News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Conférence nationale souveraine, «Ça suffit comme ça» prend les devants

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 15 Novembre 2012 à 11:01 | Lu 1809 fois

À la suite du constat, qualifié d’amer, par les membres de la société civile et de la diaspora gabonaise sur la gestion du Gabon par l’actuel président de la République Ali Bongo Ondimba, et « son refus de garantir aux citoyens gabonais l’égalité devant le droit, la liberté, l’intégrité et la propriété », ces derniers viennent de décider de donner un autre ton au projet de la conférence nationale souveraine, réclamé depuis 4 mois.



Gabon : Conférence nationale souveraine, «Ça suffit comme ça» prend les devants
Les membres de la société civile et de la diaspora gabonaise proches de l’opposition ont, à la faveur d’un communiqué, lancé un appel à« toutes les forces démocratiques, tous les citoyens épris de paix, de justice et de démocratie à les rejoindre pour une série d’actions dans les plus brefs délais, pour la tenue de la conférence nationale souveraine ».

«Depuis plusieurs décennies, le Gabon traverse une crise multiforme avec des évolutions différentes. Malheureusement, cette situation dramatique pour l’avenir de notre pays et le devenir de ses populations s’est fortement accentuée avec l’arrivée au pouvoir d’Ali Bongo Ondimba par un coup d’État électoral perpétré le 03 septembre 2009. Ce dernier a instauré un État totalitaire en dissolvant les partis politiques et en violant toutes les libertés et droits fondamentaux imprescriptibles et inviolables pourtant reconnus dans notre constitution», a déclaré Le coordonnateur de la coalition « Ça suffit comme ça », Marc Ona Essangui.

«C’est pourquoi nous invitons toutes les forces démocratiques, tous les citoyens épris de Paix, de Justice et de Démocratie à nous rejoindre pour une série d’actions dans les plus brefs délais. Aussi convions-nous nos compatriotes à se préparer à la tenue de la conférence nationale souveraine en venant massivement se faire enregistrer sur les listes des participants dès le 8 décembre 2012 au siège de l’ONG Publiez ce que vous payez face à l’Hôtel Louis», affirme-t-il. «Le projet de la conférence nationale souveraine en laquelle se reconnaît aujourd’hui le peuple gabonais, reste pour nous, Société Civile et Diaspora du Gabon, la seule voie de sortie de crise.»

Cette invite adressée à la population gabonaise pour la tenue de la conférence nationale souveraine vise les partis politiques, les syndicats, les ONG, les confessions religieuses, les organisations et autres types d’associations déjà existants, légalisés ou non ; les citoyens désireux d’y participer devant au préalable se constituer en association.

«Ainsi désireux de vivre dans un pays libre et démocratique le peuple Gabonais déterminé entend s’inscrire dans les propos du président américain Abraham Lincoln qui disait : (la gouvernance du peuple, par le peuple et pour le peuple)», a conclu le coordonnateur de la coalition « Ça suffit comme ça ».


Gabonreview

Jeudi 15 Novembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1809 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par NEM le 16/11/2012 23:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il se dit l'organisation d'un plan B foudroyant et imminent?! qui peut nous éclaircir à ce propos?

13.Posté par ONE REVOLUTION le 16/11/2012 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ENSEMBLE NOUS TOMBERONS L’OPPRESSEUR DE SONT PERCHOIR ET SA BANDE DE RIPOU SUIVRA COURAGE PEUPLE LIBRE LA VERITABLE LIBÉRATION EST DANS LES ACTES QUE NOUS LAISSONS COMME HÉRITAGES A NOS ENFANTS .
UN GABON RICHE DEMOCRATIQUE ET UNIS

12.Posté par Mamberi le 16/11/2012 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut à tous ,
Chers Compatriotes arrêtons de nous divertir sur les maux qui minent le Gabon actuellement.
en effet, depuis plusieurs décennies les Gabonais vivent dans l'extrême misère notamment en ce qui concerne l'accès au logement décent , à l'éducation , à l'eau potable, l'électricité bref. Mais fort est de constater que une petite minorité des Gabonais eux vivent comme des américains privilégiés au détriment du grand nombre des Gabonais .
en revanche la question qui se pose est de savoir va t'on laissé cette misère continué ?
pour ma part je répondrais par la négative . car pour moi ce qui est dû à cette misère c'est tout simplement la mauvaise répartition des richesses du pays par le régime actuel au pouvoir qui s'en est accaparé toute les richesses du pays . nul ne viendra libérer le Gabon à la place du peuple Gabonais . ne nous cantonnons plus à revendiquer une soit disant conférence nationale souveraine avec un régime qui ne l'acceptera jamais , alors libérons d'abord de ce pouvoir incompétent pacifiquement après nous pourrons aller vers une conférence nationale souveraine. Que DIEU Bénisse le Gabon.

11.Posté par coudou le 16/11/2012 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est curieux, je sens les gabonais très déterminés.Ils ne lâchent pas!!

coudou

10.Posté par Trésor le 16/11/2012 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes bien d'avis avec la proposition de la diaspora et de la société civile, mais il semble que cette mesure nécessite obligatoirement d'être à Libreville alors que pensent-ils des compatriotes épris de liberté et justice vivant dans les recoins du Gabon?

9.Posté par mèrethéréza le 16/11/2012 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
VOUS PARLEZ DE CEUX ET CELLES QUI SONT SUR PLACE AU GABON, AVEZ VOUS PENSER AUX GABONAIS QUI VIVENT A L ETRANGER ILS S INSCRIVENT A QUEL BUREAU ?

8.Posté par LE NEGUS le 15/11/2012 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES DOSSOU 'AWORET' DEVRAIT RAPATRIER CHEZ NOUS TOUT CE QU'IL A DETOURNE DSE NOTRE PETROLE,UN MANDAT D'ARRET INTERNATIONAL DOIT ETRE LANCE CONTRE LUI ETR SA PUTE NAQUI LA VIOLEE DU LNLM/LE VILLAGE MPAGA DOIT ETRE BRULE///TOUS LES BENINOIS AU GABON EXCUTES POUR COMPLICITE AGGRAVEE DE PILLAGE DES BIENS DES GABONAIS/LA CNS DEVRA ENTERINER CES POINTS.

7.Posté par LE NEGUS le 15/11/2012 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES DOSSOU 'AWORET' DEVRAIT RAPATRIER CHEZ NOUS TOUT CE QU'IL A DETOURNE DSE NOTRE PETROLE,UN MANDAT D'ARRET INTERNATIONAL DOIT ETRE LANCE CONTRE LUI ETR SA PUTE NAQUI LA VIOLEE DU LNLM/LE VILLAGE MPAGA DOIT ETRE BRULE///TOUS LES BENINOIS AU GABON EXCUTES POUR COMPLICITE AGGRAVEE DE PILLAGE DES BIENS DES GABONAIS/LA CNS DEVRA ENTERINER CES POINTS.

6.Posté par Oréma le 15/11/2012 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOUS Y SOUSCRIVONS CHER FRÈRE ET SERONS LÀ.

5.Posté par REPONSE AUX GRANDS CAMARADES DU PDG le 15/11/2012 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les gabonais ont besoin d’une conférence nationale souveraine qui verra la participation de tous les acteurs politiques à l’intérieur qu’à l’extérieur du GABON. Il s'agit de faire un retour à la constitution de 1990 qui avait été modifiée abusivement par l'ancien président de la république en 2007. Cette nouvelle constitution sera soumise à l'approbation du peuple gabonais (référendum). Que le PDG arrête d’abrutir la population en soutenant que la conférence nationale est un coup d’état. Il s’agit de sortir du partir unique (limitation du nombre de mandat présidentiel).

Le peuple gabonais souverain demandera à lors de la CNS que :

- Le mandat présidentiel soit de 5 ans au GABON
-Le président de la république sera élu deux fois pas plus, pour enrayer la monarchisation du GABON
- Les élections municipales, législatives et présidentielles doivent se faire en deux tours au lieu d'un seul.
- Le candidat à la présidence de la république doit être gabonais de 3 ieme génération.
-Tout gabonais vivant à l’étranger ou au GABON a le droit de se présenter à la présidentielle, il suffit qu’il dépose une caution de 10 millions de francs CFA!
- Le budget du gabon doit être voté en début d’exercice et forcément contrôlé en fin d’exercice par les élus (sénateurs et députés).
-La cour des comptes doit toujours être présidé par un candidat de l’opposition
-Aucune somme supérieure à un milliard de franc cfa ne peut être sortie du budget sans l’aval des élus.
-Répartition équitable des investissements entre toutes les provinces du GABON, autrement dit les investissements ne doivent plus être faits seulement à libreville , à Port-Gentil et à Franceville, toutes les autres villes du GABON doivent bénéficier des investissements.
- Les budgets de la présidence de la république gabonaise et de la primature ne doivent plus être un secret d’état.
-Le budget d’investissement doit être strictement contrôlé par les élus (députés, sénateurs et CES).
-interdiction aux ministres en exercice de se présenter à une élection polique
-interdiction de nommer les étrangers ou les étrangers naturalisés à des postes stratégiques (DG, DGA, SG, DC, DCA)
- Il faut instaurer un conseil national des nominations ou chaque gabonais devra déposer son CV (fini avec des nominations franc-maçonniques du moyen-âge)
-Demander un audit de l’utilisation des budgets du GABON depuis 1967 date de la prise de pouvoir par les Bongos.
-Mise en place d’une commission d’enquête sur les actionnaires privés de toutes les sociétés au GABON
-Déposer une plainte à la cour internationale de justice sur les détournements opérés par ELF GABON sur le pétrole du GABON (Affaire ELF détournement de près de 4000 milliards de CFA en 20 ans d'exploitation pétrolière au GABON).
-Déposer une plainte à la CPI sur les assassinats et crimes rituels commis sous le régime d’Omar BONGO. Ces actes sont prescriptibles pendant 30 ans, si l’auteur des crimes est décédé ses héritiers payeront les frais.
Interdiction pendant 100 ans de l’exercice de la franc-maçonnerie sur le territoire national (grande loge du GABON, rose croix, grande loge symbolique du GABON)
-Interdiction de faire voyager les ministres, les présidents des grandes institutions et leurs membres de familles en classe affaire.
-Interdiction d’achats de voiture de plus de 40 millions de cfa au GABON dans les administrations.
-Ouverture d’une plainte à la Cour Internationale de Justice contre les détournements de fonds des deux derniers présidents de la république du GABON (plus de 1000 milliards de CFA sont détournés chaque année par le président de la république gabonaise en exercice sur le budget régalien).
-Plainte contre Samuel Dossou Aworet pour avoir vendu le pétrole du GABON pendant 45 ans de façon mafieuse. Selon le dernier rapport de l'ITIE, l'écart entre le montant des ventes d'hydrocarbures et les sommes correspondantes déclarées au budget du GABON, est de l'ordre de 1000 milliards de francs CFA. Il y a donc un détournement annuel de l'ordre de 1000 milliards de CFA sur les ventes du pétrole gabonais opérées par la société PETROLIN de Dossou!.
-Redécoupage des circonscriptions éléctorales au GABON et recensement de la population.
-Interdiction des pratiques du bouity, du ndjobi, du ndjembe etc sur tout le territoire national
-Augmentation du pourcentage de participation de l’état dans les sociétés.

Vive le GABON.
bongo.albertbernard@gmail.com

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...