News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Dette de l'Etat gabonais: Attention au pire !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 6 Janvier 2016 à 11:02 | Lu 3167 fois

2016, la nouvelle année vient d'être amorcée avec plusieurs interrogations sur l'avenir du pays, au vu de certains agrégats macro-économiques tels que la dette. "Standard and Poor's" et l'"Outil Africa performance Index" (API) prévoient même une explosion de la dette publique locale. Le Gabon pourrait-il faire face à cette sombre perspective ?



L'année écoulée a été marquée par le retour du Gabon sur le marché de la dette. Cette position, selon la Stratégie d'endettement du pays en 2015, résulte de la décision du gouvernement de mobiliser des marges d'endettement, associées aux ressources propres et apports des partenariats publics-privés. Objectif : maintenir les capacités de financement à hauteur des besoins de mise en œuvre de la Stratégie nationale d'industrialisation. Pour rappel, en fin 2014, le taux d'endettement du Gabon a été évalué à 29,7%, loin des 23,9%, initialement prévus par la Stratégie d'endettement du pays. Un an plus tard (en 2015), ce taux a connu une augmentation de 8,2% et évalué à 37,9%. Une augmentation de la dette justifiée par les sollicitations accrues durant la même année, des bailleurs de fonds bilatéraux, multilatéraux et commerciaux, ainsi que les fonds levés sur les marchés financiers sous régionaux et internationaux.

Les décaissements sur les conventions de financements intérieurs et extérieurs réalisés entre 2014 et 2015 ont principalement servi à la réalisation des routes, des travaux d'adduction d'eau et d'alimentation en électricité, des bâtiments, travaux publics et ceux de santé. Entre 2014 et 2019, la pression du service de la dette, selon le document précité, sur les recettes budgétaires pourraient demeurer, selon les estimations de l'Etat, à un niveau appréciable entre 11% et 18%.

Mais, avec l'augmentation du taux directeur de la Réserve fédérale américaine (FED) et l'augmentation du dollar qui influenceront l'augmentation des taux d'intérêts, les prévisions sont mitigées. Cette année 2016, le Gabon prévoit un taux d'endettement public de l'ordre de 32% contre 26,6% en 2019. Comment atteindre un tel taux lorsque le plafond de 35% de dette en 2015 n'a pas été respecté ? Au plus fort des crises des matières premières, financière et des difficultés macro-économiques persistantes, des agences de notation internationales comme "Standard and Poor's" et l'"Outil Africa performance Index" (API) craignent une accentuation de la pression de la dette sur l'économie nationale.

A moyen et long terme, le Gabon risque de figurer parmi les pays d'Afrique dont la dette pourrait basculer au rouge en raison des difficultés éprouvées par l'Etat à assurer une gestion optimale de la dette publique et sa gouvernance fiscale. "Standard and Poor's", spéculant sur les perspectives de la dette des pays d'Afrique subsaharienne, prévoit sur les trois prochaines années, une augmentation continuelle de la dette publique dont celle du Gabon. Ainsi qu'un resserrement des liquidités, une amputation des investissements clés tels que ceux des infrastructures et un ajournement des services sociaux de base. Face à cet ensemble de difficultés insufflé par la spirale de la dette, prudence est le maître-mot de l'heure.

source : gabonéco

Mercredi 6 Janvier 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3167 fois




1.Posté par Le peuple le 06/01/2016 08:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que les emergents apportent une justification à cette situation,quand on sait qu'en 6ans ils ont eu plus de 18000milliard de budget,et là encore c'est ce qu'ils ns declarent dans ls lois de finances!Comment peut-on autant s'endetter alors que les realisations sur le terrain ne suivent pas?Oú est parti cet argent,?Et le pire dans tout ça c'est qu'il faudra rembourser les bailleurs de fonds tôt ou tard,et croyez moi,ns ne sommes pas loin de suivre le chemin emprunté par la Grece!Le peuple sera de plus en plus pauvre,car c'est lui qui remboursera cette dette,pendant que ceux là mm qui ont emprunté et bouffé cet argent en leur nom,ne seront mm pas concernés!

2.Posté par CANTON LEYOU le 06/01/2016 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'amateurisme de gestion des émergents se dévoile au jour le jour, ABC avait tiré la sonnette d'alarme du rythme effréné des emprunts obligataires.
Le républicain.

3.Posté par NDEMBI ASSEKO le 06/01/2016 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'il vous plait, je ne voulais pas anticiper sur ce point sensible, mais comme le débat est ouvert, je m'y engouffre, même si on me traitera encore de fou ou bête.ça ne me dérange pas je suis les deux. Personne ne nous a encore expliquer pourquoi NDONG SIMA a donné un coup de SAVATE à Accrombesi. On sait seulement qu'il a été viré du gouvernement. Mais voilà. Depuis que ce type paraît fait par derrière l'autre, il s'est accaparé de tous les pouvoirs. Le ministre des finances, le directeur de la solde, celui du budget et le trésorier payeur ne voient que dal encore moins le PM. Il a créé un haut conseil du Budget dont lui-même préside. C'est lui qui décide des dossiers prioritaires à financer dont bien attendu ceux concernant ses affaires. Les caisses sont gérées à la présidence ça ce n'est pas une nouvelle pour personne. le haut conseil se réunit une fois par mois pour approuver les directions que doivent prendre nos sous c'est à dire, Bénin, France, Angleterre, Etats-Unis, Nigéria, etc. Comment un homme ayant des couilles solides comme Ndong Sima aurait résister à ne pas bousiller la gueule à un type comme ça quand à la fin c'est lui qui est considéré par ses frères comme une pirouette, un vrai nationaliste comme lui? Non, il n'a pas fini avec lui. Donnons lui une chance, un duel sur le ring, Il parait se type aussi s'est mis, dans le karaté. Le combat s'annonce difficile au dela du vaudou.

4.Posté par gaspiller le 06/01/2016 13:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où est passé l'argent des épargnants de BR SARL? Pourquoi Ali Bongo n'en parle pas? Ali, sache qu'il ya environ 11 000 epargnants gabonais qui ont des amis et des parents, il faudra donc compter environ 50 000 qui vont voter l'opposition

5.Posté par marshal le 07/01/2016 04:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme dab parachutage de chiffre.... Pres en 2014 ou sont les resultats dabord avant de voter la loi de finance de 2016.

6.Posté par NEM le 07/01/2016 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Seydou Kane construit toute une ville dans son village natal. Accrombessi construit toute une ville dans son village natal. Le Biaffra prend l'allure d'un petit pays européen. Un petit village mauritanien devient moderne, celui de Souleymane Libane etc. Le Gabon perd son argent tous les jours sous le regard impuissant des soldats et autres arrivistes gabonais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...