News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Communiqué final du conseil des ministres du 29 janvier 2015

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 30 Janvier 2015 à 07:02 | Lu 4574 fois



Jeudi, le 29 Janvier 2015, sous la Haute Présidence de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres s’est réuni à partir de 13 heures, dans la salle habituelle au Palais de la Présidence de la République.

Avant l’examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil des Ministres s’est félicité du séjour effectué à Libreville, le 26 janvier 2015, par Son Excellence Docteur YAYI BONI, Président de la République du Bénin.

Cette visite de travail et d’amitié a permis à Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, de deviser avec son homologue sur les questions de coopération bilatérale et de sécurité collective sur le continent.

Sur un tout autre plan, le Président de la République, Chef de l’Etat, a fait une importante communication à la suite des travaux du troisième séminaire gouvernemental tenu à la Pointe Denis, du 23 au 25 Janvier 2015 sur le thème : « maintenir la croissance économique et sociale pour garantir la stabilité macro-économique et la viabilité des finances publiques ».

Ainsi, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, a – t – il pris les décisions suivantes :

En matière d’infrastructures :

Fusion des entités Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT) et Fonds Routier (FR) pour donner naissance à l’Agence Nationale des Grands Travaux d’Infrastructures (ANGTI) qui aura pour mission d’exécuter la politique publique en matière de Grands Travaux d’Infrastructures et de mettre en œuvre le Schéma Directeur National d’Infrastructures en vue d’en maîtriser les coûts, de garantir la qualité des ouvrages et de respecter les délais d’exécution dans un but d’intérêt général.

La mise en place de cette Agence permettra au Gouvernement de disposer d’une seule structure spécialisée dans la réalisation des études, des constructions, des réhabilitations, des contrôles, des entretiens et de suivi des projets d’infrastructures.

Pour répondre aux différents besoins de son domaine d’activité, elle sera composée de cinq (5) pôles, à savoir :

le Pôle Etudes ;
le Pôle Travaux (construction ou réhabilitation) ;
le Pôle Contrôle des travaux ;
le Pôle Suivi – Evaluation des travaux ;
le Pôle Entretien des Infrastructures et des bâtiments.
L’ANGTI sera rattachée à la Présidence de la République et placée sous le contrôle du Bureau de Coordination du Plan Stratégique Gabon Emergent (BCPSGE).

En matière des hydrocarbures :

Mise en œuvre de la reforme des subventions sur les produits pétroliers par :

l’élimination complète des subventions sur le gasoil et l’essence, tout en tenant compte de l’impact social ;
le maintien de la subvention pour le butane et le pétrole lampant ;
la libération des importations des produits pétroliers ;
la mise en place des mesures d’atténuation et d’accompagnement pour les opérateurs, les ménages et les réaffectations budgétaires stratégiques ;
la mise en place de l’autorité de régulation des prix des produits pétroliers ;
l’investissement dans la capacité de stockage des produits pétroliers.
A ces mesures, s’ajoutent :

la réforme de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation pour répondre aux nouveaux enjeux économiques ;
la réorientation des ressources de la Provision pour Investissements Diversifiés (PID) et la Provision pour Investissements dans les Hydrocarbures (PIH) pour accélérer la mise en œuvre du PSGE ;
la création d’un fonds de stabilisation des ressources pétrolières qui permettra de stabiliser lesdites ressources budgétisées et de garantir la continuité dans les actions entreprises.
En matière de l’Energie et des Ressources Hydrauliques :

Redynamisation du Conseil National de l’Eau et de l’Electricité ;
Redynamisation de la Société de Patrimoine.
En matière de Fonction Publique :

Mise en place d’une politique de gestion de l’agent public et d’un système de rémunération en cohérence avec la soutenabilité de nos finances publiques en vue de garantir la maîtrise de la masse salariale.

Aussi, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, a-t-il instruit le Gouvernement de prendre, en collaboration avec le Bureau de Coordination du Plan Stratégique Gabon Emergent (BCPSGE), toutes les dispositions nécessaires et urgentes pour l’aboutissement des mesures précitées.

AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Le Conseil des Ministres a adopté quinze (15) projets de textes repartis de la manière suivante :

six (6) projets d’ordonnances ;
un (1) projet de loi portant Code de l’Aviation Civile ;
huit (8) projets de décrets.
Pour ce qui est des projets d’ordonnance, il s’agit de :

MINISTERE DE LA COMMUNICATION, DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT

Projet d’Ordonnance portant modification de certaines dispositions de la loi n° 13 /96 du 15 Avril 1996 portant création du Conseil National de la Démocratie.

Par l’effet de cette ordonnance, le Conseil National de la Démocratie devient un organe consultatif permanent.

Elle permet en outre d’ouvrir cet organe aux nouveaux acteurs, tels que la société civile, les organisations non gouvernementales ou les groupements religieux.

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE L’IMMIGRATION ET DE LA DECENTRALISATION

Projet d’Ordonnance portant modification de certaines dispositions de la loi n° 24/96 du 06 Juin relative aux partis politiques.

Ce projet de texte a pour principaux objectifs :

d’assouplir les sanctions frappant les membres fondateurs ou dirigeants d’un parti politique dissout ;
de renforcer la stabilité du fonctionnement des partis politiques ;
d’encadrer l’exercice des libertés démocratiques ;
de protéger les Institutions de la République.


Ministere de l’ECONOMIE, de la promotion des investissements et de la prospective

Projet d’ordonnance autorisant l’Etat Gabonais à contracter un emprunt d’un montant de treize millions cent mille (13 100 000) euros auprès de la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD). Le produit de cet emprunt servira au financement du projet de Promotion de l’Investissement et de la Compétitivité ;
Projet d’ordonnance portant abrogation de la loi n°11/2010 du 28 mai 2010 portant création et organisation de l’Agence de Promotion des Exportations ;
Projet d’ordonnance portant abrogation de la loi n°13/83 du 31 décembre 1983 érigeant l’Agence Gabonaise de Promotion Industrielle et Artisanale en Agence Nationale de Promotion de la Petite et Moyenne Entreprise.
Ces deux (2) dernières ordonnances ont pour but de se conformer à la nouvelle vision d’amélioration de l’environnement des affaires.

MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE

Projet d’ordonnance portant modification de l’article 42 de l’ordonnance n° 0022/PR/2007 du 21 Août 2007 instituant un Régime Obligatoire d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale en République Gabonaise.

Pour ce qui concerne le projet de loi, il a été présenté par le Ministère des Transports et porte création du Code de l’Aviation Civile de la République Gabonaise.

Il vise entre autres à :

développer le transport aérien dans notre pays ;
permettre la crédibilité, au plan national et international, des autorités en charge de l’aviation civile.
Ainsi, notre cadre législatif vient s’arrimer aux normes de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (OIAC).

S’agissant des projets de décrets :

MINISTERE DE LA FORET, DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA PROTECTION DES RESSOURCES NATURELLES

Projet de décret portant autorisation de prospection sismique 2D dans les parcs Nationaux de Moukalaba-Doudou et de Mayumba.

L’objectif principal de ce texte est de permettre la collecte des données géophysiques complémentaires.

Aussi, le projet de décret fixe-t-il le volume de la campagne sismique et les coordonnées de cette opération.

MINISTERE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DE LA POSTE

Projet de décret fixant les attributions, l’organisation et le fonctionnement de l’Agence Gabonaise d’Etudes et d’Observations Spatiales (AGEOS).

Ce décret place l’AGEOS sous la tutelle technique du Ministère en charge des Télécommunications et précise ses outils de gouvernance, notamment :

le Conseil d’Administration, organe de délibération et d’orientation ;
le Comité d’Orientation Stratégique, organe de consultation scientifique ;
la Direction Générale ;
l’Agence Comptable.


MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE

Deux (2) projets de décrets :

projet de décret portant modification de certaines dispositions du décret n° 1015/PR/MDN du 24 Août 2011 portant réorganisation de l’Armée de l’Air.
Ce texte vise essentiellement le changement de dénomination du Groupement de Liaisons Aériennes Ministérielles (GLAM), qui devient Flotte Aérienne Présidentielle. Cette nouvelle appellation s’inscrit dans le cadre de la modernisation des moyens aériens que les Forces Armées Gabonaises mettent à la disposition des pouvoirs publics ;

projet de décret, portant organisation du Groupement des Fusiliers Marins. Cette unité de combat, de protection, de défense et d’intervention, basée dans chaque arrondissement maritime dispose désormais d’un cadre organique adéquat.

MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DE L’HABITAT ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Projet de décret portant déclaration d’utilité publique l’occupation par l’Etat d’un linéaire de terrain d’une superficie de 192 hectares situé entre le quartier PG2 et le Cap Lopez, dans la province de l’Ogooué- Maritime, en vue de l’aménagement des corridors de protection des pipelines destinés à transporter les hydrocarbures liquides et gazeux installés dans cette zone.

MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES

Projet de décret approuvant les Statuts de l’Agence Gabonaise de Sûreté et de Sécurité Nucléaires (AGSSN) ;
Projet de décret portant organisation de la Direction Générale des Techniques Nucléaires (DGTN).
Le premier décret vise à arrimer notre cadre législatif aux recommandations de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) et se conformer aux orientations issues du Séminaire Régional Africain sur l’évaluation de la législation nucléaire nationale.

Le second, quant à lui, a pour objectifs de :

permettre à la Direction Générale des Techniques Nucléaires (DGTN) de mieux jouer le rôle de pivot dans le processus de gestion de la radioactivité et de la promotion des techniques nucléaires ;
clarifier les missions par rapport à l’Agence Gabonaise de Sûreté et de Sécurité Nucléaires (AGSSN).
MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE

Projet de décret relatif aux taux de cotisation et au plafonnement des salaires soumis à cotisation des affiliés des secteurs public, parapublic et privé au Régime obligatoire d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale.

Ce décret détermine les catégories des membres et des personnels assujetties au Régime obligatoire d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale et fixe les taux et le plafond des salaires soumis à cotisations, à savoir :

4,1 % à la charge de l’employeur ;
1 % à la charge du travailleur en activité ;
0,5 % à la charge du retraité.
La part du salaire mensuel soumise à cotisation est plafonnée à deux millions cinq cent mille (2.500.000) FCFA.

EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L’INTEGRATION REGIONALE

Le Conseil des Ministres a marqué son accord aux demandes d’agréments de leurs Excellences Messieurs :

Mohamed Antar DAOUD, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Algérienne Démocratique et Populaire près la République Gabonaise avec résidence à Libreville au Gabon ;
Stefano SEVERE, de nationalité Suisse, en qualité de Représentant Régional du HCR auprès de la République Démocratique du Congo avec résidence à Kinshasa.


MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL



Madame le Ministre a fait au Conseil des Ministres, qui en a pris acte, le point des travaux de la Commission Tripartite regroupant les Départements de l’Education Nationale, le Ministère du Budget et celui de la Fonction Publique relatif au recrutement d’Enseignants dans le Pré-Primaire, le Primaire et le Secondaire, il en ressort que :

2318 dossiers concernant le Pré-Primaire et le Primaire ont été traités et transmis au Ministère de la Fonction Publique ;
737 dossiers du Secondaire ont été traités dont 577 avec avis favorable transmis à la Fonction Publique et 160 avec avis défavorable pour manque de besoin dans les matières ou pour compétences insuffisantes après entretien et évaluation de l’Inspection Générale des Services ;
326 dossiers pour ce qui est de l’administration ont été traités dont 177 avec avis favorable et transmis au Ministère de la Fonction Publique et 179 avec avis défavorable pour manque de besoins.
MINISTERE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS

Le Ministre du Budget et des Comptes Publics a informé le Conseil des Ministres qu’au regard de la chute des cours du pétrole et dans la perspective de l’élaboration éventuelle d’une loi de finances rectificative qui prendra en compte les réajustements du cadrage macroéconomique et budgétaire en cours de réalisation, le budget 2015 autorisé par le Parlement a été ouvert à la consommation à hauteur de 15% ; ceci afin de ne pas retarder le début de l’exécution 2015 et de ne pas paralyser le fonctionnement de l’Administration.

Il convient de noter que cet exercice budgétaire 2015 consacre la mise en place effective de la budgétisation par objectifs de programme (BOP), avec le premier budget élaboré et exécuté sous le régime de la loi organique n°31/2010 du 21 octobre 2010 relative aux lois de finances et à l’exécution du budget (LOLFEB).

Ainsi, conformément à la logique de responsabilisation promue par cette nouvelle législation, chaque Ministre devient ordonnateur de ses dépenses ; le rôle du ministère du Budget et des Comptes Publics se limitant à réguler la dépense publique, à assister les autres départements ministériels dans la mise en œuvre de la réforme et à veiller à ce que les principes et les règles budgétaires et comptables soient respectés aussi bien lors de la préparation que lors de l’exécution du budget.

En conséquence, les programmes d’actions présentés dans les Projets Annuels de Performance (PAP) sont sous la seule responsabilité de chaque Ministre.

Sur un tout autre plan, et conformément aux dispositions du Code des Marchés Publics, le Ministre du Budget a rappelé que la procédure d’appel d’offres doit être la règle dans l’attribution des marchés publics car elle permet à l’autorité contractante d’attribuer un marché sans négociation, sur la base de critères objectifs d’évaluation, préalablement portés à la connaissance des soumissionnaires, en vue de garantir le respect des principes fondamentaux de l’achat public que sont la liberté d’accès, l’égalité de traitement et la transparence des procédures ; l’objectif recherché étant l’efficacité et la bonne gouvernance dans la gestion des deniers publics.

Par conséquent, les procédures dérogatoires, que sont l’appel d’offres restreint, l’entente directe et le concours, ne devront plus être envisagées que dans des cas strictement encadrés par le Code des Marchés Publics.

Le Conseil des Ministres a autorisé un certain nombre de missions à l’étranger des membres du Gouvernement.

La notification de chaque mission sera faite aux différents Ministres par le Secrétariat Général du Conseil des Ministres.

Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE



SECRETARIAT GENERAL

Conseiller Spécial du Président de la République, Directeur Général des Ressources Humaines : M. Jude Claude OYOUMI.
Conseiller du Président de la République : Capitaine Rodrigue EKOMI NDOUME.
PRIMATURE



CABINET DU PREMIER MINISTRE

Médecin Personnel du Premier Ministre : Pr. Adrien SIMA ZUE, cumulativement avec ses fonctions.
Chef de Cabinet : M. Alain Christian PANDZOU.
Conseillers Adjoints :
Mmes :

Marcelle Josée COUILLATAUP MVOUA;
Dorine Orchidée MEKAME;
Alexandrie MEFOUMANE OBAME;
Flore ADA MBA.
Chargé de Missions du Premier Ministre : M. Bonjean ASSOUMOU ELLA.
DEPARTEMENT COMMUNICATION

Conseillers Adjoints :
:
Christophe Charles OGANDAGA;
David ESSOUMA-EYA;
Junior Sébastien MBOULET;
Loïc ONDO ONA.
Attachés de Cabinet :
:
Olivier ANTONIO;
Patrick MABIKA DIPANDA.






MINISTERE DE LA COMMUNICATION, DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT

COMMISSION NATIONALE DE LUTTE CONTRE L’ENRICHISSEMENT ILLICITE

CABINET DU PRESIDENT

Chef de Cabinet : M. Hervé ESSIMBA, cumulativement avec ses fonctions d’Enseignant du 2nd Degré, confirmé.
CABINET DU COMMISSAIRE MEMBRE : Fabien ADA EVANE

Secrétaire Particulière : Mme Laure Valérie BAGWEDI.
CABINET DU COMISSAIRE MEMBRE : Francine MEKAMA MEVIANE

Secrétaire Particulière : Mme Adèle AZAYONG N’ZOGHE.
SECRETARIAT GENERAL

Chargée d’Etudes du Secrétaire Général : Mme Clotilde Virginie NDJOGHA, en remplacement de Mme Alix Bella AKONO ODOUNGA épouse MEYE, remise à la disposition de son administration d’origine.
DIRECTION DES ETUDES ET DES EVALUATIONS

Directeur des Etudes et des Evaluations : M. Rosin Gauthier MBAMI, en remplacement de M. Sosthène MOMBOUA NGOYE.
Chargé d’Etudes : M. Séverin Patric LENDOYE.
DIRECTION DES ARCHIVES ET DE LA DOCUMENTATION

Directeur des Archives et de la Documentation : M. Honorat BAGOUENDI BAGERE NDJAYI, en remplacement de M. Michel IDIATA.
MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE L’IMMIGRATION ET DE LA DECENTRALISATION



CABINET DU MINISTRE

Conseiller en Communication : M. Jean Eric NZIENGUI MANGALA, en remplacement de M. Emile BOULINGUI KOUMBA.
Chargé d’Etudes du Ministre : Mme Guilaine Alima TSITSI, en remplacement de M. PESSY MIKALA.
ADMINISTRATION DECONCENTREE

PROVINCE DE LA NYANGA

Secrétaire Général de Province : M. Idriss NZINZI, en remplacement de M. Romuald AKOMO AKALA, remis à la disposition de son administration d’origine.
DEPARTEMENT DE MONGO

PREFECTURE DE MOULENGUI BINZA

Secrétaire Général : M. Gilbert DOUMINGOU, précédemment Secrétaire Général de la Préfecture de MABANDA.
ADMINISTRATION DECENTRALISEE

SECRETAIRES GENERAUX DES CONSEILS DEPARTEMENTAUX

PROVINCE DE LA NGOUNIE

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA DOUYA ONOYE

Secrétaire Général : M. MOGOULA MOMOMBA, en remplacement de M. Camille MOKOKO MONDENDE.
PROVINCE DE LA NYANGA

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE MONGO

Secrétaire Général : M. Claude MOUNDOUNGA, en remplacement de M. Jean Fulobert MOUYAMA.
SECRETAIRES GENERAUX DES CONSEILS MUNICIPAUX

PROVINCE DE L’ESTUAIRE

CONSEIL MUNICIPAL DE NTOUM

MARIE DU 3EME ARRONDISSEMENT

Secrétaire Général : M. Séraphin Wilfried BEKALE NTOUNTOUME.
PROVINCE DE LA NGOUNIE

CONSEIL MUNICIPAL DE NDENDE

Secrétaire Général : M. Jules Alphonse MOUSSODOU, en remplacement de M. Jules Bernard KOUMBA KOUMBA.
CONSEIL MUNICIPAL DE MIMONGO

Secrétaire Général : M. Emile NZIENGUI IDIATHA, en remplacement de M. Alphonse MABENDE MABENDE.
PROVINCE DE LA NYANGA

CONSEIL MUNICIPAL DE MOULENGUI-BINZA

Secrétaire Général : M. Paul NZIENGUI KASSA, en remplacement de M. Faustin MOUITY BOUKA, remis à la disposition de son administration d’origine.
MINISTERE DU COMMERCE, DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L’ARTISANAT ET DU DEVELOPPEMENT DES SERVICES



CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : M. Sosthène MASSOUS MA MOUNGUENGUI.
Chef de Cabinet : M. Ian Yelnick NDJONGUE TANDA.
Conseiller en charge du Développement des Services et du Suivi des Projets : M. Guy NANG BEKALE.
Conseiller Diplomatique : Mme Inès Cécilia MOUSSAVOU GADJI.
Conseiller Chargé des Questions Juridiques et Fiscales : M. Alain AFANERE MEVYANN.
Conseiller Chargé du Commerce : M. Rubens Bertrand MATTEYA.
Conseiller Chargé du Commerce et de l’Artisanat : M. Alain BATCHELILY.
Conseiller Chargé des Petites et Moyennes Entreprises et des Relations Publiques : M. Pierre NZAMBA MAGANGA.
Conseiller Chargé de la Lutte contre la Pauvreté et l’Economie Sociale : Mme Hermine MATARI.
Conseiller Chargé des Relations avec les Groupements Socioprofessionnels : M. Louis Philippe Clémenceau OWANGA.
Conseiller Chargé de la Communication : M. Guy Bertrand LOGI.
Chargés d’Etudes :
:
Jacques Alex Etienne-Joseph Amaël ZEPHIR;
Stéphano Zico ETOUGHE FAME ELLA;
Davy MOUTSOUETADI ;
Mme Frédia SIMBA NANNY.
Secrétaire Particulière du Ministre : Mme Ingrid Sandra NDIMBI MYTOULOU.
Secrétaires de Cabinet :
Mmes :

Colette Andréa NDJIMBI;
Monique JAMES épouse AGONDJO.
Chef du Protocole : M. Jean Rhandy NZE.
SECRETARIAT GENERAL

Secrétaire Général : M. Jean Rémy AGAMBOUE NKANGUE, en remplacement de M. TIDZANI MALEM, admis à la retraite.
INSPECTION GENERALE DES SERVICES

Inspecteur Général des Services : Mme Julie NYAYE NDAGHI épouse NGUIMBI.
Inspecteurs : MM.
Jean Maurice KASSA BIVIGOU;
Albert MENGUE ME NKOGHE;
Jean-Fidèle IWANGOU.
DIRECTION GENERALE DU COMMERCE

Directeur Général : M. Vierin Georges IBOUDAH.
Directeur Général Adjoint 1 : M. Joël Sandro OBIANG OLLOMO.
Directeur Général Adjoint 2 : M. Jean-Jaurès BOUNDZANGA.
Chargés d’Etudes :
Mmes

Alida ILAMA BADINGA épouse TSONGA;
Florina NZENGUE MAYE;
Raymond Serge EVOUNG MVE.
DIRECTION DU COMMERCE INTERIEUR ET DE LA PRODUCTION

Directeur du Commerce Intérieur et de la Production : M. Anicet MBOUMBA.
Directeur Adjoint : M. Edgard Playa ZOMO NDONG.
DIRECTION DU COMMERCE EXTERIEUR

Directeur du Commerce Extérieur : M. Célestin NZENGUE.
Directeur Adjoint : Mme Horpy Chancia OBONE ASSOUMOU épouse EBACKAULT.
DIRECTION DES ETUDES

Directeur des Etudes : Mme Herta Audrey SEBA KOHO.
Directeur Adjoint : Mme Christelle NDJAMBOU épouse ONKRA.
DIRECTION GENERALE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Directeur Général : Mme Georgette ONGALA.
Directeur Général Adjoint 1 : M. Rostand Guy NDONG ALLOGO.
Directeur Général Adjoint 2 : Mme Florence MOUNGUENGUI NDEMBI épouse MAHOUMBOU.
Chargés d’Etudes :
Alphonse ONDONGO NKOUMOU;
Mmes :

Inès Liady DICKA MBOYI;
Hélène Blanche NFA MEZUI;
Edwige DINDZONA.
DIRECTION GENERALE DE L’ARTISANAT ET DU DEVELOPPEMENT DES SERVICES

Directeur Général : Mme Judith Fernande MANGALA AWERENDAKA.
Directeur Général Adjoint 1 : Mme Inès BOUSSOUGOU.
Directeur Général Adjoint 2 : M. Nicaise MOULOUNGUI.
Chargés d’Etudes :
Mmes :

Rosalie OLAGOT;
Erielle-Laika EDOWIZA NKOLA;
Fernand MBOUMBA.
DIRECTION GENERALE DE L’ECONOMIE SOCIALE

Directeur Général : M. MOUSSAVOU MOUSSAVOU.
Directeur Général Adjoint 1 : Mme Gisèlle Béatrice MPEMBA KASSA.
Directeur Général Adjoint 2 : Mme Marie-Louise Benedicta BOUTAMBA.
Chargés d’Etudes :
Mmes :

Arlette GOMBOYE;
Yasmine Isaene Greg ANTCHANDIET;
Francis MAKITA.
DIRECTION GENERALE DE LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE

Directeur Général : Mme Viviane MAGNAGNA épouse NGUEMA ONDO.
Directeur Général Adjoint 1 : M. Lambert MIHINDOU.
Directeur Général Adjoint 2 : Mme Yannick AKOUTOU BOUCHARD épouse MBADINGA.
Chargés d’Etudes :
:
Brice Alain MABOUNDOU;
Flor Landry MOUANGA-ALVARO;
Sten Eugène SIBY ;
Mme Francine Christine BIYEYEME.
MINISTERE DES TRANSPORTS

CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’AGENCE NATIONALE DE L’AVIATION CIVILE (ANAC)

Président du Conseil d’Administration : M. Dieudonné Claude DIBADI MAYLA.
MINISTERE DE LA FORET, DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA PROTECTION DES RESSOURCES NATURELLES



CABINET DU MINISTRE DELEGUE

Directeur de Cabinet : M. Antoine NDONGOU.
Chef de Cabinet : M. Roger AGONGA DEBIEDE.
Chargés d’Etudes :
Mme Magaly Carine MAKOMBE-NEMBE.
:
Jean Christian MOUELE LOUNDOU.
MIKELET MIKELET.
Oswald ENGONE EFOUE.
Jean-Marc ABOUGHE OBAME.
Secrétaire Particulière du Ministre : Mme Carène Esther SISSA.
Secrétaire de Cabinet : Mme Séraphine Eliane MADAMA ép. BOKOKO.
MINISTERE DE L’ECONOMIE, DE LA PROMOTION DES INVESTISSEMNTS ET DE LA PROSPECTIVE

DIRECTION GENERALE DES DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS

Directeur des Enquêtes Douanières et de la Répression des Fraudes : Mme Ferlande MANDOGHO YOLLA, Commandant de Douanes.
AGENCE DE REGULATION DES MARCHES PUBLICS

Président du Conseil de Régulation : M. Fridolin ONGUINDA, Inspecteur Principal des Douanes.
COORDINATION GENERALE DU PROGRAMME GRAINE

Coordinateur Général : M. Léandre BOULOUBOU, Administrateur Economique et Financier, diplômé de l’ENA de Paris.
MINISTERE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS

CABINET DU MINISTRE

Conseiller Financier : M. Nicolas BEYEME, Inspecteur Central du Trésor.
Conseiller chargé des Rémunérations et de la Fonction Publique : M. Edouard MFOULA MBOME, Administration Economique et Financier.
MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE

CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : M. Pierre Claver MFOUBA.
Chef de Cabinet : M. Serge COLIN.
Conseiller chargé de la Modernisation de l’Etat : Dr Andy MAKINDEY NZE-NGUEMA.
Conseiller Administratif : M. Jean-Marie MBOUMBOU MAKANGA.
Conseiller Juridique : Mme Roseline MENGUE MEGNE épouse TALANTSI.
Conseiller chargé de la Communication : M. Christian NDOUNOU DELWAMI.
Conseiller chargé des Partenariats : M. Georges NZOGHE BEKALE.
Conseiller chargé des Questions de Rémunération : M. Jean-Jacques BOUKA BOUKA.
Conseiller chargé de la Réforme des Cadres Juridiques et Institutionnels : Mme Yolande Christiane MEVIANE.
Conseiller Diplomatique : M. Paul KOPEDINA ITANGUINO.
Chargés d’Etudes :
Mme Popcyne Germaine MBOUMBA.
Richard MAMIAKA.
Mlle ISSA HABIBA.
Secrétaire Particulière : Mme Murielle MOUNDOUNGA épouse NGOMA.
Secrétaire Particulière du Directeur de Cabinet : Mme Pélagie MOUSSAVOU.
Secrétaire de Cabinet : Mme Lyvie Viviane ANDY PADOU.
Chef du Protocole : M. Hermann MOUNANGA.
INSPECTION GENERALE DES SERVICES

Inspecteur Général : Colonel Jean-Hilaire MOUBAMBA MALONGA.
Inspecteur Général Adjoint : Mme Paulinette EYI.

Vendredi 30 Janvier 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 4574 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par mbala le 31/01/2015 06:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
svp. publiez le nouvel hymn national du Gabon
http://youtu.be/c5A4eatb7NY

10.Posté par Driss le 30/01/2015 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les communiqués à la con d' Ali Ben ne nous fait ni chaud ni froid , c'est du blabla comme d'habitude , leur fin est proche , ses promesses c'est comme toujours pour berner le Peuple.

Si vous saviez à quel point le Peuple Gabonais s'en tape de tout ça , il demande simplement et avant tout une amélioration des conditions de vie du Peuple Gabonais .

Ce communiqué est encore une énième arnaque , on le sait car quand le Pdg à toujours oeuvré pour leur propre interets et non celui du Peuple . Bade de Bouffons .

9.Posté par aka le 30/01/2015 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maintenant qu'Ali BONGO vous a bien fouetté, vous publiez maintenant ses communiqués ..... kia kia kia ! Quels cons.

8.Posté par aka le 30/01/2015 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maintenant qu'Ali BONGO vous a bien fouetté, vous publiez maintenant ses communiqués ..... kia kia kia ! Quels cons.

7.Posté par aka le 30/01/2015 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maintenant qu'Ali BONGO vous a bien fouetté, vous publiez maintenant ses communiqués ..... kia kia kia ! Quels cons.

6.Posté par aka le 30/01/2015 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maintenant qu'Ali BONGO vous a bien fouetté, vous publiez maintenant ses communiqués ..... kia kia kia ! Quels cons.

5.Posté par Ogoula le 30/01/2015 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali, trop de blabla, ou sont les actes.
logements, routes, grandes écoles, bien être des populations, comme ton père adoptif, tu vend des rêve au peuple Gabonais. C'est vraiment la fin des Bongos et du pdg.

4.Posté par voie de la Nation le 30/01/2015 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On est fatigué des soit disant conseil des ministres, depuis qu'il y a ses conseil de ministre qu'es ce qui Change au Gabon Rien du-tous , en 2009 il vient avec la délocalisation de le faire dans les différentes provinces du Pays il y a eu quoi de nouveau, que les trois ponts de Libreville dont le chantier de réalisation à pour durée un temps illimité (à l'infini) bilan Zéro alors nous Somme fatigués d'entre vos mensonges, conseil des ministres, conseil des ministres de n'importe quoi, vous faite semblant comme si vous vous soucier des conditions de vie du Peuple GABONAIS.

3.Posté par voie de la Nation le 30/01/2015 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On est fatigué des soit disant conseil des ministres, depuis qu'il y a ses conseil de ministre qu'es ce qui Change au Gabon Rien du-tous , en 2009 il vient avec la délocalisation de le faire dans les différentes provinces du Pays il y a eu quoi de nouveau, que les trois ponts de Libreville dont le chantier de réalisation à pour durée un temps illimité (à l'infini) bilan Zéro alors nous Somme fatigués d'entre vos mensonges, conseil des ministres, conseil des ministres de n'importe quoi.

2.Posté par voie de la Nation le 30/01/2015 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On est fatigué des soit disant conseil des ministres, depuis qu'il y a ses conseil de ministre qu'es ce qui Change au Gabon Rien du-tous , en 2009 il vient avec la délocalisation de le faire dans les différentes provinces du Pays il y a eu quoi de nouveau, que les trois ponts de Libreville dont le chantier de réalisation à pour durée un temps illimité (à l'infini).

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...