News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Confirmation du décès de Pierre Claver Zeng Ebome à l'hôpital Saint Louis à Paris

Le site de la Liberté - Source : Gaboneco le Jeudi 20 Mai 2010 à 11:08 | Lu 7411 fois

Pierre-Claver Zeng Ebome est décédé ce matin à l'hôpital St louis de Paris . Homme politique Gabonais, Il a occupé successivement des portefeuilles ministériels dans les années 1990 et a ensuite servi comme adjoint à la Assemblée nationale du Gabon.

Il a été le président de la Mouvement africain de développement (MAD), jusqu'à Février 2010, qui a fusionné dans le Union nationale(UN) et, depuis, il a été vice-président de l'Union nationale.



Gabon : Confirmation du décès de Pierre Claver Zeng Ebome à l'hôpital Saint  Louis à Paris
Pierre Claver Zeng Ebome est né le 18 septembre 1953 à Ekouasse, dans la province du Woleu-Ntem dans le nord du Gabon. Après son enseignement primaire et secondaire à Oyem, il a poursuivi son cursus au Lycée technique Omar Bongo puis à l’Université Omar Bongo à Libreville. Titulaire d’une maîtrise en Droit, il est entré à l'Ecole nationale des services du Trésor, en France, et est devenu inspecteur central du Trésor à son retour au Gabon en 1985.

Entre temps, depuis le milieu des années 70, il s’est illustré comme l’un des chanteurs phare du Gabon et l’est resté, même si sa carrière artistique s’est estompée avec son entrée en politique. Il n’en a pas moins laissé huit albums et cinq 45 tours. De la centaine de chansons qu’il a composé (publiées ou non), on se souviendra, entre autres, de "Assoum", "Bibulu", "Bidiza", "Eya Moan", "Ekang Ye Ngom", "Essap", "Moan Essogha", "Mvele", "Nkoum Ekeung".

L’œuvre musicale de Zeng Ebome a notamment fait l’objet d’un ouvrage publié chez l’Harmattan sous le titre "Pierre-Claver Zeng et l’Art poétique Fang : Esquisse d’une herméneutique", écrit par Marc Mvé Békalé, enseignant chercheur à l’université de Reims.

«Il aura marqué les gens de part la quintessence de ses textes. Il était très énigmatique et très engagé dans ses textes. En son temps, on peut dire qu’il faisait du rap, il était contestataire et menait un combat par rapport à l’amélioration des conditions de vie des gabonais», témoigne Christian Bekoung, responsable de Starcom Events.

Pierre Claver Zeng Ebome entame sa carrière politique dans l’opposition en créant l’Association pour la promotion du socialisme au Gabon (APSG). Il entre au gouvernement en 1990 en tant que ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative. Il est pour un temps ministre de la Jeunesse, des Sports, de la Culture et des Arts. Après quoi, il est tour à tour ministre des Affaires sociales, de la Solidarité nationale et de la Famille en 1997, puis ministre des Droits de l'Homme et des Relations avec les Institutions constitutionnelles en 1999.

Lors des élections législatives de décembre 2001, Pierre Claver Zeng Ebome remporte le deuxième siège du département du avec 52,11% des voix. Par la suite, il est le seul candidat du Mouvement africain pour le développement (MAD), formation dont il est le président fondateur, à remporter un siège lors des élections législatives 2001-2002. Au cours de sa législature, il est vice-président du Groupe des démocrates républicains (GDR), un groupe parlementaire composé de députés des petits partis alliés au Parti démocratique gabonais (PDG). Le 8 Janvier 2003, il est porté Président de la Conseil national pour la démocratie, un organe chargé de la médiation des différends entre les partis politiques.

Zeng Ebome soutien la candidature du président Omar Bongo à l’élection présidentielle de novembre 2005. En tant que représentant de la majorité présidentielle, il prend part à la Commission conjointe la majorité-opposition concernant la réforme du processus électoral. Au cours de la législature qui a suivi l’élection législative de 2006, il était un membre ordinaire du groupe parlementaire RDA.

Après la mort d’Omar Bongo en Juin 2009, son parti passe dans l'opposition, soutient la candidature indépendante de Casimir Oyé Mba lors de l’élection présidentielle d’août 2009. Ce positionnement contre le candidat du PDG le ramène dans l’opposition après de longues années de loyauté envers Omar Bongo.

Le 10 décembre 2009, les dirigeants de l'opposition, Zeng Ebome y compris, annoncent le projet de création d'un nouveau parti d'opposition unie. Zeng Ebome organise à cet effet un bref Congrès extraordinaire du MAD, le 8 Février 2010, au cours duquel il confirme que son parti cesse d'exister. L'annonce est suivie par le lancement d'un parti d'opposition unifiée, l'Union nationale (UN), le 10 Février 2010. L'UN a été créée par la fusion du MAD avec deux autres partis d'opposition, et regroupé un assortiment de dirigeants de l'opposition; Zeng Ebome a été désigné comme l'un des cinq vice-présidents.

Le quinquagénaire à l’allure éternelle de jeune premier a été récemment hospitalisé à l’Hôpital d’instruction des armées de Libreville. Il décède à l’hôpital Saint-Louis de Paris où il a été évacué, de calculs dans la vésicule biliaire disent certains, d’un cancer du même organe assurent d’autres. Il restera pour les Gabonais un pionnier de la musique contemporaine et un acteur mémorable de l’échiquier politique.

Nous ne pouvons parler de PCZ, sans le côté artistique, connu de tous les gabonais à travers sa musique, grand musicien et auteur - compositeur.La population est sous le choc d’apprendre le décès de Pierre Claver Zeng.Que de passion, que d’intelligence de l’homme chez ce très grand homme.

Jamais nous ne l’oublierons. Il nous manquera et manquera au Gabon en entier. Repose en paix.




Source : Gaboneco et LVDPG


Jeudi 20 Mai 2010
Source : Gaboneco
Vu (s) 7411 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

40.Posté par Annick Eyang le 21/05/2010 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis de retour.
Akié! Pierre Claver est parti.Je suis emu et choquée.Je n'en reviens pas . du tout. Akié a tare Zame! Bi bo na? Bi tele vé?

39.Posté par ETETAM le 20/05/2010 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toutes mes condoléances au peuple Gabonais en général et à la communauté Fang en particulier. PCZ, que la terre te soit légère, et que les Anges de l’Eternel Dieu « EYOH » t’accueillent dans son paradis. La bibliothèque et Guide culturelle de la jeunesse fang s’en est allé. Ton morceau « ZOK DA MANE AFAN MBONG », m’a ouvert l’esprit. Mais j’aurais cru que cet éléphant qui à foison avait dévasté les champs était rappelé à l’ordre avec son armée dévastatrice. Que c’est triste.
A mon cher frère JURMENT, le chemin qui mène à la mort n’a pas de carrefour. Aujourd’hui, c’est moi qui pleure, demain ce sera ton tour de pleurer un être cher : ton père, ta mère, ton Ali pourquoi pas, … De toutes les façons ton bout de nez, encore moins celui de ton Ali ne regarde pas le ciel. N’a-t-on pas hier soupçonné AMO d’être le meurtrier d’OBO ? En quoi cela diffère t-il du décès de PCZ si ton protégé Ali est soupçonné ? Si ton Ali est soupçonné, c’est parce qu’il est spécialiste des coups bas et tout le monde le sait sauf toi sale chafouin.
Pour ce qui est de l’Hôpital d’instruction Militaire, je crois que les hautes personnalités du pays devraient s’en méfier. A chaque fois qu’un d’entre eux s’y rend, il ne revient que dans une valise. Est c’est de l’inconscience de leur part ou un pacte signé avec ce tueur à gage. Hier c’était l’honorable Max MEBALE, hier encore Omar BONGO, hier encore …., aujourd’hui PCZ. Adieu MON y’OLONG nos prières t’accompagnent.

38.Posté par EDZANG Jean Bruno le 20/05/2010 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dzièèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè !!!!!! Mong y'olong a kan esi ayat
Que dire ? que faire ? ; Sur qui ou quoi cogner pour exprimer ma douleur ? Jusqu'a quand cela va continuer ?????

La chanson "Awou" (la mort) de ton dernier album dont les paroles sont "
awou, me bime wa mbeng nlo'oo, a bime éto'o konowona di, éning biè ning d'abo wo dzè" (la mort, puis-je te donner un coup sur la tête, tu n'es là que pour nuire, que t'avons nous fait de mal?
était -ce de la prémonition ?
Pourquoi n'avons nous pas pu décripter ?
Pour nous tu étais :
P : Pierre le Patriote
C : Claver homme de Conviction
Z : le Zélé defenseur de la culture fang
E : Erudit
N : Noble
G : Généreux
Tant de question restées sans réponse
Qu'avez vous fait d'Eya mone, de Mong y'olong ? A beau éviter le Mvone Boulou, tu pensais trouver l'essap y'éning , tu as finalement trouvé celle qui ouvre les portes d'Awou. Je suis désolé vous le dire, Bibulu est en deuil,
Nous voilà tous orphelins qui nous bercera "Bwane ba ke ba yi k'a n'fole " (paroles d'"Awu").
PC comme une étoile filante, tu as illuminé nos vies et tu es parti .
Au delà de la douleur (sincère ou non )ressentie par tous, je me souviens de ce proverbe téké qui dit à peu près ceci :
"Quand tu viens viens au monde , tu viens en pleurant et tout le monde rit, fais en sorte qu'en partant tu souris et derrière toi tout le monde te pleure. C'est la preuve que tu auras pleinement vécu et marqué ton passage sur terre.
PCZ va en paix retrouver tes glorieux devanciers que sont : Mvome Eko, Akué Obiang, Tsira Ndong Ndoutoume pour ne citer que ceux la...

Que la terre de Bubulu te soit légère



37.Posté par JURGENT le 20/05/2010 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ tou sauf ali,tu est ridicul,au lieu de pleurer ton homme tu monte deja ds ls attaque sur ali,aujourdhuit c est pa un moment pour raconter des histoires PCZ est mort, et sa personne ne la souhaiter. donc tes propos de merde va te ls foutre ds ton trou a caca ,stupide gabonais que tu peu etre,a quoi cervirai ali de l abattre ?pauvre idiot de ton espece.

36.Posté par Mone Fang le 20/05/2010 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une abomination malheur aux responsables de la mort Gnabore ZENG EBOME

35.Posté par zué Okomeyo okomebitop le 20/05/2010 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a tara kiéééé wa ligue biè vé?a yong fang da ye wo kune à ne égueng okoua...dzam é dang dzame.si je parle en langue maternelle c'est parce que l'heure est grave.malheur à celui qui hôte la vie de son alter ego.

34.Posté par ACOUNAMATATA le 20/05/2010 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PCZ que dirais-je de toi? les sons de tes chansons résonnent déja dans ma tête depuis l'annonce de ton décès. tes chansons, je les connais une à une car je les ai mises dans une clé usb que je garde comme une prunelle pour pouvoir les écouter et réécouter. la grande faucheuse vient de voler un pent de notre culture. grand père, papa, grand frère, tonton, va en paix, nous ne t'oublierons jamais. lorsque nos mémoires seront faibles, celles des machines seront plus fortes pour continuer à nous imposer ton beau sourire et tes douces et belles chansons, pleines des conseils. je propose à la famille et à l'UN de trouver un espace très vaste pour que le gabon tout entier vienne te rendre un dernier hommage et dansant sous le rythme de ses mélodies.

33.Posté par Le Jusqu'auboutiste le 20/05/2010 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUI A DECIDE DE CONDUIRE ZENG A L'HOPITAL MILITAIRE ?

C'EST CETTE PERSONNE QU'IL FAUT FINIR MEME SI C'EST SON EPOUSE

32.Posté par ESSONO OBOUNOU le 20/05/2010 04:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HOMMAGE A ZENG EBOME
Rejoins en paix le pays de nos ancêtres
A Bibulu auprès de tes frères
Nous savons que tu as laissé la tristesse derrière toi
Ne t’inquiètes pas nous avons hérité de ta foi
Nous avons inscrit dans nos cœurs tes préceptes
Nous sommes devenus des adeptes
De ta philosophie et de tes mélodies
Et ce, pour toute la vie
Digne descendant d’Ekang Nn’a la jeunesse est fier de toi
Nous n’allons pas te pleurer mais nous pleurerons pour nous
Nous qui restons dans ce village
Où nous sommes réduit presque qu’à l’esclavage
Grâce à toi il y’a une lueur d’espoir
C’est pourquoi nous ferons notre devoir

PAIX PROFONDE

ESSONO OBOUNOU

31.Posté par teddy cavacha le 19/05/2010 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsqu'un grand meurt, nous devons garder la tête froide et savoir écouter le bruit des vents. P.C ZENG EBOME était un sage. Que sa mort nous réunisse au lieu de nous diviser, pensons à ce pacifiste qui nous a mis de bonne humeur avec ses chansons. Que Dieu assiste tous les siens et même ses ennemis. Adieu l'artiste, adieu mone e à dzal

1 2 3 4

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...