News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Comment André Mba Obame s'opposa à la biométrie

Le site de la Liberté - Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le Mardi 18 Janvier 2011 à 17:11 | Lu 3401 fois

Pour quelle raison peut-on aborder des sujets qu’on ne maitrise pas, juste pour tenter de justifier une attitude blâmable tout en se contredisant?



Gabon : Comment André Mba Obame s'opposa à la biométrie
L’on a bien lu ici des posts qui donnaient caution à PMM d’entrer au gouvernement par soit disant patriotisme et pour parait-il apporter ses idées en vue d’une meilleure gouvernance du pays comme avait déjà réussi à le faire un certain Mba des bois (rire !!!!).

Autant l’idée du vote avec des enveloppes accolées ne vient pas de PMM mais de Maganga Moussavou, autant l’idée de l’application de la biométrie dans le processus électoral non plus ne vient de lui, mais plutôt du défunt président du PGP, Maître Agondjo Okawé qui, assisté de Mr Harrys Olympio (un béninois) patron de VIGA SERVICES en avaient fait une démonstration au palais de la présidence de la république devant certains responsables politiques de l’époque dont feu Omar Bongo qui devant le souci exprimé par Maitre Agondjo de trouver les moyens d’apaiser les tensions post électorales, avait souhaité une étude plus approfondie de ce procédé en vue de son application au Gabon.

Cette idée ayant manqué de suivi, est restée dans les tiroirs et n’a refait surface que lors des négociations majorité / opposition d’arambwé.

Des conclusions issues de ces négociation, l’option d’une expérimentation de la biométrie d’abord dans certaines capitales provinciales pour les élections législatives de 2006 et locales de 2007 avait été proposée par OBO et acceptée par tous. C’est le caractère anticonstitutionnel de cette mesure et non l’opposition de qui que ce soit, qui entraina son rejet par la cour constitutionnelle au motif qu’il ne peut avoir pour une même élection, deux collèges électoraux, ce qui du reste est logique.

Face à ce rendu de la CC, instructions furent données au ministre de l’intérieur de l’époque, André Mba Obame, afin que soit menée une étude pouvant conduire à l’application de la biométrie sur toute l’étendu du territoire national en prévision des élections locales de 2007. Ceci fut fait et matérialisé par les conclusions d’une commission regroupant des représentants de la majorité, de l’opposition et de la société civile, mise en place par le ministre Mba Obame.

C’est encore la CC qui va donner un avis défavorable en exhibant l’absence d’une loi sur l’informatique et la protection des libertés individuelles. D’où, face à cet avis de la cour, PMM se proposera de la rédiger. N’étant malheureusement pas parvenu à la proposer dans les délais espérés, l’on repartit aux élections locales, puis aux présidentielles anticipées sans biométrie avec toutes les conséquences connues de tous.

La lecture de cette proposition de loi nous fait pourtant constater un copier coller de ceci : http://www.commentcamarche.net/contents/droits/loi78-17.php3

Il est donc inutile de dire des choses qui ne reposent que sur des supputations et dénouées de fondement. Ce forum devrais nous permettre de nous instruire les uns les autres, au lieu de nous bourrer les cranes de idées reçues et des fruits du kongossa. « Si tu tue l’enfant d’autrui, prends la peine d’enlever son vampire » comprendra qui a grandit au corps de garde.

Mardi 18 Janvier 2011
Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé)
Vu (s) 3401 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

27.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 25/01/2011 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si la carte nationale d'identité gabonaise qui n'exite pas est biométrique, je suppose que la française l'est trois fois!

Mon frère, si la carte nationale d'indité française n'est pas biométrique, ce n'est pas celle du Gabon qui le sera.

Et comme vous avez raison, Je clos le débat avec vous, merci pour le temps perdu, ctinuez de percister si vous voulez.

26.Posté par OLAME NDONG le 24/01/2011 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé),

Je parle bien de l'OACI et je sais de quoi on parle quand on dit biométrie.

Merci de noter définitivement que le nouveau macaron type vert jaune pas l'nacien type vert blanc est bien biométrique.

Ce macaron existe sur la place de LBV, demande à des frères parents ou amis.

La marge d'erreurs sur cette affirmation est de 0%.

Vous prenez un virage à 180° et je dois avoir des raisons de m'inquiéter pour vous et la suite.

Vous êtes intelligent et popuvez faire autrement.

Ne défendez pas l'indéfendable Mon cher Guerrier, je suppose le Mwane a kengue!!!

Je persiste et je signe:
1- La nouvelle carte d’identité type macaron en circulation en ce moment est bien biométrique.

2- Les vidéo surveillance type perches planquées sur les bâtiments de ancien Air Afrique, Finances, la SEEG, à Rio, Gare routière, etc.…. sont bien biométriques et ont été placées en violation de la loi. L’UGDD et l’UPG ont d’ailleurs dénoncé cet état de fait en son temps.

3- Le passeport biométrique en vigueur s’il permet de s’adapter aux normes de l’OACI parce que le Gabon est membre est parfaitement hors la loi.

On a refusé la biométrie dans le processus électoral pour des raisons politiciennes et mafieuses.

Malheureusement on trouve toujours des gens qui applaudissent tout quand bien même ils ne sont pas convaincus du bien fondé des discours lus.


Il faut adapter notre législations aux nouvelles règles de l'organisation, c'est ça le problème à résoudre.

25.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 21/01/2011 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ OLAME NDONG

Ne seriez-vous pas entrain de confondre l'OACI avec l'IATA, qui est une association privée de compagnies aériennes ? L’OPEP dépendrait-elle de l’ONU ? Évitons de mélanger les choses.

L’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) est une organisation internationale, comme l’OIT, l’OIT et autres. Elle dépend de l’Organisation des Nations unies dont le Gabon est membre et signataire des conventions. Les normes élaborées par cette agence spécialisé et les recommandations règlementant la navigation et sa sécurité, adoptées par le conseil de l’OACI se doivent d’être respectés par les pays signataires de la Convention dite de Chicago dont le Gabon notre Pays. Avec ou sans loi interne.

Mon cher frère, j’ai l’impression que vous n’avez pas bien compris ce qu’est la biométrie. Ce n’est pas le macaron qui rend le document biométrique, ni le fait qu’il soit édité à partir d’un ordinateur. Sinon, tous les badges, cartes professionnelles, laissez-passer et autres documents sous forme de badge seraient biométriques. Ce qui n’est pas le cas. Relisez bien la définition de la biométrie.

Et la raison pour laquelle il n’y a pas de carte nationale d’identité biométrique est justement ce que vous avez vécu en tant qu’assesseur dans un bureau de vote. C'est-à-dire la possibilité d’établir plusieurs cartes à la même personne avec des noms différents. Ce qui est impossible avec un programme de gestion des données biométriques que sont les empreintes, l’iris, ect.

Ce programme est conçu pour reconnaitre l’individu par ses caractéristiques biologiques et non simplement par ses noms et prénoms. Olame Ndong peut devenir Olhame N’dong ou Olame Ndongh ou même Koumba Mikala; il ne pourra pas changer d’empreinte digitale ni d’iris, ni de rétine. Ce sera le même individu et le programme ne pourra pas l’enregistrer deux fois.
Or, ce n’est pas ce qui se passe en ce moment à l’ancienne ESCAP. Le principe est le même pour la liste électorale. Et c’est pourquoi, nous devons tout faire pour obtenir l’application de la biométrie pour afin d’avoir une liste électorale fiable et exiger en plus, des cartes d’identité biométriques pour ne plus voir nos identités volées par les fossoyeurs de la démocratie comme vous les avez appelé.

Pouvez-vous nous dire en quoi la capture d’images et leur enregistrement serait de la biométrie ? Le fait qu’une chaine de télévision capte les images d’un match et les transmette à la station mère qui les enregistre serait selon vous, de la biométrie ? Donc si je comprends bien, si avec votre caméra, vous enregistrez une cérémonie de mariage par exemple, vous faites de la biométrie ! Frère, ce n’est pas ça la biométrie.
Notre combat est le même et il est ailleurs mon frère, Unissons nos forces au lieu de discutailler inutilement pendant que l’adversaire s’organise pour nous tromper à nouveau.

Nous pourrions si vous le voulez continuer sur messenger. Voici mon compte : la_bananedusoir@yahoo.fr En toute fraternité.

24.Posté par OLAME NDONG le 21/01/2011 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Odjuan'a Mbédé (Le guerrier Mbédé),

Je suis désolé de vous contredire et de confirmer que la carte d’identité sous forme de macaron est bien biométrique. Sauf que depuis plusieurs mois sa délivrance pose problème pour des problèmes techiniques laisse-t-on entendre du coté de l’ancienne ESCAP.

Lors des législatives auxquelles j’ai participé comme assesseurs, j’ai vu les récépissés de cartes d’identité pas les cartes elles mêmes. J’ai même consigné ces faits sur les PV sortis de mon bureau de vote et j’ai persuadé d’autres scrutateurs et Vice présidents de bureaux de vote d’en faire autant.

Ces récépissés fictifs comme vous le dites qui ont permis les votes multiples d’une catégorie de gabonais négationnistes fossoyeurs de la démocratie.

Le Gabon est membre de l’OACI comme il était membre de l’OPEP.
L’appartenance à ces organisations ne fait pas passer les règles de ces structures comme des lois supranationales aux titres des traités et chartes signés par les Etats puis ratifiés par les parlements.

Une loi était nécessaire pour en arriver à la délivrance des documents biométriques.

On a choisi le tiroir qui arrangeait le pouvoir. Il n’y a pas d’excuses ou d’échappatoires sur ce thème précis malgré l’abondante littérature.
Pour se conformer aux nouvelles normes de l’OACI, on a biaisé et menti encore une fois comme c’était la règle. Une loi était nécessaire un point c’est tout.

Sinon il y a jurisprudence et on ne bloque donc pas l’introduction de la biométrie dans le système électoral.

L’OACI n’impose pas toutes ses règles aux pays contractants, il s’avère qu’elles sont majoritairement reprises en pratique dans les lois de la majorité de ces Etats. Pour le Gabon nous étions une fois de plus en retard.

En fait les pays signataires doivent adopter les normes de l’OACI, et sont seulement invités à adopter ce qu’on appelle les pratiques recommandées.


En conséquence pour passer au passeport biométrique dans notre pays, il eut fallu que l’on vota d’abord la loi car le règlement et les règles de l’OACI n’ont pas le statut de lois supranationales comme vous le prétendez maladroitement et dangereusement.

Il ne faut pas les confondre avec la charte sur la démocratie sur laquelle s’appuie légitimement l’UN pour contester la révision constitutionnelle opérée dernièrement au Gabon.

Je confirme :
1-La nouvelle carte d’identité type macaron en circulation en ce moment est bien biométrique.

2-Les vidéo surveillance type perches planquées sur les bâtiments de ancien Air Afrique, Finances, la SEEG, à Rio, Gare routière, etc.…. sont bien biométriques et ont été placées en violation de la loi. L’UGDD et l’UPG ont d’ailleurs dénoncé cet état de fait en son temps.

3-Le passeport biométrique en vigueur s’il permet de s’adapter aux normes de l’OACI parce que le Gabon est membre est parfaitement hors la loi.

On a refusé la biométrie dans le processus électoral pour des raisons politiciennes et mafieuses.

Malheureusement on trouve toujours des gens qui applaudissent tout quand bien même ils ne sont pas convaincus du bien fondé des discours lus.

23.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 20/01/2011 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, mon cher frère Jean Sébastien, Il est regrettable de constater que nous ne puissions pas faire de cette richesse qu’est la diversité culturelle du Gabon, un élément de développement. Les blancs en sont peut être pour quelque chose mais je pense que nous, gabonais, sommes nous-mêmes les vrais catalyseurs de cette division que le système Bongo a su malicieusement insuffler et entretenir.

Du temps de Léon Mba Minko, on n’avait jamais vu le tribalisme atteindre un tel degré. Pourtant, contrairement aux années 60 voir 70, nous assistons de plus en plus à des mariages qui produisent des Koumba Ndong, Sima Massavala, Okoumba Nkoghé, Moussavou Inguéza, Ropivia Kombila ect.

Il semble que la démocratie en autorisant la naissance de multiples partis politiques, a favorisé les regroupements familiaux et ethno-régionaux plutôt qu’idéologiques nuisibles. Etant conscients de ce mal destructeur des nations qu’est le tribalisme, ne devrions nous pas nous serrer les coudes pour l’extirper et nous mettre ensemble dans notre différence pour que nos contradictions servent à produire le meilleur et participer au développement économique, social et culturel de notre cher pays ?

Osons nous mettre à l’œuvrage, Dieu nous épaulera. Et c'est dans ce genre de forum que nous devons commencer en débattant avec une seule idéé: celle d'être des fils et des filles d'une même mère, LA PATRIE GABONAISE.

22.Posté par jean sebastien le 20/01/2011 21:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Odjuan'a Mbédé

De rien mon frère, entre gabonais on doit s'entraider.

Tu sais ce n'est pas parce que nous sommes de différents partis que nous sommes ennemis.

L'un de mes aïeux fut Mbédé et si je fouille bien Myboto doit être un de mes parents et AMO un de mes parents maternels..

C'est dommage quand je vois les gens ici se prononcer en termes d'ethnies, qui est une invention des blancs pour mieux nous diviser et nous contrôler.

Ceux qui ont été à l’école du Nzègho, savent que tous les gabonais ont une même origine.

Difficile de faire comprendre cela à certain de nos frères fangs. J'ose espérer qu’ils comprendront un jour la philosophie du Nzègho, qui confirme ce que la Bible dit que certains peuples ont des origines communes.

Que Dieu te bénisse!

21.Posté par jean sebastien le 20/01/2011 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Odjuan'a Mbédé

De rien mon frère, entre gabonais on doit s'entraider.

Tu sais ce n'est pas parce que nous sommes de différents partis que nous sommes ennemis.

L'un de mes aïeux fut Mbédé et si je fouille bien Myboto doit être un de mes parents et AMO un de mes parents maternels..

C'est dommage quand je vois les gens ici se prononcer en termes d'ethnies, qui est une invention des blancs pour mieux nous diviser et nous contrôler.

Ceux qui ont été à l’école du Nzègho, savent que tous les gabonais ont une même origine.

Difficile de frère comprendre cela à certain de nos frères fangs. J'ose espérer qu'il comprendront un jour la philosophie du Nzègho, qui confirme ce que la Bible dit nous descendons tous d'un même ancêtre.

Que Dieu te bénisse!

20.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 20/01/2011 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci mon frère jean sebastien pour ce résumé.

Formulé comme vous l’avez fait, vous aurez surement compris vous ! Mais pouvons-nous affirmer qu’il en aurait été de même pour tous ?

Une des vertus de la pédagogie est la répétition. Pour enseigner, apprendre et comprendre les choses, la répétition est importante. C’est pour cette raison que l’on dit qu’elle fait partie des idées clés de la pédagogie.

En tout cas merci encore.

19.Posté par jean sebastien le 20/01/2011 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sieur Odjuan'a Mbéd

Rien de pertinent, bien formulé, ni qui vienne jamais relever sous ta plume d'une monotonie stridente , la redondance et le l'interminable retour des mêmes raisons, des mêmes arguments.

Cet argumentaire pouvait bien être résumé en une seule phrase, c'est pour des raisons de conformité aux normes internationales que le Gabon a établi des passeports biométriques.

Comme quoi, Sieur Odjuan' Mbédé on vous ferait bien chevalier d'honneur de la répétition.

18.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 20/01/2011 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mon cher frère OLAME NDONG.

Pour moi, ce débat était clos. Mais puisque vous le relancez, je me vois obligé de répondre tant certaines de vos questions sont intéressantes et méritent qu’on en parle.

Quand vous dites : « la carte d’identité nationale, le passeport et les caméras de surveillance placée par AMO ne sont ils pas biométriques ? »

Vous posez là une question importante qui mérite d’être effectivement clarifiée. En effet, en dehors du passeport devenu biométrique au Gabon depuis seulement le 19 janvier 2009 suite aux injonctions de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI),
la carte d’identité nationale ne l’est pas encore. Sinon, nous n’aurions pas pu avoir lors des dernières partielles législatives, des cartes d’identité établies au commissariat virtuel de Ntoum avec pour caractéristique, l’identité non conforme à la photo du détenteur de la fausse carte. En vous savez très bien qu’aucun gabonais ne dispose à nos jours, d’une carte d’identité biométrique. Et que sauf preuves contraires, le service d’identification de la police ne délivre que des récépissés établis sur la base d’une simple saisie des informations d’état civile auxquelles s’ajoute une photo scannée ou prise avec un appareil photo numérique. Je ne connais aucun gabonais disposant d’une carte d’identité biométrique. Je serais curieux de voir à quoi elle ressemble.

Quand à la télé surveillance, c’est est la surveillance à distance d'un lieu, public ou privé. Elle est généralement employée dans de nombreuses situations, pour des raisons de sécurité :dans le cadre de la sécurité routière, de la prévention de la délinquance (avec notamment la vidéosurveillance) ;pour la surveillance de lieux sensibles et d'habitations, afin de prévenir les intrusions, les cambriolages et les actes de vandalisme ; dans la télémédecine, pour la surveillance des patients à distance ; pour la surveillance à distance des enfants et des personnes vulnérables.
La capture des images et parfois même du son, se fait par des caméras de surveillance qui permettent de visualiser et d'enregistrer les images du lieu à protéger en les transmettant par liaison vidéo, à un moniteur vidéo ou informatique, installé dans un centre de télésurveillance. C’est ce dispositif qui permit l’arrestation des cambrioleurs de la direction générale des douanes gabonaises. Rien avoir avec la biométrie.

Définie comme étant l’analyse mathématique des caractéristiques biologiques d'une personne, destinée à déterminer son identité de manière irréfutable. La biométrie repose sur le principe de la reconnaissance de caractéristiques physiques. Les empreintes digitales, et la gamme d'indices généralement visés par la biométrie, notamment l'iris, la rétine, la main et les empreintes vocales, offrent une preuve irréfutable de l'identité d'une personne puisqu'elles constituent des caractéristiques biologiques uniques qui distinguent une personne d'une autre et ne peuvent être associées qu'à une seule personne. La biométrie peut être l'alliée de la vie privée en permettant de sauvegarder notre identité et l'intégrité des données.

Sans être juriste, je crois savoir que les actes unilatéraux du droit public obéissent au grand principe dit de la « hiérarchie des normes juridiques ». Ce principe veut que le pouvoir confié par le corps électoral aux organes supérieurs de l'État s'impose aux instances qui leur sont subordonnées. Cette norme place les traités au dessus des constitutions, des lois internes et oblige les états signataires à les respecter.
L’adage en la matière dit : « pacta sunt servanda (les traités doivent être respectés) »De ce fait, le Gabon étant membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) ne pouvait que se conformer aux nouvelles normes internationales de sécurité aéronautique. D’où l’annonce par la Direction générale de la documentation et de l'immigration (DGDI) de la mise en circulation depuis le 19 janvier 2009, de nouveaux passeports introduisant les données biométriques des citoyens gabonais. Les nouveaux passeports biométriques répondaient donc à une obligation internationale devant permettre de faciliter les déplacements internationaux des citoyens gabonais dans les pays membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) où ce type de document est exigé pour entrer sur le territoire.
Entre autre objectif de ce passeport à lecture optique est de sécuriser les données personnelles des voyageurs, et donc d’éviter les falsifications de ce document de voyage.

A propos de la duplicité de la CC avec le PDG, vous prêchez à un convaincu.

Merci de m'avoir permis d'éclaicir cette confusion. Fraternellement

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...