News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Des militaires impliqués dans l’assassinat de l’adjudant-chef Mayombo

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 27 Mars 2012 à 07:47 | Lu 962 fois

Le meurtre de l’adjudant-chef Marcel Mayombo, il y a quatre mois dans la province de la Ngounié, serait en train de trouver son épilogue avec le placement sous mandat de dépôt de quatre militaires en service actif.



On se souviendra que le corps mutilé de l’adjudant-chef Marcel Mayombo avait été retrouvé mutilé le 17 décembre 2011 à Nanga, une bourgade de département de la Ndola, situé à environ 42 Km de Mouila. Le militaire figurait dans les effectifs d’encadrement des nouvelles recrues. En compagnie de plusieurs centaines de ses frères d’arme, il s’était rendu dans cette localité pour accomplir cette mission de formation. Il n’en est jamais revenu. Une chose avait surpris tout le monde : le chef de mission n’avait même pas remarqué son absence, ni au camp, ni auprès de sa famille.

C’est d’ailleurs l’épouse de ce dernier qui poussera le cri d’alarme et alertera l’opinion, et notamment la hiérarchie de la 6è Région militaire. Ce qui a abouti à la mise sur pied d’une mission de recherche qui découvrit un corps mutilé sur lequel il manquait les deux bouts des seins, deux dents, les lèvres et le pénis.

Le crime a fait un tollé à Mouila. Les proches de la victime exigeant que la lumière soit faite sur les circonstances de ce décès, ainsi que sur les auteurs de l’acte odieux. La tension était alors montée d’un cran dans la ville et on indique qu’il a fallu de longs pourparlers avec la famille et les autorités militaires et administratives de la localité pour apaiser les esprits.

Le quotidien L’union révèle d’ailleurs, ce lundi 26 mars 2012, que « les approches divergentes sur ce meurtre entre la famille et la hiérarchie militaire n’ont d’ailleurs pas permis d’inhumer dans le recueillement et le calme le défunt ». Ce qui implique que la dépouille du militaire n’a finalement été portée en terre qu’au milieu de la nuit sous les lumières des feux des véhicules et des lampes-torches. Alors que le même jour, les proches et autres avaient organisé une marche silencieuse pour protester contre ce qu’ils qualifiaient de «règlement de compte sanglant au CI (Centre d’instruction – ndlr)».

Les autorités judiciaires de cette province viennent donc de boucler l’enquête qui a permis de mettre en cause quatre militaires tous en service à la 6è région militaire de Mouila. Les quatre prévenus sont : le lieutenant P. Moukagni, les adjudants chefs A.D. Nziengui, B. E. Ntoutoume et le sergent-chef R. Ivounda.

On se demande alors qu’elle peut être la motivation de ce crime crapuleux. Le quotidien L’union s’interroge : «dans quel intérêt un lieutenant et des sous-officiers tueraient et mutileraient-ils leur «classe» s’ils ne sont pas mandatés, en échange des espèces sonnantes et trébuchantes ou de galons ?». On soupçonne donc qu’une grosse légume serait derrière ce crime. Raison pour laquelle l’enquête doit être menée jusqu’au bout.


Gabonreview

Mardi 27 Mars 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 962 fois




1.Posté par Parapsychologue le 27/03/2012 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donnez le nom de cette légume,
j'envois ça en INDE Ou HAITI et vous verrez qu'il ira voire ses ancêtre de la mannière la plus spectaculaire possible.Et, surtout dans moins de 48h!!!

Mefiez vous!!
magickalement votre
parapsychologue

2.Posté par IBOUNDINDZA le 28/03/2012 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en donnant les noms de ces agents, il faut aussi avoir les noms des commanditaires...............................

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...