News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Deux leaders syndicaux de la Mairie de Libreville arrêtés

Le site de la Liberté - Source : Gaboneco le Jeudi 22 Avril 2010 à 18:49 | Lu 895 fois

Le président du Syndicat des agents de la mairie de Libreville (SYAML), Alexandre Nziengui, et le secrétaire général de l’Action pour le renouveau municipal (ARM), Olui Nzué Memine, ont été arrêtés le 20 avril pour le «vol» du corps de leur défunt collègue qu’ils avaient exposé dans le hall de la mairie le 9 avril dernier.



Gabon : Deux leaders syndicaux de la Mairie de Libreville arrêtés
Un nouveau rebondissement est survenu dans la grève des agents de la mairie centrale de Libreville, déclenchée depuis le 4 février dernier. Le 20 avril, deux le président du Syndicat des agents de la mairie de Libreville (SYAML), Alexandre Nziengui, et le secrétaire général de l’Action pour le renouveau municipal (ARM), Olui Nzué Memine, ont été arrêtés et entendu par le Procureur de la République.

Les deux leaders syndicaux ont été arrêtés suite à une plainte commune de la mairie et du frère de l’agent municipal Elvis Nguema, décédé le 8 avril dernier, et dont les collègues avaient exposé le corps dans le hall de la mairie le 9 avril pour interpeller l’administration qui aurait refusé de lui verser une avance pour se soigner.

«Nous avons été accusés, en tant que leaders syndicaux, par la mairie et le frère de notre collègue défunt d’avoir volé et déposé à l’Hôtel de ville le corps de ce dernier. Ce qui est totalement faux, comme cela a été démontré devant le procureur. Ce sont au contraire les collègues de feu Nguema, qui furieux de son décès et de l’inaction de la municipalité de son vivant, ont décidé d’agir ainsi pour interpeller notre hiérarchie sur les difficiles conditions de vie des agents municipaux», a expliqué Alexandre Nziengui.

Les deux leaders syndicaux ont été relâchés dans la journée faute de preuves suffisantes jointes au dossier.

«La mairie de Libreville souffre d’une gestion perverse et désastreuse. Une situation qui est consécutive à un manque de politique de développement lisible et cohérente, à l’improvisation et au pilotage à vue. Quand le maire Berre quitte son poste, il laisse une masse salariale de 6,8 milliards de francs CFA. 21 mois après la prise de fonction de monsieur Ntoutoume Emane, elle de 12,8 milliards», a fustigé Olui Nzué Memine, expliquant que cette hausse était consécutive aux recrutements anarchiques et par complaisance et à la création de cinq nouvelles directions.

Les leaders syndicaux dénoncent également d’importants détournements de fonds à la mairie centrale. «Les mariages rapportent 600 millions de francs CFA, l’Inspection générale produit 475 millions, la publicité 500 millions, etc. Tout cet argent n’est pas reversé au Trésor», affirme Olui Nzué Memine.

Les syndicats de la mairie centrale de Libreville ont annoncé que leur mouvement de grève pourrait se durcir si le gouvernement continuait à rester muet sur cette affaire. «Dès que l’ONEP grimace, l’équipe gouvernementale se précipite à son chevet, sans doute à cause du pétrole. Pour nous c’est le black-out total», ont enfin lancé les leaders syndicaux.

Jeudi 22 Avril 2010
Source : Gaboneco
Vu (s) 895 fois




1.Posté par NKEM le 22/04/2010 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je m'en doutais bien que face à toutes ces injustices dénoncées et reprochées ( même avec preuves à l'appui ) à monsieur Jean-François NTOUTOUME - EMANE par les principaux Syndicats de la Mairie de notre capitale, que notre Maire n'allait faire autrement que de recourir à ses anciennes méthodes mensongères. Le tour a vite été trouvé pour diaboliser les leadeurs syndicalistes de la Mairie de Libreville. Une façon de dire à ces derniers ainsi qu'à tous leurs collègues de travail, de souffrir en silence malgré toute injustice constatée au niveau de la gestion municipale.

Je redis et signe que c'est plutôt une démarche d'introspection qu'il faudrait à notre cher NTOUTOUME - EMANE ( Jean-François, pour les intimes ). D'où vient ce malin géni qui hante à ce point la vie, l'esprit sinon l'être-même de cette personnalité publique qu'est l'actuel Maire de Libreville.

A en mesurer le degré de perversité de la tournure de son esprit, ce n'est pas pour demain que notre monsieur NTOUTOUME - EMANE serait disposé à renoncer à la délation et à toutes autres pratiques malhonnêtes tels que le clientélisme, le clanisme, la corruption, etc. Dans sa politique de recrutement du personnel municipal, la compétence et le mérite sont des vaines notions. L'agglomération Librevilloise si confrontée à d'énormes problèmes d'insalubrité, ce malheureux crapuleux refuse de retenir les candidatures de quelques nationaux hautement qualifiés dans la gestion de telles réalités urbaines ? Deux ou trois dossiers de demandes d'emploi ( émanant des Gabonais formés à l'étranger : France, etc . ) traînent dans les casiers du service des Ressources Humaines de la Mairie Centrale de Libreville ( Hôtel de Ville ). Ces compatriotes Gabonais voudraient simplement faire profiter à leur pays les compétences techniques acquises à l'étranger. Et, ils ne sont nullement mêlés aux querelles politiciennes en cours dans notre pays. Cependant, leurs seuls handicapes sont de ne pas appartenir à la famille ( proche ou éloignée ) de monsieur le Maire et de ne pas faire partie du même bord politique que ce dernier.

2.Posté par Biome le 24/04/2010 06:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ainsi va le Gabon. Citez une seule administration,socite,corps habille ce fleau ne sevit. C est ca le tribalisme.
Pauvre pays

3.Posté par Biome le 24/04/2010 06:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ainsi va le Gabon. Citez une seule administration,socite,corps habille ce fleau ne sevit. C est ca le tribalisme. Pauvre pays

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...