News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Corruption : une gangrène pour le service public

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 14 Octobre 2014 à 06:12 | Lu 1058 fois

Mal invisible, la corruption dans les administrations publiques comme privées du pays continue à causer du tort aux citoyens, malgré toutes les campagnes et institutions mises sur pieds pour lutter contre ce fléau. A qui la faute ? Qui est responsable de ce mal ?



Dans l’indice de perception de la corruption publié en décembre 2013 par l’ONG Transparency international, le Gabon avait chuté, passant de la 102e place en 2012 à la 106e en 2013 sur un total de 177 pays avec une note de 34 points sur 100. Une dégringolade qui atteste de ce que la gouvernance au Gabon a du mal à s’arrimer aux standards internationaux. La corruption, loin d’être un recours face à une situation économique difficile, est devenue un sport quotidien, un mode de fonctionnement auquel l’usager est irrémédiablement assujetti, à un moment ou à un autre.

Pour mieux comprendre ce phénomène qui continue de gagner en intensité, il suffit de devoir recourir au service public. Dans les couloirs de certaines administrations, on explique simplement que «c’est le système qui fonctionne ainsi». Quelle que soit la nature de la sollicitation, il faut savoir «bien parler», être capable de «libérer les choses» ou de «motiver» l’agent public voire de lui «mouiller la gorge». Les expressions et déclinaisons lexicales pour désigner et nommer le phénomène sont infinies, la corruption faisant recours à un vocabulaire spécifique, original et garni d’allusions.

On aura par exemple «gombo », terme d’origine camerounaise qui désigne le fait de monnayer un service normalement gratuit. Un mot très usité dans le milieu journalistique, autant que «gilette » qui fait allusion à un billet tout neuf qui ressemble à une lame de rasoir. Il désigne, au Gabon, un pot-de-vin à un journaliste, pour un montant compris entre 5 000 et 50.000 francs. Dans le même ordre d’idées, on parle de «reportage juteux», «installation» voire «intronisation», selon l’importance de la somme reçue. Dans ce lexique non exhaustif, on désigne le policier sous le terme «mange-mille». Généralement, on n’hésite pas à leur «payer le coca» ou à «saluer le képi du chef».

Il est, en tout cas, bien difficile de savoir qui initie ou bénéficie de cette corruption. Certains n’hésitent pas à renvoyer la faute aux usagers, qui seraient prompts à tendre des enveloppes qu’on ne leur exige pas. De leur côté, les usagers expliquent que sans ce geste, le service gratuit qu’ils demandent prendre plus de temps que prévu. «On trouvera toujours un truc à vous dire pour vous faire revenir demain. Si vous ne comprenez pas ce genre de langage, soyez sûr que vous ne résoudrez pas votre problème», tranche une enseignante qui a eu son rappel lors de la vague de payement de décembre 2013 et janvier 2014. «Avant qu’on ne paie ce rappel, j’avais déjà fait des démarches et il y a eu des gens qui voulaient que je leur cède un pourcentage. Je n’ai pas trouvé ça normal et j’ai continué à chercher comment contourner la difficulté», souligne-t-elle.

Quoi qu’il en soit, la corruption gagne du terrain, avec ses conséquences sur le rendement du service public. «Regardez comment ces gens se battent pour être nommées à de hautes fonctions. Ils se battent parce qu’ils vont détourner les fonds qui seront mis à leur disposition. La plupart du temps, c’est à travers la surfacturation qu’ils volent», s’écriait un étudiant, hystérique, après avoir tenté, en vain, d’entrer en possession de sa bourse, le 10 octobre dernier.

Gabonreview

Mardi 14 Octobre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1058 fois




1.Posté par LES OISEAUX VOLENT. LES HOMMES VOLENT. TOUT CA C''''EST LA VOLAILLE. le 14/10/2014 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La corruption est d'abord le fait de la BAP (Bourgeoisie Administrative Parasitaire). Lorsqu'on fait le choix de travailler dans l'administration, c'est pour servir l'Etat, la patrie, l'intérêt de tous: et non pas pour s'enrichir.
Nous sommes le seul pays au monde où 99,99% des milliardaires sont issus de la haute fonction publique. Comment ont-ils fait pour amasser autant d'argent ? Avec quel niveau de salaires?

Les ministères, les collectivités , les administrations publiques, les écoles, etc, manquent de budgets pour construire des bâtiments dignes , acheter des biens et services de qualité, etc; alors que dans le même temps la VOLAILLE ADMINISTRATIVE PARASITAIRE (VAP) construit des grandes villas, des immeubles, achètent des 4X4, s'amusent avec l'argent du contribuable.
Bref! TOUT POUR EUX. RIEN POUR LE PEUPLE.
LES OISEAUX VOLENT. LES HOMMES VOLENT. TOUT CA 'EST LA VOLAILLE.

2.Posté par Milord le 14/10/2014 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOTRE PAYS A LES INTELLECTUELS LES PLUS BETES DU MONDE. A PART LE TRIBALISME, LE REGIONALISME, LE RACISME, LA XENOPHOBIE ET LES LOGES... ILS NE VALENT RIEN DU TOUT, EN COMPARAISON AVEC CEUX DES AUTRES PAYS DE LA PLANETE.
QUE PENSENT ILS DE LA SITUATION ACTUELLE DU GABON? RIEN.
QUE PENSENT ILS DE LA MISERE DE NOTRE PEUPLE? RIEN.
LE DIPLOME NE FAIT PAS LA VALEUR DE L'HOMME.

3.Posté par Milord le 14/10/2014 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOTRE PAYS A LES INTELLECTUELS LES PLUS BETES DU MONDE. A PART LE TRIBALISME, LE REGIONALISME, LE RACISME, LA XENOPHOBIE ET LES LOGES... ILS NE VALENT RIEN DU TOUT, EN COMPARAISON AVEC CEUX DES AUTRES PAYS DE LA PLANETE.
QUE PENSENT ILS DE LA SITUATION ACTUELLE DU GABON? RIEN.
QUE PENSENT ILS DE LA MISERE DE NOTRE PEUPLE? RIEN.
LE DIPLOME NE FAIT PAS LA VALEUR DE L'HOMME.

4.Posté par louetsi le 14/10/2014 13:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement au regard seulement du parc automobile de l''administration Gabonaise vous comprennez le niveau de la depence de lt''État!l''État qui croit mieux faire en améliorant les conditions de travail des responsable Administratif semble buter

5.Posté par OXY MAVIOGHA le 14/10/2014 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MILORD A RAISON
COMPAREZ UN PEU LES INTELLECTUEL DES AUTRES PAYS COMME LE SÉNÉGAL, CES DERNIERS PASSENT DEBATRENT LES PBS DU PAYS MAIS LES NOTRE VIENNENT DÉFENDRE LA POLITIQUE DU PD-G BÊTEMENT

6.Posté par mentlentume le 20/10/2014 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUI EST LE CORRUPTEUR?? A T_ON DEJA UN JOUR ARRETE LE CORRUPTEUR DANS CE GABON???? ILS GASPILLENT L'ARGENT DU GABON POUR ORGANISER LES SEMINAIRES CONTRE LA CORRUPTION ALORS QU'ILS LE SAVENT QUE MEME AUX ETATS UNIS LA CORRUPTION EXISTE CE MAINTENANT AU GABON QUE çA PREDRA FIN ???MATCHIBI I I I ARANGEZ LES SALAIRES DES GABONAIS CE TOUT ARRETEZ DE DISTRAIRE LE PEUPLE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...