News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Déclaration du PDS( parti de maitre NDAOT)

Le site de la Liberté - source le post.fr le Vendredi 21 Janvier 2011 à 17:00 | Lu 1628 fois



COMMUNIQUE FINAL

DU CONSEIL EXECUTIF DU PARTI POUR LE DEVELOPPEMENT ET LA SOLIDARITE SOCIAL (P.D.S.)

Sous la présidence de Maître Séraphin NDAOT REMBOGO, Président du P.D.S, le Conseil Exécutif s’est réuni les 15 et 16 janvier 2011 à partir de 10 heures, en son siège national sis à Likouala.

A l’ouverture des travaux, le Président du PDS a formé à l’endroit de l’ensemble des membres du Conseil Exécutif ses meilleurs vœux de santé, de prospérité, de bonheur et d’abnégation au travail pour l’année nouvelle 2011 ; année essentiellement électorale.

Après s’être enrichi de plusieurs communications faites par le Président du PDS, le Conseil a porté sur des questions d’organisation interne et sur l’analyse de l’actualité politique nationale et internationale.

AU PLAN NATIONAL

Remaniement du Gouvernement : un non évènement

Abordant la question liée au remaniement du gouvernement, le PDS constate que celui-ci, attendu par l’opinion depuis fort longtemps, n’est finalement intervenu que le 14 janvier 2011.

Au vu des rumeurs insistantes et alors que la paupérisation s’enracine profondément, bien des Gabonais en sortent déçus, puisque cette modification technique, qui n’est en substance qu’un jeu de chaises musicales, ne comporte aucun signal fort qui aurait pu faire espérer une inflexion de l’action de cette équipe vers des politiques visant le mieux-être des populations et le développement économique.

Ce gouvernement, qui enregistre huit (8) départs et neuf (9) entrées, n’apporte aucune garantie de changement dans le sens souhaité par la majorité des Gabonais ; il reste résolument autiste à toutes les propositions de l’Opposition tendant à améliorer les conditions de vie des populations et à consolider notre jeune Démocratie.

Révision de la Constitution : Un énième renforcement des pouvoirs de l’Exécutif tendant à faire du Gabon une « Monarchie républicaine »

A propos de la révision de notre loi fondamentale, les Démocrates s’attendaient avec cette révision, entre autres, à une modification du mode de désignation des membres des Institutions de régulation de la Démocratie que sont la Cour Constitutionnelle et le Conseil National de la Communication, et à une réduction de la durée de leur mandat, et enfin à une modification du mode de scrutin, afin de rendre ces Institutions moins monocolores et moins partisanes.

A la place, il leur est servi une batterie d’articles qui renforcent en fait les pouvoirs de l’Exécutif.

En conséquence, le PDS réitère sa demande au Gouvernement pour l’adoption des modifications du mode de désignation des membres de la Cour Constitutionnelle et du Conseil National de la Communication, ainsi que la réduction de la durée de leur mandat, et enfin l’adoption du scrutin majoritaire à deux tours.

Inégalités du découpage des circonscriptions électorales

Se penchant sur les contradictions flagrante de l’actuel découpage des circonscriptions électorales, le PDS constate une fois de plus que celui-ci consacre les inégalités entre provinces, d’une part, et à l’intérieur d’une même province, d’autre part.

Quand on sait par exemple que la Province de l’Estuaire, qui regroupe plus de 50% de la population du Gabon, ne fournit à l’Assemblée Nationale que 18 Députés, soit à peu près le même nombre que deux ou trois autres provinces largement moins peuplées, on mesure le côté inique de ce découpage.

Par conséquent, le PDS demande instamment au Gouvernement ou au Parlement de procéder à la révision des circonscriptions électorales et à un nouveau découpage électoral qui doivent permettre de garantir l’égalité des citoyens, selon le principe « un homme, une voix ».

Bonne Gouvernance

Le PDS se félicite de la décision de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), qui a pris ses responsabilités en excluant de ses rangs pour indélicatesse, le Maire de Ndendé. Un bon exemple de moralisation de la vie politique à suivre.

A l’inverse, le PDS s’étonne et s’indigne avec les populations, que la grave crise qui mine depuis plus d’un an, le fonctionnement du Conseil Municipal de Port-Gentil, laisse curieusement le PDG sans réaction, malgré les nombreuses propositions de sortie de crise faites par la majorité des Conseillers municipaux d’une part, et le Conseil des Sages de Port-Gentil d’autre part.

Economie et Social

Sur le plan économique et social, le PDS estime que certaines mesures engagées par le Gouvernement au cours de l’année 2010, bien que notoirement insuffisantes, vont dans le bon sens et méritent d’être saluées. Citons à ce propos:

- La baisse du prix de la bouteille de 12,5kg de Gaz Butane sur la totalité du territoire national;

- La diminution du prix du sac de ciment ;

- La réduction du taux de la TVA sur la consommation d’Electricité et d’Eau.

Cependant, deux questions relatives à la transparence et la bonne gouvernance, viennent à l’esprit : - Combien cette baisse va-t-elle coûter à l’Etat ?

- Avec quels moyens l’Etat va-t-il compenser ce manque à gagner fiscal ?

Toujours dans la gamme des mesures globalement positives, citons aussi l’exécution des travaux d’équipements structurants à Libreville et ses environs.

Néanmoins, le Gouvernement donne la fâcheuse impression de particulièrement se complaire dans la multiplication des annonces à grand tapage médiatique, annonces qui pour la plupart n’ont jamais été suivies d’effet.

C’est ainsi qu’après plus d’un an, les Gabonais attendent toujours la construction de 5.000 logements par an et beaucoup d’autres projets dont l’évocation ici serait fastidieuse.

A titre illustratif, au mois de mars 2010, à la suite du Conseil des ministres délocalisé à Port-Gentil, le Président de la République avait fait nombre de promesses à réaliser avant la fin de l’année en cours, desquels on peut faire ressortir entre autres, parce que leurs financements étaient déjà disponibles : l’Assainissement, et la Réfection de la piste de l’aéroport de Port-Gentil.

Le Gabon traverse une crise aigue (bien que rampante depuis longtemps), dans le domaine de l’Electricité et de l’Eau. Crise qui laisse étonnamment le Gouvernement impuissant depuis de nombreuses années.

Le gouvernement a certes prévu la construction de trois barrages hydroélectriques respectivement dans le Woleu-Ntem (Okano), dans la Ngounié (Tsamba Magotsi), et le Haut-Ogooué (Poubara III), pour un total de près de 500 milliards de F CFA, mais il est impératif qu’il trouve très rapidement des solutions palliatives afin de faire cesser les récurrentes coupures intempestives de l’électricité et de l’eau sur tout le territoire.

Le Conseil Exécutif du PDS préconise que les autres sources d’énergies renouvelables soient aussi explorées d’une part, et que d’autre part, les études d’impact environnemental à propos des barrages hydroélectriques soient sérieusement approfondies, au regard de ce qui s’est passé ailleurs dans le monde, où certains barrages ont induit la destruction durable de l’environnement et créé des drames sociaux irréversibles.

Sport

En matière de sport, le PDS constate qu’un effort particulier, bien que tardif et poussif, a été fait dans la construction des Stades destinés à la CAN 2.012. Il exhorte le gouvernement à poursuivre dans ce sens. Il lui faut par exemple tout faire pour éviter les revendications professionnelles qui naissent dans différents chantiers de la CAN, les délais de cette compétition se rapprochant davantage.

Par contre, le PDS note et déplore que « La Tropicale Amissa Bongo », une épreuve cycliste internationale, soit devenue l’occasion pour le gouvernement de procéder au ré-profilage superficiel de nos routes, en lieu et place d’un programme national cohérent d’entretien routier. Le PDS se désole en outre de la mauvaise préparation récurrente des sportifs gabonais, et appelle le Gouvernement à définir une véritable politique sportive avec des objectifs programmés dans le temps et l’espace.

Face à l’apathie manifeste du gouvernement, stigmatisée récemment par le Président de la République lui-même lors de son discours bilan du 16 octobre 2010 et en raison de l’incapacité du Pouvoir à répondre aux attentes des Gabonais, manifestement, une politique alternative s’impose.

Le PDS, qui a été le premier parti de l’opposition à appeler en juillet 2009 à l’unité de celle-ci, invite de nouveau l’ensemble de l’opposition (l’A.C.R. et la C.P.P.A.) à l’union, afin de préparer la prochaine compétition électorale !

Cette union des forces alternatives paraît être la seule condition qui permette d’arriver à une alternance paisible et harmonieuse dans notre pays. Alternance politique, qui donnera au Gabon l’opportunité de juguler la crise économique et sociale qu’il connait et d’y impulser le développement attendu. Mais aussi, de mettre en place des Institutions réellement démocratiques, dans la perspective d’une bonne gouvernance au profit des populations.

AU PLAN INTERNATIONAL, le Conseil Exécutif du parti pour le Développement et la Solidarité Sociale (P.D.S), observe que l’actualité internationale est marquée par plusieurs évènements importants.

Suite à la tenue des premières élections démocratiques en Guinée Conakry, le P.D.S salue la maturité du peuple Guinéen et le sens de responsabilité des deux (2) candidats au second tour des dernières élections présidentielles Messieurs ALPHA CONDE et CEILOU DAMLEIN DIALO par l’acceptation des résultats ; ainsi que le fait qu’un Africain autre que Guinéen ait gérer le processus électoral, démontrant ainsi que les problèmes africains peuvent être résolus par les africains eux-mêmes.

En Côte d’Ivoire, par contre, le PDS s’étonne d’abord de l’acharnement singulier d’une certaine communauté internationale sur la crise post-électorale dans ce pays.

Cette indignation sélective et la manipulation de l’opinion en cours n’honore pas cette communauté.

Ceci posé, le PDS lance un appel à la paix des braves afin de préserver les intérêts du peuple Ivoirien au détriment d’autres intérêts qui pourraient entrainer l’instabilité de toute la sous région de l’Afrique de l’ouest.

A cet effet, le PDS invite tous les protagonistes de la crise ivoirienne à s’asseoir autour d’une même table afin de ramener la paix et la cohésion sociale dans ce pays.

En outre, le PDS dénonce et stigmatise le recours d’une éventuelle force militaire pour le règlement d’un problème électoral.

Tout en souhaitant un dénouement heureux de la crise soudanaise, le PDS se réjouit du bon déroulement du processus référendaire d’auto-détermination au Sud-Soudan et félicite également les efforts de la communauté internationale pour sa contribution à la résolution de ce conflit.

A ce propos, il invite l’Organisation des Nations Unies (ONU) à poursuivre sa mission conformément aux résolutions du conseil de sécurité.

Prenant acte du départ de l’ancien président tunisien ZIN EL ABBIDINE BEN ALI, le PDS adresse ses félicitations au peuple tunisien pour le combat héroïque mené en vue de la conquête de ses droits fondamentaux.

A cet effet, il invite le peuple tunisien à rétablir un climat social apaisé et propice à l’instauration d’une véritable démocratie en Tunisie.

Enfin, le PDS note que l’année 2010 a été dominée par plusieurs tragédies qui ont endeuillées le monde (conflits armés, catastrophes naturelles, épidémies, crises aigues, etc.) et exprime son émotion, sa compassion et sa solidarité aux victimes de ces différents fléaux.



Concernant l’année 2011, le PDS appelle la communauté internationale à une prise de conscience pour plus de justice, d’équité et d’impartialité dans son implication dans la gestion des crises mondiales, singulièrement celles concernant l’Afrique.



Vendredi 21 Janvier 2011
source le post.fr
Vu (s) 1628 fois




1.Posté par Omar m'a tuer le 21/01/2011 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ndaot a foigné le remaniement ...Il se voyait déjà parmi les ministres de l'ACR et après il vient nous faire le bruit ...O V C !

2.Posté par T.T.F le 21/01/2011 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NDAO Séraphin condamne la pression de la Communauté internationale sur BAGBO, sous prétexte que la crise ivoirienne doit se régler entre ivoiriens eux-mêmes, à travers ce qu'il appelle "la Paix des braves". ..d'Agondjo.

N'est-ce pas une manière implicite d'encourager la poursuite des coup d'état électoraux en Afrique ? Notamment dans son propre pays le GABON où la force militaire s'impose toujours à la Démocratie, installant de force au pouvoir les perdants à la place des vrais vainqueurs ? De quelle "Paix des Braves" doit -on parler dans ces cas là. ?

NDAO roule sur l'Or avec les siens. De ce fait , il n'est pas habilité à parler au nom d'un peuple meutri dans sa chair et qui connaît le ai vrsens du mot "misère" parce que la côtoyant au quotidien.

Donc Acte !

3.Posté par Ndo le 21/01/2011 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Port-Gentillais sont morts en pagaille à cause de ce franc maçon milliardaire de Ndaot et il vient nous emmerder sans nous dire pourquoi il n'est plus un "batisseur" ni PGPiste ? Ce genre de peronne il faut les fusiller au lieu de les écouter ...Ils ont vendu le Gabon ...Ils ont chauffé POG à mort mais au jour J ils buvaient avec les BONGO le sang des innocents ...Bravo l'ACR

4.Posté par Le portgentillais le 21/01/2011 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Ndo,TTF, Omar......,

Vous n'avez pas honte de vous comporter comme des enfants? Qui ignore que Ndaot est avocat? Un avocat défend même les criminels, c'est sa fonction. Il n'est pas un voleur à ciel ouvert comme vos amis de l'UN qui sont devenus des saints. Ndaot n'a jamais participé dans un gouvernement de Bongo et n'a ni fait sa politique. Les morts de portgentil ne doivent pas être votre fonds de commerce car on vous cherchait un peu partout dans le pays pour êtrte dans la dynamique de la révolte mais vous n'avez que vos grandes gueules pour parler et bouffer... Alors, il vous plaît, un peu de respect pour les autres. Et surtout un peu d'éducation.

5.Posté par Ditengou le 21/01/2011 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@le portgentillais,

Je suis du même avis que toi. Nous attendons leur gouvernement parallèle. "Trop parler , c'est maladie" disait une chanson. Ce sont les pédégistes de l'UN qui ont empêché le changement dans ce pays. Ils auront toujours le nord comme fief qui tourne à tout vent comme une girouette. Qui ignore qu'au nord ils sont tantôt Pédégiste quand il s'agit du ventre (80% pour OBO en 2005) et surtout fangistes (95% pour mwane fangs AMO). Union Nordiste ne sera pas l'Union Nationale tant que vous verrez en ACR votre adversaire politique. Vous ne passerez pas au sud. Nous voyons tous clair, on s'est laissé trompé des années durant mais là c'est du chacun pour soi comme l'ACR c'est l'ennemi du PDG et de l'UN.

6.Posté par edritche le 21/01/2011 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ DITENGOU
A partir de tes analyses et de tes arguments divergents j'ai tres peur car je vois en toi un gros tribaliste.La politique du ventre existe dans tout le gabon,car donner ub boeuf a ma grand mere de 65 ans lui ferai certainement du bien ,de plus elle le merite de droit,,.Mais sache que chez nous au nord nous somme solidaire,et voila pourquoi on a refuse les bongocfa aux election pour voter AMO et de plus on aime tous le monde ,d'ou l'alliance AMO et les autres ,qui ne sont pas tous fang.De plus tes propos sont vraiment comme ton nom ,diabolique ne viens plus ici insulter les fangs ,car la guerre ce n'est pas fang vs punu+myene,mais peuple gabonais vs Odjuku. j'ai fai mes etudes a pog et mes parents sont laba,et j t'assure que les fangs aussi sont mort a pog dont un de mes oncle,j'y ete,et le grand village a brule sous mes yeux.DITENGOU fait attention a tes propos car il ya un proverbe chez nous qui dit" MBOTE AYEME Ki NLO WAYEKA GNE O SONGUE" ki signifi: personne ne sait la mouche qui l'accompagnera a sa tombe" .

7.Posté par DBD le 22/01/2011 02:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attaquez qui vous voulez. Mais de grace laissez Ndaot, Bengone, Moulomba et Eyeghe de cote. Si tous les leaders Gabonais etaient comme eux nous ne serions pas la!! Ils sont les ancetres meme de l'integrite et de la responsabilite ces 4 mecs!! Des vrais models Gabonais a suivre!

8.Posté par LE CHE le 22/01/2011 08:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai bien peur qu'á partir de cite on arive à une guerre tribale qui profiterait au clan. Je suis d'oyem et en 2005 javè voté PMM alor qu'il na meme pas installé une seule cellule au GN,soyons umble et metons nos égo de coté au profit de l'interêt du Gabon. Je remercie le dieu puisant ke l'arangemen PMM ALI n'a pa abouti,car j crois fermemen ke si ya union ACR+UN+CPPO on va ariver à notre objectif commun LIBERER LE GABON DE LA DICTATURE DES BONGO. Si UN est au GN et ACR au SUD nous vaincrons. SVP de grace ne nous trompons plu de cible,et arètons de soupçoné á chake fois tel ou tel dealer. HASTA LA VIC

9.Posté par nkare le 22/01/2011 09:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
frères et soeurs du nord ou du sud,de l'est ou de l'ouest du gabon.enfants du pays!ne nous laissons plus distraire par ces suppos des bongo svp.ils ont pour objectif,nous mettre en conflit et profiter de la situation pour mieux et voler encore plus.chassons d'abord l'imposture,nous laverons ensuite le linge sale en famille.car les bongo et tous ceux qui les ont suivis dans leur pillage nous ont prouvé à quel point ils haient notre mère"gabao chéri".ce devrait donc etr sans pitié chers frères.nous réorganiserons tout chez nous,mais ayons un seul objectif pour le moment,CHASSER L'IM

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...