News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Chômage : esquisse de solutions par le ministre du Travail

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 4 Avril 2014 à 07:28 | Lu 979 fois

À pied d’œuvre dans la quête de solutions contre le chômage, facteur de pauvreté et de précarité, depuis sa nomination à la tête du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Simon Ntoutoume Émane, celui qui «voudrait aller vite», semble déjà se faire une idée de ce que pourra être son plan «Marshal de l’emploi», pour renverser la courbe du chômage qui serait fort accentuée au Gabon.



Dans une interview accordée au quotidien Gabon Matin, le ministre du travail, Simon Ntoutoume Emane, a souligné l’urgence et la nécessité pour les forces vives de la nation de conjuguer leurs efforts pour lutter contre le chômage. De même, en tant que patron de l’administration du Travail et conscient de la réalité, il préconise la mise en place d’un mécanisme soutenu par quelques principes et pratiques susceptibles de juguler le phénomène de chômage qui sévit auprès des jeunes malgré les stratégies et les instruments de promotion mis en place depuis de nombreuses années.

«Le défi de l’emploi, ne peut se relever que si les forces vives de la nation entre autres, gouvernement, jeunes dirigeants d’entreprises, dirigeants syndicaux, organisations citoyennes, unissent leurs efforts pour régler une fois et pour de bon ce problème qui constitue une réelle préoccupation pour le gouvernement de la République», estime Simon Ntoutoume Émane avant de préciser que «la lutte contre le chômage découle de la politique économique. Et la politique économique c’est le gouvernement entier qui la porte en bonne intelligence avec le patronat et les représentants des travailleurs».

Au nombre des prescriptions du politologue de formation, capables de venir à bout du phénomène qui accable près de 20,4% de la population active du Gabon, il y a entre autres, «booster la croissance, la présentation d’une bonne offre de formation professionnelle qui réponde aux besoins réels des entreprises, la jugulation de l’hémorragie de l’importation de la main-d’œuvre étrangère, la restructuration des missions de l’office national de l’emploi à travers la mise en place des mécanismes incitatifs pour l’insertion professionnelle, la promotion de l’entreprenariat jeune avec des Programmes d’investissements et d’emplois publics (PEP), la mise en place d’une ligne de crédit à l’encadrement des promotions de projets productifs…».

«Je demande aux entreprises d’accorder une attention particulière aux jeunes, de sorte qu’il y ait beaucoup plus d’embauches, moins de licenciements, encore plus de respect et de considération pour les travailleurs et de meilleures conditions de travail. Concernant les personnes diminuées physiquement, j’exhorte les patrons à réserver un quota d’emplois aux personnes handicapées, 1/40e calculé sur la base des effectifs de l’entreprise», a lancé le ministre du Travail dans le même quotidien.

L’inquiétude à avoir pour la jeunesse gabonaise tient au fait que la courbe du chômage n’est pas près de baisser ou de se stabiliser, malgré les perspectives de croissance en hausse du pays.

Gabonreview

Vendredi 4 Avril 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 979 fois




1.Posté par Kenzo le 04/04/2014 08:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes au crépuscule du premier mandat présidentiel, alors que vous n''etes qu''au stade des ébauches de solutions de lutte contre le chomage. Le ministre a osé parler d''expatriation de l''emploi. J''ai envie de rire... Sait il au moins combien d''enseignants expatriés sont embauchés au ministère de l''éducation nationale, et ce au détriment des gabonais qui ont les memes diplomes voire plus diplomés qu''eux? C''est honteux!!!

2.Posté par campagne 2016 le 04/04/2014 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La campagne d’ALI BONGO de 2016 a commencé avec les sorties toniturantes de ses ministres 5 fois rien égale 5 ans!

Après 5 ans de magouilles sur les budgets colossaux de l’état gabonais (15000 milliards de cfa en 5 ans de mandature), ce n’est qu’en 2014 que l’on pense aux citoyens de la république :

En 5 ans d’ali bongo, il n’y a pas d’eau et d’électricité au gabon malgré le bénéfice des 15000 milliards, à sa place j’aurais construit temporairement 10 fontaines publiques par quartiers de lbv, en attendant l’augmentation du diamètre des tuyeaux d’eau de dame SEEG 5 fois rien.

En 5 ans d’ali bongo, il n’y a pas eu une nouvelle école, un lycée ou une université créé malgré les 15000 milliards de cfa engrangé.
En 5 ans d’ali bongo, il n’y a pas eu d’embauches sérieuses des gabonais au privé ou au public malgré le bénéfice des budgets colossaux.
En 5 ans de gouvernance d’ali bongo, nous avons eu droit à des forums bidons, à des contrats d’affaires creux, à un trucage de chaque élection.
En 5 ans, d’Ali bongo, aucune nouvelle route n’a été inaugurée.
En 5 ans d’Ali Bongo, aucun barrage hydro n’a été inaugurée!
En 5 ans, d’Ali Bongo, les agences crées n’ont pas dépassé le cap de 20 salariés ( La SEM, La SPIN, l’AGEOS, la GOC etc ….).
En 5 ans d’Ali Bongo, nous avons enregistré 500 sorties du président de la république à l’étranger mais sans pour autant que le Gabon ait bénéficié de klk chose (Contre Paul BIYA 35 sorties en 5 ans).
En 5 ans d’Ali Bongo, l’agriculture a été le parent pauvre de l’économie gabonaise, car aucune dotation de plus de 1 milliard de cfa n’a été opérée auprès des coopératives agricoles malgré l’annonce de la mise à disposition d’un fond agricole de 100 milliards en 2009 au sommet de la FAO ?

etc … ne mettons pas la charrue avant les boeufs attendandont 2016 …

QUESTIONS :
Dans quel pays ALI bONGO a éxécuté les 15000 milliards de budget du Gabon entre 2009 et 2014 ?
Peux-t-il nous montrer une utilisation ou une dépense de 100 milliards sur un budget annuel du Gabon ?

Briguer 2016 sera nécéssairement un danger pour le fils virtuel d’OBO… mboténayo!

3.Posté par Mvé le 04/04/2014 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment peut-on parler de chômage dans un pays comme le Gabon ou tout le monde devait avoir, un emploi, une maison et mener une vie descente ?

4.Posté par DUPONT le 05/04/2014 03:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les choses là ne vous appartiennent pas! si vous ne bougez pas le QU, qui va vous donner la souveraineté ?
Pleurnichez ...pauvres petites critiques d'internet waaa?

Au juste l'independance a t-elle été donné ou arracher ? faites une lutte d'abord et on vous respectera.
du QU ...

5.Posté par Mombo le 05/04/2014 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ post 4 Dupont
Vous venez de rater une occasion de vous taire....Quand les Gabonais parlent de leurs problèmes éviter d'amuser la galerie.

6.Posté par lingala le 05/04/2014 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je confiirme que monsieur le ministre est déjà en campagne de 2016.
A l’entendre parler, c’est effectivement en 2014 que les gabonais sont au chomage :-/ Mdr
Par ailleurs, en prenant ma calculatrice, je confirme qu’ALI BONGO et ses ministres ont pillé à huis clos, les budgets successifs du Gabon depuis 2009, soit un total de 15000 milliards de francs cfa.
Les mauvaises langues disent que le Gabon est en chantiers, que le Gabon est une terre d’opportunités! du bleuf! du bleuf!, tous les projets reveurs annoncés depuis 2010 sont au point mort et voire supprimés. Je peux citer la non tenue du projet de construction de l’usine pétrochimique sur la ZES de l’Ile mandji par OLAM et Cie…, la non construction des 3 universités malgré l’obtention du financement par la BAD, la suspension inexpliquée de la construction des barrages hydrauliques à l’intérieur du pays etc …Ce qui me pousse à vous reprocher ces manquements c’est honnetement, le fait que les budgets du Gabon sont excédentaires depuis 2010, les emprunts et les aides sont obtenus, que le Gabon ne souffre d’aucun problème financier pour justifier devant les esclaves (esprits faibles) du gabon qu’il y a une mévente des matières premières. Tout compte fait on pille à huis clos avec la légion étrangère tout en oubliant ou en écartant les gabonais (Otha). Le gabon sera le dernier pays à être emergent, car la guinée voisine, le congo, le tchad ou le cameroun jouent franc avec leurs reserves financières.
Après avoir lu les rapports annuels sécrets de la cour des comptes et ceux de l’ANIF, il ressort clairement que les 2/3 de notre budget ne s’éxécute pas sur le sol gabonais.
La raison profonde c’est la perpétuation de la colonisation au 21 unième siècle. Il ne s’agit plus de baillonner les esclaves mais de les priver des ressources financières (pas de financement des PME/PMI, pas de financement des coopératives agricoles,instauration des crimes rituels comme mode de domination, maintien des bas salaires, nommination des profils douteux aux postes stratégiques et omniprésence de la légion étrangère aux postes stratégiques, multiplication des faux diagnostics dans les hopitaux librevillois, violence du PDG à la TV, impossibilité d’alternance démocratique au Gabon, sabotage morale de l’élite gabonaise : tensions chroniques au lycée et à l’université).
Je serais forcément candidat en 2016 mbolo?
Faut-t-il proner la non violence en 2016 ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...