News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Des solutions, sur la question, que faut t - il faire pour libérer le Gabon du coup d'état électoral ?

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Samedi 19 Septembre 2009 à 14:24 | Lu 879 fois

Les réactions des Gabonais, sur cette question, que faut t - il faire pour libérer le Gabon, du coup d'état électoral ?



Gabon :  Des solutions, sur la question, que faut t - il faire pour libérer le Gabon du coup d'état électoral ?
1) Les manifestations pacifiques sont interdites puisque le gabon n'est pas un pays démocratique, la seule solution c'est de créer une armée et avoir des armes parce qu'aujourd'hui le peuple gabonais est livré à lui même!


2) Il faut boycoter les intérêts d'occupation et taper uniquement dans le porte maonnaie: le peuple gabonais n'est pas criminel, mais il doit etre deterniné! Pas d'atteinte à la vie des personnes (étrangère ou gabonaise) :

Un morceau de rail enlevé la nuit, c'est le manganèse l'uranium et le bois dont l'approvisionnement est perturbé!

Ya de pipeline qui passent près de nos villages!

Il afaut envoyer des lettre chaque jours à ces soutien ( ambassade de france;, etc, onu, ...)

en gros une lutte active et sans cesse, sans exposer les populations!


3) Pour Liberer notre beau pays le Gabon des mes ancetres,
il nous suifi tout simplement de rendre la vie dure aux français vivants au GABON.
1- Individuellement faire aux français ce qu'on peut sans se faire remarquer
2- Detruire leurs biens et interêts sans se faire remarquer
3- Les menacer de morts voir même tuer certains quand on peut
NB tout en notifiant qu'ils prennent leur presidant des interêt et lui trouver un palais en france ou il exercera ces fonctions.
quant aux Gabonais nous ne le connaissons et ne le connaitrons jamais president.


4) Nous ne pouvons ou devons pas faire la guerre avec les armes (artillerie lourde), car les forces du mal, l'esprit des esclavagistes attendent cela pour vendre leurs armes, faire leur business en nous laissant s'entretuer et les dégâts seront plus lourds avec plus de victimes civiles. Notre choix de guerre, c'est une armée sans armes, c'est la raison des actions suivantes pour que le Gabon soit dans l'actualité nationale et internationale chaque jour grâce aux actions collectives (sit-in, marche, désobéissance civile, ville morte, opérations boycott des produits étrangers :
- alimentaires : ce sera l'occasion de faire appel à notre inventivité, de consommer les produits locaux, chacun peut cultiver un lopin de terre (85% de foret), faire un petit élevage pour nourrir sa famille;
- pétrole : dans les villages, ne pas utiliser de groupe électrogène, de lampe tempêtes, nous avons les torches avec de la cire de bois, le feu de bois,
- gaz: il y a du bois partout pour préparer à manger, réchauffer l'eau pour les bébés,
-essence, des journées sans voitures : on peut se passer de sa voiture ou de prendre son taxi, imaginez le jour où, malgré la distance, tous les travailleurs vont à leur travail à pied, ca c'est un grand évènement ;Cela aura une incidence directe sur les compagnies pétrolières exploitant nos richesses avec animosité et mépris, elles seront obligées de mettre la pression à l'imposteur.

-des journées sans téléphone : il faut toujours se poser la question comment nous vivions avant 1997 sans les téléphones portable? à cette époque très peu de gens avaient un téléphone fixe. Et pourtant nous arrivions à communiquer, à passer les messages à nos parents, nos amis. Cela aura une incidence directe sur les opérateurs communication et mettront la pression à l'imposteur
Ces actes sont collectifs et individuels et rendront le Gabonais responsable de sa consommation
En plus des actes collectifs, il faut poser des actes individuels :
-sabotage de certaines infrastructures : ponts, rails,
- voitures piégés,
- attentats suicides,
- prises d'otages,
- envoi des courriers de menace, d'intimidation ou de conseil envers les institutions internationales, nationales, les personnalités,
- grève de la fin, etc
Tous les jours, le Gabon doit être dans l'actualité nationale et internationale grace aux actes individuels et collectifs.
Ainsi, l'imposteur ne pourra pas gouverner au Gabon et sera obligé de respecter le choix du peuple qui l'a rejeté et il pourra choisir de vivre parmi nous ou aller ailleurs!
Il ne faudra pas toucher le cheveu d'un Gabonais de la société civile, de l'opposition, notre cible ce sont les PDGistes, les Bongoistes, les étrangers qui confisquent les intérêts des Gabonais.
La peur est le premier et le plus grand ennemi de l'homme, ne négligeons pas le pouvoir que chacun de nous a, nous sommes capables de se transcender ou se transformer devant une situation complexe à vaincre. Il suffit d'avoir foi en nous!
REFLEXION et ACTION sont les deux mots qui doivent gouverner notre esprit pour libérer le Gabon de l'imposture


5) La contestation pacifique et efficace, cela existe. Souvenez vous de l'Ukraine. Il faut en effet réfléchir sur des actions non violentes qui bloquent le pays. Pour cela, il faut que des gens acceptent de descendre dans les rues. Pas par centaine, mais par milliers. Avec comme mot d'ordre bloquer tout mais tranquillement et pacifiquement. Faire un sit-in sur des lieux symboliques du pouvoir politique ou économique. Mais avant tout cela doit être organiser en secret et il faut prévoir un sit-in de plusieurs jours avec comme revendication le départ d'Ali et la restauration d'un état de droit. Je me vois mal une milice tuer des milliers de personnes. Et d'ailleurs un tel sit-in peut donner des idées à certains officiers de l'armée qui n'acceptent pas que notre pays soit confisqué par une bande de voyous.


6) écoutez tous,

1. il nous faut petite armée rebelle comme les farcs en colombie.
2. il faut faire des otages français comme ingride betancourt
3. il faut exigé à Sarkozy les vrais résultats de l'élection présidentielle, la mise à nu des réseaux francafrique, le rapatriement de l'argent stocké à l'étranger
4.libérer tous les otages sans en tuer aucun


7) Chers frères, à mon avis, le gabon est pris en otage par une cinquantaine de personnes, il faudrait éliminer les têtes de ce petit groupe, il faudrait qu'ils se sentent ménacés qui à prendre leurs femmes et enfants en otage, car ce n'est pas par la démocratie que pays va se libérer, il faut des actions fortes comme enlèvement et destruction de leurs bien. A ces personnes qui nous connaissons tous, le DANGER ARRIVE, vos milices ne pourront pas vous protéger à vie, il y aura toujours une faille pour intervenir

8) Chers frères,
Pour ma part la violence ne sert à rien. La seule solution c'est de discuter, mettre les cartes sur table entre hommes politique: le pouvoir en place et l'opposition.
Quel soit le camp dans lequel se trouve chaque gabonais, chacun de nous a un parents, ami, connaissance dans les deux côtés. Vous croyez que se faire du mal serait la solution idéale? Je crois que non. Où avez mis votre foi? La prière est arme rédoutable, alors utilisons la nos politiciens changent et comprennent l'interêt général. Laissons les choses se faire d'elle même. C'est facile de détruire mais difficile de construire.
NB. Sachez que tout pouvoir vient de Dieu alors laissons Dieu terminer le travail qu'il a commencé.
Aux pdgistes sachez que Dieu voit tout ce que vous faites et un jour vous lui rendriez comptes. Que répondriez vous lorsqu'il vous posera la question suivante: Qu'avez fait de ce pays?
Soyons humain dans ce que nous disons et faisons, Dieu nous jugera aussi a partir de nos actes. Dieu nous demande de le consulter et il se revèlera à nous.
Que bénisse notre pays le GABON.
Amen






Samedi 19 Septembre 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 879 fois




1.Posté par NGUEMA NDONG Florent le 19/09/2009 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rever toujours. L'opposion a toujours discuté avec le pouvoir en place. Ce n'est pas pour autant que les choses ont changé. Instaurer la démocratie au Gabon par le dialogue est à mon sens une ambition démesurée. Le Gabon est pris en otage par une poignée de personnes. Il faut juste que cela disparaissent de la vie politique de notre pays. La tete est la présidente de la cour constitutionnelle. Tant qu'elle sera à ce poste, on pourra toujours rever de démocratie mais elle ne saura s'installer. KIDNAPER cette damme. C'est elle qui valide les élections truquées. Elle est au coeur de nos maux.

2.Posté par white killer le 19/09/2009 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toutes ces idées sont bonnes, il faudrait maintenant coordonner tout ça et passer à l'action!

3.Posté par Yves Boulambou le 19/09/2009 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faudrait déjà commencer par inviter tous les gabonais par SMS à venir sur ce site pour lire cette article, il est intéressant.Après le reste va se faire par bouche à oreille avec des gens de confiance, on n'a pas beaucoup de temps.Il faut marquer le coup déjà avant la décision de la cour, ne pas montrer que les gabonais sont résignés à accepter.Les actions suivront s'ils continuent à s'entêter, mais véritablement invitons les gens à venir sur ce site.

Un simple message disant: important:visitez le site www.lvdpg.org tous les jours

En tout cas il faut qu'on communique et que tout le monde soit au courant des actions à mener.

4.Posté par la rage le 19/09/2009 18:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui chers frères,l'heure est critique.il faut qu'il y ait un représentant dans chaque ville et communiquer désormais en code de manière vigilante.décider le meme jour et á la meme heure pour un sit-in par exemple.choisir la résidence présidentielle de chaque ville.

5.Posté par félicien ngarabigen le 19/09/2009 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis entièrement d'accord avec tout ceci mais que cela ne reste pas lettre morte. Organisons-nous dans tout le pays et agissons simultanément en n'epargnant pas les gardes rapprochées de cet imposteur. Il y a plusieurs manières de les attirer . Il faut créer la psychose à défaut d'atteindre ce chien d'ali. Le sit-in ne paiera pas. Il faut d'autres actions brutales entreprises en même temps porteront fruit, je vous l'assure. Ne laissons pas POG seul opéré, que toutes les provinces s'y mettent. Nous n'avons plus beaucoup de temps, A Libreville, nous devons viser les chaines nationales et celle de la famille du tyran et pourquoi pas la présidence aussi. Ou tenter à la vie de cette dame de la cc d'abord, cela va créer une psychose dans leur rang. TOUT CECI N EST QUE ORGANISATION

6.Posté par germain mba le 20/09/2009 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voila ce qu'on appèlle des propositions efficaces bien pArlé patriote FELICIEN NGARBIGEN

7.Posté par le colonel le 21/09/2009 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pays est pris en otage par 1 bande de voyous!!! rendons la vie difficile; infernale; a ces français et pédé -giste la liberté na pas de prix; vivre ou mourir!!! chacun de nous doit contribuer a son niveau pour éliminer tour à tour les ennemis du GABON; mon DIEU comment imaginer que ma mère patrie; riche en faune et flaure n'arrive pas a nourrir ses propres enfants; non ;non et non il faut que cela cesse!!!! organisons des réseaux très fermé comme alcaida ; je suis prêt à tirer sur 1; des ennemis du GABON;mais je veux 1 arme!!!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...