News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Décapitation à la Cité Pompidou : C’était donc un crime passionnel

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 9 Octobre 2015 à 07:38 | Lu 3096 fois

Le drame du corps sans tête et de la tête sans corps retrouvés à deux endroits différents à Libreville continue de défrayer la chronique. Le 7 octobre dernier, le procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong a présenté le présumé coupable, un certain Yoda Issiaka.



La découverte, le 26 septembre dernier, d’un corps sans tête à la cité Pompidou et d’une tête sans corps à la décharge de Mindoubé a plongé Libreville dans l’émoi. Il s’agissait, en réalité, des deux morceaux d’une même personne : Fatimata Tapsoba. Après enquête, il semble que le coupable ait été retrouvé. Selon Steeve Ndong Essame Ndong, le procureur de la République, Yoda Issiaka est le principal suspect. Il aurait commis ce crime sous le coup de la passion amoureuse.

Fatimata Tapsoba a vécu maritalement avec un de ses compatriotes. Mais face à son comportement, ce dernier décida de la rapatrier vers leur pays d’origine, le Burkina Faso. Entre temps, elle était déjà l’objet des assauts de Yoda Issiaka à qui elle refusait de se donner. Une fois rapatriée, elle fit donc appel à son soupirant à qui elle promit une vie en couple. Yoda Issiaka consentit à lui envoyer de quoi revenir au Gabon. De retour à Libreville, Fatimata Tapsoba aménagea avec son amoureux qui s’occupait, vraisemblablement, entièrement d’elle. Il a d’ailleurs déclaré avoir dépensé plus d’un million de francs pour sa carte de séjour et autres subsides. Il se plia à tous les caprices de la jeune dame, qui se lança malgré tout dans une autre aventure. Dès lors, l’ambiance dans le couple se dégrada.

La soupçonnant d’entretenir une autre relation, parce que l’ayant déjà surprise avec un autre homme, Yoda Issiaka perdit son sang froid. «Je l’ai surprise à 20 heures au quartier Derrière la prison en train de marcher avec un homme», a-t-il confié. Fatimata Tapsoba lui ayant avoué qu’elle ne voulait plus vivre avec lui, il affirme être devenu l’objet d’injures qu’il aurait contenues tant qu’il pouvait. Elle lui aurait même dit un jour que s’il avait besoin de coucher avec une femme, il pouvait faire venir sa mère du Burkina Faso pour les besoins de la cause. La jeune dame de 33 ans reçu, en réponse, un soufflet. Puis, elle se saisit, à son tour, d’un couteau pour essayer de poignarder son compagnon. Ce dernier, plus robuste, l’a maîtrisa et lui aurait asséné plusieurs coups de couteaux au cou. Elle en est tombée inerte, ne bougeant plus, pendant que son concubin s’en serait allé.

Plusieurs heures après ce drame, il revînt pour se débarrasser du corps. C’est à ce moment qu’il aurait pris une machette pour décapiter la jeune fille, croyant brouiller les pistes et maquiller le drame en «crime rituel». Quelque temps plus tard, il est allé déposer la tête dans un bac à ordure de la société Averda et le corps près du lieu où la jeune fille exerçait comme dame de ménage. Yoda Issiaka sera présenté devant le parquet pour répondre de ses actes. Il sera transféré dans les prochains jours à la prison centrale de Libreville où il devra méditer sur son geste et son sort.

Vendredi 9 Octobre 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3096 fois




1.Posté par hm! le 09/10/2015 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que le Seigneur Jésus-Christ préserve notre pays des hordes barbares adeptes de méthodes dignes d'Al quaïda , de boko-haram ,ou de tous autres groupes qui leur ressemblent. La pratique de la décapitation frappe déjà à nos portes.

2.Posté par La Tortue le 09/10/2015 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet individu a intégré le fait des crimes rituels et assassinats au Gabon. L'imbécilité à haute dose étant contagieuse, ce type fait exactement ce que font les gabonais, partant des hommes politiques aux petits bourreaux. Qui a dit qu'on tue par amour? Pourquoi le corps de cette jeune fille n'a pas de trace de sang? Une tête décapitée produit un sérieux robinet de sang pour sa partie inférieure (le corps)! Mais il n'y en a pas! Alors qu'a t-il fait du sang? Et quel sera finalement son sort? Plusieurs assassinats sont orchestrés au Gabon, plus précisément dans sa capitale Libreville et ses environs; les deux filles enlevées et conduites dans la forêt de Bessieux cette semaine ont été épargnées grâce à la poursuite des riverains; Les assassinats de Mouilà, Port-Gentil, Oyem; La décapitation de l'adolescent de Makokou etc. Tous les commanditaires et les bourreaux connus sont en grand nombre libres. Aussi l'annonce dans les médias des meurtres par assassinats politiques de deux hauts cadres activistes gabonais il y a quelques semaines est resté sans suite par les autorités judiciaires. Heureusement que de ce côté du pays, les visionnaires ont annoncé que le Maire et le député local sont connus en tant que commanditaires de ces crimes et seront frappés à leur tour. Les menaces d'empoisonnements et d'assassinats se multiplient dans le monde politique gabonais; L'ancien PM Ntoutoume Emane vient encore de le confirmer dans ses propos de rupture avec le Pouvoir et son Parti: "J'ai été menacé de mort à maintes reprises" avant ma déclaration de quitter le P.D.G.". Je me demande encore à quand les mesures de ripostes radicales? Que pensent les soldats?

3.Posté par La Tortue le 09/10/2015 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NB: ...l'annonce dans les médias...de deux hauts cadres de Minvoul...

4.Posté par MOULAMBA BONIFACE le 09/10/2015 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il fut une époque ou l'on exécutait les gens au bord de mer n'est pas las un cas d'exécution?

5.Posté par LEBENINOIS le 09/10/2015 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas pourquoi j'ai le sentiment d'avaler une couloeuvre. Cette histoire ne tient pas debout. Il faut que l'Ambassade du Burkina au Gabon ouvre une enquête. Il y a comme une odeur de manipulation de l'opinion et camouflage des données réelles. Cette fille, avait-elle de la famille dans son pays? Elle parle de sa mère; il faut que cette dernière réagisse. Après elle, il y a eu la fusillade d'Akanda (heureusement que cette fois on n'a pas osé dire que c'était des Nigerians ouTchadiens, ou je ne sais pas trop quoi. C'était en plein jour; au vu et au su de tout le monde, avec des témoins! Vous savez quoi? On signale la présence des assassins (mimbeng) dans la forêt classée de la Mondah. Il ne faut plus vous aventurer seul dans la forêt de Sarkozi (entre l'entrée de Santa Clara et le Cap Esterias) surtout si vous êtes une jeune fille.

6.Posté par et p8 koi! le 09/10/2015 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
véritable mensonge !!!!!!!!!!une histoire à dormir debout!!!!!!!!

7.Posté par etat d''ame le 09/10/2015 17:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pathetik veritable scene d theatre ils ns prennent pr ds bisounours. le mec a recu cmbien pr ce genre d declaration???pr kelkun ki veut similer un crime va laisserle corps non loin du lieu d travail d la defunte et tete coupé mais pas d mare d sang??

8.Posté par Leonne le 09/10/2015 18:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je toujours du vide dans cette assertion.
Mais comment a t''il transporte un corps sans vie sans tete du lieu du drame jusqu''au lieu retrouve sans se faire voir.






9.Posté par #MarcheAvecLeChrist le 10/10/2015 07:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Même sans avoir lu je sais que c'est pas vrai....ils iront tous en enfer,ces commanditaires la...

10.Posté par Maven le 10/10/2015 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Opiangah, Dieu ne t'a pas donné le droit de tuer les autres; un jour il te demandera des comptes

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...