News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Confusion totale dans l’apprentissage de la journée de travail continue

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mardi 5 Janvier 2010 à 16:04 | Lu 1173 fois

Une grande confusion a régné lundi date de l’application d’un décret pris le 29 décembre au cours du Conseil des ministres par le gouvernement et relatif à la nouvelle organisation des horaires de travail en République gabonaise.



Gabon : Confusion totale dans l’apprentissage de la journée de travail continue
En effet, le conseil des ministres d'Ali Bongo avait approuvé la mise en application dès le 1er janvier 2010 ( en réalité le lundi 4 janvier) du nouvel horaire de travail fixé de 7h30 à 15h30 avec une pose modulable de 30mn, privant ainsi les travailleurs des 2 heures de pose habituelles...depuis les années 60, date de l’indépendance.

Si son gouvernement par la voix de son ministre du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance sociale, Maxime Ngozo Issondou, reconnaît avoir pris contact avec certains syndicats alors que d’autres étaient en grève au cours de la période mai-août 2009. Mais cette orientation d’optimiser la productivité nationale n’avait pas été suffisamment suivie ni étayée de débats ni entretenue par des propositions de la part des centrales syndicales.

Coup de force du gouvernement d'Ali Bongo ?

« La mesure est irréversible ; il faut s’adapter à la nouvelle donne », répondait lundi le ministre du Budget, des Comptes publics, chargé de la Réforme de l’Etat lors d’une rencontre avec les responsables des administrations publiques et quelques membres du patronat gabonais.

Pendant les échanges entre les participants et les ministres, des avantages et des inconvénients ont été relevés : l’augmentation des rendements des travailleurs, la création d’emplois nouveaux ( pour les personnes entreprenantes etc. ), les contraintes dans les familles à se conformer aux nouveaux horaires et le manque d’accompagnements notamment pour aider les familles à s’occuper de leurs enfants scolarisés, notamment pour leur repas de midi et la prise en charge de leur transport...

La grosse épine réside certainement dans l’insuffisance des moyens de transports sécurisés et dans la décision hâtive du gouvernement d’appliquer un décret, certes en attente depuis des années, mais qui devait être accompagné d’un délai de 1 à 2 mois pour permettre aux travailleurs de s’organiser. Mais aussi, pour les chefs d’entreprises du secteur privé qui n’ont pas tous eu le temps nécessaire pour informer leurs fournisseurs de l’extérieur du pays de la modification de leur organisation du temps de travail.

Mais qu’à cela ne tienne, plusieurs pays ont fait leurs classes en optant pour la journée de travail continue. C’est le cas de l’Afrique du Sud. Mais tout de même mieux organisée que le Gabon en matière de transport, de routes, de moyens de télécommunications (nouvelles technologies) et surtout de qualification et de motivation des travailleurs.

Pour l’un des intervenants pour le compte du gouvernement, « le débat n’a pas lieu d’être. Il proviendrait d’une mauvaise interprétation du temps de pause ».

Plus explicite, le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga, a souligné qu’ « en prélude au passage du Premier ministre à l’Assemblée nationale pour sa déclaration de politique générale, le chef du gouvernement d'Ali Bongo avait échangé avec les organisations des travailleurs sur plusieurs points, au titre desquels figuraient la journée de travail continue ».

Si les propos de M. Moundounga ont timidement convaincu, il n’en demeure pas moins que la journée de lundi a été abordée par la plupart des travailleurs dans la grande confusion.

Prenant un peu de recul le ministre du Travail a trouvé opportun d’annoncer que « des dispositions transitoires, notamment pour les secteur parapublics et privés pourront utilement être complétées selon les cas, par des accords sectoriels ou par branches d’activités ».

Même si le ministre a annoncé une augmentation des emplois avec la création des services, des crèches, des répétiteurs pour apprenants et ...même une opportunité du nouvel horaire pour réveiller la fibre des affaires chez les Gabonais, rien n’est plus sûr et faudrait pas rêver non plus !.



Mardi 5 Janvier 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1173 fois




1.Posté par Le Vigile le 05/01/2010 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je rigole ho! que je rigole comme cela n'est pas permis!

Franchement ce gouvernement prend les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages; ou alors il en vient à confondre les têtes aux ventrex (les uns sont sélectives, les autres encaissent tout sans plus).

Est-ce le temps qui va générer spontanément des emplois sans qu'il ait eu préalablement création des structures de création d'emplois (PME-PMI). Quelles mesures d'incitation entreprenariale?

Hé ben non! ça viendra comme-ça! tout seul! comme par enchantement. Dès lors que le travail va commencer à 7h30, les capitaux vont affluer dans le pays. Le gabonais va soudainement manifester son ingéniosité! Tout le monde va avoir un job! et voilà le Gabon émergent!

Qu'ils sont bêtes! seigneur qu'ils sont bêtes! Les emplois et leurs corrolaires ne se décrètent pas! ça se crée! et pour en créer, il faut non seulement de vraies idées, mais également des conditions pour ne pas parler de conditionnalités.

Nous sommes véritablement dans une République bananière, dirigée par des singes ni plus ni moins!

2.Posté par Odjuan'a Mbédé le 05/01/2010 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Vigile,

Quand des enfants sans expérience, orgueuilleux et impolis héritent d'une enclume, ça ne leur sert qu'à casser les noix !!! que veux tu attendre d'eux ?

3.Posté par St.Michael le 05/01/2010 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
·Il ne suffit pas de massacrer les innocents pleins de potentiel et d’avenir.
·Il ne suffit pas de cadrer tout le pays des bérets rouges et d’imposer une couvre feu indéfini à la ville la plus convoitée par les démons mafieux de l’Elysée.
·Il ne suffit pas de dicter et imposer des mesures sans concertations ou études préalables.
·Il ne suffit pas d’avoir des fibres dans la cabosse pour exister.

L’heure a sonné où le fils adopté va réaliser que quand on est né d’un père biologique maudit et élevé par un père adoptif maudit, on ne peut que rester maudit et ne rien réussir dans la vie.

AliBen commence à faire face à ce qui arrive à un usurpateur dépourvu de l’Intelligence basée sur la sagesse de la crainte de Dieu.

More setbacks are still to come for Ojukwu found guilty with mortal sins in Gabon. Amen.

4.Posté par Larévolte le 06/01/2010 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon Dieu!!! On met la charrue avant les boeufs!!! Ne devrait-on pas commencer par doter le Gabon d'un vrai réseau de transport en commun? Comment vont faire les populations de Libreville qui doivent emprunter de vieux taxis-bus pour se rendre à leur lieu de travail à 7 h 30. Doivent-elles se lever à quelle heure pour aller se battre pour trouver une place dans un taxi. Parfois certains doivent d'abord aller à pied puis emprunter un "clando" puis un taxi mais enfin!!! Un vrai chemin de croix!!!
M. Ali Ben Bongo Ondimba, tout le monde ne possède pas une automobile ou des voitures de luxe qui vont vite comme vous. Vous voulez copier les pays industrialisés mais copiez les bien. Commencez par le commencement.

5.Posté par Ifanifa le 08/01/2010 01:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon est à l'heure de son chemin de croix. Bongo Odimba le congolais a chargé le peuple d'un joug pesant, son fils le Calaba, le rend encore plus pesant; le père a chatié le peuple avec des fouets, le fils chatie le peuple avec des scorpions, parce que le Calaba règne en monarque absolu et incontesté; il a assujetti le peuple par la terreur, la corruption et par les rituels des sociétés secrètes où il est le grand maître.
Je suis persuadée qu'à 7:00 pendant que certains gabonais courent dans tous les sens après les taxis et les clandos pour se rendre à leur travail, le Calaba est encore dans son lit, et à son réveil par sa fenêtre, il nargue bien ses sujets. C'est triste, choquant et frustrant; mais que faire présentemment? Le travail est une malédiction biblique que nous autres les Makayas connaissons bien et non pas le Calaba neanmoins c'est le fruit du travail honnête, qui est un véritable délice; alors courage à vous mes frères et soeurs qui êtes confrontés à cette dure épreuve, des jours de fraîcheur viendront tôt ou tard grâce à DIEU le PERE.





Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...