News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Déclaration du Mouvement de Redressement National (MORENA)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 13 Septembre 2012 à 13:14 | Lu 2240 fois



Gabon : Déclaration du Mouvement de Redressement National  (MORENA)
Partisans de l’alternance dans le changement,
Compatriotes en exil volontaire ou en prison politique,
Chers compatriotes de la diaspora,


Le Mouvement de Redressement National (MORENA), créé le 23 novembre 1981, s’est fixé comme un de ses principaux objectifs, le retour au multipartisme en vue de l’instauration d’une démocratie véritable conduisant à une alternance pacifique au pouvoir.

Depuis lors, plusieurs évènements ont jalonnés la vie politique de notre pays. La Conférence Nationale de mars/avril 1990 donnait au Peuple Gabonais l’opportunité de renouer avec le multipartisme et d’aspirer à une nouvelle république, mais les esprits vicieux et malicieux ont fait en sorte que cette grande rencontre n’apporte au Peuple Gabonais qu’une démocratie multipartite illusoire.

Aussi, depuis plus de quatre décennies, le Gabon ne connait aucune alternance au sommet de l’Etat. Les élections politiques ne constituent, en définitive, qu’une simple parade puisque les élus sont plutôt nommés, désignés et reconnus d’avance parmi les inconditionnels du PDG et partis amis.

D’ailleurs, les élections présidentielles sont régulièrement marquées par des coups d’Etat électoraux suivis des négociations au cours desquelles l’Opposition est contrainte de reconnaître les candidats BONGO non élus, ce au détriment de l’alternance et de la démocratie.

En réalité, le PDG ne veut pas d’alternance politique au Gabon, à en juger par les aveux faits par Ali BONGO au cours de l’entretien qu’il accorda à l’hebdomadaire Jeune Afrique n° 2695, du 2 au 8 septembre 2012. L’héritier d’Omar BONGO affirme qu’il aurait pris le pouvoir en 2007 avant même le décès d’Omar BONGO. Il dit, je cite : Si j’ai dû secouer cet arbre, c’est parce que nous savons tous que ces dernières années, en grande partie à cause de l’état de santé du président Omar Bongo Ondimba, plus rien n’avançait dans le pays. Lui-même l’avait dénoncé, en 2007. Je n’avais pas d’autres choix que d’essayer de remettre la machine en route. Ces mesures étaient réclamées par la population depuis longtemps… ».

C’est donc librement, à titre d’héritier et sans consulter le Peuple souverain qu’il a de son propre chef remplacé son tuteur, trouvant sa santé continument chancelante. Estimant n’avoir de compte à rendre à personne, son attitude arrogante explique la raison pour laquelle il ne veut écouter ni son camp ni l’Opposition Gabonaise qui réclame, pour la sortie d’une crise qui ne fait que perdurer, la tenue d’une Conférence Nationale Souveraine salvatrice.

Les propos de Monsieur Ali BONGO sont la preuve patente que le successeur d’Omar BONGO convoitait depuis longtemps le pouvoir de son prédécesseur, et son impatience l’a sans doute conduit à l’indécence, en se préparant à succéder officiellement au 2ème président du Gabon, avant même que ce dernier ne fut inhumé et que la période du deuil ne fut arrivée à terme. Comble de l’immoralisme !

A ce propos, souvenons-nous qu’il fut le premier à déposer sa candidature à la parodie de primaire organisée par ses obligés.
D’ailleurs, il ressort, de l’analyse des différents évènements, qu’au décès de son tuteur, il laissera Rose Francine Rogombé exercer publiquement la fonction de Chef d’Etat alors qu’il en conservait l’essentiel des prérogatives et gouvernait en privé depuis le palais familial du bord de mer, comme nous l’a relevé la rencontre du 12 août 2009 entre le Président par intérim et les candidats à l’élection présidentielle.

A la question de savoir pourquoi les Gabonais se sont progressivement lassés de la classe politique en l’affirmant par le rejet des élections politiques, Ali BONGO répond je cite : « je peux comprendre le désintérêt de mes compatriotes parce que les acteurs politiques…sont toujours les mêmes. Chez nous, nous voyons des hommes au pouvoir pendant des décennies…Le souci est là, c’est une question de crédibilité».

Si aujourd’hui, Monsieur BONGO affirme que le désintérêt des Gabonais pour la politique est causé par la longévité des dirigeants, il devrait se rappeler que lui aussi en fait partie. Et à cet effet, ce même peuple est en droit de demander son départ immédiat.

Si la conférence Nationale peut être une opportunité pour le Gabon de sortir de la dictature et de l’expérience monarchique en cours depuis 1968, le départ de Monsieur Ali BONGO constitue le principal préalable pour celui qui a usurpé le pouvoir en août 2009.

En vérité, la Conférence Nationale Souveraine ne peut avoir de sens, si elle est dirigée par un chef de l’exécutif illégitime, entouré d’étrangers nommés aux postes de souveraineté, ne comptant que sur la force, l’invasion migratoire surtout musulmane et le soutien de la franc-maçonnerie; si la violation de l’esprit du constituant et du caractère républicain et démocratique de l’Etat est permanente ; si les révisions hâtives, abusives et aventureuses de la constitution font légion, en l’absence du Peuple Gabonais et pour le seul intérêt d’un homme qui, à lui seul, veut regrouper et incarner tous les pouvoirs y compris religieux et mystiques ; si la première fois, dans son histoire, le Parti-Etat PDG a légitimé le basculement du régime démocratique de droit au régime monarchique de fait, depuis le décès de BONGO 1er et le coup d’Etat électoral de BONGO II ; si le principe d’autodétermination du Gabon est sacrifié sur l’autel d’intérêts personnels, par le placement des amis et étrangers, au centre de la gestion des affaires publiques, la manipulation des ressources naturelles dont les Gabonais sont normalement seuls propriétaires, donc le Gabon n’appartient plus aux Gabonais.

Chers compatriotes, en adhérant à l’idée d’une Conférence Nationale Souveraine imminente, conclusions du Forum Opposition/Diaspora/ Société civile tenu à Paris et du conclave de l’Union des Forces du Changement (UFC) tenu à Mouila la semaine passée, et pour l’ensemble des raisons énoncées ci-dessus, le Mouvement de Redressement National, conscient des enjeux de l’heure et soucieux de l’intérêt supérieur du Peuple Gabonais, demande au préalable, la démission pure et simple d’Ali BONGO ONDIMBA. Il propose, enfin, la mise en place d’un Comité de Salut National devant présider les travaux de la Conférence Nationale Souveraine, gage de prospérité durable et de stabilité véritable.

Chers compatriotes des neuf provinces, débarrassés de la peur, principale entrave à la liberté et à la justice, je vous invite à vous joindre aux patriotes soucieux de la libération du Gabon, quelque soit le bord politique et votre communauté d’origine, pour qu’ensemble nous restaurions nos valeurs morales fondamentales en restituant le pouvoir au peuple et en permettant à notre jeune nation de faire l’économie d’une déstabilisation généralisée.

A mes compatriotes du PDG, une sagesse recommande humblement de quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent ; une autre dit qu’on finit par tout perdre, en voulant trop gagner. Prudence !

Je profite aussi de cette antenne pour remercier MAKAYA qui ne voit des fous et des tribalistes que chez les Opposants.

Vive le Gabon dans la quête de sa dignité !
Citoyennes, Citoyens, je vous remercie !

Luc BENGONO-NSI

Membre fondateur, Président du MORENA

Libreville, le mercredi 11 septembre 2012

Jeudi 13 Septembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2240 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par Lit le 14/09/2012 22:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la voie quoi ton cul plein d'hemoroide a besoin de traitement arrete de te faire sodomiser

15.Posté par La nation depuis kinguélé le 14/09/2012 22:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A la voie

Moi aussi je respect mamboundou. Mais sache que les souffrances qu'a endurer cet homme en prison par des dictatures et la torture.
Nzouba est vieux, andjembé,boukoubi,miyakou, etc son des vieux mais pourtant passent constament sur la rtpdg diaboliser l'opposition. Apres le tribalism anti-fang qui n'a pas produit qu'allez vous trouver contre l'ufc?

14.Posté par ONE REVOLUTION le 14/09/2012 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AU PISSE CON (DU POSTE 4) RIRA BIEN QUI VA FAIRE DANS SA CULOTTE MON PETIT LE JOURS SUBLIME S'ELEVE ET TU VA SENTIR COMBIEN LA CLAMEUR DE L'ACTE EST GRANDE A TROP VOUS DONNER DU TEMPS VOUS JOUEZ LES FIER PANTOIS MAI LE BON GUERRIER BANTOU FRAPPE AU BON MOMENT ET LA CARAVANE QUE TU SCANDE ROULERA SUR LE CUL SANS LES ROUES .

13.Posté par Grand-Maître Maçon Hiram Abiff le 14/09/2012 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@la voie

Les Gabonais n'attendent pas des jeunes de votre acabit. Apprenez d'abord à vous exprimer en français et à être cohérent, avant de réclamer le départ des vieux. Et qu'entendez-vous par vieux? Mitterrand est devenu président de la République en France à 64 ans. Votre père Lucifer Omar Bongo est mort au pouvoir à 74 ans officiellement (+10). Et pourtant, on ne vous a jamais entendu réclamer de lui qu'il laisse la place aux jeunes.

Ce sont certainement la pertinence et la profondeur de la pensée de Luc Bengono Nsi qui vous font peur. Il a une expérience que vous 'aurez jamais; lui a été jeté en prison pour avoir dénoncer la brutalité et la médiocrité du pédé-G. Vous en êtes encore à réclamer la place, alors qu'on la prend simplement par la qualité intellectuelle combinée au courage à l'action.

Enfin, vous êtes de ceux pour qui l'école est absolument vitale, si tant est que vous avez encore l'âge et les moyens d'aller à l'école. J'entends par là si vos épouses et le motorola du PK 5 vous laissent encore le temps de lire même une feuille de chou comme L'Union..

12.Posté par coudou le 14/09/2012 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Poste 10 et 11,
je pense que tu parles sous l'effet de la sodomie que tu as subie accompagnée des malettes d'argent que tu as reçu.
Ce que BENGONO NSI dit est simplement la vérité.Aujourd'hui la côte d'ivoire est à terre à cause de ces planteurs envahisseur de Bourkinabé qui ont pris le pouvoir grâce à leur frère Ouattara dramane le Mossi.
C'est une honte dans un pays souverrain que des étrangers viennent occuper des postes à responsabiliter en prennant frauduleusement la nationalité.
Souviens toi de Fidel Castraux, quand il avait pris le pouvoir avec son compagnon Enesto Cheguevara, il avait décrété:seul ceux qui ont participé à la révolution et ont eut le grade de capitaine peuvent prétendre à la nationalité cubaine.Une seule personne répondait à ce critère:ernesto Cheguevara, alias le Ché!!
Tu vois donc qu'on ne donne pas la nationalité d'un pays à des gens par copinage ou autre, tu rends un mauvais service à ton pays.Même ici en France, pour avoir la nationalité , faut répondre à des critères bien précis (intégration, durée,haut diplômé).
Dans tous les cas, il est urgent de nommer IDRISS NGARI, ministe de l'intérieur pour sauver le Gabon de l'invasion ouest africaine.Il parait qu'ils sont déja 700 000 et ont même des villages de pêcheurs à eux tout seuls.

Coudou

11.Posté par la voie le 14/09/2012 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ha on n'est fatigué de ces propos de luc bengone nsi animé de la haine et n’apporte rien de concrète aux gabonais ici je ré-merci le défun pièrre mamboundou un grand homme et un vrai opposant qui aimait les gabonais et son pays que dieu tout puissant te fait une place à c'est coté et veille sur le Gabon c'est quoi un opposant qu'est qu'il doit apporté à son pays injures,haine?j'espère ya une réponse!!!!!!!!!!!!!assoiffé buvez et mangé encore la source est maitriser hoooooooooooooo

10.Posté par la voie le 14/09/2012 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
laisser aussi la place aux jeunes beaucoup attendu Morena luc il est temps de changé des discours déjà révolu dans d'autre cieux toujours les même choses ojukwu bongo rien d'autre préparer d'autre compatriotes pouvant porté du sang neuf dans le parti morena et non prôné la haine et c'est un responsable pouvant diriger les gabonais comme président avec les tel propos?je pense étant un honnête citoyen ya un problème

9.Posté par Mezzah le 13/09/2012 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Luc BENGONO-NSI,

Le peuple gabonais tout entier, y compris ceux qui sont aujourd'hui sourds parce que manipulant l'argent qui ne leur appartient pas, est fier de vous avoir comme fils du pays. C'est un espoir car ne dit-on pas que le plus grand danger c'est l'absence d'espoir? Ne dit-on pas que l'espoir fait vivre?

Akiba abouine ah TARE Bengone.

8.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMEES le 13/09/2012 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Luc Bengone Nsi

Merci le Gabon et toutes ses filles et fils sont très très, immensément fiers de vous en ce jour par cette PATRIOTIQUEMENT COURAGE DECLARATION qui sera histoire, merci encore.

On attend maintenant la déclaration de tous les autres leaders de l'opposition ainsi que celle de tous les actuels et futurs dissidents de la fausse majorité au pouvoir.

GABON D'ABORD

7.Posté par CONSTANSIA MBAZOGHO le 13/09/2012 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MAIS GNANITOLIYANY, ATTEND VOIR L’ANNÉE N'EST PAS FINI , ATTENDONS VOIR CE QUI VA SE PASSER , ILS ONT BESOINS DE NOUS AUSSI.
ALI OJOUKOU QUITTE LE POUVOIR ET VA AU NIGERIA

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...