News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Communiqué de Presse : Affaire Mayila et Georges Mpaga

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 8 Mai 2013 à 11:34 | Lu 1607 fois



Gabon - Communiqué de Presse : Affaire Mayila et Georges Mpaga
Convocation de Georges MPAGA par les services de recherche de la gendarmerie nationale.


Au lendemain de la diffusion sur France 24 d’un reportage sur l’état désastreux de l’Université de Libreville qui traduit l’incompétence notoire du gouvernement d’Ali Bongo et son incapacité à offrir aux étudiants gabonais les structures appropriées permettant d’assurer une formation de qualité, et à la veille de la grande marche du Collectif des femmes contre les crimes rituels soutenue par plusieurs organisations de la Société Civile, le gouvernement d’Ali Bongo et ses alliés tapis dans une opposition de service, continuent dans leur tentative d’intimidation des membres de la Société Civile.

C’est ainsi que leurs services de renseignement, à travers la DGR (Direction Générale des Recherches), ont adressé une convocation à Georges MPAGA, pour le vendredi 10 mai 2013 à 9H00 suite à une plainte introduite par l’opposant de service Maitre Louis Gaston Mayila. Selon les agents de la DGR, Maitre Mayila, dont l’activisme politique frisant le ridicule n’est plus à démontrer, se plaindrait de voir son illustre nom figurer sur la liste des présumés commanditaires des crimes rituels publiée sur facebook par les membres de la diaspora gabonaise. Pour l’opposant de service, Georges Mpaga serait l’auteur de cette liste.

Après le procès politique contre Marc Ona Essangui, acteur de la Société Civile gabonaise, cette convocation est une fuite en avant du système dictatorial d’Ali Bongo et ses alliés face aux revendications de la Société Civile, aux exigences formulées par elle sur la nécessité impérieuse d’agir contre les présumés commanditaires et exécutants des crimes rituels, membres du gouvernement et du PDG cités régulièrement par la presse, mais qui bénéficient de la protection du régime d’Ali Bongo-PDG.

Cette exigence demeure un indicateur crédible de la volonté réelle de M. Ali Bongo et de son gouvernement à lutter efficacement contre les crimes rituels et à rassurer les populations gabonaises qui sont chaque jour traumatisées par la découverte de cadavres d’enfants, de femmes et d’hommes assassinés, sauvagement mutilés, les organes prélevés à des fins de sorcellerie, de pratiques occultes et fétichistes.

Compte tenu de ce qui précède, les membres de la Société Civile gabonaise, militants anti-corruption, défenseurs des droits de l’Homme et acteurs engagés dans le processus de restauration de la démocratie et de la fin de l’hégémonie des Bongo/PDG sur le Gabon, ses institutions, ne se laisseront jamais influencer par ces manœuvres d’un régime défaillant, sourd, aveugle, insensible à la misère d’un peuple qu’il prive de liberté, victime de répression, affamé et asservi.

Georges MPAGA qui n’est en rien responsable de la publication de quelle que liste que ce soit se réserve le droit de porter plainte contre M. Mayila pour dénonciation calomnieuse.

Fait à Libreville, le 07 mai 2013

Le Coordonnateur

Marc ONA ESSANGUI


Marc ONA ESSANGUI
Prix Goldman 2009

Secretaire Exécutif de Brainforest
Coordonnateur de la Coalition PWYP Gabon
Membre du Comité de pilotage International de PWYP
Coordonnateur de Environnement Gabon
Membre du Groupe d'Interet EITI Gabon
E-mail professionnelle : marc.ona@brainforestgabon.org
Bureau : (+241) 07978425
Mobile : (+241) 07294140
Skype : marcona1661
URL : http://www.brainforestgabon.org
Twitter : @onamarc
Facebook : https://www.facebook.com/marc.onaessangui




Mercredi 8 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1607 fois




1.Posté par Nestor le 11/05/2013 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'ya pas et il n'y aura pas d'affaire Mayila/Mpaga. Quel code pénal la justice Gabonaise utilisera t-elle pour condamaner Mpaga ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...