News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Communiqué final du conseil du secretariat exécutif de l'U.P.G. du 14 Mai 2011

Le site de la Liberté - Fax1 le Mardi 17 Mai 2011 à 11:03 | Lu 1160 fois



Gabon : Communiqué final du conseil du secretariat exécutif de l'U.P.G. du 14 Mai 2011
Sous la présidence de Monsieur Pierre MAMBOUNDOU, Président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 14 mai 2011, à partir de 10 heures, en son siège national, sis à Awendjé.

Ouvrant les travaux, le Président de l’Union du Peuple Gabonais a fait une communication au Conseil, sur la consultation ouverte par le Président de la République autour de la question relative à l’utilisation des données à caractère personnel dans l’identification des personnes, communément appelées biométrie.

Dans cet esprit, le Président de l’UPG a salué la pratique désormais éprouvée par le Président de la République, d’ouvrir des consultations les plus larges, sur les questions d’intérêt national.
Sur le mérite de cette présentation, le Conseil s’est félicité du consensus de la classe politique sur la question relative à l’introduction de la biométrie, et d’avoir en conséquence pris acte, du report nécessaire des élections législatives à une date ultérieure, afin de permettre la mise en œuvre de cette méthode d’identification et d’authentification des électeurs.

Dans la perspective de la saisine de la Cour Constitutionnelle, dont l’intervention sera requise aux fins de droit, le Conseil du Secrétariat Exécutif relève, que la jurisprudence de la haute juridiction offre, à travers les reports des élections législatives de 1995 et des élections locales de 2001 et 2007, tous fondés sur le cas de force majeure, des éléments suffisants pour permettre d’entreprendre en toute légalité, les améliorations appelées par tous.

Devant cet élan républicain, qui unit la classe politique toute entière autour des valeurs de nature à consolider la paix publique et l’unité nationale, le Président de l’UPG a marqué son étonnement devant ce qui a été dénommé « la contribution du Corps judiciaire ».

Pour mesurer l’ambiguïté du propos, le Président de l’UPG s’est attaché à présenter au Conseil, les différents ordres de juridiction issus de la réforme de 1994, ainsi que leurs domaines de compétence respectifs, tels qu’ils résultent des dispositions des articles 67 et suivants de la Constitution.
Pour en faire une brève économie, le Président a rappelé :

D’une part, que la Cour de Cassation est la plus haute juridiction de l’Etat en matière civile, commerciale, sociale et pénale ;

D’autre part, que le Conseil d’Etat est la plus haute juridiction de l’Etat en matière administrative ;
Enfin, que la Cour des Comptes est la plus haute juridiction de l’Etat en matière de contrôle des finances publiques.

Ayant eu le privilège d’être consultés, sur le respect des délais constitutionnels et sur les conséquences financières découlant de la mise en œuvre de la biométrie, les Premiers Présidents des Cours se sont visiblement invités à contre courant, dans un débat qui a pourtant fait l’unanimité au sein des forces vives de la Nation.

Appelés à intervenir au nom du Pouvoir judiciaire, institutionnellement représenté par le Conseil Supérieur de la Magistrature, les Premiers Présidents auraient dû s’en remettre à la Cour Constitutionnelle, seule compétente pour connaître de cette question, en sa qualité de juge naturel des élections, notamment dans l’appréciation des cas de force majeure.

Dans un contexte régional particulièrement troublé, du fait notamment des contestations électorales, que la classe politique nationale s’emploie à conjurer, les propos de Monsieur le Premier Président du Conseil d’Etat, ne tiennent pas compte du risque politique et social pouvant découler de la non utilisation de la biométrie, dès les prochaines élections, en dépit de l’unanimité observée lors de la réunion du 9 mai 2011 à la Présidence de la République.

A la suite de cette communication, le Conseil du Secrétariat Exécutif a marqué son indignation devant la « contribution du corps judiciaire », dont il cherche vainement à comprendre l’objectif recherché.
Déterminé à œuvrer dans le sens d’établir la transparence électorale, le Président de l’Union du Peuple Gabonais encourage le Président de la République à rester à l’écoute de la Nation.

Face à l’unanimité observée désormais autour de la biométrie, dont nul n’ignore les applications multiformes et les incidences positives dans la bonne gouvernance de la cité, le Président de l’Union du Peuple Gabonais assure au Chef de l’Etat, son soutien à œuvrer dans le sens de l’intérêt national.
Passant à l’examen des questions inscrites à l’ordre du jour, le Conseil s’est particulièrement appesanti sur le sujet ci-après:

Secrétariat Politique Chargé des Armées
Sur communication du Secrétaire Politique chargé des Armées, le Conseil a été informé de la décision du Commandement en Chef de la Gendarmerie Nationale portant licenciement de 23 jeunes sous-officiers après plus de 4 mois de formation, au motif d’affections médicales incompatibles avec l’exercice de la carrière militaire.

Sous la foi des contre-expertises n’ayant pas confirmé lesdites affections, les concernés ont initié un recours hiérarchique auprès de l’autorité de tutelle, en l’occurrence le Ministre de la Défense Nationale.
Prenant acte de cette situation, le Conseil du Secrétariat Exécutif invite le Gouvernement à faire preuve de clarté dans cette affaire, dont l’argumentaire scientifique devrait mettre un terme à toute supputation autour de ce dossier.

A l’égard de ce bastion des nobles valeurs Républicaines que sont Patrie, Honneur, Courage, Devoir et Discipline, le Conseil invite le Gouvernement à restaurer l’institution militaire dans ces valeurs, et à la tenir éloignée du népotisme devenu légion au Gabon.

Le Conseil rappelle que le choix d’une carrière militaire, dans un Etat démocratique, est un sacerdoce qui doit permettre à ceux des citoyens qui le désirent de s’y épanouir.
En définitive, le Conseil invite le Gouvernement et particulièrement le Ministre de la Défense Nationale, à œuvrer pour la mise en place de véritables forces de défense et de sécurité.

Fait à Libreville, le 14 mai 2011
Pour le Conseil
Le Secrétaire Général

Mardi 17 Mai 2011
Fax1
Vu (s) 1160 fois




1.Posté par fangmone le 17/05/2011 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vraiment le conseil du secrétariat de l'upg ne sert plus rien du tout si ce n'est de faire d"éloge a imposteur d'Ali Bongo.ou est le PMM d'avant que les gabonaises et les gabonais étaient fier . Qui ignore les rôle dévolus a chaque organes judiciaire PMM il faut rapidement de raissaissir il n' y a pas du mal a reconnaitre ses erreurs

2.Posté par ntoutoume nfoulou le 17/05/2011 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'mporte quoi ce conseil du secretariat executif.
Une seule question à ces pretendus donneurs de leçon,où était votre fameuse concertation quand il s'est agit de modifier unilateralement la constitution.Pauvres prostitués politiques affamés.
Vous n'etes là que pour legitimer le pouvoir des imposteurs et officialiser votre grand sud.
Vous allez tous etre jugé le moment venu dans ce grand tribunal de l'histoire politique du gabon.

3.Posté par CARL le 17/05/2011 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avez vous le bon niveau pour comprendre les enjeux?

4.Posté par Lesaintpere le 17/05/2011 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ALLEZ TOUS AU DIABLE IMBECILE !

5.Posté par St.Michael le 17/05/2011 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceux qui se demandaient encore pourquoi ce corrompu PMM a lamentable échoué en 1998/2005/2009 ont ici la réponse à cette question.

PMM tout comme son prédécesseur le faux cure PMA ont été des créatures de bongo Ondimba pour diviser l’opposition pour que l’oppresseur règne éternellement. PMM est bien conscient qu’il est entrain de fortifier l’installation d’une monarchie bonogo père-bongo fils-bongo petit fils…DAMN.

Ceux qui se demandaient pourquoi ce soit disant père de famille PMM déclare timidement et naïvement sans conviction que le Gabon va bien dans l’émergence après avoir remercie Sarkozy de l’avoir soigné d’une fausse maladie (simulation) ont ici l’évidence des basses manœuvres de ce guru de la pseudo secte UPG.

Il faut être PMA ou PMM pour être né sans les vrais objectifs pour un homme sur terre.

Nous connaissions les effets de e=mc2, mais ici au Gabon nous connaissons maintenant les effets de la force d’attraction terrestre dont le centre se trouve sous les tables du bord de mer.

What a pity! What a shameful end ! What a disgrace for this fake creature PMM = PMA.

Amen!

6.Posté par L'editorialiste le 17/05/2011 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE CADAVRE BAFOUILLE ENCORE !

7.Posté par l'autre saint le 17/05/2011 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Saint Michel,

Il faut être objectif. Le vrai combat politique c'est la transparence électorale. Les gens qui y sont opposés sont des tricheurs d'élections comme Mba Obame et ses amis du PDG. Si l'on doit se prostituer pour le principe d'un homme une voix, j'accepte que PMM le fasse au nom du Gabon. Les gens se reclament d'avoir gagné l'élection du 30 août alors qu'on sait que c'était dans le faux. Des faux chiffres avec les provinces qui ont doublé d'électeurs. C'est le premier principe de base qu'il faut instaurer. Vous en voulez tant à PMM parcequ'il dialogue avec le pouvoir ignorant que vous étiez aux affaires avec la clique d'AMO en bons profiteurs de la république. Vous en serez bien servi.

8.Posté par St.Michael le 18/05/2011 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PMM, dans son état de conscience inconsciente disait :

Quoted’’ Si je n’ai pas succombé à Bongo père, je ne vois pas comment je peux travailler sous Bongo fils qui n’atteint pas la cheville de bongo père’’ unquoted.

Que s’est il passé depuis ce séjour luxueux de ce corrompu PMM ?
Est-ce que la cheville de Bongo s’est enfuie en dessous du niveau de référence de PMM pour que bongo fils émerge maintenant au dessus de la cheville de bongo père ou alors s’est PMM qui s’est englouti dans l’émergence des bongo CFA ?

Ce n’est pas ce qui rentre dans la bouche qui rend l’homme pur ou impur mais c’est ce qui sort de la bouche.

L’ennemi de ton ennemi ne doit pas être ton ennemi…Par conséquent je suis avec AMO.
L’ami ou l’allié de ton ennemi n’est pas ton ami…par conséquent j’ai pris mes distances avec PMM tout comme je l’ai fait avec son semblable PMA.

I can’t be more clear !

9.Posté par Le libre penseur sur le NWO le 18/05/2011 02:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@St.Michael,

Parfois vous dites des choses intéressantes ;-)
C'est bien vu. Si les hommes politiques sont incapables d'avoir une ligne directrice et s'y tenir malgré les tentations, alors la politique n'a plus de sens et ils nous faut réinventer un tout autre système.

Le libre penseur sur le NWO
UPGRADE YOUR MIND

10.Posté par Fax1 le 19/05/2011 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'oubliez pas chers lecteurs que si la biométrie voit finalement le jour au Gabon, ce ne sera ni à l'initiative du PDG ni des nouveaux opposants de l'UN, mais grâce à l’opiniâtreté de l'UPG et de PMM.
A présent que toute la classe politique semble d'accord, il s'agit de l'implémenter de façon effective.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...