses agences nationales, ainsi que l’a fait remarquer Albertine Maganga Moussavou du PSD, et les différentes décisions des conseils des ministres délocalisés n’autorisent pas une marge de manœuvre confortable au chef du gouvernement. Il a obtenu le quitus de l’Assemblée nationale au terme du vote des 113 députés présents, soldé par 110 voix pour, deux voix contre et une seule abstention.

Gabonreview

Vendredi 13 Avril 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1825 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par King le 13/04/2012 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr NDONG SIMA, veut consulter les Gabonais sur la question du pont de KANGO!
Bientôt il va annoncer un referendum sur l'université et les étudiant!
Franchement on se trouve dans quel pays?

12.Posté par King le 13/04/2012 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Mr Bertrand koumba,

1-Votre manière de voir les choses reste perplexe, voire ambiguë!
Mr NDONG SIMA est pédégiste et le pdg est maitre partout, même à l'Assemblée nationale sans opposition, si M. le Premier ministre met de coter le programme politique de Mr Ali Bongo, pour consulter le peuple pour l'aider à trouver des idées pour gouverner, c'est qu'il y a un sérieux problème.

2-On ne consulte pas un peuple pour des conneries!
je vais vous l'apprendre on consulte un peuple pour des questions institutionnelles, par exemple modification de la constitution, adoption d'un traité, proposition d'une loi, ou en cas de menace extérieure etc.!

3-donc cher Bertrand votre façon de faire de politique avec M. Ndong Sima est ridicule.
et d'ailleurs il y a une grande contradiction entre l'annonce de Mr Ali bongo de février 2012 qu'il va injecter 12000 mille milliards et le discours de M. SIMA.
il faut voir les choses en face, au lieu de rossignolet pour rien, dite simplement qu'on vous laisse avancer!!!!

11.Posté par Bertrand koumba le 13/04/2012 17:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le principe de la démocratie est d'écouter tout le monde et non pas de décider seul en cela je ne comprend pas que tu doses que c'est un aveux d'échec bien au contraire c'est une preuve de maturité et de modestie

10.Posté par Bertrand koumba le 13/04/2012 17:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans te manquer de respect ... Tu dis que le pm demande une consultation général et que c'est une preuve d'échec ... Mais si le pm décide seul vous le traiter de dictateur ... Le principe de la démocratie je croyais que sa avait pour base d'écouter

9.Posté par Bertrand koumba le 13/04/2012 17:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mrs king . Ce n'est pas une affaire de suppoorter ou ne pas supporter le pm la bien dit hie Ya les routes c'est tout le monde qui en profitera que l'on appartiennent au projet de l'émergence ou pas .... Ton analyse je la trouve incohérente san

8.Posté par King le 13/04/2012 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Confusion et contradiction entre le discours de politique générale de Mr NDONG SIMA et l'annonce de Mr Ali BONGO de février 2012

Gabon: 18 milliards d'euros pour les infrastructures entre 2012 et 2016


LIBREVILLE — Le Gabon va investir 12 mille milliards de Francs CFA (18 milliards d'euros) dans des projets d'infrastructures d'ici 5 ans, a annoncé le président gabonais Ali Bongo Ondimba à la presse lundi après le Conseil d'orientation de l'Agence nationale des Grands travaux (ANGT).

"Au total et tous secteurs confondus, ce sont environ 12 mille milliards d'investissement à mobiliser et à injecter dans les cinq prochaines années si nous voulons que le Gabon s'engage sur la rampe de l'émergence", a affirmé le président gabonais.

Le président gabonais a assuré que "287 contrats ont été conclus en 2011 pour un montant de 368 milliards (560 millions d'euros) dont 230 milliards (350 millions d'euros) imputables directement à la CAN (Coupe d'Afrique des nations de football)", qui est actuellement organisée par le Gabon et la Guinée équatoriale (finale de 12 février).

"Il faut désormais poursuivre dans cette dynamique, accélérer la cadence dans des domaines et secteurs clés où les attentes des citoyens sont multiples, quelques fois urgentes et légitimes dans leur ensemble", a ajouté Ali Bongo, qui a notamment mis l'accent sur le logement.

Le président n'a pas précisé d'ou proviendraient les financements.

Le Gabon s'est lancé dans une politique de grands travaux depuis l'arrivée au pouvoir en octobre 2009 d'Ali Bongo, avec notamment d'ambitieux programmes routiers, d'électrification et d'adduction d'eau. En octobre le président avait réfuté l'estimation de croissance de 3,3% du Fonds monétaire international (FMI) pour son pays en 2012, tablant sur une croissance autour de 5%.

Le président Bongo a aussi pris plusieurs mesures pour attirer des investisseurs étrangers et diversifier l'économie orientée presque uniquement jusque-là vers l'exploitations de ses richesses (pétrole, manganèse, bois).

Copyright © 2012 AFP.

7.Posté par King le 13/04/2012 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mr Bertrand koumba,

pour ne pas dire que vous êtes aveugles, mais c'est votre droit le plus absolu d'être supporteur M. Ndong Sima!

1-Mais laissez-moi vous dire qu'un Premier ministre qui préconise de convoquer une consultation générale de tous les Gabonais pour l'aider à trouver des Idées, c'est un signe d'échec et aveu d'incompétence!

2-un Premier ministre qui na aucune marge de manœuvre confronter par un gouvernement Bis celui des Agences Rattachées à la présidence de la République supervisée et coordonnée par Mr Ali Bongo, comprenez que son discours de politique générale n'est qu'une distraction!

et vous venez faire la propagande du Premier ministre, en oubliant que le pdg règne sans partage depuis 45 ans, on connaît les résultats, c'est faire preuve de naïveté je veux bien comprendre que vous défendez votre bout de pain, mais faites lè Molo-Molo!

6.Posté par Bertrand koumba le 13/04/2012 14:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Beaucoup et le pm a été simple et ne c'est pas lance dans des promesses comme le faisait certains .. Compare biyoghe Mba a Ndong Sima ... Cela demontre le vrai niveau de ta connaissance des hommes politiques du Gabon .. Mrs king

5.Posté par Bertrand koumba le 13/04/2012 14:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Prestations pragmatiques du chef du gouvernement .... King ... Si les gabonais s'en foutent du premier ministre comment connais tu alors toi la teneur de ce discours ... Vois tu l'incohérence de ton discours ... Les gabonais attendent beaucoup

4.Posté par Xavier romaric mboumba le 13/04/2012 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le premier ministre a ete convaincant et tres realistes dans son discours. il a donne des chiffres sur la politique qu`il allait conduire en matiere de routes, d`agricultures et de sante. la ou il y`avait des zones d`ombres, il n`a pas manque de s`interroger et tres franchement j`ai apprecie son discours pragmatique. Au lieu de faire 3 a 4 heures comme nous avaient habitue ses predecesseurs, son discours a ete court, concis et synthetise de telles manieres a ce que l`on puisse comprendre ce qu`il disait. Maintenant au travail!!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...