News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Deux maires adjoints écroués pour faux et usage de faux à Oyem

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 3 Février 2012 à 17:34 | Lu 1005 fois



Deux maires adjoints de l’hôtel de ville d’Oyem, Martin Ndong Mintsa et Gisèle Mizé Mbeng, respectivement premier et deuxième maires adjoints, ont été arrêtés par les agents de l’antenne provinciale de la PJ, vendredi dernier, et transférés à la prison centrale, pour avoir établi des faux actes de naissance aux expatriés.

Le premier et deuxième maires adjoints de la commune d’Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, Martin Ndong Mintsa et Gisèle Mizé Mbeng ont été arrêtés, vendredi dernier, par les agents de l’antenne provinciale de la police judiciaire (PJ) pour avoir établi des faux actes de naissance aux expatriés. De sources sures, les deux maires adjoints ont été dénoncés par un agent municipal en service au bureau chargé de l’état-civil, Clotaire Nguéma Asseko, qui constitue le cerveau de la bande de faussaires, composée également de deux autres agents, Anaclet Nguéma Edzang Ondo et Sosthène Obiang Mvé, lesquels ont été interpelés par les éléments de la PJ au cours de l’opération de l’établissement des actes d’identité nationale qui se poursuit à Oyem.

Selon ces mêmes sources, le cerveau de cette bande, Clotaire Nguéma Asseko, était le premier avoir été arrêté à cause des faux actes de naissance retrouvés dans le tiroir de son bureau, il a dénoncé, de fait, les deux maires adjoints comme étant ceux qui leur auraient donné l’ordre de les établir, étant entendu qu’ils sont des signataires de ces fausses pièces d’état-civil, et qui ont été découvertes par les agents de police judiciaire chargés de l’établissement des cartes d’identité nationale.

En effet, ce sont ces policiers chargés de l’opération d’établissement de la carte nationale d’identité au premier étage du bâtiment abritant les services de la mairie centrale, qui ont constaté des anomalies sur les données d’un acte de naissance présenté par un usager venu se faire établir ladite pièce. Pour en avoir le cœur net, ils ont fait appel aux éléments de la PJ, lesquels sont descendus au rez-de-chaussée dudit bâtiment où se trouve le bureau chargé de l’état-civil.

 Et une fois sur les lieux et après multiples questions et fouilles, ils ont découvert le pot aux roses, des faux actes de naissance et un registre vierge étaient bien là, dans le tiroir de Nguéma Asseko. C’est donc le cerveau de la bande qui a cité les noms des deux maires et les autres complices, après interrogation à la PJ où il a été conduit, il a précisé que la chaine est en place depuis 2004.

Cette révélation pourrait s’avérer réelle dans la mesure où Mme le maire central, Rose-Francine Allogo Mengara, mise au courant de l’arrestation de ses collaborateurs, a déclaré avoir été informée par le gouverneur de province de la disparition des registres d’état-civil à sa prise de fonction en 2009, aussi avait-elle lancé, une enquête auprès des forces de sécurité qui aujourd’hui porte des fruits.

Le premier maire adjoint a avoué avoir établi un acte de naissance à sa fille en 2004 pour des raisons de scolarité quant à sa collègue, elle reconnaît que l’une de ses sœurs était venue la voir pour réduire l’âge de sa fille qui doit passer l’examen du BEPC cette année.

Elle a, par conséquent, demandé à un agent d’état-civil de le faire ne sachant pas que ce dernier avait de faux registres. Il est à noter que, depuis 2011, plusieurs agents en service à l’état-civil croupissent à la prison centrale d’Oyem pour les mêmes causes et que les deux maires adjoints respectivement en poste depuis 2004 et 2009 ont péché surtout pour avoir signé des pièces d’état-civil aux expatriés, car en ce qui concerne la rectification de l’âge, aucun service d’état-civil au Gabon n’est épargné.

AGP Oyem


Vendredi 3 Février 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1005 fois




1.Posté par King le 03/02/2012 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est vraiment malheureux,honteux,écœurant.
On peut considérer cela comme une haute trahison!
===========
il faut arrêter de fragiliser la nation! trop c'est trop,et ces pratiques ne datent pas d'aujourd'hui il faut que ça cesse!
il y a des règles pour avoir la nationalité gabonaise,il faut respecter

2.Posté par FOUTAISE le 03/02/2012 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est quand qu'OJUKWU OBI ALAIN ONDIMBA ira en prison pour faux et usage concernant son extrait de naissance?

Comme toujours, on traque les autres. Pendant ce temps AliBABA et les 40 voleurs se la coulent douce.

3.Posté par mentlentume le 22/02/2012 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour foutaise .toi aussi on te connais tu as la natoinalité douteuse donc tu reste dans ton coin un jour tu seras decouvert laisse la famille ondimba tranquille .il est entrain de vs montrer qu,il est pur gabonais par les actes qu,il est entrain de poser. vous les soit disant vrais gabonais qu,avez vs fait du gabon depuis 50ans? OMAR BONGO etait entouré de qui? aujourd,huit vs donnez du tord aux ONDIMBAS alors que vs etiez la avec lui ; mettez vs de coté laissez nous passer et on AVANCE nous voulons les critiques qui font AVANCER LE GABON les critiqus steriles ,nous n, en voulons plus .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...