News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Copenhague : le « bonheur des peuples » selon Bongo !

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Dimanche 20 Décembre 2009 à 21:34 | Lu 780 fois



Gabon : Copenhague : le « bonheur des peuples » selon Bongo !
Le putschiste n’en finit plus de s’émerveiller de jouer au chef de l’Etat. Alors que personne ne s’attendait à ce qu’il prenne la parole, quelques conseillers se sont mis en tête de lui faire prononcer un discours, à l’usage exclusif de l’extérieur du Gabon. Un des enjeux pour le régime prédateur gabonais est d’ouvrir un guichet supplémentaire afin de bénéficier des crédits internationaux permettant de substituer l’or vert à l’or noir. De ce point de vue, le régime a commencé à recruter des spécialistes de préférence non gabonais.

Evidemment, parler à Copenhague n’est pas la même chose qu’à Libreville, pays dans lequel les médias sont contrôlés et dans lequel les mensonges sont des vérités du parti-Etat.

M.BONGO a laissé cours à une tonalité très curieusement « inspirée », faisant fi de son expérience incomparable de fossoyeur démocratique :

« Agir ensemble, face à cette nouvelle conception qui s’impose à nous, à savoir, celle des biens publics mondiaux : l’air, l’eau, les forêts, la biodiversité. A cela, il faudrait aussi ajouter la santé, les connaissances, la sécurité et le bonheur des peuples. »

Il est intéressant d’entendre de telles intentions quand on sait depuis 42 ans que le Gabon est sous la coupe d’une économie de brigandage du clan Bongo. Les sociétés souhaitant faire commerce au Gabon doivent préalablement donner d’importantes participations ou commissions aux gens du régime. L’ex-directrice de cabinet d’Omar Bongo est par exemple bien connue pour son très fort investissement dans l’économie du rançonnage.

Les grosses sociétés qui exploitent le bois gabonais ont une caractéristique : peu d’intérêt pour l’environnement et une déforestation outrancière et dévastatrice, sans tenir compte des modes de vie des Gabonais, avec peu de cadres de nationalité gabonaise de peur qu’un « mauvais esprit patriotique » les amènerait à contester le mode de gouvernance de ces sociétés. Le régime a pérennisé l’économie de comptoir avec la venue des opérateurs privés chinois dont les préoccupations sont encore plus éloignées, comme on l’a vu à Copenhague, de tout souci environnemental.

Les chutes de Kongwé sur l'Ivindo sont menacées de disparition si le marché attribuant l'exploitation du fer de l'Ogooué-Ivindoaux Chinois (à perte pour le Gabon), n'est pas renégocié car ceux-ci souhaitent tout creuser afin d'extraire le fer. Un désastre écologique est en cours avec la bienveillante complicité du parti-Etat.
Marc ONA ESSANGUI a rendu compte de la difficile application de la loi datant de 2002 créant 13 parcs nationaux. A la tête d’une ONG, Brainforest, il déplore les conflits bureaucratiques au sein du Parti Etat, qui empêche d’avancer sur l’initiative du sommet de Rio de développer ces parcs.

Après s’être soigneusement agenouillé devant ses maîtres, le Prince Charles d’Angleterre, et le Président français, auquel il doit le fait de fanfaronner dans le monde entier, voilà encore un engagement qui vaut le détour :

« j’ai engagé le Gabon dans un programme d’éradication de la corruption afin d’asseoir définitivement les principes de bonne gouvernance, préalables à un partage équitable des richesses et l’établissement de coopérations fructueuses en toute confiance. »

Cette déclaration d’intentions est admirable. Serait ce le miracle de Copenhague ? Ainsi, le clan Bongo va peut-être rendre les milliards de francs CFA détournés après 42 années de règne ininterrompu afin d’assurer l’avenir d’un pays dont le destin environnemental est menacé, et que les hommes, les femmes et les enfants de ce pays sont menacés tous les jours en raison du sous-développement organisé…


Comme à chaque fois, le régime est finalement passé à côté du sujet crucial de Copenhague, empressé qu’il était d’obtenir une crédibilité internationale au milieu des différentes délégations gouvernementales et qu’il n’a finalement pas obtenu.

Il est vrai que la stratégie consistant à ranger l’Afrique francophone derrière Sarkozy et l’Ethiopie était en soi vouée à l’échec. L’aide au développement stagne dramatiquement mais peut il en être autrement quand on connaît un pays comme le Gabon, dont le budget, tel qu’il apparaît sous estimé dans les documents officiels, est élevé au regard des pays voisins et sans commune mesure en Afrique. Pour défendre des positions humanistes et « développementalistes », il faudrait que les responsables des Etats soient désignés démocratiquement pour n’avoir aucune sujétion à l’endroit de tel ou tel lobby étatique ou privé. Il faudrait qu’ils se sentent investis d’une responsabilité par rapport aux peuples dont ils sont sensés être les mandataires. Car, l’enjeu est considérable : la dette du Nord par rapport au Sud est réelle.


Fougères arborescentes, fauchées lors de l’exploitation forestière par les entreprises françaises

Les forêts primaires sont au sud, dans le Golfe de Guinée, en Amérique du sud, les pollueurs, au Nord, en Europe ou aux Etats Unis, mais aussi en Chine, ce même Etat voyou qui s’implante sur le continent africain en détruisant l’écosystème des Etats qu’il surexploite avec l’accointance des régimes complices. C’est aujourd’hui la situation au Gabon, au Congo et dans de nombreux autres pays africains.

Village sans eau courante potable ni électricité (au cœur du massif du Chaillou). Aucun système « durable » de récupération de l’eau de pluie, aucun panneau solaire alors que le soleil brille toute l’année.

Comment concevoir une autre forme de développement avec des élites corrompues de la base au sommet ? Comment concevoir la meilleure agriculture sans aide au développement ? L’aide directe est quasi impossible si elle passe par l’Etat. L’aide indirecte passant par des ONG, lorsqu’elles ne sont pas instrumentalisées par le régime, est utile à condition qu’elle tienne compte des spécificités locales en impliquant directement les populations concernées. Par exemple, il est vain de vouloir favoriser les seules cultures vivrières en ignorant la volonté de modernisation élémentaire aujourd’hui. En dépit de l’absence de l’Etat, les populations ne veulent pas être exclues du système mondial et avoir des outils dignes de ce nom pour cultiver.

Exemple d’une route gabonaise en saison des pluies à l’image de l’ensemble du réseau routier gabonais
Ainsi, Copenhague est l’illustration de l’échec du secrétaire général des Nations Unies dont on connaît déjà la légèreté et la faible crédibilité face au putsch électoral gabonais et aux massacres commis à Port Gentil du début septembre 2009, à force de renier les principes élémentaires prévalant à la création des Nations unies.

Le développement durable n’est pas à prendre à part du développement général du continent africain, qui ne saurait être résolu par un sommet mal parti avec les mêmes acteurs du sous-développement démocratique.


Le 20 décembre 2009,


Mengue M’EYAA
Présidente du Conseil exécutif
Mouvement civique du Gabon

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr


Rappel : le Mouvement civique du Gabon appelle les Gabonais, les Africains, et leurs amis, à se mobiliser en Franche Comté pour battre M.JOYANDET, ami de la françafrique, aux prochaines élections régionales.

Votez et faites voter contre M. JOYANDET, secrétaire d’Etat à la « coopération » !


Dimanche 20 Décembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 780 fois




1.Posté par sebdepog le 21/12/2009 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« J’ai engagé le Gabon dans un programme d’éradication de la corruption afin d’asseoir définitivement les principes de bonne gouvernance, préalables à un partage équitable des richesses et l’établissement de coopérations fructueuses en toute confiance. »
Tout le Gabon est mort de rire, Ali venu Biafra. Que la FARCE soit avec toi.

2.Posté par Doom le 21/12/2009 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un guignol n'a jamais pris forme humaine.

3.Posté par Larévolte le 23/12/2009 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"J'ai engagé le Gabon dans un programme d'éradication de la corruption afin d'asseoir définitivement les principes de la bonne gouvernance, préalables à un partage équitable des richesses et l'établissement de coopérations fructueuses en toute confiance."
Lorsque j'ai lu le fameux discours de notre nouveau roi Ali Ben Bongo à Copenhague, je n'ai pas tout de suite compris le sens de ce passage puisque la corruption n'était pas le dans le programme de cette rencontre. Le sujet qui avait réuni les spécialistes et les chefs d'état du monde était plutôt l'environnement et l'écologie en somme trouver des solutions et prendre des mesures pour sauver notre planète. Après maintes reflexions, j'ai compris que sieur Ali ben Bongo veut encore qu'on lui verse des subventions, et comme les pays riches et le FMI ne veulent plus accorder leurs aides aux pays corrompus comme le nôtre (Gabon) parce que ces aides ne profitent pas au peuple mais rentrent dans les poches de nos chefs d'état corrompus comme Bongo père et Bongo fils, tout comme ils s'accaparent toutes les richesses du pays. Ce que M. Ali Ben oublie c'est que ces personnes reunies à Copenhague ne lui font pas confiance. Ces personnes ne sont pas dupes comme une catégorie de gabonais qui pensent que M. Ali Ben est l'homme qu'il faut pour diriger le Gabon, ces gabonais qui disent qu'on le laisse faire ses preuves. Pour ma part, j'estime que la première preuve que M. Ali peut apporter au peuple gabonais c'est de restituer à l'état gabonais tous les sous que son père a déposé partout hors du Gabon, il peut relever le budget du Gabon avec au lieu d'aller demander l'aumône. Cependant, j'admire le courage et l'effronterie du fils de Bongo pour son culot et son audace. Effronté parce qu'il sait pertinemment que le monde entier sait qu'il a fait un coup d'état électoral mais il continue à se pavaner dans le monde sans état d'âme. De l'audace parce qu'il va quand même s'asseoir sur la même table que les vrais chefs d'états élus démocratiquement et le culot d'aller leur tendre la main quand ces derniers savent que sa famille est plus riche que l'état gabonais. M. Ali croit qu'il peut manipuler tout le monde comme il le fait avec certains gabonais et obtenir gain de cause. Voilà ce qui arrive lorsqu'on est habitué à vivre dans le mensonge, lorsqu'on a réussi à endoctriner un peuple comme le peuple gabonais, on finit par croire qu'on peut le faire avec tout le monde. M. Ali confond tout. Il confond l'état gabonais à sa propriété privée, il confond les peuples du monde au peuple gabonais.
Non pays riches, n'accordez aucune aide au Gabon car le Gabon a été créé très riche par Dieu à l'origine. Ne continuez pas à enrichir la famille Bongo, le peuple gabonais NE PROFITE PAS DE CES AIDES. Il ne voit ni un seul denier de cet argent ni aucune réalisation. Si vous voulez nous aider, venez vous-mêmes construire des hôpitaux chez nous, des hôpitaux où les gabonais les plus démunis pourront se soigner gratuitement.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...