News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Communiqué du Président de l'UN

Le site de la Liberté - LVDPG - News le Mercredi 2 Février 2011 à 17:52 | Lu 3113 fois



Gabon : Communiqué du  Président de l'UN
• Le jeudi 27 janvier 2011, à 5 heures du matin, plusieurs compatriotes ont été arrêtés, brutalisés et transférés au camp Aïssa (caserne du Bataillon des parachutistes gabonais), puis au camp de gendarmerie de Gros-Bouquet, avant d’être finalement gardés à vue, à partir du 28 janvier, dans les sous-sols de la Direction générale des Recherches de la Gendarmerie Nationale et ce, au mépris de la loi qui interdit toute garde à vue au-delà de 72h.

C’est seulement aujourd’hui, 2 février 2011 qu’ils ont été présentés au Procureur de la République.
Les compatriotes arrêtés ont simplement commis le crime d’avoir manifesté librement et pacifiquement par leur présence, leur soutien au gouvernement alternatif du Président légitime Monsieur André MBA OBAME. Ils l’ont fait à travers un sit-in sur le bas côté de la route en face du siège des Nations Unies où se trouvent certains responsables de l’Union Nationale (U.N.), le gouvernement et le Président élu.

• Le lundi 31 janvier 2011, le suppléant du député Jean Eyeghé Ndong, du 1e siège du 2e arrondissement de Libreville, Monsieur Georges Bertrand BEKALE a été arrêté très tôt à son domicile par des éléments de la police judiciaire. Lui aussi, vient d’être présenté au Procureur de la République. Son crime est d’avoir manifesté avec d’autres compatriotes son mécontentement suite à la dissolution injustifiée et inacceptable de l’Union Nationale par le ministre de l’Intérieur.
L’Union Nationale note que le Procureur de la République, interrogé sur cette situation, a tout simplement indiqué attendre des instructions de sa hiérarchie.

Pendant ce temps, des informations persistantes indiquent que ces compatriotes, au nombre de 17, sont menacés d’être transférés à la Maison d’arrêt de Libreville.

Ces abus de pouvoir manifestes sont condamnables et révèlent les tendances liberticides d’une administration dont certains hauts fonctionnaires font dans le zèle partisan.

C’est le lieu ici, d’interpeller la communauté nationale et internationale sur la dérive autoritaire du pouvoir illégitime qui entend s’imposer par l’intimidation et la répression.

Fait à Libreville, le 02 février 2011

LE PRESIDENT
Zacharie MYBOTO



Mercredi 2 Février 2011
LVDPG - News
Vu (s) 3113 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par Orèma de Gamba le 03/02/2011 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CONTINUEZ A PERDRE VOTRE TEMPS, JUSQU'A CE QUE VOUS ALLEZ VOUS FATIGUER...

12.Posté par Stephane le 03/02/2011 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUE VIVE L'INSURRECTION ET LE GOUVERNEMENT D' AMO

11.Posté par nietszche le 02/02/2011 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
dix-sept personnes arrêtées au terme des émeutes du samedi 29 janvier dernier, parmi lesquelles Georges Bertrand Békalé, suppléant du député du 1e siège du 2e arrondissement de Libreville, Jean Eyeghé Ndong, ont été présentées au Procureur de la République ce 2 février. Ces prévenus ont obtenu la liberté provisoire en attendant d’être convoqués au tribunal à une date ultérieure.

source : http://www.gaboneco.com/show_article.php?IDActu=21410

10.Posté par nietszche le 02/02/2011 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incidents au Gabon, des blessés

AFP
02/02/2011 | Mise à jour : 20:35

Des incidents ont eu lieu aujourd'hui à Libreville dans les quartiers populaires de Nkembo et Cocotiers (nord-est) entre petits groupes de manifestants partisans du président autoproclamé André Mba Obame et des forces de l'ordre, a constaté un journaliste de l'AFP.

Plusieurs manifestants ont été blessés, d'après un membre de l'Union nationale, le parti d'André Mba Obame dissout jeudi par un arrété ministèriel.

Selon une des organisatrices de la manifestation qui selon un témoin a rassemblé entre 100 et 500 personnes, la police a "empêché les manifestants de se regrouper en vue de marcher vers l'Assemblée nationale et nous avons cherché à sortir par des ruelles. La situation a dégénéré à ce moment là". Selon des témoins, les manifestants se sont rapidement dispersées.

Selon d'autres témoins, un groupe d'une trentaine de jeunes a notamment arrêté un taxi, en a fait sortir ses occupants avant d'y mettre feu. Un journaliste de l'AFP est arrivé sur place tandis que le taxi brûlait encore.

9.Posté par Lilly le 02/02/2011 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Hp, c'est toi le Roi des Cons, vu que tu n'as pas encore compris que soutenir l'opposition, c'est d'abord vouloir le changement pour soi. C'est a cause des gens comme toi que le Gabon ne change pas depuis 50 ans. "parce que mon voisin ne se bouge pas, je ne me bougerai pas non plus" . Il parait que "l'homme peureux vit longtemps"? C'est peut-etre vrai. Mais a la fin de la journee, on fini tous six pieds sous terre, mort, d'une facon ou d'une autre. Alors autant mourir au combat, la tete haute, plutot que plie de peur sous son lit! A bon entendeur, Salut!

8.Posté par Zig zag le 02/02/2011 20:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca chauf à nkembo. Un bléssé grave.

7.Posté par williams14 le 02/02/2011 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
rejoignez gabonais,ivoiriens,camerounais ,senegalais .... mon groupe GBAGBISTES sur facebokk pour dire nos verites aux marrionnettes de l'occident qi pillent nos richesse,et qi tue nos dirigents, dans notre Afrik avec la corruption de certain presi africains venez dire tous vos verites et partagez ossi informations merci.

6.Posté par NZATA le 02/02/2011 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" Des dignes fils qui luttent" désolé de la faute

5.Posté par NZATA le 02/02/2011 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HP
Si je te connaissais, j'allais t'abbattre froidement,sans remord et sans pitié. C'est regrettable de ta part de tenir des propos injurieux à l'égard des dignes fils du Gabon qui lutte pour sa libération.
Pauvre con toi meme...

4.Posté par pepita le 02/02/2011 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
refuser aux autres de penser autrement:, certains ont été zigouillés, d"autres ont connu l'exil et que sais-je encore
mba germain
douna depenaud
colonel djoué dabany
capitaine mandza
pierre mamboundou
et bien d'autres, ce n'était ni mba obame ni l'UN.
avoir des comportements anti démocratiques en 2011 et se vanter d'être démocrate c'est confirmer l'incompétence et l'amateurisme et faire honte à la fonction de président du gabon.

:

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...