News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Conférence de presse de Bruno Nzagou Mbacky au sujet de l'Union Nationale

Le site de la Liberté - Source : GABONEWS le Jeudi 22 Avril 2010 à 14:13 | Lu 2309 fois

MBA OBAME n'était pas Ministre de l'intérieur en 2005 plutôt Ministre des Affaires Sociales Bruno Nzagou Mbacky



Gabon : Conférence de presse de  Bruno Nzagou Mbacky au sujet de l'Union Nationale
A la faveur d’un point de presse organisé, ce mercredi, à la Chambre de Commerce de Libreville, au sujet de la paternité légale de l’Union Nationale dont le groupe Myboto a obtenu le récépissé (mardi), Bruno Nzagou Mbacky qui, se réclame encore être le fondateur, a déclaré que l’«Union Nationale m’appartient depuis 2005 (…) Zachary Myboto et son groupe son ni plus ni moins que des usurpateurs ».

M. Nzagou qui prétend toujours être le président-fondateur de l’«Union Nationale », ne comprend pas que le ministère de l’Intérieur n’ait pas eu le reflexe et la capacité d’opposer une fin de non recevoir à la démarche des « néo-opposants », alors qu’il avait adressé une lettre d’opposition à la légalisation d’un regroupement de partis d’opposition du nom de l’Union Nationale (UN) le 12 mars dernier au ministre gabonais de l’Intérieur, Jean François Ndongou.

Le conférencier a rappelé que le 3 février 2005, l’année à laquelle il avait introduit le dossier de l’Union nationale auprès du ministère de l’Intérieur, le ministre d’alors, André Mba Obame, suite à une demande de légalisation de ladite formation politique, avait indiqué à M. Nzagou Mbacky via personne interposée que : « le dossier suit son cours », d’où son interrogation : « Qu’est ce que ledit ministère fait de notre demande de légalisation introduite depuis le 3 février 2005 ?».

Pour lui, l’ancien ministre de l’Intérieur, André Mba, Secrétaire Exécutif de l’Union Nationale, présidée par Zachary Myboto, ne saurait ignorer la préexistence d’une formation politique ayant la même dénomination.

« Ce groupe a fait dans la mauvaise foi, sinon dans le banditisme politique, en voulant m’exproprier du label Union Nationale », a-t-il regretté.

Il a souligné que c’est pour ne pas perdre son parti qu’il a entamé le 12 mars dernier une procédure judiciaire au Tribunal de Première Instance de Libreville contre les ténors de la nouvelle Union Nationale qui a obtenu sa reconnaissance légale, hier.

Aussi, Bruno N zagou Mbacky qui entend aller jusqu’au bout de sa logique, dit-il se remettre à la justice gabonaise pour voir cesser le trouble entretenu au sein de l’opinion.


Gabon : Conférence de presse de  Bruno Nzagou Mbacky au sujet de l'Union Nationale

Gouvernement de 2005 MBA OBAME n'est pas Ministre de l'Intérieur Réponse ci- dessous

Voici la liste du nouveau gouvernement gabonais, après le léger remaniement opéré le 3 juin 2005.


L'équipe gouvernementale compte désormais 46 membres: le Premier ministre, trois vice-Premier ministres, sept ministres d'Etat, 24 ministres et onze ministres délégués.

Premier ministre, chef du gouvernement: Jean-François Ntoutoume Emane (inchangé)


Vices-premiers ministres:


Vice-Premier ministre, ministre de l'Aménagement du Territoire: Emmanuel Ondo Methogo (inchangé)


Vice-Premier ministre, ministre des Relations avec le Parlement, chargé des missions et du suivi des Commissions interministérielles: Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou (changement de portefeuille)


Vice-Premier ministre, ministre des Transports et de l'Aviation civile, chargé des Missions et des Droits de l'Homme: Paul Mba Abessole (inchangé)

Ministres d'Etat:

- Ministre de la Planification et de la Programmation du développement: Casimir Oyé Mba (inchangé)


- Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Francophonie: Jean Ping (inchangé)


- Ministre de l'Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation: Paul Toungui (inchangé)


- Ministre de la Santé publique: Mme Paulette Missambo (inchangé)


- Ministre des Petites et moyennes entreprises et des Petites et moyennes industries, chargé de l'Intégration régionale: Jean-Rémy Pendy-Bouyiki (inchangé)


- Ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et du Cadastre: Jacques Adiahénot (inchangé)


- Ministre d'Etat chargé de Missions et de la Réfondation: Pierre Claver Maganga Moussavou (inchangé)


Ministres:


- Ministre des Travaux publics, de l'Equipement et de la Construction: général Idriss Ngari (inchangé)


- Garde des Sceaux, ministre de la Justice: Mme Honorine Dossou Naki (inchangée)


- Ministre de la Défense nationale: Ali Bongo Ondimba (inchangé)


- Ministre des Mines, de l'Energie, du Pétrole et des Ressources hydrauliques: Richard Onouviet (inchangé)


- Ministre de la Solidarité nationale, des Affaires sociales et du Bien-être: André Mba Obame (inchangé)


- Ministre de l'Economie forestière, des Eaux, de la Pêche, chargé de l'Environnement et de la Protection de la nature: Emile Doumba (inchangé)


- Ministre de la Sécurité publique, chargé de l'Immigration: Pascal Désiré Missongo (inchangé)


- Ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et du Développement rural: Faustin Boukoubi (inchangé)


- Ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation: Clotaire Ivala (inchangé)


- Ministre des Postes et Télécommunications: Daniel Ona Ondo (inchangé)


- Ministre de la Famille, de la Protection de l'Enfance et de la Promotion de la Femme: Mme Angélique Ngoma (inchangé)


- Ministre du Tourisme et de l'Artisanat: Jean Massima (inchangé)


- Ministre de la Fonction Publique, de la Réforme administrative et de la Modernisation de l'Etat: Egide Boundono Simangoye (inchangé)


- Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement: René Ndemezo Obiang (changement de portefeuille)


- Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation technologique: Vincent Moulengui Boukossou (inchangé)


- Ministre du Commerce et du Développement industriel, chargé du Nepad: Paul Biyoghe Mba (inchangé)


- Ministre de la Jeunesse et des Sports: Alfred Mabicka (inchangé)


- Ministre de la Coordination des grands travaux, de la Ville et de la Rénovation urbaine: Mehdi Teale (changement de portefeuille)


- Ministre de l'Education nationale: François Engongah Owono (inchangé)


- Ministre du Travail et de l'Emploi: Jean Boniface Assélé (inchangé)


- Ministre de la Formation professionnelle et de la Réinsertion sociale: Barnabé Ndaki (inchangé)


- Ministre du Contrôle d'Etat et des Inspections, chargé de la lutte contre la pauvreté et de la lutte contre l'Enrichissement illicite: Martin Mabala (inchangé)


- Ministre de la Culture, des Arts, chargé de l'Education populaire: Pierre Amoughe Mba (inchangé)


- Ministre de la Marine marchande, chargée des Equipements portuaires: Mme Alice Lamou (inchangé)


Ministres délégués:


- Ministre délégué auprès du Vice-Premier ministre, ministre des Transports et de l'Aviation civile, chargé des droits de l'Homme: Philippe Nzengue Mayila (nouveau)


- Ministre délégué auprès du ministre d'Etat, ministre de la Planification et de la Programmation du Développement: Célestin Bayogha (inchangé)


- Ministre délégué auprès du ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Francophonie: Jean-François Ndongou (inchangé)


- Ministres délégués auprès du ministre d'Etat, ministre de l'Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation: Senturel Ngoma Madoungou (inchangé) et Jean Eyeghe Ndong (inchangé)


- Ministre délégué auprès du ministre d'Etat, ministre de la Santé publique: Dr Christ Nguembi (inchangé)


- Ministre délégué auprès du ministre des Travaux publics, de l'Equipement et de la Construction: Florentin Moussavou (inchangé)


- Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie forestière, des Eaux, de la Pêche, de l'Environnement, chargé de la Protection de la nature: Alexandre Hugues Barro Chambrier (inchangé)


- Ministre délégué auprès du ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et du Développement rural: Frédéric Massavala (inchangé)


- Ministre déléguée auprès du ministre d'Etat, ministre du Commerce, du développement industriel, chargé du Nepad: Mme Ursule Ekie (inchangé)


- Ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale: Jean-Norbert Diramba (inchangé)


Jeudi 22 Avril 2010
Source : GABONEWS
Vu (s) 2309 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par Serge le 22/04/2010 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Saint Michael,

Je viens de rédiger une contribution où j'émets certaines réserves quant à e qui lui est arrivé en lui laissant bein sur le le bénéfice du doute.

Quoiqu'on en dise (manipulé ou autre) c'est un compatriote et la dernière chose qui serait souhaitable c'est de vouloir qu'il lui arrive du mal. Nous ne sommes personne pour en décider ainsi.

Si réellement il a été victime d'un accident de circulation , merci au Seigneur de l'avoir épargné. Mais je me suis permis d'en douter.

Par contre si ça rentre dans le cadre de la tentative de déstabilisation de L'UN qui vient être reconnue par les autorités compétentes , alors là laisse moi te dire qu'ils s'y prennent très mal en plus du fait que si choc il y a eu entre les deux voitures ça aurait pu lui couter la vie purement et simplement. Et ça c'est très idiot.

10.Posté par St.Michael le 22/04/2010 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Serge, salut!,

Si cet article de Gabonews était vrai, je me demande si la terre n’est pas entrain de tomber sur la tête de ce minable Bruno?

Pourquoi c’est lui qui souffre le plus aujourd’hui alors que les plus méritants comme Mba abessolo/Divoungui/Alibet/MangangaMoussavou méritent une météorite de 9000 Mega Electron Volt s’abatte sur leur cranes inertes et leurs ventres ballonnés.

What Go is about to reveal to sinners but faithful believers like St.Michael?

Amen.

9.Posté par Serge le 22/04/2010 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Écrit par Administrateur Jeudi, 22 Avril 2010 17:22

Un responsable politique grièvement blessé dans un accident de circulation


Libreville, 22 avril (GABONEWS) – Bruno Nzagou Mbacky, Fondateur, selon lui de l’Union nationale (UN), a été grièvement blessé tandis que son neveu se trouverait dans un état comateux, ce jeudi après-midi, des suites d’un accident de circulation survenu au PK 6, dans la banlieue de la capitale gabonaise, au lendemain du point de presse qu’il a tenu pour revendiquer la paternité de cette formation politique, mais déjà reconnue officiellement pour le compte d’une nouvelle coalition des partis de l’opposition, a constaté GABONEWS.
Dans une interview exclusive accordée à GABONEWS dans une structure hospitalière de la place quelques temps après y avoir été admis, monsieur Bruno Nzagou Mbacky a indiqué qu’abord de sa voiture, il a été surpris par l’arrivée d’une autre automobile, de marque japonaise, venue violemment heurter le sien, ayant au préalable traversé le terreplein.

« De mémoire, je n’ai jamais vu pareille chose. Comment un véhicule peut –il se déporter d’un point à un autre et venir heurter le mien ?», s’est-il interrogé, le regard hagard et le front maculé de sang.

Pour l’heure, il a déclaré ignorer l’auteur des faits et entend saisir les autorités compétentes après les premiers soins, non sans se dire très préoccupé par le sort de son neveu qui se trouverait dans un état comateux.

Existe-t-il un lien de cause à effet entre sa sortie médiatique de mercredi au cours de laquelle il a revendiqué, à nouveau, la paternité de l’UN, créée en 2005 et qui fait l’objet d’une polémique avec une nouvelle coalition de partis politiques de l’opposition, du même nom, reconnue en début de semaine par le ministère de l’Intérieur ?

A cette question, Bruno Nzagou Mbacky s’est refusé à tout commentaire laissant le temps au temps pour se consacrer, pour le moment à la nouvelle donne engendrée par « l’accident » dont il a été victime.

Au moment où nous mettons en ligne cet article, le « leader de l’UN »se trouve en observation dans une clinique de la place alors qu’afflue déjà la presse, alertée par la situation vécue par M. Nzagou Mbacky qui, au cours de sa rencontre avec les média, la veille, avait précisé qu’il avait saisi la justice aux fins de dénoncer « l’usurpation » et le « banditisme politique » après qu’une frange de l’opposition se soit appropriée la dénomination de « son » parti.

GN/10

--------------------

Sans commentaire

8.Posté par La Citoyenne le 22/04/2010 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La bêtise humaine est le propre des hommes politiques vereux!!!!
Sans aucune preuve ce type avance des inepties, un homme politique ou même tout homme sensé verifié avant de parler!!!!

Il agit ainsi dans le seul but que UN ne participe pas aux elections partielles et dans le but de discrédité UN et notamment MBA OBAME qu'ils craignent tous comme de la peste car l'homme fait peur!!

Mbacky parle de Label mais il se moque de lui-même si les hommes politiques canadiens qui ont crée l'union nationale venait également à lui porter plainte pour usage du nom union nationale que va-t-il avancer dans ce cas précis?Pourquoi est-ce maintenant qu'on entend parler de lui?Où était-il?

Arrêter de nous bourrer le cerveau de vos imbecilités ça nne marche plus, vous n'avez pas encore compris ça...

7.Posté par ADN le 22/04/2010 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laisser Mbaky s'affoler seul dans son coin. Il finira par se calmer lorsqu'il s'appercevra qu'il n'est pas à la Une de nos préoccupations.

6.Posté par Ali7 le 22/04/2010 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il devrait bien voir qu'il est dans le faux. Qu'il se rapproche de Ivala. Point barre.

5.Posté par St.Michael le 22/04/2010 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Stupidity and Mind Dysfunction disease.

C’est ce qui arrive à un être humain qui a des fibres inertes logées dans un crane sur les épaules.

Ce sinistre individu n’est pas et il ne sera pas le seul à mettre son infime intelligence (Intelligent Stupidity) au service de la folie bongoiste.

En quoi ce minable sinistre individu est il différent des Mba Abessolo, ManganagaMoussavou, JF Moulingui, Okemvele, Divoungui, Jacky 1M diplômes dévalués…qui ont lavé et bu l’eau des pieds de feu petit congo et maintenant s’injectent de l’eau des pieds du biafrais ?

Tout ceci devait arriver pour que les VC-PDG (Vampireux Calomniateurs au service du PDG) comprennent ce qui n’est plus à leur portée depuis que la lumière de leur conscience a été éteinte par le bongoism.

More funny and somehow shocking things are still to come…..

It’s just the beginning of the end of the bongo madness era to create a new Earth….and We are the new Earth.

Amen.

4.Posté par La vérité le 22/04/2010 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voyez vous lorsqu'on est manipulé par un système qui veut causer du tort à une personne, et que l'on vous utilise pour jouer le jeu sans prendre conscience des réels enjeux de tel actes et ben on finit toujours ainsi... On tourne au ridicule et pendant ce temps le système continue son rôle de corrupteur en toute tranquillité... Laissez Mba Obame tranquille !!! Cette information est d'autant plus importante car beaucoup de fans du PDG pensent effectivement que Mba Obame a géré les élections 2005 remportées par le défunt président dans les conditions que nous tous nous connaissons... Alors que ce n'est pas le cas... Encore que les médias publics surtout, passent au ridicule dans cette affaire également en diffusant de telles informations qui selon eux bénéficieraient au système en place d'une manière ou d'une autre...

3.Posté par AS DE PIC le 22/04/2010 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre pantin manipulé par le système du gros biaffrai,avant de venir ouvrir ta grande et sale gueule vas bien te renseigner auparavant.

Un type qui s'entête à dire qu'André Mba obame était ministre de l'intérieur, en 2005,comment les médias peuvent laisser un type raconter beaucoup d'incohérences et d'inepties?
André MBA OBAME arrive au ministère de l'intérieur en janvier 2006 après le coup d'état électorale de BONGO père.

En 2005 c'était Clotaire Christian IVALA qui était ministre de l'intérieur sieur NZAOU MBAKY

2.Posté par Serge le 22/04/2010 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il va bien vois qu'AMO ne pouvait pas avoir connaissance des dossiers au ministère de l'Intérieur à cette époque là.

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...