News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Des Bongo CFA pour enterrer la Conférence Nationale Souveraine

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 14 Novembre 2012 à 14:26 | Lu 1986 fois



Gabon : Des Bongo CFA  pour enterrer la Conférence Nationale Souveraine
La classe politique gabonaise commence à s'y habituer : à chaque fois que l'opposition, la société civile ou la diaspora posent une exigence majeure ayant trait à la transparence électorale ou à la mise en place des règles qui régissent le fonctionnement d’un véritable Etat de droit, Ali Ben Bongo fait diversion. Hier, l'opposition réclamait l'usage de la biométrie dans la confection des listes électorales. Pour toute réponse, le Rais invitait les partis politiques à « une large concertation » portant sur... l'île de Mbanie.

Puérile diversion ! Cette fois encore, alors que le peuple gabonais, dans sa grande majorité, exige la tenue d'une Conférence Nationale Souveraine, l’héritier d’Omar Bongo convoque, de nouveau, les partis politiques à « une large concertation » à propos de ...la CEMAC. Excédé, un haut fonctionnaire qui en a assez d'assister impuissant à la dilapidation des deniers publics et qui requiert l'anonymat nous a confié : « La concertation politique de mercredi n'est qu'un prétexte. En réalité, le président a peur de la Conférence Nationale qu'exige l'opposition radicale.

Les medias, ces temps derniers, ont révélé l'affaire du virement de 878 millions sur le compte BGFI de Louis Gaston Mayila. Pour éviter de telles fuites, l'argent sera remis en mains propres à ceux qui répondront présents. Ne trouvez-vous pas curieux qu'on reçoive les partis politiques séparément par groupe de 3 ? Il s'agira de remettre à chaque groupe de 3 la somme de 5oo millions de francs cfa. »

Avis donc aux opposants alimentaires et autres girouettes politiques : ce qui est arrivé à Louis Gaston Mayila n’est que la préfiguration de ce qui les attend tous ! Pour leur part, échaudés par la duplicité et l’incapacité structurelle d’Ali Ben Bongo à engager un vrai dialogue, les principaux leaders de l’opposition ont décliné dédaigneusement son invitation. Dans une lettre datée du 13/11/2012, Pierre-Claver Maganga Moussavou (PSD), Jules-Aristide Bourdès Ogouliguendé (CDJ), Pierre-André Kombila (RNB), Alain Eya-Mvey (Morena-Unioniste), Daniel Yeno (PGP), David Mbadinga (UPG), Pierre Mapiga (PND), Jean-Marcel Malolas (URDP), Charles Ondo Ndong (CCDG), Augustin Ibili ont écrit à Bongo fils.

Extraits: « Nous avons l’honneur d’accuser réception de votre lettre qui nous invite à prendre part à la réflexion en vue de permettre au Gabon de présenter un agenda qui reflèterait notre position commune. C'est d'ailleurs pour atteindre celle-ci que les dits partis politique de l’Opposition ont toujours milité pour la tenue d'une Conférence Nationale Souveraine inclusive aux fins d'une véritable cohésion sociale.

Vous avez, Monsieur le Président de la République, opposé un refus catégorique à la tenue de ces assises qui vous auraient permis d'échanger avec vos citoyens sur des questions politiques, économiques, sociales et culturelles intrinsèques à notre pays qui, comme vous le savez, représentent des obstacles majeurs à son développement harmonieux.

Nous constatons, sans doute par simple coïncidence que c'est à la veille d'échéances électorales, que vous organisez des consultations, non sur des problèmes relatives mais sur des questions bilatérales voire sous- régionales (Île Mbanie et CEMAC) qui concernent exclusivement l'exécutif.

Aussi, ne voyant pas l'intérêt d'une concertation sur ces questions préparées, examinées et approuvées par nos différents Etats, nous ne saurions, Monsieur le Président de la République, répondre favorablement à votre invitation tout en restant disponibles pour prendre part à la Conférence Nationale Souveraine."

Le constat est clair, l'idée de tenir la Conférence Nationale Souveraine donne des insomnies au pouvoir établi. Et quand on a trop peur, surtout pour de très mauvaises raisons, on finit par commettre des gaffes. Et ça ne fait que commencer !

François ONDO EDOU

Mercredi 14 Novembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1986 fois




1.Posté par 9 routes le 14/11/2012 14:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La liberté a 1 prix! Que les Emergents sachent que des actions individuelles & multiples vont très bientôt déclencher...

2.Posté par 9 routes le 14/11/2012 15:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
...un cycle de violence inouïe qui fera payer aux PDgistes le prix ultime de leur traite insoutenable du Peuple...

3.Posté par 9 routes le 14/11/2012 16:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
...Pour ma patrie, il est temps de consacrer mon reste de vie en éliminant les ENNEMIS du GABON. Ils tomberont...

4.Posté par 9 routes le 14/11/2012 16:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
...par vagues. Je rejoins les rangs de ceux qui sacrifient leur vie en tuant le maximum d'ennemis. Vive mon pays! ADIEU

5.Posté par Oréma le 14/11/2012 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL N'Y A PAS D'AUTRE CONCERTATION QUE LA CNS HEIN ODJUKWU COMPREND LE BIEN. TU T'AMUSES AVEC NOS SOUS MAIS ON VERRA. RIRA BIEN QUI RIRA LE DERNIER.

6.Posté par Ma miene le 15/11/2012 05:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le chef de l executif vient de rater une occasion soit de se taire soit de convoquer la CNS. La concertation bidon qu il convoque aujourd hui releve du domaine exclusif du chef de l Etat mais comme il ne l est pas il ne sait comment s y prendre

7.Posté par Ma miene le 15/11/2012 05:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la presidence de la CEMAC qu il a discute la? Il faut maintenant qu il assume nous avons des problemes d ordres national ce qu il trouve opportun c est une concertation sur ds pbm sous regionaux

8.Posté par Larévolte le 15/11/2012 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui a dit qu'un vaurien né qui a juste eu la chance d'avoir été adopté par un roi nègre analphabête était capable de diriger tout un état?

Alain Bongo, vous avez voulu diriger le Gabon par tous les moyens, maintenant que le pouvoir chancelle entre vos mains et bien prouvez maintenant que vous êtes capable. Lorsque vous volez le pognon de tous les gabonais, aucune invite de votre part n'est adressée aux gabonais qui ne vous soutiennent pas. Normal, l'argent n'aime pas le bruit vous me direz. Mais lorsqu'il s'agit de venir vous aider à trouver une startégie sur le plan internationale, vous lancez des SOS aux gabonais. Organisez vos choses de chef, n'appelez personne au secours. Pauvre tocard va!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...