News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Communiqué final du conseil des Ministres d'André Mba Obame l'autre Président du 31/03/2011

Le site de la Liberté - LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale le Mardi 5 Avril 2011 à 14:45 | Lu 2630 fois



Gabon : Communiqué final du conseil des Ministres d'André Mba Obame l'autre Président  du  31/03/2011
Sous la présidence du Président de la République, André MBA OBAME, un Conseil des Ministres s’est ténu ce jeudi 31 mars 2011 à 10h30 mn au siège de l’Union Nationale.
L’ordre du jour portait sur les points ci-dessous :
1/ Communication du Président de la République
2/ Communication du Premier Ministre
3 / Politique générale :

 Ministère de l’Education nationale de l’Enseignement technique et professionnel, chargé de l’Instruction civique : problème de la récurrence des troubles dans le système éducatif gabonais.
 Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation : information sur un courrier de monsieur Jean-François Ndongou (ministre de l’Intérieur du gouvernement d’Ali Bongo) au Président de la C.E.N.A.P.
4/ Divers

Dans son propos introductif, le Président de la République est revenu sur le séjour au P.N.U.D pour relever l’esprit de cohésion, l’enthousiasme et l’harmonie qui ont marqué ce moment qu’il a qualifié « d’initiatique ». Le Président de la République, qui s’est dit satisfait de cette solidarité unique et providentielle, a encouragé les membres du Gouvernement à maintenir cet esprit de groupe et aussi à faire preuve de détermination face à un adversaire aux abois qui ne recule devant aucune violation des lois et règlements pour paralyser notre Gouvernement. Sur ce point, le Président de la République appelle le Gouvernement à plus de responsabilité et de hauteur pour ne pas céder aux intimidations et aux tracas de tout ordre.

Analysant la situation politique en Afrique, le Président de la République a exprimé son amertume face au recul démocratique et aux dérapages que l’on peut observer en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso et au Benin, suscitant des vagues de contestations généralisées. Dans le cas spécifique de notre pays, le Président de la République s’est félicité de ce que le Conseil de sécurité de l’O.N.U se soit saisi du dossier après évaluation de l’état de la crise. Dans tous les cas, le Président de la République a émis le souhait de voir la Communauté internationale traiter de façon urgente, pacifique et équitable toutes ces crises.

Avant de conclure sur une consigne de sécurité, de précaution et de prudence, le Président de la République a rappelé l’espoir que le peuple gabonais place dans notre engagement et a avoué sa volonté de voir cette expérience devenir un point de repère pour la « Nouvelle espérance » à laquelle aspirent nos compatriotes.


A la suite du Président de la République, le Premier Ministre a situé la phase « post P.N.U.D » dans une logique de recadrage des méthodes d’action et de capitalisation de nos forces afin de recouvrer pleinement nos droits bafoués par un pouvoir en manque de stratégies et malade de ses propres contradictions. Dans cet esprit, le Premier Ministre a proposé que soient engagées, aussi bien contre le Directeur général de la Solde que contre le Recteur de l’Université Omar Bongo, des procédures administratives et/ou judiciaires pour rétention illégale des salaires des membres du Gouvernement légitime et pour suspensions arbitraires des activités académiques et de recherches de trois enseignants membres du même Gouvernement.

Le Premier Ministre a conclu en encourageant les membres du Gouvernement à continuer à soutenir, par leur participation aux différentes rencontres citoyennes, les militants dévoués de l’Union Nationale.
En matière de politique générale, le Conseil a, dans un premier temps, examiné la question préoccupante de la « récurrence des troubles dans le système éducatif gabonais ». Ensuite, il a pris connaissance de la correspondance adressée par monsieur Jean-François Ndongou, ministre de l’Intérieur du gouvernement Ali Bongo, au Président de la C.E.N.A.P., et portant sur la situation du Vice-président qui siège dans cette institution au compte de l’Opposition.

Sur le premier sous point, le Ministre de l’Education nationale est remonté à la période coloniale pour dresser l’historique du système éducatif gabonais. Pour le Ministre, les graves dysfonctionnements observés dans son département depuis plusieurs années sont essentiellement le fait du non respect de la carte scolaire et de la non application des recommandations faites lors des différents états généraux de l’Enseignement. A cela, s’ajoutent, dans bien des cas, la démission des parents et les carences de l’Etat dans l’exécution de ses missions régaliennes.

Face à cette situation de crises répétitives le Ministre de l’Education nationale a proposé au Conseil, qui les a adoptées, quelques esquisses de solutions. Parmi les plus urgentes :
I/ Assurer un fonctionnement rationnel et optimal des établissements scolaires
Au niveau des personnels :

- Actualiser le fichier des Personnels administratifs et des enseignants par établissements, par zones et par province ;
- Procéder au redéploiement des Personnels enseignants et administratifs des établissements scolaires.

Au niveau des structures :

- Faire un état des lieux des différents établissements (pré primaires, primaires, secondaires) ;
- Réorganiser et renforcer le système d’hygiène et de santé scolaires en concertation avec le Ministère de la Santé publique ;

- Réorganisation des enseignements privés laïc et confessionnel ;
- Réactiver le service de sécurité et de gardiennage des établissements scolaires ;
- Remettre les internats scolaires en mode de fonctionnement annuel.

Au niveau organisationnel :

Valider les textes fixant les conditions de création, d’organisation et de fonctionnement des écoles, collèges et lycées, puis prendre les arrêtés y afférents.
Connexions Internet:
Initiation, dès la dernière année du pré-primaire, aux nouvelles technologies de l’Information et de la Communication, par l’installation de connexions internet gratuites dans tous les établissements.

II/ Assurer une meilleure organisation administrative des structures déconcertées du Ministère.
- Réorganisation et redynamisation des Inspections déléguées académiques, des Circonscriptions scolaires, des Bases pédagogiques, des Secteurs scolaires, des Centres de perfectionnement pédagogiques…

- Procéder au redéploiement des personnels d’encadrement de tous les niveaux scolaires (inspecteurs, conseillers pédagogiques, psychologues…) dans les différentes provinces ;
- Renforcer la dynamique des Centres de Perfectionnement pédagogiques (CPP) par l’octroi de moyens conséquents (humains, matériels et financiers) et les déployer dans toutes les provinces du pays.

III/ Rendre efficace la gestion des ressources humaines

- Réorganiser le mode de fonctionnement de la Direction centrale des Ressources humaines (DCRH) ;
- Rationnaliser et renforcer la gestion – notamment informatique – des personnels ;
- Fluidifier l’interconnexion entre les services (centraux et déconcentrés) du Ministère;
- Immatriculer les élèves pour un meilleur suivi de leur cursus scolaire ;
- Subordonner l’entrée des formateurs dans une école (ENS, ENSET, ENI, INJS…) par l’attribution d’un poste budgétaire préalablement dégagé par les services compétents ;
- Organiser le suivi permanent et individualisé des dossiers du personnel, de l'intégration jusqu’au départ à la retraite ;

- Réactiver les cadres de concertation avec les différents partenaires afin de rendre la gestion plus transparente et plus cohérente : comité de suivi, commissions interministérielles...

IV/ Assurer une plus grande motivation des personnels.
- Appliquer le décret relatif à la prime d’Incitation à la fonction enseignante (PIFE), notamment par sa mensualisation ;
- Favoriser l’accès à la propriété pour les enseignants par l’octroi de crédits immobiliers à des conditions avantageuses ;
- Attribuer une prime de 30.000 à 50.000 F.CFA aux enseignants affectés en zones rurale et/ou difficile ;
- Organiser la formation continue des enseignants et autres personnels ;
- Instituer la formation continue diplômante pour les enseignants auxiliaires.


V/ Augmenter les capacités d’accueil.

Mettre en place un plan annuel de réhabilitation et de construction des structures scolaires par province.

VI/ Inciter les élèves au travail.

- Reprendre la politique de distribution des prix aux meilleurs élèves ;
- Ré instituer le concours d’entrée aux lycées et collèges en vue de l’obtention de bourses spéciales ;
- Revaloriser les allocations scolaires pour les élèves du secondaire, de 24.000 F.CFA à 30.000 F.CFA par trimestre ;

- Rendre effective la gratuité des manuels scolaires.

Le Conseil a tenu à préciser que la mise en application de la quasi-totalité de ces dispositions n’entrainera pas de surcout budgétaire significatif, car il s’agit souvent de mesures programmées dans le fonctionnement quotidien du système, mais laissées en déshérence par manque de volonté politique.


Abordant le point relatif à la correspondance adressée par le Ministre de l’Intérieur du gouvernement d’Ali Bongo au Président de la C.E.N.A.P., le Conseil a noté – pour le déplorer – qu’il s’agit, comme d’habitude, de vaines manœuvres visant à fragiliser d’avantage notre vie démocratique.
En effet, l’objet de cette correspondance, à savoir le remplacement du Vice-président de la C.E.N.A.P. représentant l’opposition, indique clairement les intentions de son auteur : installer à la vice-présidence de la C.E.N.A.P. un « opposant » docile et manipulable. Face à cette situation, le Ministre de l’Intérieur du Gouvernement légitime tient à rappeler que :

 le représentant de l’opposition est démocratiquement désigné par les partis politiques de l’opposition ;
 le Ministre de l’Intérieur n’a aucune autorité sur la C.E.N.A.P. qui est un organe autonome dont le fonctionnement et la responsabilité échappent au contrôle des partis politiques et du gouvernement.

Aussi, le Conseil a décidé de poursuivre l’examen de cette question, tout en soulignant l’incongruité de la démarche qui vise en réalité à régler des comptes à Monsieur NDZAMBI qui, depuis l’élection présidentielle de 2009, fait montre d’honnêteté, de rigueur et de courage dans l’accomplissement de sa mission.

Le Conseil des Ministres réaffirme sa détermination à ne pas céder aux intimidations et aux tribulations provocatrices de monsieur Jean-François Ndongou, empêtré dans ses propres turpitudes.

Au titre des divers, le Conseil des Ministres a examiné les points suivants : les rencontres citoyennes avec les populations, l’organisation de la coupe d’Afrique des nations (CAN), le déguerpissement des populations de Libreville, notamment celles du 2e arrondissement.

Sur les rencontres citoyennes, le Conseil des Ministres s’est félicité de la mobilisation des populations de Libreville pendant ces causeries organisées dans les quartiers et encourage les organisateurs à plus d’ardeur et de détermination.

Au sujet de la C.A.N., après un examen des différentes exigences de la C.A.F, le Conseil a fait part de ses inquiétudes et de son scepticisme eu égard aux pesanteurs constatées dans l’avancement des travaux aussi bien à Libreville qu’à Franceville.

Abordant l’épineuse problématique liée aux déguerpissements des populations, le Gouvernement légitime, saisi par des compatriotes constitués en collectif, a fait remarquer le caractère précipité, illégal et inhumain de cette opération. A cet effet, le Conseil des Ministres assure ces compatriotes de son entière disponibilité en vue de la sauvegarde de leurs droits et de leurs biens.


Mardi 5 Avril 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 2630 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par moustapha le 06/04/2011 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais comment pouvez-vous être jusqu'à ce stade à l'extreme opposition de la lucidité et la conscience claire et fonctionnelle???
Quel gouvernement??! quel conseil de ministre? de quel pays le Gabon? MAIS DITES DONC! on voit que vous n'aimez pas votre pays et votre guide AMO et vous êtes plus attaché à vos lugubres et illusoires idées au lieu de pouvoir participer aux changements positifs dans le pays! un site qui fait la promotion de la honte est un site dangereux pour la santé intellectuelle...

16.Posté par Bono Bono le 06/04/2011 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce communiqué ressemble dans sa forme au communiqué de fin de semaine du secrétariat exécutif de l'UPG avec une différence de taille : l'UPG n'a rien de fictif alors qu'ici il s'agit d'un communiqué du gouvernement fictif du député de Medouneu, André Mba Obame, ex-secrétaire exécutif de l'Union Nationale dissoute.

15.Posté par ECHOS DU GABON le 06/04/2011 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un bon programme de gouvernement après les législatives de 2011 ou 2012.

Paul la rortue n'est qu'un sous premier ministre à l'échec. passer son temps à danser le bwiti au lieu de s'occuper des affaires du pays est vraiment désolant. Ces bwitistes qui ont voté Omar lors de sa dernière présidentielle.

Un jour, on finira avec tous ces zozos qui croient plus à la sorcellerie qu'à la compétence des gens.

14.Posté par St.Michael le 06/04/2011 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aux Dream Walkers et les traitres naifs de la patrie, rassurez vous le biafrais qui a assassiné des milliers et a tenté d’assassiner AMO le 04/09/09 pour voler une élection laquelle il n’avait pas droit de participer ne sera jamais reconnu par les Vraies Elites du Gabon.

Depuis l’appel de Barcelone (que je n’y avais pas cru), AMO n’a cessé de poser des actes et de prouver au monde entier que la seule issue de cette crise est le respect strict du bulletin de vote.

Ceux qui ont choisi les racourcis cul de sac et la voie de la capitulation honteuse peuvent aller avec le biafrais et les traitres de la nation dans leur coalition contre nature sans les Vrais Irreductibles comme AMO et le Gouvernement legitime du President AMO.

It’s simple as that…Full Stop!

13.Posté par Un Gabonais le 06/04/2011 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce site fait honte au Gabon... Oui l'oprobe est lancée sur le pays via LVDPG.COM

lvdpg.com est occulté par les vrais sites internet fort heureusement.

AMO c'est la dérive totale. C'est quoi ça, AMO devient psychopathe ou il l'est déjà. Alors si c'est cela, tous ceus qui le suivent deviennent fou aussi.


C'EST TOUT SIMPLEMENT HONTEUX, AMO!!!

12.Posté par nietszche le 06/04/2011 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce ne saurait etre un conseil de ministres, vu qu'aucun n'est ministre, mais c'est déjà un bon début : le dur apprentissage de la politique moderne .

Et Oui ! AMO et affidés decouvrent ce que c'est , que de faire des propositions. Mais la seconde nature constitant à denigrer est toujours de la partie, opposition oblige.

La voix de la raison ? Esperons le , de la part de ses personnages que nous aimerions croire intelligent , mais qui choisissent des schemas moins à meme de valoriser ce qu ils ont à proposer à cette patrie et à ce peuple auquel ils sont tous redevables.

Etaillez vos propositions ! Mais otez leur ce caractère et cet accent peu légaliste et anarchiste . L'opposition anachirque "baba-cool" à la moubamba et Mengara, qu'à epouser AMO doit evoluer vers une structure responsable introduisant une veritable presentation de ses idées et de son projet pour les attentes de l'admnistré (par le gouvernement , tout comme le député ou le maire) comme le fait la nouvelle version du PDG (l'emergence-année 1). Que le politilogue AMO aprenne, se responsabilise et se discipline.

La fenetre de tir pour la catapulte en force dans l'executif est desormais fermée. Que la maturité sìl s'en trouve , dans cet entourage de politiciens "baba-cool" et de politiques ou militants juste frustrésou vexés, prenne le dessus, pour le bien de tous.

Qui vivra , verra.




11.Posté par renaud le 06/04/2011 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je m'etais dit qu'apres la mort de bongo pere les choses allaient changees,mais c'est avec amertume et regret que je constate que nous vivons toujours dans 1 monde purement theorique au gabon.les autres avancent et ns sommes toujours deriere.aucune politique n'est mis ehn place pour ameliorer les choses de maniere objective mais plutot de vouloir servire des interets personnels en faisant semblant d'etablire certain projets qui n'ont ni tete ni queue.Puisse Dieu avoir pitie de mon pays et de nous donner quelqu'un qui va servir les interets du gabon.

10.Posté par sx le 06/04/2011 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
What a pity..y'en a que la honte ne tue plus hein...Vos conseils de ministres du net sont a mourir de rire..Pendant que les autres presidents se concertent pour trouver des solutions aux crises actuelles,le "gouvernement elu" du gabon chat..kieee!A croire que la voix du peuple gabonais est.."muete???"vraiment..des vieux comme ca qui ont vendu la honte aux chiens

9.Posté par ABONGUILA le 05/04/2011 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Félicitations au gouvernement légitime pour ce travail plus que professionnel, voici des propositions concrètes dans le monde de l'éducation qui augure d'un enseignement de qualité car les conditions de vie et de travali des enseignants trouvent des propositions de solutions; même les élèves sont motivés vivement que ce gouvernement occupe la place qui lui revient de droit.

8.Posté par UNITE le 05/04/2011 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel travaux travaux vous êtes fou vous déliré qu'est ce qu'il fait de concret moi je suis au Gabon ya que sur ce site ou son publier de tel connerie posez la question à un gabonais de la rue si il est au courant de cette folie il vous dira que non il dirige lui et son gouvernement quelque compatriote fou comme lui qui son à l’étranger via internet pour un conseil qui c'est tenue depuis le 31 MARS c'est - jours après que vous publier ça foutaise
J'attend toujours la RÉVOLUTION du moi de MARS annoncer en grande pompe sur ce site ça fait 5 jours que nous sommes rentrer dans le mois d'Avril vous faites pitié

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...