News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Communiqué final du Conseil des Ministres d'Ali Bongo du Jeudi 12 Novembre 2009 + LES NOMINATIONS

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Vendredi 13 Novembre 2009 à 08:18 | Lu 4065 fois

LVDPG C'est aussi vous informez de ce qui se passe chez l'Etat d'Ali Bongo...LVDPG est pour le peuple, rien pour le peuple Gabonais



Gabon : Communiqué final du Conseil des Ministres d'Ali Bongo du Jeudi 12 Novembre 2009 + LES NOMINATIONS
Aussi, le Gouvernement de l’émergence d'Ali Bongo s’engage-t-il à bâtir un plan stratégique qui soit de nature à transformer une économie fragile en une économie compétitive et à forte valeur ajoutée.

Cette économie doit désormais s’appuyer sur trois (3) piliers solides et durables suivants :

1- Le « Gabon Industriel » axé sur :
• un pôle métallurgique de référence basé sur des énergies propres et impulsé par les matières premières stratégiques que sont notamment le fer, le manganèse et le gaz ;
• une industrie régionale de bois mettant en valeur nos essences forestières ;
• une production d’électricité susceptible de couvrir les besoins nationaux et d’exporter le surplus ;
• une production d’engrais de synthèse.

2- Le « Gabon Vert » ou vision qui positionnera notre pays comme pionnier de l’économie verte sur la base d’un cercle vertueux marqué par :
• une gestion durable des forêts ;
• la pleine valorisation des produits issus desdites forêts notamment la biomasse et les produits non ligneux…) ;
• le développement d’un géotourisme s’appuyant sur l’exceptionnelle diversité de la faune et de la flore gabonaises ;
• la valorisation du potentiel que constitue 800 kms de côte maritime et d’importants gisements d’eau douce ;
• un recours plus marqué à toutes les opportunités qu’offrent les « financements carbone ».

3- Le « Gabon des Services » qui procédera des effets induits du « Gabon Industriel » et du « Gabon Vert » pour faire de notre pays un pôle d’excellence en matière de formation supérieure et de recherche, de tourisme d’affaires, de santé, des médias dont un pôle numérique. Le Gabon aura ainsi vocation à se positionner comme pionnier, en Afrique subsaharienne, des services à forte valeur ajoutée.

Visant l’idéal d’être reconnu au plan mondial comme précurseur d’un modèle de développement innovant, en ce sens qu’il concilie croissance économique et développement durable, le « Gabon Emergent » se caractérisera en même temps par un capital humain fortement valorisé grâce à une population bien formée, bien soignée, disposant d’autres services sociaux, cultivant des valeurs partagées et vivant dans un environnement sain.

En vue de l’amorce de la réalisation de cet exaltant chantier, le Conseil des Ministres a pris les neufs (9) mesures suivantes :

1- la mise en place d’un Conseil National du Gabon Emergent : un dispositif de concertation, d’orientation, de conseil, de suivi et d’évaluation regroupant, autour du d'Ali Bongo, nombre d’acteurs (Premier Ministre, représentants du Parlement, secteur privé, partenaires sociaux) ;

2- la finalisation du plan stratégique et des plans d’actions avec la mise en place d’une « task force » globale et d’une « task force » de modélisation incluant un point focal dans chaque Ministère ;

3- le démarrage dans l’immédiat de la stratégie de réforme de l’Etat, dans le cadre de :
• la nouvelle loi de finances ;
• les plans d’économies budgétaires ;
• le renforcement des capacités des organes de gestion du travail gouvernemental notamment le Secrétariat Général du Gouvernement et le Secrétariat Général du Conseil des Ministres ;
• le renforcement d’une administration privilégiant la compétence et résolument tournée vers une culture de performance et de résultat ;

4- la numérisation des grands registres de l’Etat (fichier des personnes physiques/fichier des personnes morales/fichier du patrimoine foncier de l’Etat et de l’ensemble des biens de toute personne publique ;

5- le renforcement des capacités dans l’élaboration des projets avec l’appui d’une expertise internationale ;

6- la mise en place d’un Centre d’Information Public et International comme structure de coordination des actions d’information et de communication nationale et internationale ;

7- la mise en place d’un Groupe multimédia panafricain ;

8- la mise en place d’une « Cellule Climat » en la forme d’un organisme interministériel chargé de la formulation du « Plan National Climat » ;

9- la mise en œuvre d’une stratégie de communication gouvernementale visant à éclairer les Gabonaises et les Gabonais sur les enjeux du « Gabon Emergent ».

Prenant par ailleurs en compte les orientations du Séminaire gouvernemental, le Conseil des Ministres a adopté un code de déontologie gouvernementale en la forme d’une profession de foi et d’une obligation solennelle en neuf (9) points.

Ce code de déontologie gouvernementale, signé par chaque membre du Gouvernement d'Ali Bongo, engage chacun à œuvrer, en toutes circonstances, à la promotion et l’affermissement de l’intérêt général et d’une culture de l’émergence économique, de l’émergence sociale et culturelle ainsi que l’émergence sociétale et civique.

Au sujet de notre sélection nationale de football « Les Panthères », Ali Bongo, conscient de l’enjeu de la rencontre sportive du Samedi 15 Novembre prochain, entre nos internationaux et « les Eperviers » du Togo à Lomé, offre à l’ensemble des Gabonaises et des Gabonais, le signal sur toutes nos chaînes de télévision et la retransmission du match à partir d’écrans géants installés dans un certain nombre de sites à Libreville.

En outre, Ali Bongo, a instruit son Ministre chargé de la Jeunesse et des Sports, pour organiser un charter permettant aux supporters gabonais d’aller à Lomé, apporter leur soutien à l’équipe des « Panthères ».

L’enjeu de ce match est qu’une victoire des « Panthères » du Gabon au Togo, combinée à une victoire des « Lions de l’Atlas » face aux « Lions indomptables » du Cameroun, au Maroc, assurera à notre pays une qualification historique pour la première Coupe du Monde organisée en Afrique (Afrique du Sud 2010).

Sur un tout autre plan, Ali Bongo, a engagé son Gouvernement à tout mettre en œuvre pour que la participation du Gabon à l’Exposition Universelle « SHANGHAÏ 2010 » soit une parfaite réussite.

EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE D'ALI BONGO

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA FRANCOPHONIE

Sur présentation du Ministre, le Conseil a marqué son accord quant à l’accréditation dans notre pays de leurs Excellences :

• Monsieur Symphorien CODJO ACHODE, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du BENIN, près la République Gabonaise, avec résidence à LIBREVILLE ;

• Monsieur Manuel DEUS LIMA, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Démocratique de SAO TOME et PRINCIPE, près la République Gabonaise, avec résidence à LIBREVILLE ;

• Docteur Stefan SCHOLZ, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République d’Autriche, près la République Gabonaise, avec résidence à ABUJA au NIGERIA ;

• Monsieur Bharat Suresh JOSHI, en qualité d’Ambassadeur de Grande-Bretagne, près la République Gabonaise, avec résidence à YOUNDE au CAMEROUN ;

• Monsieur Jean-Carol PELLETIER, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du CANADA, près la République Gabonaise, avec résidence à YAOUNDE au CAMEROUN ;

• Monsieur Amandin RUGIRA, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du RWANDA, près la République Gabonaise avec résidence à KINSHASA, en République Démocratique du CONGO ;

• Monsieur Chol MYONG RI, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Populaire Démocratique de COREE, près la République Gabonaise, avec résidence à KINSHASA en République Démocratique du CONGO.

Par ailleurs, le Ministre a rendu compte au Conseil des travaux de la 4ème Conférence ministérielle du Forum sur la coopération Sino-africaine tenue du 08 au 09 Novembre 2009 à CHARM-EL-CHEIKH en EGYPTE.

Le Conseil a pris acte, qu’au terme de ces importantes assises, un plan d’actions 2010-2012, sur la Coopération CHINE-AFRIQUE, a été adopté.

Ce plan d’actions réitère l’intérêt de la CHINE pour l’Afrique marquant ainsi la ferme volonté de cette puissance mondiale à soutenir le développement de notre continent dans plusieurs domaines, notamment :

• l’agriculture et la sécurité alimentaire ;
• la construction des infrastructures ;
• le commerce ;
• les petites et moyennes entreprises ;
• le renforcement des capacités en ressources humaines ;
• le transfert des technologies et de la coopération culturelle.

MINISTERE DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FAMILLE

Madame le Ministre a sollicité et obtenu l’accord du Conseil, pour organiser, du 10 au 12 Décembre 2009, la première Campagne Nationale de Vaccination contre le tétanos maternel et néonatal dont le premier passage était initialement prévu du 05 au 07 Novembre dernier.

Cette campagne se déroulera selon le calendrier suivant :

- Premier passage du 10 au 12 Décembre 2009 ;
- Deuxième passage du 14 au 16 Janvier 2010 ;
- Troisième passage entre Juillet et Novembre 2010.

MINISTERE DES EAUX ET FORÊTS, DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Le Conseil a autorisé le Ministre à organiser, les 16 et 17 Novembre 2009, à Libreville, en partenariat avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), une réunion de « planification stratégique du Programme Marin et Côtier (en abrégé MACO) pour l’Afrique Centrale et Occidentale ».

MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE, CHARGE DE LA REFORME DE L’ETAT

Le Conseil a approuvé le projet d’audit sur la Fonction Publique dont les objectifs sont :

• l’optimisation du fonctionnement de l’administration et de son efficacité ;
• l’amélioration de la productivité et du rendement de l’agent public ;
• la réalisation des économies budgétaires et l’efficience de l’administration.

L’ensemble des activités liées à ce projet d’audit étant interconnectées, son mode opératoire utilisera l’approche systémique, regroupée en cinq (5) composantes séquentielles listées ainsi qu’il suit :

1. Recensement des agents publics (RAP) ;
(réalisation : du 23 novembre 2009 au 15 Janvier 2010)
2. Audit de la masse salariale (AMS) ;
(réalisation : premier trimestre 2010)
3. Audit des emplois et des processus (AEP) ;
(lancement : premier trimestre 2010)
4. Elaboration des cadres organiques (ECO) ;
(lancement : Deuxième trimestre2010)
5. Rationalisation de la gestion des emplois et des ressources humaines (RGERH) :
(lancement : Troisième trimestre 2010)

En outre, la méthodologie du recensement des agents publics, basée sur un Fichier Unique de Référence (FUR), Solde et Fonction Publique et présenté par services publics, se déroulera en deux phases :

• d’abord dans les Communes de Libreville et d’Owendo ;
• ensuite dans les provinces et les missions diplomatiques et consulaires.

Par ailleurs, un comité d’organisation basé à Libreville se chargera d’une part, de piloter et de coordonner le projet et les équipes de recensement et, d’autre part, d’analyser les dossiers des agents publics recensés.

Pour assister ce Comité dans la mise en place des missions qui lui sont assignées, Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, d'Ali Bongo désignera des personnes ressources.

Le Conseil a par ailleurs autorisé un certain nombre de missions à l’étranger des membres du Gouvernement. La notification de chaque mission sera faite aux différents Ministres par le Secrétariat Général du Conseil des Ministres.

Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE D'ALI BONGO

CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE D'ALI BONGO

- Conseiller Technique : M. Eric CHESNEL

- Conseiller du Président de la République : M. Ernest ONEWIN WALKER.

DIRECTION GENERALE DU PROTOCOLE D’ETAT D'ALI BONGO

- Secrétaire Particulière : Adjudant LENDOYE Justine.

- Secrétaire : Sergent Chef MAMBOUEYA LABIBI Natacha Jolivet.

- Aide de Camp : Sergent Chef MBAGNET Rick Fleury.

- Chauffeur : Sergent DIMAMAYA Franck Armand.

Direction des Déplacements

- Directeur : Mme GADAULT DAMAS Nathalie.

- Chef de Service Voyages : M. STEED Rey.

- Chef de Service Accueil : Mme NDONDET Sylvia.

Direction des Cérémonies

- Directeur : M. Serge ABESSOLO.

- Chef de Service Réceptions : M. NDONG Vincent.

Direction Administrative

- Directeur : Mme AYOLI Scholastique.

- Chef de Service du Protocole : Mme NGOMA Aubièrge.

- Chef de Service des Audiences : Mme YAMATH DIGOUMBILOU Rodica.

Direction des Protocoles Institutionnels et Ministériels

- Directeur : M. Fernando MAWOBO.

- Chef de Service des Protocoles Institutionnels : Mme Delphine MAGANGA PAMBO.

- Chef de Service des Protocoles Ministériels : Mme OSSOUKA JOSEPH Françoise Clotilde.

PRIMATURE

CABINET DU PREMIER MINISTRE

- Conseiller, Chef de Département des Affaires Financières : M. Fidèle NTISSI.

- Conseiller, Chef de Département des Affaires Economiques : M. Michaël ADANDE.

SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT

- Secrétaire Général du Gouvernement : M. Pacôme MOUBELET-BOUBEYA en remplacement de M. André Bernard WANY’S, appelé à d’autres fonctions.

MINISTERE DE L’EQUIPEMENT, DES INFRASTRUCTURES ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

DIRECTION GENERALE DU FONDS D’ENTRETIEN ROUTIER DE DEUXIEME GENERATION

- Directeur Général du FER 2 : M. Landry Patrick OYAYA, Ingénieur des Travaux Publics.

Qui vivra vera LVDPG le quotidien du peuple Gabonais

Vendredi 13 Novembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 4065 fois




1.Posté par Alainbongo le 13/11/2009 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'ils aillent au Diable!

2.Posté par sebdepog le 13/11/2009 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne initiative de la part de LVDPG de faire un compte rendu du conseil des ministres. J'espère que cela se fera régulièrement dorénavant. Cela nous permettra d'être informés des activités d'Ali et les 30 voleurs.

On constate malheureusement que le Biafrais nomme plus vite que son ombre. Toutes ces nominations! A chaque conseil des ministres, des nominations à la pelle! Et il parle de faire des économies. Comme jadis son père, faire des économies sur le dos des gagne-petit!

Les prochains audits vont nous montrer ce que les gars de la Solde savent depuis belle lurette: les fonctionnaires fantômes se trouvent par milliers dans le Haut-Ogooué. Ce sont pour beaucoup des villageois qui n’ont même jamais mis les pieds à l’école. Pour certains, la mention date de naissance est même absente, donc on ne sait pas quand ils iront à la retraite. A leur mort, leurs enfants vont prendre la relève et continuer indéfiniment à émarger au budget de l’Etat. Quand un fonctionnaire s'intéresse de trop près à la question, on lui demande "gentiment" d'aller jouer ailleurs. Les experts vont débusquer 2 pelés et 3 tondus mais le gros des tricheurs passera entre les mailles du filet, et la gabegie va se poursuivre. De toutes les façons, pourquoi vous voulez changer les choses : le G2 ne vote t-il pas régulièrement entre 95 et 100% pour le pouvoir ? C'est ça "l'Immergence".

3.Posté par FREEDOM FIGHTERS le 13/11/2009 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tu as tellement raison Sebdepog, je ne sais pas clus quoi penser pour combattre ce fléau qui mine le Gabon. L'infection est profonde. Tchouoooo pauvre pays!!ALI doit périr avec ses complices, il ne faut pas qu'il voit Nöel au bord de mer mais comment faire? Franchement c'est dur mais la lutte continue il faut chercher la faille car il y en a bien une!

4.Posté par l'ombre le 13/11/2009 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi franchement je prefere ne pas regarder ce que fait ce phacochere là, pour eviter de cautionner et de légitimer son putsch. si ldpg trouve normal de poster les comptes rendus des conseils de ministre de cet animal, moi je me demande à quoi ça nous sert si ce n'est de penser (peut etre à tort ou à raison)que ce site ferait partie des faire-valoir de cet imposteur!!!!!?

5.Posté par hundra le 13/11/2009 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nouveau Directeur Général du Fer2: Landry Patrick Oyaya (gendre de Rogombe). Remerciement de Ali pour bons et loyaux services à Rose Rogombe

6.Posté par St.Michael le 13/11/2009 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est du pillage à perpétuité. Bongo du Congo a épuisé les réserves du pétrole et du Manganèse sans vrais projets de développement du Gabon (lui même l’a admis lors de son extrême onction pour éviter en vain l’enfer…)
Bongo du Biafra se lance dans une croisade pour piller le peu que Dieu voulait que nous réservions à nos générations futures. C’est pire qu’un génocide…

Seule solution pour arrêter ce génocide : Détermination du peuple pour des grèves générales dans tous les secteurs.

7.Posté par PASTEUR MAKATA le 13/11/2009 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OYAYA LANDRY au FER C'EST VRAIMENT DU DESORDRE QUAND ONT SAIS QU'IL Y A DES JEUNES COMPETENT DANS CETTE SOCIETE QUI POUVAIS ETRE PROMU A CE POSTE VOILA LA DEMONSTRATION ENCORE QUE LE GABON EMERGENT EST UN SYSTEM MAFIEUX DU DIFFRAIS ALI9 C'EST BIEN MAIS VOUS LE PAYERER PAR KO DANS BIENTOT OYAYA TU EST UN PION DU SYSTEM ET TU N'A PAS TA PLACE A CE POSTE DEGAGE PAUVRE CON VOLEUR TU PARTIRA COMME TU EST VENU BANDE DE VOLEUR ALI LE DIAFFRAIS ET VOUS TOUS

8.Posté par leblagueur le 14/11/2009 01:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N° 575 12/11/2009

FRANCE-GABON
Ali Bongo, hôte d'un déjeuner à l'Elysée le 20 novembre
Selon nos informations, le président Ali Bongo sera en "visite de travail" en France du 19 au 21 novembre. Il déjeunera à l'Elysée avec Nicolas Sarkozy le 20. Venant de Londres après avoir participé à Rome au sommet de la FAO (16-18 novembre), Ali Bongo sera accompagné d'une trentaine de personnes dont son épouse, "Sylvia", et les ministres Paul Toungui (affaires étrangères), Magloire Ngambia (économie et industrie), Jean-Félix Mouloungui (PME) - ancien représentant à Paris de l'opposant Pierre Mamboundou (UPG) – et Laure Gondjout (communication, poste et économie numérique). Sa sœur, Pascaline Bongo, haut représentant personnel du président, sera également du voyage ainsi que le chef de cabinet, Maixent Accrombessi, puisque le directeur de cabinet et très proche ami du président, Jean-Pierre Oyiba, a démissionné pour assurer sa défense dans le dossier de la BEAC. Première rupture à Paris avec son père : "Ali" s'installera à l'Hôtel George V et non à l'Hôtel Meurice !

On se mobilise tous ok?

9.Posté par DuBruit le 14/11/2009 04:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je retiens aussi des nominations à n'en plus finir. À ce rythme de nominations, on ne saura plus qui fait quoi au Gabon! Je me demande bien ou est le changement. On case les amis, la famille et les connaissances comme au bon vieux temps d'Omar. Personnes différentes peut-être, mais même système! Du n'importe quoi! De plus, on est encore dans les discours pompeux au sortir des Conseils des ministres. Des mots fleuves pour ne rien dire; si ce n'est que vouloir impressionner la galerie!

Parlant de nomination, j'en ai entendu une de ridicule, soit celle du Malien Modibo ex-scientifique de la NASA travaillant pour Microsoft. Ali le nomme conseiller. Un exemple clair de vouloir impressionner les gens. Une décision stupide! Le Modibo en question est déjà payé par Bill Gates pour conseiller les hautes personnalités dans différents pays africains et vendre les produits Microsoft. Pourquoi le nommer conseiller? Avec quel salaire? Le Gabon peut recevoir les mêmes conseils sans rien payer; il suffit de vouloir les ordinateurs de Microsoft!! Bref, Ali aime bien montrer qu'il connaît alors qu'il n'a pas grand-chose dans la tête! Il essaie d'impressionner le peuple en prenant des décisions stupides! J'espère que ça cessera bientôt!

10.Posté par Doom le 14/11/2009 05:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne comprends pas. Certains sur ce site continuent designer Ali Bongo comme président du Gabon. Préciser au moins président auto-proclamé du Gabon car c'est bien le cas. Le désigner comme président du Gabon sans aucune autre mention, c'est cautionné son push. Alors ressaisissez-vous et utiliser les termes adéquates.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...