News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Deux poids, deux mesures

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Lundi 12 Juillet 2010 à 20:05 | Lu 830 fois



Gabon : Deux poids, deux mesures
Deux poids, deux mesures

Au Gabon, pour tourner en dérision un comportement, on subodore l’existence d’une complicité. Le déclenchement d’un mouvement de grève, suivi de la fermeture de l’entrée du l’université de Libreville et la pose de barrages sur le boulevard y donnant accès, après avoir causé un sentiment de lassitude, a engendré une sorte de perplexité.

Les étudiants, à force de revendiquer le droit de bourse, sont devenus des pestiférés. L’amalgame aidant, on ne se pose pas la question idoine, à savoir pourquoi la comptabilité ne fait pas correctement son boulot. La comptabilité, certes, mais également le Centre national des œuvres universitaires, une instance dont l’image ne brille pas comme une pièce de cent francs. Les étudiants sont-ils des têtes brûlées ? Et les responsables, que sont-ils ? A l’origine, il y a le non paiement des bourses. Justifié ou non, il constitue un manquement.

Il fallu que les personnels du Centre des œuvres universitaires entrent en grève à leur tour pour que le gouvernement utilise une autre méthode. Non paiement des primes, ont clamé ces mères et pères de familles face au ministre de l’Enseignement supérieur venu à leur rencontre. Surprise, M. Séraphin Moundounga tente de désamorcer la bombe : « Que l’on me produise un état de tout ce que l’Etat vous doit et nous allons régler cette question une fois pour toute. » A aucun moment les membres de la délégation ministérielle n’ont prononcé un mot pour fustiger l’attitude des employés du Centre des œuvres universitaires. Nous ne croyons pas à deux poids, deux mesures. Cependant, les traitements est-il le même entre les étudiants et les employés de l’université ?

Quand les étudiants réclament leurs bourses d’études en coupant la circulation routière, on pense qu’ils exagèrent et qu’ils manquent de maturité. En somme, ils sont manipulés, donc irresponsables. Le scénario est presque immuable : les chars de la gendarmerie déversent des éléments arborant le treillis d’intervention. La casse s’ensuit. La dernière édition a failli provoquer mort d’homme. Dieu merci, les étudiants en sont sortis avec des bobos.


Source : mazleck.


Lundi 12 Juillet 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 830 fois




1.Posté par yacelio le 13/07/2010 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pas très commenté cet article ! pour mon compte ceci est le résultat dela mendicité ,comment compter sur une aide de l'Etat pour ses études ! et sur des primes et non sur son salaires !! ce qu'il faut c'est suprimer tout celà ...
les parents doivent soutenir leurs enfants et le train de vie de l'Etat doit être réduit au cameroun voisin y a pas de bourse !!!!!

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Voyages | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame





Les Articles les plus lus

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...



Incroyable !