News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Chine : examinent les projets en exécution entre les deux pays d'un pouvoir illégitime

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 31 Mars 2010 à 11:19 | Lu 774 fois



Le représentant de la banque chinoise Exim au Gabon, Li Xiang, qui a été reçu lundi dernier au ministère du Budget, des Comptes Publics, de la Fonction Publique, chargé de la Réforme de l’Etat, a examiné avec le patron ce ministère Blaise Louembé des projets en exécution et de la possibilité de redynamiser les projets potentiels intéressant cette banque, ainsi qu’une clarification sur les attributions réelles de ces deux nouveaux départements issus du réaménagement de l’ancien ministère des Finances, conformément à la composition du nouveau gouvernement du 17 octobre 2009 au lendemain de la présidentielle du 30 août dernier, remportée par le président Ali Bongo Ondimba.

C’est ainsi que l’hôte du ministre Louembé tenait à être exactement fixé sur les attributions réelles de son département, le ministère chargé de la gestion des dettes issues du projet Grand-Poubara, le département chargé de la signature de la Convention de prêt pour le financement du Projet d’assainissement des Eaux pluviales de Libreville, les projets potentiels, ainsi que l’intention du gouvernement gabonais sur l’utilisation du prêt concessionnel et du crédit acheteur préférentiel dans le futur.

La banque chinoise Exim est une agence officielle de crédit à l’exportation qui avait accordé 36 milliards de dollars de crédits en 2007, davantage que la banque mondiale et toutes les agences nationales de crédits à l’exportation réunies. En mai 2007, la China Exim Bank avait prévu d’accorder 20 milliards de dollars aux projets en Afrique sur les trois prochaines années – contre par exemple 4,8 milliards de dollars accordés par le Banque mondiale en 2006.

Le rythme et la fréquence des rencontres entre les autorités gabonaises et les sociétés chinoises, dont Exim banque qui veut investir notamment dans certains projets, ne sont que le reflet de l’importance que la Chine porte au développement du Gabon.

Quant au Projet d'assainissement de la ville de Libreville qui tient à coeur le gouvernement gabonais, il concerne les bassins versants de Sainte-Marie Awondo, Batavéa, Sainte-Anne-Arambo, ainsi que la zone industrielle d'Oloumi. L'objectif de ce projet vise à donner à Libreville, un autre type d'urbanisation qui mettra fin aux constructions anarchiques, aux difficultés de circulation et aux inondations.

Pour le projet Grand-Poubara, il est un jalon important sur la voie de l'équipement et de l'industrialisation du Gabon. Il était initialement évalué à 398 millions de dollars. Tout l'ouvrage devait durer 54 mois et permettre de créer environ 1 000 emplois.

La centrale de Grand-Poubara est le projet hydroélectrique le plus important du Gabon. Il est planifié pour la première phase pour une puissance installée de 160 mégawatt (MW) qui garantira une production moyenne annuelle de 955 millions de KWh.

L'énergie produite par la centrale de Grand Poubara servira aux industries implantées dans cette province minière, notamment à la Compagnie minière de l'Ogooué (COMILOG), qui exploite le manganèse dans la province depuis les années 60.

Comme on peut le constater, la China Exim Bank en particulier, constitue un partenaire de poids (pour le financement des projets de développement) sur lequel on peut compter pour un Gabon émergent, objectif que les nouvelles autorités nationales se sont fixées.


Le Gabon est en otage des Bongo du père en fils après petit fils


Mercredi 31 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 774 fois




1.Posté par velevess le 31/03/2010 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Qui se ressemblent s'assemblent".La présence au Gabon du dictateur nord coréen,un dirigeant parmi les pires au monde, banni de la communauté internationale, pose questions et problème.De ce type qui maltraite son propre peuple , que peut en attendre le peuple gabonais, que peut en attendre Ali?

2.Posté par F28 le 31/03/2010 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La Corée du Nord est - avec un score de 0,86/10 - considérée par l'indice de démocratie mis en place par The Economist comme le pays le moins démocratique au monde. Allez-y comprendre...

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...