News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Coalition des organisations de la société civile pour la démocratie et la transparence

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 19 Août 2011 à 16:38 | Lu 509 fois



Gabon : Coalition des organisations de la société civile pour la démocratie et la transparence
REACTION DE LA SOCIETE CIVILE GABONAISE AU DISCOURS DU PRESIDENT ALI BONGO ONDIMBA SUR LES ELECTIONS SANS BIOMETRIE

A l’occasion de son discours de circonstance pour les 51ans d’indépendance du Gabon, le Président de la République s’est prononcé contre l’introduction de la biométrie dans le cadre des prochaines législatives prévues à la fin du deuxième semestre de cette année.
Les organisations de la société civile dans leur ensemble dénoncent avec la dernière énergie une telle décision impopulaire qui va à l’encontre des normes de bonne gouvernance démocratique applicables dans une vraie démocratie.

Ce choix démontre la posture anti-démocratique d’un régime dictatorial et corrompu par essence dont la survie repose sur un système de fraude et de trafic électorale à grande échelle et qui prive le peuple souverain de son droit légitime de choisir librement ses dirigeants.
Par ailleurs, le Président Ali BONGO, n’offre aucune garantie sur la transparence et l’équité du processus électoral et spécifiquement sur la capacité et l’impartialité de l’administration qui n’est pas une administration républicaine, mais une technostructure entièrement vouée au maintien de son régime.

En conséquence, les organisations de la société civile considèrent que le Président de la République et son clan politique sont les principaux obstacles à la démocratisation réelle du Gabon. Ces derniers étant systématiquement opposés à toute idée et à tout projet de réforme démocratique.

Face à cette situation de blocage, les organisations de la société civile réitèrent leurs exigences contenues dans les 13 recommandations du 29 juin 2011 à savoir :

1. Réformer fondamentalement la cour constitutionnelle ;
2. Réviser de la loi électorale;
3. Réformer le Conseil National de la Communication ;
4. Réformer la CENAP en intégrant les membres de la société civile ;
5. Ramener le mandat présidentiel à cinq (5) ans renouvelable une seule fois ;
6. Faire voter les militaires hors des casernes comme tous les citoyens et en civil ;
7. Revenir aux élections à deux tours ;
8. Procéder au redécoupage électoral en tenant compte du facteur démographique ;
9. Impliquer les partenaires au développement dans le processus de transparence électorale ;
10. Introduire la biométrie dans la confection du fichier électoral ;
11. Ouvrir les médias publics à tous les acteurs de la Nation ;
12. Modifier la constitution par voie référendaire pour intégrer toutes les réformes ;

Mettre en place une Commission tripartite majorité, opposition, société civile chargée de la mise en oeuvre de toutes les réformes.
Dans cette optique, nous réaffirmons notre détermination à imposer la démocratie au Gabon et à aller jusqu’au bout de notre campagne qui vise à affranchir le Gabon de cette oligarchie corrompue et responsable de la faillite généralisée de notre pays.

Ce régime de 45 ans ayant complètement échoué sur tous les plans, n’a plus aucune légitimité pour imposer sa volonté à la majorité des gabonais qui aspirent à un nouveau modèle de gouvernance, afin de sortir les 85 % de nos concitoyens de la précarité et de paupérisation.
Etant donné que le gouvernement gabonais marque une ferme volonté à organiser les élections à venir dans un environnement de non transparence qui favorise la fraude massive et le trucage des résultats électoraux, les organisations de la société civile appellent la communauté internationale notamment le Gouvernement des Etats Unis, l’Union Européenne, le Congrès américain et les Nations-Unies à exercer les pressions nécessaires pour contraindre le Gouvernement gabonais à accepter la transparence électorale.

Les organisations de la société civile rejettent fermement cette propension du gouvernement gabonais à la confiscation du pouvoir par des pratiques anti démocratiques fondées sur la fraude, la manipulation, la concussion et le népotisme.
Les organisations de la société civile estiment qu’il est urgent de se préoccuper de la situation politique et des libertés démocratiques qui se dégradent dangereusement au Gabon.

En effet, le Gouvernement gabonais veut une fois encore passer à coté de l’histoire en refusant les règles élémentaires de démocratie.
Fait à Libreville, le 18 aout 2011

Pour la société civile :

BRAINFOREST, SAEG, CONASYSED, SNEEPS, USDS, USAP, SYGEF, AFRIQUE HORIZONS, ROLBG, OND, SENA, FESEENA,
Contacts presse :
Marc ONA ESSANGUI : Brainforest : +241-07 29 41 40 : marc.ona@brain-forest.org
Georges MPAGA : ROLBG : +241-07 51 99 32 : gmpaga@yahoo.fr
Alain MOUAGOUADI : CONASYSED : +241-07 39 45 85
Dieudonné MINLAMA : OND : +241-07 94 87 19
Alain MOUPOPA : Afrique Horizons : +241-07 75 15 03
Maitre Paulette Oyane Ondo : Avocate : +241-06 26 73 12 : cabinet_oyaneondo@yahoo.fr

Vendredi 19 Août 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 509 fois




1.Posté par Donguila O le 19/08/2011 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des conneries ! Des conneries ! Des Connerie ! Prenez votre argent et laissez-nous tranquilles .... Vous aviez dit que vous alliez imposer la biométrie .... Les élections aurons lieu sans biométrie .... Vous nous gazez un peu quand même !

2.Posté par Volcanic le 19/08/2011 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pitie pour toi, comme ce sont des conneries, je me demande bien pourquoi la nature a t elle favorise un tel individu...mon Dieu,qu est ce que le Gabon t a fait pour meriter de tels reactions des ses enfants??? Va voter en paix sans biometrie,

3.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 19/08/2011 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT BUTER LE BIAFRAIS ET SES SBIRES; LA LIBERTE NE POURRA S' ACQUERIR QU'A CE JUSTE PRIX!

4.Posté par MAO le 19/08/2011 22:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'action libère, l'action vivifie, l'action récompense.
C'est de par leur caractère que les hommes sont ce qu'ils sont, mais c'est de par leurs actions qu'ils sont heureux,
L'oppresseur ne se rend pas compte du mal qu'implique l'oppression tant que l'opprimé l'accepte.

5.Posté par MAO le 19/08/2011 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La acción libera la acción se acelera, la recompensa la acción. Es por su propia naturaleza que los hombres son lo que son, sino a través de sus acciones que son felices, el opresor no se da cuenta de la dificultad de la opresión como "oprimido acepta.

6.Posté par eyie le 20/08/2011 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
allez vous faire foutre avec votre saloperie de société civile du pédé amo.

7.Posté par Le libre penseur sur le NWO le 20/08/2011 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet, je ne comprends pas trop bien certaines réactions. La société civile est dans son rôle et au Gabon, elle joue bien son rôle. Je parle bien évidemment de la véritable société civile gabonaise pas de ces organisations qui usurpent souvent ce nom pour brouiller le message fort de la véritable société civile gabonaise. N'oublions pas qu'elle a déjà été récompensé à l'international pour son travail. Soutenons nos frères au lieu de contribuer à brouiller le message. Sachons décrypter l'information et rester en l'alerte. Les temps sont durs et plus que jamais nous devons être des citoyens éveillés.

Bien à vous,
Le libre penseur sur le NWO
UPGRADE YOUR MIND

8.Posté par LE REALISTE le 22/08/2011 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle honte!!!!
Messieurs,un peu d''humilité,vous voulez faire de la politique?faites tomber vos masque & arretez de prendre les Gabonais pour des dupes.Vous pensez etre meilleurs que qui???
OU ETIEZ LORSQUE LE MANDAT présidentiel passait de 05 à 07 années ...... etc.
On est las de cette gymnastique qui consiste à attirer les regards, histoire de se faire soit un poste ou un peu d'' "IFOURAS".Vous savez que ces choses ne marchent plus sous le Président ALI BONGO ONDIMBA ,alors je vous invites à faire valoir vos idées en vous portant candidats à ces législatives plutot que de nous distraire.

9.Posté par armel11 le 22/08/2011 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pitié de vous.prenez votre argent et laissez nous tranquille.pourquoi vous (la société civile) avez d'abord accepté le mandat de sept ans.et maintenant que le PRESIDENT ne veut plus vous donnez de l'argent comme son pere vous le rejetter.bande d'ingrat.la société civile la represente meme qui? vous avez a peine 10.000 membres sur 1.500.000 personnes et vous osez parler au nom du peuple gabonais.meme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...