News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : ‘’Des boucliers humains’’ à l’entrée du ministère des eaux et forêts.

l'info réelle 7J/7 - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 20 Avril 2014 à 07:05 | Lu 1244 fois

Depuis plusieurs jours, l’entrée principale du ministère des eaux et forêts à Libreville, est noire de monde, engorgée des personnels en grève, qui revendiquent depuis bientôt trois mois contre les mauvaises conditions de vie et de travail.



Avec cette prise ‘’en otage’’ de l’entrée principale de leur ministère, c’est un nouveau cran donné à leur mouvement d’humeur, dont le piquet de grève était initialement planté à l’extérieur même dudit ministère. Avec plus de deux mois de silence des autorités face à leur cahier de charges, les agents en grève ont décidé de durcir leur mouvement, pour contraindre si possible par la force, les autorités à se pencher sur leurs revendications.

Opération ‘’Okoumé’’

Dans le cadre des stratégies visant à pourrir l’environnement de travail au sein de leur département ministériel, en vue bien sûr de se faire entendre après plus de deux mois de grogne infructueuse, les agents en grève ont récemment mis le cap sur la bourgade de Nkoltang, à une trentaine de kilomètres de Libreville, pour bloquer tout mouvement d’entrée et de sortie de Libreville, des produits forestiers, le plus souvent transportés à travers des grumes.

Opération, qui a consisté à assiéger le poste de contrôle des eaux et forêts implanté dans la dite localité, puis de filtrer le trafic des moyens roulant. Opération ‘’commando’’ qui a consisté à barrer la route aux poids lourds transportant les produits tirés de nos forêts. Après trois jours de perturbation de ce trafic, du mardi 15 au jeudi 17 avril 2014, les grévistes ont été délogés de force par des unités de la gendarmerie, qui ont pris sous contrôle de ce poste de contrôle des eaux et forêts, avant de rétablir le cours normal de la circulation.

Une bataille de perdue, mais pas la guerre

Après avoir été délogés, à l’issue d’un rapport de force disproportionné face à des gendarmes armés jusqu’aux dents, les agents en grève des eaux et forêts en observé un repli stratégique sur Libreville, en renforcement l’engorgement humain de l’entrée principale de leur ministère, ce, sans perdre de vue l’hypothèse d’un nouvel affront avec les unités de police postées dans l’enceinte de leur ministère depuis le déclenchement de leur grève, il y a près de trois mois.

Dans leur chapelet de revendications, figure en bonne place, au volet financier, le paiement du dernier trimestre des ‘’fonds communs’’ – de janvier à début avril 2014-, d’ici à l’entrée en vigueur courant avril en cours de la prime d’incitation à la performance, PIP, censée supplanter le paiement des ‘’fonds communs’’.

Copyright@www.mazleck.info

Avril 2014

Dimanche 20 Avril 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1244 fois



Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée


Incroyable !