News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Des enseignants du secteur éducation (Conasysed), ont opté pour la désobéissance civile.

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 3 Juin 2014 à 07:13 | Lu 1526 fois

Contrairement à ceux de la Direction générale des impôts qui se sont empressés, le 2 juin 2014, à obéir à l’ultimatum rendu public, le week-end dernier, par le porte-parole de la présidence de la République, les grévistes de la Convention nationale des enseignants du secteur éducation (Conasysed), ont opté pour la désobéissance civile.



Quelques heures après la sortie médiatique du conseiller politique et Porte-parole de la présidence de la République, Alain Claude Billie By Nzé, aux allures de menace à l’endroit des agents de la Direction générale des impôts et de ceux du secteur de l’éducation nationale, les membres de la Convention nationale des enseignants du secteur éducation (Conasysed) ont servi leur réplique à celui que certains d’entre eux qualifient de «tigre en papier».

«Pour la Conasysed, les propos tenus le 30 mai 2014 par le porte-parole de la présidence de la République, Alain-Claude Billie By Nzé, sont un non-événement. La grève légitime et légale qui paralyse le système éducatif gabonais est la résultante du non-respect par l’État de ses propres engagements», a déclaré la Conasysed à travers un communiqué intitulé «réaction de la Conasysed».

En vue de répondre sinon contredire le Porte-parole de la présidence qui a indiqué que «95% des problèmes évoqués par cette convention ont déjà trouvé des solutions, partiellement ou totalement», Blaise Nkogo Meye, Dimitry Ali Nzimbena, Yves Alain Koumba, têtes d’affiche du syndicat, déclarent plutôt que «les 95% de prétendues solutions aux sérieux problèmes posés par les enseignants ne sont que pure diversion (…) Alain-Claude Billie By Nzé aurait mieux fait de s’inspirer du contenu du procès-verbal ayant sanctionné les négociations gouvernement/Conasysed de février 2013 à la primature à l’ère de l’ancien Premier ministre, Raymond Ndong Sima, pour se rendre compte de la vacuité des promesses de l’État dont il est le Porte-parole»

Décidés à maintenir leur lutte jusqu’à satisfaction totale des revendications et pour que le conseiller politique porte-parole intègre cette détermination manifeste, la Conasysed s’est permis de rappeler à Alain-Claude Billie By Nzé une pensée d’Aimé Césaire, le mystique écrivain martiniquais : «une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente», et d’ajouter : «c’est parce que la Conasysed en a pris, fort heureusement, conscience qu’elle se résout à jamais et au nom de la nécessaire légitime défense à se battre jusqu’au au triomphe des intérêts des enseignants et des droits de l’homme».

Et comme un appel à la lucidité lancé au Porte-parole de la présidence de la République les syndicalistes regrettent : «nous constatons, malgré les discussions ouvertes par la hiérarchie avec les syndicats, la poursuite d’une grève, devenue illégale» Billie By Nzé est ensuite renvoyé à la loi 01/20005 du 04 février portant statut général de la fonction publique qui dispose, en son article 71, que «sans préjudice des prestations familiales ou suppléments pour charges de famille, les journées de grève ne sont pas rémunérées sauf lorsque la grève résulte du non paiement de la rémunération due». Or fait remarquer la Conasysed, «les rémunérations dues sont : postes budgétaires du prés-primaire, les rappels de soldes, les arriérés de Pife, les vacations…»

«Alain-Claude Billie By Nzé le sait-il ? S’il l’ignore, le chef de l’État, dont il est Porte-parole et qui a prêté serment sur la Constitution pour le respect de l’État de droit, lui, le sait. Sur ces entrefaites, aucune suspension de salaire n’est à l’ordre du jour. Au demeurant et tout en interpellant le chef de l’État à davantage d’implication dans la résolution de cette crise, la Conasysed demande aux enseignants de suivre scrupuleusement le mot d’ordre de grève jusqu’à satisfaction des engagements pris par le gouvernement et de ne pas céder aux intimidations, d’où qu’elles viennent», ont conclu les membres de la Convention.

Gabonreview

Mardi 3 Juin 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1526 fois




1.Posté par Elisabeht Andjoua le 03/06/2014 08:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quoi s'attendait Ali Ben en procedant par des menaces. Il oublie qu'en suspendant les salaires il va aggraver le problème? Je suis connvaincu qu'aLi est depasse par les evenements! La chute est proche. Tenez bon les gars!

2.Posté par kango le 03/06/2014 08:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre ali tchouooo vous pensez que nous avons peur de vous avec tes chiens de gardes ?même ton pere bongo aujourd''hui qui se trouve en enfer sait que la conasysed est une emanation divine batie sur le sang de martine oulabou donc de grace chuttttttt

3.Posté par kango le 03/06/2014 08:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
conasysed on ne cede pas conasysed on ne cede pas tout le pouvoir a la base! Tout le pouvoir a la base ! Soutien ! Ali cherche trouve . Ali tu vas entendre parler de nous. Quelque soit les intimidations nous resisterons enseignants restons sereins

4.Posté par kango le 03/06/2014 08:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A tous les enseignants du courage on est pas loin de la vitoire car le prix de la liberte cest souffrance dixit karl max. Ali choisit déjà ton pays d''accueil ta chute est proche et les instituteurs taideront a payer ton billet aller sans retour.

5.Posté par Rodrigue Bibalou le 03/06/2014 11:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les dispositions legales disent que la PIFE est payee chaque fin mai.Aujourd''hui nous sommes au 3 Juin. Que dit le gouvernement par rapport a ce retard. Reclamer le payement de la PIFE serait aussi illegal?

6.Posté par kango le 03/06/2014 13:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il parait que la pife est déjà dans les banques je nai pas la confirmation de cet info informez moi svp

7.Posté par ortefuslevirus le 03/06/2014 14:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne lecture de la loi chers collègues.
Le changement de ce pays passe et passera toujours par le syndicalisme professionnel et responsable et non de l opposition morbide.

8.Posté par Axelle Mvou le 03/06/2014 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Kadhafi ne pouvait imaginer un seul instant cette fin de vie; lynché par les populations comme un brigand. Ali est arrogant parce qu'il se croit protégé. eh bien on verra d'ici là. nous sommes 1300 000 Gabonais contre 2000 GR. On verra

9.Posté par oyoba oto''o anvunu le 04/06/2014 19:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut faire tomber ce regime avant meme les elections.Ali doit partir sans delai.il est plus dangereux qu''un serpent.il est nuisible.

10.Posté par l'eveille le 05/06/2014 08:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
kelke soit ce kon poura dire si ndong sima etait encore aux affaires peut etre que les choses se seraient passer autrement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...