News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Communiqué de presse : Réseau de défense des droits humains

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 21 Juin 2011 à 22:19 | Lu 642 fois



Suite au drame des immigrés clandestins survenu à Bitam le Jeudi 16 juin 2011, le REDDHGA, réuni ce lundi 20 juin 2011, dénonce avec fermeté cet acte de violation des Droits de l’Homme. Il tient à vous présenter les deux versions des déclarations suivantes.

Selon le gouvernement, 3 corps recensés des nationalités (2 Maliens, et 1 Burkinabè) morts à la gendarmerie et à l’hôpital puis enterrés dans les normes.

La rumeur publique, sur la base de certains témoignages, fait état d’une dizaine de morts.
Les deux parties parlent de l’exiguïté de la chambre de détention construite pour une capacité d’accueil de 5 personnes. Or, il y avait des dizaines de clandestins arrêtés.

Pour le REDDHGA,

Constatant avec beaucoup de regret que de tels crimes se produisent toujours dans notre pays et que le nombre exact des corps n’a jamais été élucidé. A titre de rappel : Le drame des clandestins de la cellule de la gendarmerie de Gros bouquet de Libreville il y a quelques années ; le drame des 18 clandestins des pirogues chavirées sur les bords du KOMO à Libreville en 2008 sans recours des gardes côte ; aujourd’hui, c’est au tour de la gendarmerie de Bitam.

A cela, s’ajoutent les arrestations d’un journaliste de RFI à Oyem et d’un cameraman à Bitam qui ont été libérés par la suite.

Constatant que ces malheureux événements se produisent toujours à la veille des élections dans notre pays, Il faut sacrifier les innocents et que le sang doit toujours couler d’où le phénomène des crimes rituels que nous dénonçons.

Considérant que les migrants ont des droits garantis et protégés par plusieurs instruments régionaux et internationaux ratifiés et ou signé par le Gabon tels que :

• La Déclaration universelle des Droits de l’Homme,
• Le pacte international relatif aux droits civils et politiques,
• Le pacte international relatif aux droits économiques sociaux et culturels,
• La convention contre la torture et les autres peines ou traitements cruels inhumains et dégradants,
• La convention des nations unies sur la protection des droits des travailleurs migrants et des membres de leurs familles,
• La Charte Africaine des Droits de l’Homme.

Rappelant la déclaration universelle des Droits de l’Homme qui stipule en son article 3 que « tout individu a droit à la vie, à la liberté, à la sureté de sa personne »

Préoccupé par les flux migratoires qui ont atteint aujourd’hui un niveau sans précédent dans toutes les zones frontalières du Gabon ;

Préoccupé par l’hospitalité qui caractérise cette population Bitamoise, qui a ce critère absolu de civilisation de modernité et qu’il faut absolument mettre à l’abri des dérives telles que : discrimination, xénophobie et actes de violences gratuites, le REDDGHA recommande :

- Une mission d’enquête internationale composée de : la société civile, le gouvernement, l’opposition, la CEMAC, la CEEAC, l’UA, l’UE, les ambassades de France et des USA soit menée pour éclairer l’opinion nationale et internationale dans les plus brefs délais. De plus étendre cette mission dans tous les lieux de détention du pays.

- Une construction des bâtiments modernes par le gouvernement faisant office des centres de retentions des personnes en situation irrégulière, avant leur rapatriement dans leur pays d’origine. Ces bâtiments doivent répondre aux normes internationales dans le cadre du respect des droits de l’Homme (salle à manger, lit, toilette eau et courant) ; Cette situation parait très importante et urgente avant le déroulement de la CAN 2012.

- Une intégration des questions relatives à la gestion des immigrés dans les programmes prioritaires des organisations de la sous-région citées plus haut ;

- Elaborer à l’échelle nationale, en partenariat avec les ONG, les politiques cohérentes et efficaces des questions des migrations et des migrants.

Je vous remercie.


B.P 13 497 Libreville. Tél :( 241) 07 36 08 57 / 07 87 67 04 : E-mail : mbeng_felix@yahoo.fr


Mardi 21 Juin 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 642 fois




1.Posté par ANUS le 22/06/2011 02:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les immigrés qui soutiennent le PDG et fomentent contre les Fang ?
Je n'ai rien à cirer de ces morts. Ils payent le prix de leur soutien aux Anus du PDG.

2.Posté par Titof le 22/06/2011 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT BUTER LE BIAFRAIS . /

3.Posté par LE VRAI le 23/06/2011 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est plutôt toi qui mérite d'être buter TITOF en plus il n'y a pas des biafrais au Gabon à buter parce que tu ne comprend rien de la loi, attendez votre tour pour gérer un pays sans loi et sans institutions le Gabon d'Ali a souscrit aux conventions internationales en matière d'immigration va encore visiter la convention de Genève

4.Posté par Ntsonda Le Con le 24/06/2011 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
102 blessés à Dakar, des voitures calcinées, c'est à ce prix que les Sénégalais ont défendu leur CONSTITUTION dans la rue. Wade est finalement revenu sur sa décision qui faisait de son fils et lui les vainqueurs assurés de la prochaine présidentielle..

Et nous, qu'avons nous fait au Gabon pour défendre notre CONSTITUTION? Rien ou presque. OJUKWU et sa maîtresse et belle-mère MBORANTSUO violent cette CONSTITUTION au nez et à la barbe de tous. Tout ça parce que nous n'avons au Gabon que des éternels affamés qui pratiquent la danse du ventre à longueur de temps.

LE GABON EST UNE FUTURE COTE D'IVOIRE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...