News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Discours à la nation d’Ali Bongo : La société civile libre entre railleries, indignation et étonnement

Le site de la Liberté - source : gabonreview le Jeudi 20 Août 2015 à 07:30 | Lu 1614 fois

La société civile libre n’est pas du tout tendre avec le président de la République, à la suite de sa dernière adresse.



Comme il fallait certainement s’y attendre, le discours à la nation du président de la République, le 17 août dernier, a suscité de vives réactions. La société civile libre y est allée d’une série de critiques et remarques. Elle déplore, sur la forme, un discours incohérent, sans architecture logique. Car, dit-elle, Ali Bongo voltigeait de l’économie au social, du politique à l’économie pour revenir soudainement au social.

«Ce propos était caractérisé par de nombreuses répétitions et digressions. Cela ressemblait à du copier-coller débarrassé de toute démarche discursive», a-t-elle laissé entendre. Sur le fond, elle estime qu’il n’y a rien eu de nouveau sous le soleil, car c’était du déjà entendu lors du discours de fin d’année 2014. «A ces redites sur les plans économique et social, on a juste saupoudré de nouvelles promesses plus mirobolantes que nous savons d’ailleurs irréalisables en l’état actuel», soutient la société civile libre.

En effet, à ses yeux, ce discours relève d’«une quête d’affection du peuple gabonais souffreteux et profondément déçu de la gouvernance catastrophique des Bongo depuis 50 ans, à la veille de la présidentielle 2016». Estimant que «des assises nationales tant demandées par la majorité de la population pour amorcer le dialogue en vue de régler la crise profonde qui divise les Gabonais», constituent la préoccupation du moment, la société civile libre s’indigne de ce qu’Ali Bongo n’en ait nullement fait allusion.

Pire, il n’a pas daigné aborder la question relative à l’élection présidentielle 2016. «Ce qui démontre (son) refus (…) d’examiner la problématique liée à la réforme du cadre juridique, à la finalisation du vote biométrique et à celle des institutions démocratiques», indique-t-elle, s’indignant de ce que le président de la République ait affirmé qu’il n’y a aucune crise politique, «alors même qu’au sein du PDG, la soupape vient de sauter avec le conflit larvé entre les courants Mogabo et Héritage et Modernité».

Selon la société civile libre, Ali Bongo explique la crise économique actuelle par la baisse du prix des matières premières, «en refusant de reconnaître que sa mauvaise gouvernance et le pillage à grande échelle de nos ressources (…) en sont la véritable cause». Voilà pourquoi, elle s’indigne également de ce qu’aucun diagnostic n’ait été posé et que le président de la République se soit contenté de parler du programme Graine comme d’un projet qui va générer 20 000 emplois, alors que «tout le monde sait que c’est de l’utopie, tant les conditions de base n’existent pas». «Nous resterons longtemps dans l’œil du cyclone tant, le pouvoir n’a rien pour attaquer et vaincre cette crise, rien n’est envisagé pour relancer notre économie», prévient la société civile libre.

Evoquant les aspects sociaux de cette adresse, la société civile s’élève contre l’omission de sujets jugés importants, notamment la paupérisation croissante de la population, l’absence de logements, le sous-équipement des structures de santé et la hausse exponentielle de l’insécurité, etc. Dans la foulée, elle se gausse de l’annonce relative à la cession, à la jeunesse, de la part d’héritage d’Ali Bongo. Or, «tout le monde sait que la dévotion de la succession est bloquée par défaut de production de son acte de naissance au notaire», lance-t-elle, s’étonnant également de la nature de cette d’héritage.

«De qu’elle part s’agit-il dans les biens mal acquis par son père au détriment du peuple gabonais et objet d’une action judiciaire en France», demande-t-elle. Plus loin, elle tourne en dérision la promesse d’offrir la propriété du Camp De Gaulle pour en faire une université, «alors qu’il n’arrive pas à faire fonctionner correctement celles de Nkembo et de Masuku. Que sont devenues celles qu’il a promis construire à Oyem, Mouila et Port-Gentil ?». Face à ce qu’elle qualifie de «dérives d’un chef d’Etat en quête de popularité», la société civile libre en déduit simplement que «le bateau de l’émergence est en train de sombrer».

source de cet article


Jeudi 20 Août 2015
source : gabonreview
Vu (s) 1614 fois




1.Posté par PAS D''''EAU PAS D''''ELECTRICITE AU VILLAGE BAKOTA ROUTE SAMETONE 50 ANS DE REGNE le 20/08/2015 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE PEUPLE VOUS ATTEND EN 2016 POUR LA SANCTION SÉVÈRE EN 50 ANS DE RÈGNE J'AI PITIER DES GABONAIS POUR MOINS DE 2 MILLIONS D'HABITANTS ET UN PAYS AUSSI CHER 95% DE PAUVRETÉ. DIEU VOUS JUGERA

2.Posté par MOULAMBA BONIFACE le 20/08/2015 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la democratie n'est pas synonime de haine encore moins de règlement des comptes;les temps ont changés et la démocratie africaine n'est européenne

3.Posté par Gabon d'abord le 20/08/2015 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjr à tous mes frères. Poste 2, pourquoi tu te sens toujours obligé de faire la morale aux Gabonais? De quel droit oses-tu juger les sentiments de ceux qui en ont assez de vivre dans la misère, qui n'ont pas assez de sou pour se soigner dans des cliniques coûteuses, qui en ont marre de voir leurs compatriotes se faire éventrer sans que justice ne leur soit rendue,, qui veulent une meilleure formation pour la jeunesse, qui veulent de l'emploi, qui n'ont pas d'eau et de l'électricité, bref qui en ont marre de 5O ans de Bongo et aspirent à l'alternance? T'es qui pour oser leur faire la morale quand ce qu'ils veulent est de leur droit le plus absolu? Tes commentaires sont vides de sens et n'apportent rien au débat. Je sais que tu ne profites même pas de l'émergence promise par ali bongo. Tu comptes tes sous comme la majorité de tes frères parce que seuls les intimes d'ali vivent dans l'aisance. Alors, qu'Est-ce que t'as à venir constamment faire la morale à ceux qui ont le courage de vouloir changer les choses? T'es sûr qu'en 50 ans de pétrole, de bois, de manganèse et d'uranium le Gabon devrait ressembler à ce que nous voyons tous les jours? T'as quoi à la place du cerveau et des yeux? Ali pense à ta situation en se réveillant chaque matin? Les étrangers qui pillent nos biens se soucient-ils de ta petite existence? Tu me donnes la nausée. Va t'acheter un cerveau,, si t'as assez de sou pour ça!

4.Posté par democrate le 20/08/2015 15:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tres bien parler mon frere ya des gabonais ici qui interviennent pour nuire les vrais gabonais qui veulent le depart d ali bongo et sa legion etrangere.moi je suis un technicien agricole mais graine ne cherche pas a etre en contact avec nous ?

5.Posté par democrate le 20/08/2015 15:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pensez vous pour un pays qui veut reduire le taux suffisance allimentaire compte sur une organisation qui ne coopere pas avec le ministere de l agriculture est il normal?mr ali bongo pour lui s est juste une moquerie vis a vis du peuple gabonais ..

6.Posté par motema le 20/08/2015 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi s'en prendre à monsieur MOULAMBA il donne son point de vue comme chacun d'entre nous n'est ce pas sommes nous en démocratie, et alors! arrêtons vous serrez les premiers allez prendre part aux meetings et discuter les francs symboliques on vous connait. faisons des critiques objectives et constructives au lieu de jeter les autres dans tous les sens. la bouche d'un vieillard sent mauvais mais ses paroles sont une richesse, dans le faut il y a aussi le vrai et inversement .

7.Posté par Gabon d''''abord le 21/08/2015 01:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 6, encore un commentaire vide de sens. Donc vouloir un avenir meilleur pour le Gabon revient obligatoirement à espérer des portefeuilles ou de l'argent? Tes intentions intéressées ne sont pas contagieuses. Sache qu'il existe des Gabonais intègres. Si la gestion des bongo père et fils a fait de vous des mendiants intemporels, tout le monde ne mange pas de ce pain-là. Souffrez de lire les justes aspirations de Gabonais favorables au changement. Sinon, en ce qui vous concerne, le silence est d'or.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...