News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Communiqué du mouvement "Les Souverainistes"

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 13 Janvier 2015 à 00:00 | Lu 2155 fois



Le mouvement "Les Souverainistes" observe, pour le déplorer et le condamner, que le Pouvoir illégal et illégitime d'Ali Bongo s'installe davantage dans une spirale de violence face aux revendications légitimes et démocratiques du peuple gabonais.

En effet, dans la nuit du 18 au 19 décembre 2014, vers 4 heures du matin, des nervis du pouvoir ont tenté d'incendier la pharmacie du Dr Alphonse Louma Eyougha, causant au passage d'importants dégâts matériels. Le lendemain 20 décembre, empêchant de manière illégale et violente un meeting de l’Opposition dont le Pouvoir était informé conformément à la loi, les forces de défense et de sécurité ont violemment agressé les opposants, allant jusqu'à enlever certains dans des lieux de culte ou loin du théâtre des évènements. C’est le cas, entre autres, du journaliste Francis Edou Eyene, brutalement kidnappé par des militaires cagoulés dans l’enceinte de l’église Saint Michel de Nkembo. Faisant usage d’armes de guerre, ces mêmes forces de défense et de sécurité ont assassiné notre compatriote Bruno Mboulou Beka et blessé de nombreuses autres personnes.

Tous ces actes de violence ont été précédés, quelques semaines auparavant, d’une campagne haineuse, menée par des individus se réclamant proches du régime, et appelant, via les réseaux sociaux, à « liquider » certains leaders de l’Opposition et de la Société civile.

Ce jour, 12 janvier 2015, voilà que près de 300 jeunes, visiblement instrumentalisés par le régime en place, sont allés, aux environs de 7 heures, saccager le domicile de M. Jean Ping, situé à proximité du lycée français Blaise Pascal de Libreville.

Armés de gourdins, de cailloux, de bouteilles et de bien d'autres objets, ces jeunes délinquants sont passés, sans être inquiétés, devant des éléments de la Gendarmerie nationale postés à environ 15 et 30 mètres de part et d'autre de l'accès au domicile de M. Ping. Ils ont, pendant plus d’une heure, violemment bombardé la résidence de toutes sortes de projectiles. Tout en scandant des injures à l’endroit de M. Ping, ils ont mis le feu sur la voie publique menant à sa résidence, et tenté de forcer le portail d'entrée qui, heureusement, n'a pas cédé.

C'est dans ce contexte de terreur entretenu par le Pouvoir, que des militants de l'Opposition, alertés, sont venus à la rescousse de M. Ping et ont pu mettre la main sur une quinzaine de ces agresseurs dont une partie s'était dirigée vers le domicile de Pierre Amoughe Mba pour y accomplir la même besogne.
M. Ping, en toute responsabilité, a appelé le Procureur de la République pour lui faire état de la situation.
L'UNOCA et certaines représentations diplomatiques ont immédiatement été informées.

Quant aux délinquants appréhendés, ils ont été remis à la Police judiciaire après qu'ils aient été entendus par un huissier commis à cet effet par M. Ping et filmés par la Presse qui s'est rendue rapidement sur les lieux. Leurs propos engagent sans ambigüité des personnalités bien connues du pouvoir ou qui en sont très proches.

Le mouvement "Les Souverainistes" relève que ces faits, qui sont de nature à porter atteinte la paix sociale et à la cohésion nationale dans notre pays, sont suffisamment éloquents et particulièrement graves.

Aussi, le mouvement "Les Souverainistes" saisit cette occasion pour interpeller la communauté nationale et internationale sur la duplicité d'un pouvoir qui fait mine d'appeler à un dialogue qu'en réalité il ne souhaite pas, alors que dans le même temps, il utilise son arme favorite, la violence contre l'Opposition dont de nombreux membres sont par ailleurs privés de salaires, et/ou de la simple liberté d'aller et venir, comme cela a été le cas récemment du Professeur Pierre-André Kombila, de Madame Paulette Missambo, ou encore de l'ancien Premier ministre Oye Mba.

Le mouvement "Les Souverainistes" entend dégager la responsabilité de l'Opposition dans tout ce qui pourrait arriver au Gabon du fait d'un pouvoir aux abois, rendu dangereux par son autisme, son incompétence et sa propension quasi-permanente à la violence et au non respect de la Constitution et des lois de la République.


Mardi 13 Janvier 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2155 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par Willy le 29/01/2015 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mouvement des salafistes oui, pauvre jeune instrumentaliser par des faux opposants

13.Posté par Titof le 13/01/2015 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On connait vos méthodes barbares mr TEST lors des meeting ou marche de l'opposition les Pedegistes s'invite dans la foule pour semer le désordre et perpétuer des crimes , telles sont les méthodes employé par le PDG , ce parti qui a perdu tous les grands hommes qui le valorisait et qui est devenu aujourd’hui un parti composé de vauriens , de parvenus avec aucun bagage intellectuel juste bon à jouer aux tueurs pour préserver les acquis social mais malheurs à vous .
Le PDG se meurt , il n'est plus bon à rien , les hommes de valeurs qui faisait parti de ce parti sont dans l'opposition , seul sont resté Les Pingouins . PGD tu es foutu .

12.Posté par im le 13/01/2015 19:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Font ne cédez pas aux intimidations des émergents ils prouvent par leurs actes qu'' on les tiens. Patriotes épris de démocratie soyons très attentif aux déclarations du Front car la victoire est proche.

11.Posté par NDONG MINKO le 13/01/2015 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il fallait causer des dommages corporels à ces jeunes gens pour que la mère procureur qui sait bien se justifier prenne encore là se responsabilités. A chaque fois quand des cas de ce genre arrive dans un milieu où il n'existe pas de sécurité pour des paisibles citoyens, c'est le retour à l'envoyeur qui écope, sans quoi il ne servirait à rien de crier oh bandit!:!!
La sécurité de Ping devait prouver qu'elle est prête à défendre son protégé. Sinon mieux vaut se taire et souffrir en silence.

10.Posté par FOUTAISE le 13/01/2015 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et c'est ce même Ali Bongo qui est allé faire la danse du pingouin sur les rues de Paris pour manifester contre la violence, la haine et pour la liberté d'expression. Ce président illégal, illégitime a un sérieux problème. Un dédoublement de personnalité qui en dit long sur sa réelle personne. Un manipulateur doublé d'un faussaire-voleur qui doit être éjecté de son fauteuil par tous les moyens.

Dent pour dent, oeil pour oeil, il faudra désormais s'en prendre aux leurs et à leurs biens également.

9.Posté par MOT le 13/01/2015 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai pitié de mon pays. Nous envahissons les églises et les mosquées tous les jours. Et pourtant, la haine demeure notre quotidien. Lors des célébrations de noel, symbole de la naissance du Christ et donc de l'amour de soi et du prochain, un Evêque, président de son "syndicat" au Gabon appelait à prier pour le pays. Bien. Mais, que pourront les prière lorsque les "escadrons" de la mort se baladent ouvertement et sont connus de tous? Que dire des autorités en charge de la sécurité des personnes (?) et des BIENS? Ils ne sont pas au courant. Ce qui explique le silence, l'immobilisme, l'inaction. Oufffff Tant que les ETUDIANTS sont jetés en prison, aucun souci. Vive la démo.

8.Posté par voie de la Nation le 13/01/2015 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Test dégage espèce de pédégiste tu croix qu'on ne te connait pas? vous voulez couvrir le pouvoir illégitime en place.

7.Posté par voie de la Nation le 13/01/2015 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Test dégage espèce de pédégiste tu croix qu'on ne te connait pas? vous voulez couvrir le pouvoir illégitime en place.

6.Posté par Shadow le 13/01/2015 07:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'objectif est ailleurs !

Il s'agit aujourd'hui de faire peur par des menaces et des intimidations très fortes de manière à faire partir en exil toutes les personnes gênantes qui mettent à mal ce régime de prédateurs. Le plan est très clair : La voix de PING, Jonas MOULENDA, Désiré Ename... est plus faible et moins importante à l'extérieur qu'au Gabon. Plus le temps s'écoulera, plus les menaces iront croissantes. Ils veulent faire fuir tout ce monde en Exil. Le seul moyen de résister est de rester au pays et de na pas céder à ces intimidations (Facile à dire, je sais). Tel est la démarche à adopter pour contre carrer leur ignoble plan. L'autre plan en étude, est de voir comment pourrir la situation pour ne pas aller aux élections en 2016.

5.Posté par METHE le 13/01/2015 06:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@test vas vomir ,quoi dire de votre super procureur qui avait affirmé qu'il était mort suite à une blessure au cou.pauvre type.pédegist accrochez vous bien.un jour...

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...