News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Détournement de l’argent des fêtes tournantes: Où en est-on ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 26 Mars 2014 à 07:54 | Lu 1179 fois

Alors que le Procureur de la République Sidonie Flore Ouwé avait annoncé l’année dernière le lancement de poursuites judiciaires à l’encontre des entreprises soupçonnées du détournement de fonds publics alloués à l’organisation des fêtes tournantes entre 2003 et 2009, les avancées notoires dans ce dossier se font toujours attendre



La justice gabonaise aurait-elle décidé de faire machine arrière dans l'affaire dite ‘’des fêtes tournantes? De nombreux Gabonais se posent la question en raison du silence prolongé des autorités judiciaires quant à l'évolution de ce dossier ayant fait état des abus dont a été victime l'Etat. En effet de fortes sommes d’argent public avaient été détournées dans la réalisation des chantiers relatifs aux fêtes tournantes initiées par le défunt président Omar Bongo Ondimba entre 2003 et 2009, en vue de permettre un développement harmonieux des villes de provinces.

Hormis quelques déclarations officielles et l'audition de Hachem Lemami, un entrepreneur libanais qui avait été mis en détention préventive au motif qu'il n’aurait pas honoré le contrat pour lequel il avait bénéficié de plusieurs milliards de francs CFA, l'opinion publique s'étonne de ce que depuis novembre 2013 ce dossier ait peu évolué. Ce, malgré les assurances données par le Procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, de faire toute la lumière sur le dossier.

« Il est apparu important de faire le point sur les enquêtes en cours notamment sur ce que le ministère public qualifie de dérive financière de l’argent du contribuable gabonais. Ces fonds ont été décaissés lors des fêtes tournantes pour des projets précis mais ont été utilisés à d’autres fins avec la complicité présumée des cadres et hauts fonctionnaires de la haute administration.

(…) Après une première vague d’investigations, le ministère public a insuffisamment établi les responsabilités des premières personnes mises en cause. Raison pour laquelle une information judiciaire supplémentaire a été ouverte pour compléter et ficeler l’accusation» avait indiqué Sidonie Flore Ouwé, lors d'une conférence de mise au point fin novembre 2013.

Qu’en est-il alors de l’état d’avancement des enquêtes menées par les officiers de la police judiciaire qui ont interrogé plusieurs personnes et vérifié sur le terrain la réalisation ou non des projets confiés à des sociétés adjudicataires, en effectuant des visites à Franceville, Ndendé et prochainement à Makokou.

La justice aurait-elle une fois de plus faibli devant l’importance de ce dossier? Comment expliquer ce retard ? Que sont devenus ces hommes et femmes déjà entendus et à quels niveaux de responsabilité se situent-ils dans ce dossier? Autant de questions qui restent en suspens…

Gaboneco

Mercredi 26 Mars 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1179 fois




1.Posté par Laisse-moi ça! le 26/03/2014 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y'a quelle justice au Gabon. Un pays où toute l'élite est constituée des gansters en costumes -cravates roulant dans des grosses cynlindrées achetées avec l'argent du contribuable.
Les juges sont là pour punir ceux qui dénoncent les dérivent du système bongo. Ils s'en foutent de la justice.
Rien que chez les Bongo, beaucoup ont occupé des postes importants dans les entreprises publiques aujourd'hui en difficultés, jamais un Bongo Ondimba n' a été entendu ou inqiété par la justice.
Quand il s'agit de condamner des pauvres étudient qui manifestent pour défendre leurs droits, c'est là où Madame Justice sort les cartons rouges.
C'est une justice aux ordres!!!

2.Posté par tumpelton le 26/03/2014 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gabon : Détournement de l’argent des fêtes tournantes: Où en est-on ?
Dans la tourmente Thérèse!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...