News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Crimes Rituels : Un ancien ministre Mr Sylvain Momouandjambo entendu par la justice

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 27 Mai 2013 à 17:33 | Lu 1583 fois



Gabon : Crimes Rituels : Un ancien ministre Mr  Sylvain Momouandjambo  entendu par la justice
Après l’audition par la justice plusieurs jours avant du ministre délégué de la Fonction publique, Raphaël Ngazouzé, le tour est revenu jeudi dernier à Sylvain Momouandjambo, d’être entendu par la justice pour une affaire de crimes rituels.

Lors de l’audition du ministre délégué de la Fonction publique, Raphaël Ngazouzé, pour une affaire de crimes rituels à Ndjolé, ils étaient nombreux à insinuer que cela n’était qu’une simple plaisanterie de mauvais goût.

Mais le contraire semble se dessiner à mesure que les jours passent. En effet, la justice gabonaise jusque là pointée du doigt par la population qui l’a toujours taxé de laxiste car n’ayant pas toujours donné de suite aux affaires des crimes rituels, voudrait désormais laver son image et prouver aux yeux de tous qu’elle entendait dorénavant jouer pleinement son rôle.

C’est à la suite de ce constat et des instructions données depuis la marche pacifique du 11 mai dernier qu’elle procède à multiples auditions de personnalités citées dans ces affaires louches.

Le dernier cas en date concerne l’ancien ministre sous l’ère Omar Bongo Ondimba, Sylvain Momouandjambo, et sénateur de Booué qui a été entendu jeudi dernier au palais de justice par le président de la Cour criminelle, du procureur de la République et de plusieurs juges.

Il s’est agi pour les hommes de loi d’écouter ce dernier, car ayant été cité dans une affaire de crimes rituels perpétrée dernièrement par un sujet d’origine congolaise qui serait actuellement dans les geôles de la prison centrale de Libreville.

D’autres personnalités politiques comme l’ancien ministre Charles Mba, a préféré lui-même se rendre devant le juge après avoir été cité dans une affaire de crime à Oyem au Nord du Gabon et proposé à la suite de son audition la levé de son immunité parlementaire pour nécessité d’enquête.

Ce dossier ouvert sur instruction du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba qui a personnellement sonné la fin de l’impunité pour ces actes avait appelé au terme de la marche les deux chambres du parlement à une révision profonde du code pénal gabonais aux fins d’intégrer ce problème qui fait désormais du Gabon le 5e pays au monde où les gens ne se sentent pas en sécurité sur 134 Etats examinés selon le dernier rapport de l’agence internationale de sondages Gallup.

De quoi faire réfléchir et de booster les pouvoirs publics à œuvrer pour le retour de la sécurité au sein des quartiers, villes et villages du pays.

Malgré cela, une question brûle les lèvres des gabonais celle de savoir si la justice ira réellement au bout de son initiative et si les vrais coupables seront enfin condamnés ? Qui vivra, verra

Sylvain Moussavou Mikala

Source : Koaci

Lundi 27 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1583 fois




1.Posté par OYANE ONTETE le 27/05/2013 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MOUFFFFFFFFFFFFFFFF FOUTEZ NOUS LA PAIX AVEC VOS PROCÈS A LA CON.LE SÉNATEUR EKOMIER TUEUR DE JEUNE FILLES DE KANGO, OU EST IL EN CE MOMENT? MBOUBOU MIYAKOU? TOUT CES TUEURS SONT EN LIBERTÉ , AUDITIONNER UN MN GABONAIS POUR MEURTRE N'EST QUE DU CINEMA.
FOUTEZ NOUS LA PAIX CES DOSSIERS SERONS RÉACTUALISER AU DÉPART DES BONGO ET BIEN .

2.Posté par Mouthou12 le 27/05/2013 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mboumbou Miyakou sera t-il un jour entendu? Nous nous souvenons tous de l'affaire de la glacière trouvée par sa femme.
Où est l'ancien DG de SOSUHO? Le parquet de Franceville a dans ses archives un dossier bien brulant concernant une affaire de pièces détachées trouvées dans le congélateur de ce Monsieur.
On ne parle plus d'Ikambouaya Déka nommément cité par un président de conseil département, dans sa région, qui devrait à l'heure actuelle être en prison à Makokou.
Au lieu que de nous distraire avec cette justice spectacle digne des émissions de Benjamin Castaldi sur TF1, Madame le ministre de la justice et sa camarade procureur général devaient prendre la peine de faire les choses dans le bon ordre et rendre justice au nom des gabonais et non au nom d'Ali.

3.Posté par Pâle Lôgè le 27/05/2013 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ces débuts qui enchantent ne traitent pas encore de fond la question des crimes rituels. Au passage louons la probité de Charles Mba! Pourquoi? Parce que de nombreux dossiers sont dans les mains de la justice. Si les crimes récents défraient la chronique, plusieurs avant ceux-ci devraient être exhumés. Les auditions se sont faites, les commanditaires connus et dénoncés des bourreaux. Or rien de conséquent n'est pris pour ces meurtriers qui se la coulent douce dans les lambris des bureaux ou, palais. Nous voulons que tous le dossiers soit traités et qu'il ait une cour spéciale à cette fin, pour juger le fort engagement de la justice à soutenir les populations meurtries Soulignons enfin qu'il y a comme un acharnement contre les hommes politiques de l'Ogooué Ivindo ! Il sont de toutes les provinces les assassins, affidés de Mammon.

4.Posté par Priscilla le 28/05/2013 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le jour ou il mettront au bagne un de ces gros bonnet du crime rituel, j commencerais alors a esperer a l'etablissement d'une justice au Gabon. Pour le moment tout ce qu'on n'a ce sont des scenes de films policier a la NCIS version emergence-bongo-PDG. Ekomie se la coule douce sur un Hamac a loubev, Ngazouzet est toujours ministre malgre les terribles accusations de meutre dont il est l'objet, quand aux autres personalites politiques recemment citees, il n'ya aucune information publie concernant leur eventuelle mise en examen. Bref, Odjukwu et sylvia l'hypocrite pensent reussir a endormir la conscience des gabonais avec leur mises en scenes, mais les gabonais ne mange plus de ce pain la. On veut voir avant de croire !
On veut voir les commandiataires derriere les barreaux et cela a vie car ils ont oter de la maniere la plus cruelle la vie d'innocents !

5.Posté par Scho le 28/05/2013 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne le dira jamais assez, la justice gabonaise non seulement elle fonctionne à plusieurs vitesses mais en plus elle ne respecte aucune procédure en matière d'application des lois. Cet état de fait à mon avis peut traduire deux attitudes. Soit cela est dû par volonté manifeste de détruire certains, ou la volonté profonde de protéger les autres. Revenant aux faits c’est-à-dire l’audition des parlementaires Ngazouzé et Momouadjambo. Il me semble que pour interroger ou entreprendre certaines actions en justice de cette catégorie de citoyens, il y a une procédure à suivre. Donc lever son immunité parlementaire. Cela en passant par le ministère de la justice qui adresse une correspondance, en demande de levée d’immunité parlementaire au président de l’Assemblée Nationale, qui à son tour met en place une commission ad hoc afin de statuer sur le cas, et se prononcer si oui on doit lever cette défense ou non. Cette procédure a été suivie, pour la poursuite en justice d’André Mba Obame, Gabriel Ekomie, et au finish les différentes se prononcer en faveur de la suspension de cette protection constitutionnelle afin qu’ils soient totalement mis à la disposition de la justice. Plus loin, cela a également été le cas du député Joseph Mboumba attaqué en justice pour une affaire de meurtre à Omboué. Mais dans ce cas, le présumé innocent n’a pas perdu son immunité.
Pour revenir à la question de Raphael Ngazouzé et de Sylvain Momouadjambo, la question qui me vient à l’esprit est celle de savoir pourquoi cette procédure imposée par la loi n’a pas été suivi concernant les cités ? Ou les juges veulent-t-ils mettre ces compatriotes à l’abri au cas où les preuves de leurs culpabilités se révéleraient accablantes pour eux ? Et pourquoi ces honorables députés ne demandent-t-ils pas la levée de l’immunité parlementaire comme l’avait fait Charles Mba dans le temps ?
En tout cas, cela reste une mascarade à mes yeux. Un spectacle humiliant pour notre justice.


6.Posté par nguema le 28/05/2013 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Foutaise! laissez le peuple tranquille avec images et interview a la TV PDG , qu'est ce que vous faites des commanditaire connu comme Moussirou Mouyama, d'Ikambouayat, de petit leon Mba, de Nzouba et meme d'Ona ondo.aAucune interpellations allez y vous faire voir ailleurs et sachez que la justice de Dieu existe

7.Posté par Le natif de kinguélé le 28/05/2013 16:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est bien beau d\'auditionner mais apres? Quand les têtes vont ils tomber? Seule les incrédules croient a ce cinema.

8.Posté par Le natif de kinguélé le 28/05/2013 16:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est bien beau d\\''auditionner mais apres? Quand les têtes vont ils tomber? Seule les incrédules croient a ce cinema.

9.Posté par coudou le 29/05/2013 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à charles MBA, il démontre déja par ce geste qu'il respecte la justice Gabonaise.
Une question me tarraude l'esprit:pourquoi beaucoup de natifs de l'ogooué ivindo sont cités? cette province produit elle des canibals?
Quant aux auditions, c'est déja bien mais il faudrait que des têtes tombent.Car LEON NZOUBA en qui par exemple j'avais un respect absolu m'a totalement étonné quand il a été cité à plusieurs reprises.Comment un éminent professeur de son état peut t-il se lancer dans des pratiques aussi précambriennes?
Il aurait été mieux pour lui de rester simple enseignant au CUSSS plutot de devenir ministre avec le sang HUMAIN.
Quant à Ikambouyat Ndeka sensé posséder dit on des pouvoirs occultes, il doit être incarcéré dans les plus brefs délais.Ses biens doivent être saisis.
Il y a véritable danger pour l'image de la justice gabonaise, si aucun des fréquemment cités n'est incarcéré dans la maison d'arrêt de Libreville.

coudou

10.Posté par Antoinette le 29/05/2013 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Coudou,
Tu n'es pa le seul à être déçu et surpris par l'attitude de Léon Nzouba; même moi qui fut sa collègue de la classe de seconde C à la classe de terminale C au lycéé Léon Mba, je ne compris rien du tout. J'ose encore croire qu'il s'agit là de simples accusassions et que Léon aura la force et le courage de prouver le contraire de ce qui dit sur sa personne.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...