News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Descente inopinée d’Ali Bongo sur le campus de l’UOB

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 21 Mars 2013 à 08:16 | Lu 2259 fois

Le président gabonais, Ali Bongo, s’est rendu par surprise sur le campus de l’Université Omar-Bongo, le 20 mars dans l’après-midi, pour rencontrer les étudiants et noter personnellement leurs revendications et doléances. Fait inédit, il a déjeuné au restaurant universitaire.



Gabon : Descente inopinée d’Ali Bongo sur le campus de l’UOB
On peut dire que le président Ali Bongo a pris le taureau par les cornes, ce mercredi 20 mars, et avec la manière… Alors qu’en fin de matinée un nouveau mouvement d’humeur a été amorcé par les étudiants de l’Université Omar-Bongo (UOB) et qu’un camion de la Gendarmerie nationale s’était déjà posté non loin du grand portail de cet établissement d’enseignement supérieur, le chef de l’Etat gabonais a procédé à une visite surprise, en descendant sur le campus en début d’après-midi.

Même la presse la plus prompt a été prise de court par ce qu’on pourrait appeler une «montée au front du président de la République», selon l’expression d’un étudiant. Un communiqué du Comité de communication (Cocom) de la présidence de la République et des photographies postées sur la page Facebook du président permettent de se faire une idée de l’évènement.

«Les milliers d’étudiants présents sur le campus de l’UOB ce mercredi à la mi-journée ont eu la surprise de voir arriver le président Ali Bongo Ondimba. Durant deux heures, entouré d’une foule considérable, celui-ci a arpenté le domaine universitaire, découvert le nouveau restaurant et assuré aux leaders estudiantins que les bourses seraient versées», indique le Cocom qui assure qu’«une invitation lui avait été discrètement adressée et il a souhaité l’honorer […] afin de prendre la plus exacte mesure des attentes et des insatisfactions qui agitent la communauté des étudiants. Autant dire les leaders gabonais de demain, qui ont pu s’exprimer librement devant le chef de l’Etat : «Dans ce village planétaire, devaient-ils lancer, les paresseux et les partisans du moindre effort n’auront plus de place ; seuls les mieux formés seront à l’abri du chômage. […] La grève n’est pas un bras de fer ou une déclaration de guerre. […] Les étudiants ne s’allient à aucun parti politique pour revendiquer de meilleures conditions d’étude et de vie».

Les photographies indiquent un bain de foule du président de la République et une visite de la toute première université du pays où plusieurs dizaine de milliards de francs CFA ont été investis depuis 2009 qui ont permis la modernisation d’un pavillon de 180 chambres de la cité universitaire, la construction de deux nouveaux amphithéâtres, de dix imposants bâtiments climatisés en matériaux préfabriqués offrant une capacité globale de 2 000 places, de 60 bureaux pour les enseignants et d’une vingtaine de toilettes. Les anciens amphithéâtres et salles de classes ont également été rénovés, de même que le restaurant universitaire désormais géré par Sodexo, une société spécialisée dans la restauration collective et le «facility management». Le président Ali Bongo, qui avait tombé le veston lors de ce long bain de foule, y a d’ailleurs déjeuné à l’occasion. Inédit !

«Regroupés sous le célèbre arbre à palabres, les jeunes en vinrent rapidement aux revendications, de la prime de transport à l’approvisionnement en livres de la bibliothèque centrale, de la levée du critère d’âge au point décisif du paiement des bourses à ceux qui n’ont encore rien reçu», relate le communiqué du Cocom, avant de poursuivre : «Le «contrat de confiance» demandé au porte-voix par les étudiants, l’impatience des uns et la détresse des autres, la volonté exprimée de faire de ce mercredi un «jour historique», appelaient une réponse tout aussi franche et directe et c’est donc sans protocole excessif que le chef de l’Etat, usant du même porte-voix, invita l’assemblée à ne pas décourager l’action publique alors que des réformes capitales sont en cours. «Oui, les bourses seront versées. Oui, une meilleure organisation des bourses et stages a déjà permis d’économiser plus de 11 milliards qui ont aussitôt été investis dans ces rénovations visibles par tous à l’UOB».

Durant le mois de février écoulé, l’UOB aura été secouée par des crises à récurrentes portant sur les promesses non tenues, aussi bien par les autorités universitaires que par l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) ; les traitements inégaux quant à la distribution des bourses ; la limite d’âge à 27 ans pour bénéficier d’une bourse d’études ; l’exigence de meilleures conditions de vie et d’étude au sein du campus mais aussi, pour les enseignants, sur la revalorisation salariale promise par le chef de l’État en décembre 2011, et qui devait être effective en janvier 2012. On note qu’en juin 2012, après six mois de crises, les étudiants ont propos au gouvernement une charte, dans laquelle étaient consignées toutes leurs revendications, indiquant que si elle était validée par l’État, ils étaient prêts à engager une trêve de trois ans pour permettre aux autorités de mieux répondre à tous ces problèmes. La descente d’Ali Bongo dans ce chaudron de revendications perpétuelles, va-t-elle déboucher la trêve espérée par toutes les parties ?

Gabonreview

Jeudi 21 Mars 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2259 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

21.Posté par TARA le 23/03/2013 00:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA COMEDIA DELL 'ARTE

Encore un enfumage de plus pour se rendre sympathique car la cote de popularité du biafrais ne décolle pas. En plus son 2e amant (après Acrombessi) Mohamed VI arrive bientôt à lbv. Il faut calmer les esprits. Quel farceur cet Ben Ali! Boulanger que tu es avec ton gros bide rempli d'aguidi et de morceaux de chairs humaines issues de vos crimes rituels. Lbv devient la capitale mondiale des crimes rituels. Eh ben mon vieuhhhhh!!!!! Y a vraiment pas de quoi pavoiser...

20.Posté par mouthou12 le 22/03/2013 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette visite n'a jamais été une surprise.....!
Ali était attendu, l'information a circuler depuis la veille.
preuve: quand il y avisite surprise, il n'y a pas rafistolage des trous et nettoyage des cours et espaces verts. A l'UOB, il y a eu tout ça de fait très très rapidement.....!
Peut-on parler de visite surprise dans un tel cas? J ene crois pas...!
Encore une fois, Ali est venu tourner un film dont il est seul acteur.......!

19.Posté par 3EKALE INC le 22/03/2013 13:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Xe gars là è trop fort kwa il mange les coupé_coupé avc les comerxan 2 ndjolé, djouz avc les brésilièn nu devant la nation bouf o resto Univ avc les étudiant...c cool kwa vous, truvé pa?.arété demerdé le pti

18.Posté par Joe le rapide le 22/03/2013 12:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arretez avec vos conneries car à partir du moment ou Omar Bongo a dit qu'Ali c'est son fils, il est gabonais qu'il vienne de mars ou de Jupiter. Arrêtez avec votre xénophobie ridicule et combattons Ali au plan politique. Non aux insultes et racisme

17.Posté par paro mboumba le 22/03/2013 07:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Devinette: qui suis-je?
1/mon père est mort
2/ma mère vit encore
3/j'ai passé mon enfance avec mes parents
4/je ne parle ni la langue de mon defunt ni celle ma mère
5/toutes mes soeurs et tous mes frères parlent les langues de nos parents
Est ce que je peux prouver que je suis vraiment le fils de mon defunt père et de ma mère?Merci à tous.

16.Posté par Larévolte le 22/03/2013 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel bon acteur de films comiques cet homme importé du Biafra appelé Alain Bongo!
Après avoir râté sa carrière d'artiste chanteur, le gros Kalife du Gabon découvre sa vraie vocation à 50 ans passés: les fimls comiques.

Finalement dans cette histoire, qui est plus inconscient et ridicule? Les étudiants qui sont venus assister au tounrage du film et qui continuent à écouter et croire aux boniments du soi-disant chef du Gabon ou bien le chef du Gabon qui tournent ses films en étant persuadé qu'ils sont appréciés de tous et qu'il continuera à tromper les étudiants et peuple gabonais tout entier (parce qu'ils les croient dupes) jusqu'à la fin de son règne que seule la mort pourra mettre fin?

15.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 21/03/2013 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali Bongo est vulnérable sans le parapluie envoûtant et amoureux de Maixent Accrombessi. Ce n'est pas étonnant qu'il panique en l'absence (suspecte ?) de son demi-dieu béninois. Et puis cette descente risquée et pour le inhabituelle prouve l'influence que commence à prendre sur lui les caciques de retour en grâce dont le premier-ministrable dont tout le PDG en parle. Ali Bongo est un enfant gâté qui a besoin qu'on le secoue ! Les étudiants en grève ont l'occasion avec la visite de Mohamed VI (qui ne supporte pas les mouvements d'humeurs, au point qu'il pourrait renoncer à remettre les pieds au Gabon de si tôt), d'intensifier leur protestation ! C'est une chance unique de pouvoir manifester en étant sûr que les militaires veilleront à ne pas tirer sur la foule.

14.Posté par Observateur le 21/03/2013 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Yobé...
vous les Gabonais vous allez manger les KAKA je dis bien les Kaka dixit Joséphine nkama Bongo
attendez vous n'avez encore rien vu le jour que "j'ai mis cet enfant au monde" j'ai reçu la visite d'AZAZEL qui me prédit l'avenu d'un rescapé des cendres de l'Enfer

13.Posté par MAXIME ACCRO le 21/03/2013 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand ALI se prend à avoir peur!

12.Posté par MAXIME ACCRO le 21/03/2013 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est M.ALI BONGO qui a confié la gestion de l'enseignement supérieur à son ami et nganga, MOUDOUNGA Séraphin, le néo Docteur "Privé" en Droit Public. Pourquoi alors n'est-il pas venu flanqué de son Ministre qui ne rate jamais l'occasion de se faire voir, lui qui s'est trouvé une âme de Premier Ministrable. Si ALI est vraiment décidé à régler les problèmes de l'UOB, il devrait donc être logique avec lui même en virant MOUNDOUNGA de son poste, vu qu'il ne veut plus s'afficher avec lui, reconnaissant ainsi que le Docteur "Privé" est indésirable dans le monde de l'enseignement. Alors, si le PR ALI veut être crédible et réussir son coup de com, il ne lui reste plus qu'a licencier MOUNDOUNGA. Cela laissera au moins à ce Doctorant d'Universités Privées de boucler sa thèse en Géostratégie.

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...